LinkedIn Twitter Facebook
 


Le groupe
Perrenot entre
assignation et
recapitalisation


TICPE : vers
un passage
en force du
gouvernement ?


L'OPCO Mobilités
est désormais
opérationnel


9e journée Fret
ferroviaire
et OFP :
une stratégie
se met en place
Cartel des camions
Le groupe Perrenot entre assignation
et recapitalisation

Le 8 novembre, la holding Zamenhof Exploitation a assigné les constructeurs mis en cause dans l'affaire du Cartel des camions devant la High Court de Londres. Un certain nombre de procédures en actions groupées ont été engagées sur diverses places européennes depuis plusieurs mois. Le groupe Perrenot a, pour sa part, décidé d'y aller seul. Cette assignation porte sur près de 10.000 camions sur la période « avec un enjeu qui se chiffre en dizaines de millions d'euros », précise son représentant Laurent Geelhand, du cabinet Hausfeld. En parallèle, la société vient de prendre un nouveau virage. Son dirigeant emblématique, Jacky Perrenot, et son associé, Philippe Givone, ont procédé à une opération de transmission du groupe qui devrait boucler l'exercice sur un revenu d'environ 850 M€. SB
Photo : Philippe Givone détient à présent 40 % du capital de la holding Zamenhof. ©DR
Pour en
savoir plus

 
 
 


Le port
de Hambourg
investit
pour traiter
les maxi-cargos


L'info décalée
Le Québec
soutient
le fabricant
de dirigeable
Flying Whales

Politique
TICPE : vers un passage en force
du gouvernement ?

L'administration des Douanes a publié une circulaire qui intègre déjà le point de calcul du remboursement de la TICPE à 45,19 € par hectolitre à compter du 1er janvier 2020, au lieu des 43,19 € aujourd'hui. Une disposition choquante dans la mesure où ce taux de remboursement de la TICPE sur le gazole professionnel est censé être actuellement en discussion à l'Assemblée nationale dans le cadre du projet de loi de finances pour 2020, en principe votée à la fin de l'année. Les organisations professionnelles sont, plus que jamais, vent debout contre la mesure. Elles ont publié un communiqué de presse, dans lequel elles émettent « une protestation scandalisée face à ce qu'elles considèrent comme, d'une part, un mépris total des institutions républicaines et, d'autre part, une absence absolue de considération pour la profession ». SW
Pour en
savoir plus
 
   
  Les organisations professionnelles sont, plus que jamais, vent debout contre la mesure. ©Adobe Stock  
 


« À court
terme, 10
à 20%
des métiers
du secteur du
transport et de
la logistique
seront
nouveaux,
et autant sont
amenés à
disparaître »,


a rappelé
Jean-Baptiste
Djebbari,

secrétaire d'Etat
aux Transports
lors de
la cérémonie
de lancement de
l'Opco Mobilités.
Formation
L'OPCO Mobilités
est désormais opérationnel

L'opérateur des compétences des métiers de la mobilité, qui regroupe 1,6 million de salariés, 210.000 entreprises et 50.000 alternants, est désormais opérationnel. Alors que le secteur de la mobilité traverse des transformations multiples (numérique, énergétique, etc.), l'organisme a tenu à démontrer sa vocation à accompagner dans ces changements les entreprises à travers la formation de leurs salariés et l'anticipation des nouveaux métiers. « À court terme, 10 à 20% des métiers du secteur seront nouveaux, et autant sont amenés à disparaître. Selon les spécialistes, 85% des emplois de 2030 n'existent pas encore », a indiqué Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État aux Transports, intervenu en préambule de l'événement. GI
Pour en
savoir plus
 
 
« L'Opco Mobilités sera garant de l'équilibre entre les entreprises de toutes tailles », explique Jean-Louis Vincent, président de l'organisme. ©GI  
 


10 000.
C'est le nombre
de camions
pris en compte
dans l'assignation
du groupe
Perrenot
déposée en
Grande-Bretagne
à l'encontre
des constructeurs
mis en cause
dans l'affaire
du « cartel
des camions ».
9e journée Fret ferroviaire et OFP
Une stratégie nationale se met en place

« On ne pourra réussir qu'en équipe » et « il nous faut parler d'une seule voix pour être plus forts ». Cette double citation d'Arnaud Sohier, directeur commercial de SNCF Réseau, pourrait résumer à elle seule le sentiment qui prévalait à l'issue de la 9e journée Fret ferroviaire et OFP du 20 novembre, suivie par plus de 350 participants. Mais cette nécessité de devoir travailler ensemble ne constitue pas le seul facteur de réussite éventuelle. Plus que jamais, le ferroviaire a en effet besoin d'être soutenu – pas seulement par des aides – comme il l'est déjà dans des pays limitrophes comme l'Allemagne et la Suisse, pour accompagner la réindustrialisation de la France.
Cette prise de conscience avait, semble-t-il, échappé initialement aux rédacteurs du projet de Loi d’orientation sur les mobilités (LOM) adoptée à l'Assemblée Nationale ces derniers jours. Une mobilisation de dernière minute a, cependant, permis d'ajouter un article qui change tout. L'article 51 stipule que l'Etat doit établir et présenter au Parlement le cadre de la stratégie nationale du fret ferroviaire qui devrait être prête d'ici un an. OC
Pour en
savoir plus

 
 
  Cette nécessité de devoir travailler ensemble ne constitue pas le seul facteur de réussite éventuelle. ©OC  
 
 
 


Stratégie
Le port de Hambourg investit
pour traiter les maxis-cargos

Le terminal Burchardkai du port de Hambourg vient de recevoir trois nouveaux ponts de déchargement à même de traiter de très gros porte-conteneurs, contenant plus de 23.000 conteneurs standard TEU. L'investissement s'inscrit dans le cadre d'un plan de développement du port de Hambourg, prévoyant l'installation de neuf nouveaux ponts de déchargement, le développement de la gare de fret et la construction de nouveaux entrepôts. La société HHLA entend investir un milliard d'euros d'ici 2022, dont 450 millions d'euros pour les nouveaux ponts de déchargement. NV
Pour en
savoir plus
 
   
  La société HHLA entend investir un milliard d'euros d'ici 2022, dont 450 millions d'euros pour les nouveaux ponts de déchargement. ©DR  
 
 
Le Québec soutient à son tour le fabricant
de dirigeable Flying Whales

L'entreprise française Flying Whales, qui entend développer et exploiter des dirigeables pour le transport de charges lourdes, vient de prendre un virage international en intégrant à son capital une participation de 20 millions d'euros en provenance du gouvernement du Québec. Ce partenariat permettra au Québec de réaliser une partie du développement d'un futur dirigeable, via la création d'une filiale locale et l'implantation d'une usine de production de dirigeables ayant une exclusivité sur le marché américain. Un marché pour les régions dépourvues d'infrastructure de transport. Le projet de Flying Whales vise à développer, commercialiser et exploiter les activités de ballons dirigeables développés dans le cadre du programme LCA60T. Conçu originellement pour répondre aux besoins de l'Office National des Forêts (ONF) pour l'extraction de bois, cet aéronef possède des capacités de chargement et déchargement en vol stationnaire qui peuvent s'adresser au transport de pylônes électriques et de mâts ou pâles d'éoliennes. GH
Photo : ce partenariat permettra au Québec de réaliser une partie du développement d'un futur dirigeable, via la création d'une filiale locale et l'implantation d'une usine de production. ©Flying Whales
Pour en
savoir plus
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction :
redaction@actu-transport-logistique.fr

Cette Newsletter touche 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : https://www.actu-transport-logistique.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°467
25 novembre 2019
NOVEMBRE

Mardi 26
61e Congrès Unostra
Marne-la-Vallée


NOVEMBRE

Du mercredi 27
au jeudi 28
Riverdating
Liège (Belgique)

DÉCEMBRE

Du mardi 03
au mercredi 04 Assises
de l'Économie
de la Mer

Montpellier

Du mardi 03
au mercredi 04
Supply Chain
Event 2019

Paris

FÉVRIER 2020

Du mardi 04
au jeudi 06
Euromaritime
Marseille