LinkedIn Twitter Facebook
 


La période
de Noël
donne du fil
à retordre aux
transporteurs


Un accord trouvé
sur le Paquet
Mobilité


Rail-route :
des acteurs
au bord
du gouffre,
selon le GNTC


Le groupe ADP
dévoile ses
ambitions cargo


Le port de
Bronka
fait appel
à Gaussin pour
sa manutention
autonome


L'interview
Jean-Paul
Deneuville,
président
de l'AFT :
« Je découvre
une profession,
je me pique
au jeu »
Pic de fin d'année
La période de Noël donne du fil
à retordre aux transporteurs

Bien sûr, les expressistes, messagers et autres acteurs du dernier kilomètre, ainsi que les transporteurs chargés de livrer les plateformes de distribution ont anticipé avec leurs clients ces semaines de surchauffe. Se pose néanmoins la question de la grève illimitée qui va jouer les trouble-fête. « Ce mouvement va avoir des répercussions sur les conditions de circulation car ceux qui travaillent voudront se déplacer en voiture », soulève Augustin Gueldry, consultant en logistique chez Colicoach, un cabinet de conseil en transport et logistique. Autre conséquence de cette grève, les consommateurs se sont concentrés sur leurs problèmes du quotidien et ont reporté leurs achats de Noël. « Ce report augmente davantage la pression sur les transporteurs, qui devront peut-être composer aussi avec les phénomènes climatiques », prévient le consultant. Nombre d'entre eux ont anticipé cette période de surchauffe en collaboration avec leurs donneurs d'ordres. EK & EH
Pour en
savoir plus

 
Autre conséquence de cette grève, les consommateurs se sont concentrés sur leurs problèmes du quotidien et ont reporté leurs achats de Noël. ©Adobe Stock  
 
 
 

Politique
Un accord trouvé sur le Paquet Mobilité

Cabotage, chronotachygraphe, temps de conduite et de repos... L'accord sur le Paquet mobilité conclu après de longues discussions dans la nuit du 11 au 12 décembre apporte « une réelle avancée notamment pour les transporteurs français qui contribue à une plus juste régulation du secteur », a souligné la FNTR. Les mesures concernent notamment la modification du règlement 561/2006  sur les temps de conduite et de repos. L'actuelle période de référence hebdomadaire de 90h de conduite sur deux semaines est maintenue comme règle générale. Le conducteur en transport international a l'obligation de rentrer chez lui chaque 3 semaines, « une avancée majeure », indique la FNTR. En revanche, une concession a été apportée puisque le conducteur pourra prendre 2 périodes de repos réduit d'affilée puis son repos hebdomadaire. GI
Pour en
savoir plus
 
   
  Les mesures concernent notamment la modification du règlement 561/2006 sur les temps de conduite et de repos. ©AP Images/European Union-EP  
 


« Ce
mouvement
va avoir des
répercussions
sur les
conditions
de circulation
car ceux
qui travaillent
voudront
se déplacer
en voiture »,


soulève
Augustin
Gueldry
,
consultant
en logistique
chez Colicoach,
à propos
de la grève
illimitée qui sévit
actuellement
dans
les transports.
Transport combiné
Des acteurs au bord du gouffre,
selon le GNTC

La mobilisation du Groupement national des transports combinés (GNTC) monte d'un cran. Après avoir écrit une première fois à Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État aux Transports, le 11 décembre 2019, l'instance représentative des professionnels du fret combiné rail-route a récidivé le 12 décembre en sollicitant auprès de ce même interlocuteur un rendez-vous le plus rapidement possible. « Nous souhaitons, en effet, lui exposer les difficultés rencontrées par les professionnels du transport combiné et du fret ferroviaire en prolongement des 8 jours de perturbations graves touchant ce mode de transport, explique Aurélien Barbé, délégué général du GNTC. Nous voulons également profiter de cette rencontre pour demander la garantie d'un service minimum pour la circulation des trains de fret tout en commençant à réfléchir à un soutien financier. Ces aides sont d'autant plus nécessaires que certains acteurs sont déjà au bord du gouffre. » OC
Pour en
savoir plus
 
 
  Après avoir écrit une première fois à Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État aux Transports, le 11 décembre 2019, le GNTC a récidivé le 12 décembre en sollicitant un rendez-vous. ©OC  
 


Stratégie
Le groupe ADP dévoile
ses ambitions cargo

Malgré la baisse de trafic conjoncturelle qu'il subit, le groupe ADP entend bien consolider sa seconde place en Europe, voire s'emparer de la première place dans le secteur cargo. Cet objectif a été rappelé et développé à l'occasion du Cargo Forum 2019 qu'il a organisé le 4 décembre à la Maison de l'Environnement de Roissy. Cette présentation est à mettre en parallèle avec la publication de la feuille de route 2016-2020 dénommée « L'ambition des aéroports parisiens » pour les prochaines années. Soulignant en guise de préambule « qu'il n'y a pas de grand aéroport sans une grande activité cargo », le document de présentation du groupe ADP, précise que « l'ambition que nous portons pour le cargo est d'asseoir le leadership européen de Paris-Charles de Gaulle dans les années à venir. Le développement de l'activité cargo est un axe du plan stratégique Connect 2020 qui passe notamment par la création de 100.000 m2 supplémentaires d'installations cargo afin d'accompagner la croissance des clients. » OC
Pour en
savoir plus
 
   
  Cette présentation est à mettre en parallèle avec la publication de la feuille de route 2016-2020 dénommée « L'ambition des aéroports parisiens » pour les prochaines années. ©OC  
 
 
 


25.
C'est, en millions
de tonnes,
la capacité
annuelle du port
de Bronka
situé sur
la Baltique à
40 kilomètres
de Saint-Pétersbourg.
Installation portuaire
Le port de Bronka fait appel à Gaussin
pour sa manutention autonome

Le français Gaussin vient de signer un contrat pour la fourniture de véhicules électriques autonomes au Port de Bronka en Russie. Ce nouveau port ultra-moderne en eaux profondes, situé sur la Baltique à 40 kilomètres de Saint-Pétersbourg, dispose d'une capacité de 25 millions de tonnes de fret par an. Il accueillera les modèles AIV Full Elec 70 de Gaussin, des porteurs automatiques spécifiquement destinés aux opérations portuaires, avec un transport horizontal de containers. « Grâce aux véhicules AIV Full Elec 70, le Port Bronka vise à accroître le rendement de la gestion de ses flux conteneurisés, tout en se dotant d'une solution 100% électrique répondant aux exigences du développement durable », se réjouit-on chez Gaussin. GH
Pour en
savoir plus
 
   
  Les modèles AIV Full Elec 70 de Gaussin, des porteurs automatiques spécifiquement destinés aux opérations portuaires, proposent un transport horizontal de containers. ©Gaussin  
 
L’I N T E R V I E W  
Jean-Paul Deneuville, président de l'AFT :
« Je découvre une profession, je me pique au jeu »

Il a été l'un des personnages les plus influents du transport routier ces dernières décennies. Jean-Paul Deneuville quitte la scène professionnelle à la fin de cette année. L'ancien délégué général de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR), puis P-dg de l'AFT, livre son bilan personnel. Sans détours…

L'Officiel des transporteurs : Vous approchez de la fin de votre engagement dans le transport routier. Si l'on faisait un flash-back sur votre parcours…

Jean-Paul Deneuville :
J'arrive, par hasard, en 1975 dans le secteur. Je découvre une profession, je me pique au jeu. Je crée une société de conseil juridique, des groupements d'achats et des contrats groupes en assurance. Je fonde un club de jeunes transporteurs en 1979. Dans le cadre de la nouvelle décentralisation, je mets en place des contrats d'initiative avec le conseil régional. Je prends parallèlement des responsabilités à la FNTR et l'AFT, puis je crée la Maison du transport et de la logistique en 1986. Je ne voulais pas être un homme de Paris mais je vais finalement le devenir. Nous sommes en 1993.

L'O.T. : Et cela jusqu'en 2015…

J.-P. D. :
Oui. Je reste un temps directeur général des services pour conforter les fondamentaux économiques de la FNTR, assurer la continuité de la délégation générale, piloter le rapprochement avec TLF et préparer le dossier représentativité. Je rejoins ensuite l’AFT pour accomplir la séparation avec l’Aftral, séparation rendue obligatoire par la loi de mars 2014. Ensuite, ce sera la réforme systémique, en 2018, de la formation professionnelle. Propos recueillis par SB
Photo : Jean-Paul Deneuville quitte la scène professionnelle à la fin de cette année. ©AFT
Pour en
savoir plus
 
 
 

L’heure de la trêve des confiseurs a sonné.
Retrouvez-nous encore quelques jours sur
www.actu-transport-logistique.fr
puis dès le 13 janvier dans les colonnes
de la News du Fret.
Joyeuses fêtes à tous et merci de votre fidélité.

 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction :
redaction@actu-transport-logistique.fr

Cette Newsletter touche 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : https://www.actu-transport-logistique.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°474
18 décembre 2019
FÉVRIER 2020

Du mardi 04
au jeudi 06
Euromaritime
Marseille