LinkedIn Twitter Facebook
 


L'emploi
toujours
dynamique
dans
le transport
en 2018


Iveco décerne
le trophée
d'Ambassadeur
du transport
zéro émission
à Jacky Perreno
t

Le transport
maritime
veut taxer
son carburant
de 2 $ la tonne

Transport routier
L'emploi toujours dynamique
dans le transport en 2018

Le dynamisme de l'emploi dans le transport et la logistique s'est poursuivi en 2018. Les chiffres définitifs de l'année, présentés dans l'enquête annuelle de l'OPTL (Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la logistique), font état de 24.600 créations d'emplois, dont 16.500 dans le transport routier (+4,6% par rapport à 2017). Depuis 2013, la branche ne cesse de créer de l'emploi. Sur les seules 5 dernières années, 78.800 postes ont été créés. La branche, tous secteurs confondus, regroupait en 2018 plus de 727.000 salariés, soit 3,5% de plus qu'en 2017 (+1,5% dans le secteur privé en général). De son côté, le transport routier comptabilisait 375.789 salariés au 31 décembre 2018 (+4,6%). En revanche, le déménagement a perdu des emplois salariés (-1,9%). GI
Photo : Bruno Lefebvre, président de l'OPTL. ©DR
Pour en
savoir plus

 
 
 


Un livre blanc
pour la ligne
Pau-Canfranc-
Saragosse


L'IATA prévoit
une reprise
en 2020


L'interview
Bruno Durand,
maître de
conférences :
« Pour baisser
le prix de
la livraison,
certains
ont recours
à la livraison
collaborative »

Distinction
Iveco décerne le trophée
d'Ambassadeur du transport zéro
         émission à Jacky Perrenot

« L'innovation est la clé pour réduire les émissions dans le transport routier de marchandises, et nos clients sont de plus en plus exigeants. Nous devons donc trouver des solutions à la fois plus propres et plus silencieuses, mais aussi rentables et fiables ». C'est ce qu'a déclaré Philippe Givone, Pdg des Transports Jacky Perrenot, à l'occasion de la remise du trophée d'Ambassadeur du transport zéro émission par Thomas Hilse, président d'Iveco, le 3 décembre dernier à Turin. Le constructeur rendait ainsi hommage à leur longue collaboration dans le domaine du transport durable, récompensant l'opérateur logistique français comme un des premiers à adopter la technologie au gaz naturel et à avoir commandé le Nikola TRE, nouveau camion développé en collaboration avec FPT Industrial et Nikola Corporation. En dévoilant ce premier véhicule commun, les partenaires ont présenté à cette occasion leurs objectifs en matière de zéro émission. MHG
Pour en
savoir plus
 
 
  De gauche à droite : Gerrit Marx, directeur du secteur Véhicules commerciaux et spéciaux de CNH Industrial, Trevor Milton, Pdg de Nikola Motors, Philippe Givone, Pdg des Transports Jacky Perrenot et Thomas Hilse, président de la marque Iveco. ©DR  
 


« L'innovation
est la clé
pour réduire
les émissions
dans
le transport
routier de
marchandises,
et nos clients
sont de
plus en plus
exigeants »,


a déclaré
Philippe
Givone
,
Pdg des
Transports
Jacky Perrenot,
lors de la remise
du trophée
d'Ambassadeur
du transport
zéro émission
le 3 décembre
dernier, à Turin.
Réglementation
Le transport maritime veut taxer
son carburant de 2 $ la tonne

De nombreuses associations d'armateurs, qui représentent plus de 90% des acteurs du secteur, ont proposé le 18 décembre dernier de créer une taxe sur le carburant, qui permettrait de financer le premier programme collaboratif de R&D maritime au monde dédié à l'élimination des émissions de CO2 du transport maritime international. La proposition comprend la constitution d'un fonds d'environ 5 milliards de dollars sur une période de 10 ans, avec l'objectif de développer des navires « commercialement viables à zéro émission de carbone d'ici le début des années 2030 ». Le texte est notamment soutenu par la Chambre internationale de la marine marchande (ICS, soit 80% des acteurs) ainsi que l'Organisation maritime internationale (OMI), le World Shipping Council (WSC) ou le Bimco (Conseil maritime Baltique international). GH
Pour en
savoir plus
 
 
La proposition comprend la constitution d'un fonds d'environ 5 milliards de dollars sur une période de 10 ans, avec l'objectif de développer des navires « commercialement viables à zéro émission de carbone d'ici le début des années 2030 ». ©DR  
 


Liaison ferroviaire
Un livre blanc pour la ligne
Pau-Canfranc-Saragosse

Maintes fois évoqué depuis des années, le dossier de réouverture de la ligne Pau-Canfranc accélère. Le dernier développement en date a consisté en la présentation des diagnostics et préconisations du livre blanc intitulé « Les leviers d'optimisation du trafic de la ligne Pau-Canfranc-Saragosse ». Celui-ci révèle que sur les 85,8 millions de tonnes (Mt) de fret terrestre transpyrénéen qui transitaient en... 2010, deux millions de tonnes le faisaient via les tunnels routiers du Somport et de Veilha. Depuis, ce trafic n'a cessé d'augmenter, congestionnant un peu plus le trafic de la RN 134 traversant la Vallée d'Aspe. C'est donc ce trafic socle constitué, notamment, de céréales et d'automobiles que les promoteurs de la relance du fret ferroviaire sur la ligne précitée ambitionnent de refaire passer sur le rail. OC
Pour en
savoir plus
 
   
  Un trafic de céréales existe toujours entre Saragosse et Canfranc. ©OC  
 
 
 


727 000.

C'est le nombre
de salariés dans
le transport
en 2018,
soit 3,5% de plus
qu'en 2017
et +1,5% dans
le secteur privé
en général.
Fret aérien
L'IATA prévoit une reprise en 2020

L'association internationale du transport aérien (IATA) est optimiste ! Et elle peut l'être car ses compagnies membres termineront l'année 2019 en vert pour la dixième année consécutive. Leurs profits pourraient en effet atteindre les 25,9 milliards de dollars. C'est une même tendance qui prévaut pour 2020, les bénéfices attendus étant supérieurs à 29 milliards d'euros. Une partie de la croissance proviendra du retour à meilleure fortune du fret aérien. Après avoir subi une baisse des tonnages de 3,31%, à 61,2 millions de tonnes cette année, ce secteur devrait repartir à la hausse en 2020. C'est en effet un trafic attendu en hausse de 2%, à 62,4 millions de tonnes, qui est prévu l'année prochaine. Cette progression n'effacera pas pour autant des tablettes le niveau record de trafic de 2018, avec 63,3 millions de tonnes. OC
Pour en
savoir plus
 
   
  Après avoir subi une baisse des tonnages de 3,31% à 61,2 millions de tonnes cette année, ce secteur devrait repartir à la hausse en 2020. C'est en effet un trafic attendu en hausse de 2%, à 62,4 millions de tonnes, qui est prévu l'année prochaine. ©OC  
 
L’I N T E R V I E W  
Bruno Durand, maître de conférences :
« Pour baisser le prix de la livraison, certains ont recours à la livraison collaborative »

Bruno Durand, est maître de conférences en logistique et Supply chain management à l'Université de Paris Nanterre. Il revient sur les grandes évolutions du secteur de la livraison express et de la messagerie.

L'Officiel des transporteurs : La fréquence du nombre de colis commandés par les internautes va augmenter ces prochaines années. Peut-on imaginer de fusionner les points relais existants pour faciliter leur récupération ?
Bruno Durand
: La multiplication des acteurs de points relais oblige aujourd'hui les internautes à faire la « tournée » des commerçants pour récupérer leurs colis. Demain, on pourrait imaginer en ville de nouveaux espaces de logistique urbaine pour accueillir l'ensemble des colis destinés à un même quartier. D'ici là, je pense que des espaces vont se développer dans les gares ou les points de transit.

L'O.T.: Qu'en est-il de la livraison collaborative ?
B.D. :
Pour baisser le prix de la livraison, certains ont recours à la livraison collaborative. On peut ainsi expliquer le succès de Shopopop, partenaire de plusieurs grandes enseignes. Cette alternative permet au consonaute de se faire livrer ses courses par un particulier référencé par l'application moyennant quelques euros. Quant au « shopper », chaque livraison lui rapporte 5 à 6 euros ou des bons d'achat. Propos recueillis par EK
Photo : Bruno Durand, maître de conférences en logistique et Supply chain management à l'Université de Paris Nanterre. ©DR
Pour en
savoir plus
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction :
redaction@actu-transport-logistique.fr

Cette Newsletter touche 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : https://www.actu-transport-logistique.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°475
13 janvier 2020
JANVIER 2020
Du mercredi 22
au jeudi 23
Les rencontres
de la mobilité
intelligente

Montrouge


FÉVRIER
Du mardi 04
au jeudi 06
Euromaritime
Marseille

Jeudi 27
Techinnov
Paris-La-Défense

MARS
Du mardi 10
au jeudi 12
Salon Logimat
Stuttgart

Du mardi17
au vendredi 20
SITL : Semaine
de l'innovation
Transport
& Logistique

Paris

OCTOBRE
Du mardi 20
au jeudi 22
Conférence
Container Trade
Europe 2020

Anvers

NOVEMBRE
Du mardi 24
au jeudi 26
Transports
& Logistics
Meetings

Cannes