LinkedIn Twitter Facebook
 


Double
acquisition
pour les
Transports Vallée
en Normandie


Sofrilog étoffe
sa flotte verte a
vec 14 nouveaux
camions


Grève du
5 décembre :
le GNTC réclame
un service
minimum


L'aéroport de
Saint-Nazaire-
Montoir prêt
à accueillir
le BelugaXL


Strasbourg lance
un appel à projets
pour une
logistique fluviale


Focus
Des aspirateurs
pour particules
émises lors du
freinage en test
Stratégie
Double acquisition pour
les Transports Vallée en Normandie

Coup double pour Thierry Vallée, dirigeant des Transports Vallée. Quelques semaines après l'acquisition de Trans Inter, (4M€ de chiffre d'affaires et 35 salariés), société basée à Louviers (27), le transporteur normand vient de racheter les Transports Delaunay, à Nonancourt (27). Cette entreprise voisine campe sur les spécialités du conteneur, de la benne céréalière et du tauliner. Elle dispose de deux agences, implantées à Dreux et au Havre. Delaunay emploie 174 salariés, possède un parc de 130 moteurs et exploite 40.000 m2 d'entrepôts logistiques où sont proposées des prestations « à façon ». SB
Pour en
savoir plus

 
Michel Delaunay, parti en 1971 avec un seul camion, cède son entreprise à Thierry Vallée, dirigeant des transports éponymes. ©DR  
 
 
 

Transition écologique
Sofrilog étoffe sa flotte verte
avec 14 nouveaux camions

Avec, en ligne de mire, le passage au gaz naturel liquéfié de l'ensemble de sa flotte, Sofrilog avait déjà acquis 13 porteurs frigorifiques Gaz Euro 6 en début d'année. Aujourd'hui, ce sont 14 camions supplémentaires qui viennent étoffer son parc de 200 véhicules. « Ces véhicules, des porteurs frigorifiques 18 palettes Scania type Gaz, permettront au groupe d'opérer notamment des livraisons pour Monoprix, Franprix, Leader Price et Carrefour en Ile-de-France », explique Sofrilog dans son communiqué de presse.
En parallèle, ils assureront également des tournées de livraisons pour l'activité Restauration hors-foyer (RHF) du groupe représentant 16 % de son chiffre d'affaires, qui a atteint 135 M€ en 2018. DIL
Pour en
savoir plus
 
   
  Aujourd'hui, ce sont 14 camions supplémentaires qui viennent étoffer son parc de 200 véhicules. ©Sofrilog  
 


« Nous
demandons à
SNCF Réseau
et à l'État
de mettre tout
en œuvre
pour garantir
un service
minimum
de circulation
des trains
de transport
combiné »,


indique le
GNTC
en prévision
du mouvement
social illimité
prévu à partir
du 5 décembre.
Grève du 5 décembre
Le GNTC réclame un service minimum

Dans un communiqué de presse, le Groupement national des transports combinés (GNTC) s'inquiète des répercussions de la grève illimitée prévue à partir du 5 décembre contre le projet de réforme des retraites du gouvernement. « Après la grève perlée de 3 mois en 2018 à la SNCF et la fermeture très récente de plusieurs voies ferroviaires stratégiques sur l'axe méditerranéen pour plusieurs semaines qui ont largement impacté les professionnels du combiné, c'est maintenant une mobilisation sociale de grande ampleur qui se profile à l'horizon », craint le GNTC. Pour limiter l'impact du mouvement social annoncé, le groupement demande « à SNCF Réseau et à l'État de mettre tout en œuvre pour garantir un service minimum de circulation des trains de transport combiné ». DIL
Pour en
savoir plus
 
 
Le GNTC s'inquiète de l'impact de la grève illimitée prévue à partir du 5 décembre contre le projet de réforme des retraites du gouvernement. ©Adobe Stock  
 


15.

C'est, en millions
d'euros,
l'investissement
consacré
aux travaux
réalisés
à l'aéroport
de Saint-Nazaire-
Montoir
pour accueillir
le BelugaXL.
Infrastructures aéroportuaires
L'aéroport de Saint-Nazaire-Montoir
est prêt à accueillir le BelugaXL

En prolongement d'une première escale le 27 août dernier, le BelugaXL est désormais fin prêt pour débuter ses rotations sur l'aéroport de Saint-Nazaire-Montoir à partir de janvier prochain. D'autant que l'appareil a été certifié le 13 novembre, soit le même jour que l'inauguration des travaux de piste de la plateforme. Ces travaux étaient indispensables pour accueillir le nouvel appareil qui va progressivement remplacer le BelugaST. Le BelugaXL est, de par ses dimensions, plus imposant que son devancier. Il convenait donc d'adapter les installations pour leur permettre de recevoir dans des conditions optimales un appareil dont la masse au décollage est supérieure d'environ 50 tonnes à l'avion actuel.
La portance de la piste, longue de 2.400 mètres, a donc été renforcée tandis que les voies de circulation (taxiways) ont été élargies. Montant de l'investissement : 15 M€. OC
Pour en
savoir plus

 
   
  L'aéroport de Saint-Nazaire-Montoir accueille actuellement 3 à 5 mouvements de BelugaST par jour six jours par semaine... ©OC  
 
 
 

Initiative
Strasbourg lance un appel à projets
pour une logistique fluviale

Après le lancement d'un projet de production d'hydrogène renouvelable, la ville de Strasbourg vient de clôturer son appel à projets lancé conjointement avec l'Eurométropole de Strasbourg et Voies navigables de France (VNF) pour le développement d'une logistique urbaine fluviale durable. « Au regard du potentiel qu'offre ce quai de chargement / déchargement, l'Eurométropole de Strasbourg et la Direction Territoriale de VNF Strasbourg souhaitent voir s'élargir son usage, jusqu'ici limité à une activité de chantier, à des pratiques de logistique urbaine », indiquent les trois partenaires. Depuis mai 2018, l'acheminement des marchandises au cœur de Strasbourg par voie d'eau est possible grâce à la mise en service d'une plateforme fluviale située quai des Pêcheurs et baptisée Fischerstaden. GH
Pour en
savoir plus
 
   
  L'objectif est la mise en service d'une navette quotidienne acheminant des marchandises depuis les alentours de Strasbourg jusqu'au Fischerstaden. ©DR  
 
F O C U S  
Tallano teste des aspirateurs
pour particules émises lors du freinage

Même électriques, les camions, trains ou voitures qui ne recourent pas à des moteurs thermiques continuent d'émettre des particules ultra-fines dangereuses pour la santé. L'origine de cette pollution provient du freinage, avec le frottement des pneus sur le bitume et l'abrasion des plaquettes de frein. À chaque coup de pédale, les véhicules émettent des particules ultra-fines de l'ordre de 10 nm (la taille d'un virus), capables de pénétrer profondément dans l'organisme. « Une petite voiture thermique Euro 6 émet 4,5 g de particule polluante par heure à l'échappement, contre 30 g au freinage. Ainsi, les voitures électriques ne permettent de régler qu'un tiers du problème et encore ! », indique Christophe Rocca-Serra, dirigeant de Tallano Technologie, qui développe une solution s'attachant à réduire la pollution issue des plaquettes de frein. GH
Photo : Christophe Rocca Serra, dirigeant de Tallano Technologie, présente un filtre avant et après utilisation. ©GH
Pour en
savoir plus
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction :
redaction@actu-transport-logistique.fr

Cette Newsletter touche 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : https://www.actu-transport-logistique.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°465
18 novembre 2019
NOVEMBRE

Du mardi 19
au jeudi 21
Transports
& Logistics
Meetings

Cannes


NOVEMBRE

Du mardi 19
au samedi 23
Solutrans
Lyon

Du vendredi 22
au samedi 23
93e congrès
national
de la Chambre
Syndicale

Saint-Malo

Mardi 26
61e Congrès Unostra
Marne-la-Vallée

Du mercredi 27
au jeudi 28
Riverdating
Liège (Belgique)

DÉCEMBRE

Du mardi 03
au mercredi 04 Assises
de l'Économie
de la Mer

Montpellier

Du mardi 03
au mercredi 04
Supply Chain
Event 2019

Paris

FÉVRIER 2020

Du mardi 04
au jeudi 06
Euromaritime
Marseille