LinkedIn Twitter Facebook
 

Brexit :
« Il y aura des
perturbations ! »


Le Parlement
européen adopte
sa position
sur le Paquet
Mobilité


Loi d'Orientation
des mobilités :
le texte adopté
au Sénat


La France
agit pour des
gaz à effet de
serre des navires


L'heure du
transport combiné
rail/route est-elle
enfin arrivée ?


Air France KLM
Martinair Cargo
étend sa
collaboration
avec SkyCell
Brexit
« Il y aura des perturbations ! »

Deal or no deal ? C'est la question qui angoisse de plus en plus les opérateurs économiques à quelques jours de la date théorique de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, le 12 avril. Les incertitudes demeurent, même s'il semblerait que la date sera repoussée, puisque les députés britanniques ont voté mercredi 3 avril, à une voix près (313 pour, 312 contre), la proposition de loi destinée à obtenir de Theresa May, la Première ministre, qu'elle demande un nouveau un report du Brexit. En effet, éviter une sortie sans accord reste l'objectif à atteindre des deux côtés de la Manche tant les enjeux économiques pèsent dans la décision. Du côté de l'Union européenne, la Commission accélère sa communication afin de préparer les citoyens et les entreprises à la perspective du « no deal ». Car pour elle, « il est évident que les entreprises n'auront plus la même facilité qu'avant pour se rendre au Royaume-Uni en cas de no deal. Elles doivent donc se former au passage de la douane ». SW
Photo : la proposition de loi destinée à obtenir de Theresa May, la Première ministre, qu'elle demande un nouveau un report du Brexit. ©Adobe Stock
Pour en
savoir plus

 
 
 
  Paquet Mobilité
Le Parlement européen
adopte sa position

Les députés européens ont donné un signal fort à la Commission pour les négociations autour du Paquet Mobilité. Beaucoup d'observateurs s'accordaient à dire qu'il ne sortirait rien des négociations actuelles avant la fin de la mandature actuelle sanctionnée par de nouvelles élections dans un mois. Contre toute attente, le Parlement de Strasbourg a surpris tout son monde en adoptant des règles qui devront permettre de lutter contre les pratiques illégales dans le transport routier, mais également à améliorer les conditions de vie des conducteurs. Les nouvelles orientations adoptées par le Parlement européen portent sur trois points clés : améliorer la protection des salariés du transport routier au travers de l'interdiction du repos hebdomadaire dans la cabine et le retour (obligatoire) des conducteurs dans le pays d'établissement ; encadrer le cabotage par l'intermédiaire d'une période de carence et le déploiement d'un tachygraphe intelligent. SB
Photo : les députés européens ont donné un signal fort à la Commission pour les négociations autour du Paquet Mobilité. ©Adobe Stock

Pour en
savoir plus

 
 


« Il est évident
que les
entreprises
n'auront plus la
même facilité
qu'avant pour
se rendre au
Royaume-Uni
en cas de
no deal.
Elles doivent
donc se
former au
passage de
la douane »,

déclare la
Commission
européenne
,
qui accélère sa
communication
afin de préparer
les citoyens et
les entreprises
à la perspective
du « no deal ».
Loi d'orientation des mobilités
Le texte adopté au Sénat

Le Sénat a adopté le 2 avril l'ensemble du projet de loi d'Orientation des mobilités (LOM). Parmi les différentes mesures du texte amendé, la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires pourra être adaptée au niveau local par les préfets et présidents de département. Comme prévu, l'article 42 inscrit par ailleurs dans la loi certains points issus du protocole d'accord du 4/10/2017, signé par les partenaires sociaux de la branche du transport routier. Il prévoit que certains thèmes de négociation (frais de déplacement, primes, indemnités, compensations horaires) seront prioritairement régis par les accords de branche. L'article 20, qui prévoyait l'établissement à titre facultatif d'une charte encadrant les relations entre plateformes en ligne et travailleurs indépendants, est supprimé. Côté environnement, les sénateurs ont refusé de mettre fin au diesel en 2040, mais ont adopté plusieurs mesures pour le développement du transport multimodal. GI
Pour en
savoir plus
 
 
  Les sénateurs ont refusé de mettre fin au diesel en 2040, mais ont adopté plusieurs mesures pour le développement du transport multimodal. ©DR  
 

Environnement
La France agit pour la réduction
des gaz à effet de serre des navires

François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Élisabeth Borne, ministre chargée des Transports, souhaitent réguler la vitesse des navires. Pour aller plus loin dans la stratégie initiale de l'Organisation maritime internationale (OMI) pour la réduction des gaz à effet de serre des navires, le gouvernement français a en effet préparé avec les armateurs une proposition qui sera présentée lors de la prochaine session de négociations de l'OMI, au mois de mai à Londres. Celle-ci passe par la mise en place immédiate de la régulation de la vitesse des navires. Chaque armement devrait respecter un plafond annuel d'émissions de gaz à effet de serre, avec le choix des moyens : régulation de la vitesse, amélioration de l'efficacité énergétique, etc. MHG
Pour en
savoir plus
 
   
  Chaque armement devrait respecter un plafond annuel d'émissions de gaz à effet de serre, avec le choix des moyens : régulation de la vitesse, amélioration de l'efficacité énergétique, etc. ©Adobe Stock  
 
 
 


3.

C'est le nombre
de propositions
sur lesquelles
les
parlementaires
européens
ont tranché
dans le cadre
de leur vote
sur le Paquet
Mobilité.
Combiné
L'heure du transport rail/route
est-elle enfin arrivée ?

Jamais, sans doute, le point de convergence n'a été aussi proche pour aboutir à un report massif de fret sur le transport combiné rail/route. Tous les intervenants aux trois temps forts de la journée du fret ferroviaire orgnisée dans le cadre de la SITL en étaient pleinement convaincus. Il y a, selon eux, deux enjeux majeurs. Le premier est lié à la responsabilité sociétale environnementale (RSE), où l'on mesure la réduction d'impact, le second étant la pénurie de conducteurs que le transport routier subit depuis deux ans. Conséquemment, le transport combiné rail/route est l'une des solutions pour atténuer l'impact sur les longues distances. Ce dernier pourrait donc faire plus sur des axes Nord/Sud, Nord Paris et sur d'autres pays comme l'Allemagne et l'Italie vers la France. Pour autant, et même s'il confirme « l'alignement des planètes », le président du GNTC (Groupement national des transports combinés), Dominique Denormandie, prévient, toutefois, que « la cible, c'est d'avoir une capacité de prix équivalente à celle de la route. Sinon, on retardera les échéances ». OC
Pour en
savoir plus
 
   
  Les trains combinés sont encore peu nombreux sur les lignes transversales françaises. ©Olivier Constant  
 

Fret aérien
Air France KLM Martinair Cargo
étend sa collaboration avec SkyCell

Son label CEIV Pharma renouvelé, le groupe Air France KLM Martinair Cargo annonce à présent le renforcement de sa collaboration avec le fabricant de conteneurs frigorifiques suisse SkyCell. Utilisant déjà les modèles SkyCell 1500 c et SkyCell 2500 c pour l'acheminement sous température dirigée (+5 °C) de vaccins pour le compte de British pharma entre Rome-Fiumicino et Washington Dulles International Airport, la compagnie aérienne souhaite aujourd'hui proposer cette solution sur l'ensemble de son réseau comprenant 241 destinations. DIL
Photo : Air France KLMMartinair Cargo utilisait déjà les modèles SkyCell pour l'acheminement sous température dirigée de vaccins pour le compte de British pharma. ©SkyCell
Pour en
savoir plus
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°419
8 avril 2019
MAI

Du mercredi 15
au vendredi 17
SELFI
Salon exclusif
froid innovation

Marseille


MAI

Du jeudi 16
au vendredi 17
Les Rendez-Vous
de la Chaîne
Logistique
du Froid

Marseille

JUIN

Du mardi 04 au
vendredi 07
Transport Logistic
Munich

Du mardi 04 au
vendredi 07
Air Cargo Europe
Munich

OCTOBRE

Du mercredi 16
au jeudi 17
Top transport
Europe

Marseille

NOVEMBRE

Du mardi 19
au jeudi 21
Transports
& Logistics
Meetings

Cannes

Du mardi 19
au samedi 23
Solutrans
Lyon

Du vendredi 22
au samedi 23
93e congrès
national
de la Chambre
Syndicale

Saint-Malo