LinkedIn Twitter Facebook
 
Collecte des données pour le supplément
des 1.000 premiers transporteurs

En décembre, L'Officiel des Transporteurs publiera « Le Supplément des 1.000 premiers transporteurs », diffusé à l'ensemble des acteurs du transport et de la logistique. L'édition 2019 contiendra les données relatives aux bilans de 2018 et le comparatif avec l'exercice précédent. Nous sollicitons votre concours pour mettre à jour les renseignements concernant votre entreprise. Pour ce faire, nous vous remercions de bien vouloir remplir un questionnaire. Parmi les renseignements non obligatoires, ceux concernant les moyens et les activités sont très importants pour établir les classements par spécialités.
Pour accéder
au questionnaire

 
 
 

Le Groupement
Astre écope
de 3,8 M€
d'amende pour
entente


Le groupe Blondel
met la main sur
Régis Martelet


Transport routier :
les syndicats
mettent
la pression


8e édition
des Rencontres
Jeunes Dirigeants
à Séville


Ferroviaire :
les concurrents
de Deutsche Bahn
seraient
désavantagés


Le programme
de conversion
des Boeing 777
est lancé

Groupement
Astre écope d'une amende
de 3,8 M€ pour entente

Les dirigeants du groupement de transporteurs et logisticiens Astre avaient opté pour la procédure de transaction, mais l'Autorité de la concurrence a malgré tout frappé fort. C'est en fait le fondement du groupement, son ADN en matière d'organisation depuis sa création en 1992, qui ont été durement sanctionnés par les juges de l'Autorité de la Concurrence. Ces derniers se sont prononcés à la suite d'un rapport d'enquête transmis par la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes. Que dit la décision rendue par les juges ? « Le groupement a introduit dans son règlement intérieur, ses statuts et sa convention d'adhésion, des clauses instaurant une obligation de non-concurrence par laquelle ses membres, appelés Astriens, s'interdisaient tout démarchage des « clients références », c'est-à-dire des clients identifiés comme étant ceux d'un autre adhérent« . L'Autorité rappelle que « même sortis du groupement, les ex-membres devaient encore respecter l'obligation de non-concurrence pendant un an ». SB
Photo : le groupement présidé aujourd'hui par Denis Baudoin compte près de 170 adhérents en France et en Europe. ©D.Delion
Pour en
savoir plus
 
 
  Croissance externe
Le groupe Blondel met la main
sur Régis Martelet

Le groupe de Saint-Quentin (02) présidé par Grégoire Blondel demeure plus que jamais le numéro 1 du transport routier de marchandises dans les Hauts-de-France. Blondel vient de procéder à une nouvelle acquisition, celle de Régis Martelet, à peine trois ans après s'être offert CITRA puis Grimonprez. Le dirigeant nordiste a pu compter sur l'apport de partenaires financiers comme Picardie Investissement, BPI France et de CM-CIC Investissement. Ironie de l'histoire : cette nouvelle opération de croissance externe intervient quelques mois à peine après que la planète TRM ait bruissé de la rumeur du rachat de... Blondel par un gros groupe français très en verve en matière d'acquisitions depuis plusieurs années. En s'offrant Régis Martelet, Grégoire Blondel met la main sur un volume d'affaires de 38 M€ (250 salariés) et sur une flotte de 150 moteurs (300 cartes grises). Régis Martelet va lui permettre de prendre du muscle dans la messagerie-express en France et en Europe. SB
 
   
  Grégoire Blondel vise les 300 M€ de chiffre d'affaires. ©DR  
 


« Le
groupement
a introduit
dans son
règlement
intérieur
des clauses
instaurant une
obligation de
non-concurrence
par laquelle
ses membres,
appelés
Astriens,
s'interdisaient
tout
démarchage
des clients
références » :


c'est la décision
rendue
par les juges

sanctionnant
le groupement
Astre
pour entente.

Transport routier
Les syndicats mettent la pression

Si la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC du secteur n'annoncent pour l'instant pas de date pour un mouvement social en fin d'année, elles attendent en revanche un signe clair du gouvernement et/ou des organisations patronales pour se prononcer. « Nous prévoyons de nous mobiliser en décembre mais nous ne donnons pas encore de date, des éléments pouvant intervenir entre-temps », a indiqué Patrick Blaise, secrétaire général de la CFDT Transports. Uni avec FO, la CFTC et CFE-CGC, le syndicat de salariés du transport routier de marchandises entend mettre la pression sur les organisations patronales, mais aussi sur le gouvernement pour faire avancer plusieurs dossiers, notamment la réforme des retraites, le 13e mois conventionnel, la refonte des classifications, mais aussi le manque d'extension des accords. En frictions depuis la constitution de l’OPCO Mobilités, la CGT ne s'est pas jointe à l'intersyndicale. « Ce sera peut-être le 4 décembre, ou le 6, mais on commencera par une journée », a précisé Thierry Douine, secrétaire général de la CFTC. GI
Pour en
savoir plus
 
 
Christian Cottaz, secrétaire général adjoint de la CFDT Route, Patrice Clos, secrétaire général de FO Transports, Patrick Blaise, secrétaire général de la CFDT Transports, Thierry Douine, secrétaire général de la CFTC Transports et Guillaume Cadart, conseiller fédéral de la CFTC. ©G.I.  
 
 
 

8e édition
des Rencontres Jeunes Dirigeants

La tradition se perpétue à Séville
         sur un air de RSE

L'Officiel des transporteurs et ses partenaires ont « transporté » à Séville, en Espagne, du 17 au 19 octobre, la promotion 2019 des jeunes ou futurs dirigeants du transport routier de marchandises. Une promotion qui a planché, sous l'impulsion de la consultante Florence Guichard, sur le thème de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), avec le concours à distance de Pierre-Marie Hautier, à la tête d'un groupe qui a pris les devants dans ce domaine. Au menu également, des mini-tables rondes consacrées à l'écoconduite, à l'arrivée des véhicules autonomes ainsi qu'à l'épargne salariale. Dans la capitale andalouse, l'ensemble des participants ont perpétué comme il se doit l'esprit de ce séminaire annuel pas comme les autres : échanges professionnels tous azimuts, convivialité, découvertes touristiques et fête. SB et SW
Pour en
savoir plus
 
   
  Dans la capitale andalouse, l'ensemble des participants ont perpétué comme il se doit l'esprit de ce séminaire annuel. ©OT  
 


38.

En millions
d'euros,
c'est le volume
d'affaires
généré par
le transporteur
Régis Martelet
et sur lequel le
groupe Blondel
met la main
au travers
d'un rachat.
Transport ferroviaire
Les concurrents de Deutsche Bahn
se disent désavantagés

Depuis la réforme de 1994, Deutsche Bahn, devenue entreprise privée aux mains de l'État, est en théorie ouverte à la concurrence. Dans les faits, celle-ci se développe lentement, notamment pour les passagers (37% de parts de marché). Si, pour le transport de marchandises, la part de marché des concurrents de DB a atteint pour la première fois fin 2018 la barre des 50% (48% fin 2017) de parts de marché en termes de tonnage par kilomètre, ces entreprises se plaignent d'entraves à la concurrence, comme le souligne le rapport 2019-2020 des fédérations Mofair (passagers) et Nee-Güterverkehr (marchandises). Présenté fin octobre, le rapport épingle notamment les hausses croissantes du tarif facturé par Deutsche Bahn à ses concurrents pour l'usage des rails et des gares. « Le taux de croissance de ces coûts est nettement supérieur à l'inflation », souligne le rapport. NV
Pour en
savoir plus
 
 
  Captrain Deutschland, filiale de la SNCF, possède en Allemagne 13 entreprises d'envergure régionale. ©DR  
 
  Fret aérien
Le programme de conversion
des Boeing 777 est lancé

Un peu plus de vingt-quatre ans après la mise en service des premiers Boeing 777 en version passagers, c'est une nouvelle version cargo de ce type d'appareils qui va voir le jour. Complétant l'offre de Boeing avec ses Boeing 777F (Freighter) livrés depuis février 2009, la nouvelle version prendra la dénomination de Boeing 777-300ER Special Freighter (SF). Elle a été officiellement lancée en prolongement d'un engagement du loueur GECAS pour quinze appareils ferme et quinze autres en option. C'est la société Israel Aerospace Industries (IAI) qui effectuera cette conversion dont le marché pourrait être supérieur à 150 appareils d'ici 2030. Comparé au Boeing ​​​​​​​777F (plus court), qui a déjà cumulé 230 commandes depuis son lancement, le B777-300ERSF sera plus capacitaire. En mesure de transporter jusqu'à quarante-sept palettes standards (2,4 x 3,2 m), il pourra donc en accueillir dix de plus. Sa charge marchande maximale sera de 101,6 t et son autonomie de 8.330 km. Le programme de conversion inclura l'installation d'une porte cargo de 3,72 x 3,05 m. OC
 
   
  Le Boeing 777 existe déjà en version tout-cargo. Elle a été livrée pour la première fois à Air France en février 2009. ©OC  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction :
redaction@actu-transport-logistique.fr

Cette Newsletter touche 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : https://www.actu-transport-logistique.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°462
30 octobre 2019
NOVEMBRE

Du mardi 19
au jeudi 21
Transports
& Logistics
Meetings

Cannes


NOVEMBRE

Du mardi 19
au samedi 23
Solutrans
Lyon

Du vendredi 22
au samedi 23
93e congrès
national
de la Chambre
Syndicale

Saint-Malo

Mardi 26
61e Congrès Unostra
Marne-la-Vallée

Du mercredi 27
au jeudi 28
Riverdating
Liège (Belgique)

DÉCEMBRE

Du mardi 03
au mercredi 04 Assises
de l'Économie
de la Mer

Montpellier

Du mardi 03
au mercredi 04
Supply Chain
Event 2019

Paris

FÉVRIER 2020

Du mardi 04
au jeudi 06
Euromaritime
Marseille