LinkedIn Twitter Facebook
 


Travail au noir :
de plus en plus
de sociétés
allemandes
dans le rouge


Gruau placé
en procédure
de sauvegarde


Kuehne + Nagel
s'engage
à son tour
à éviter l'océan
Arctique


CFL Multimodal
lance
une nouvelle
liaison


Seconde année
de baisse
pour le trafic
de l'aéroport
Bâle-Mulhouse


L'interview
Vincent Girma,
RAS Intérim :
« Eurotemps
permet
de proposer
des solutions
d'intérim
européennes »
Travail au noir
De plus en plus de sociétés
de transport et de logistique
        allemandes dans le rouge

L'autorité de contrôle du respect du droit du travail FKS, qui relève en Allemagne de la compétence des services de la douane, constate de plus en plus d'infractions au code du travail dans les secteurs des transports et de la logistique. Le nombre des infractions sanctionnées – travail au noir, non-respect de la législation sur les cotisations sociales ou du salaire minimum – est ainsi passé de 711 en 2011 à 3.083 l'an passé pour ces deux secteurs. Suivant la même tendance, le montant des pénalités encaissées à la suite de ces contrôles est passé pendant la même période de 50.000 euros à 1,16 million d'euros, selon le ministère allemand du Travail. En Allemagne, le volume des contrôles menés varie considérablement d'une année sur l'autre. En effet, le FKS a contrôlé 3.400 entreprises en 2015, 6.800 en 2017 mais moins de 5.000 en 2018. Les secteurs des transports et de la logistique, considérés par les autorités comme « à risque » en matière de respect du code du travail, sont tout particulièrement contrôlés. Un milliard d'euros échappe chaque année à l'Etat du fait du travail au noir, selon les estimations. NV
Pour en
savoir plus

 
Un milliard d'euros échappe chaque année à l'Etat du fait du travail au noir. ©DR  
 
 
 


Carrosserie
Le groupe Gruau placé en
procédure de sauvegarde

Le groupe Gruau, spécialisé dans la carrosserie de véhicules utilitaires, a obtenu le 23 décembre auprès du tribunal de commerce de Nantes son placement sous la protection d'une procédure de sauvegarde. Revendiquant un chiffre d'affaires de 276 millions d'euros en 2019 et 1.600 collaborateurs, le groupe fait pourtant face à des difficultés de trésorerie. Le président du groupe implanté à Saint-Berthevin en Mayenne, Patrick Gruau, justifie la démarche : « Il était de mon devoir d'entrepreneur de prévenir une situation qui aurait pu être plus délicate en 2020 et de préserver notre activité et nos clients. En ayant recours à cette mesure, nous soutenons la pérennité du groupe et nous protégeons nos collaborateurs ». AD
Pour en
savoir plus
 
   
  Le groupe revendique un chiffre d'affaires de 276 millions d'euros en 2019 et un effectif de 1.600 collaborateurs. ©Groupe Gruau  
 


« Il était de
mon devoir
d'entrepreneur
de prévenir
une situation
qui aurait
pu être
plus délicate
en 2020 »,


assure
Patrick Gruau,
président du
groupe Gruau,
pour expliquer
la procédure
de sauvegarde
initiée
en décembre
dernier.
Transition écologique
Kuehne + Nagel s'engage à son tour
à éviter l'océan Arctique

L'océan Arctique de nouveau sous les feux des projecteurs. Huit entreprises ont signé l'« Arctic Shipping Pledge », promettant de renoncer à l'expédition de marchandises via le passage du Nord-Est, cette route maritime permettant de relier l'océan Atlantique à l'océan Pacifique en longeant la côte nord de la Sibérie. Parmi les nouveaux signataires, on retrouve notamment les transporteurs maritimes Kuehne + Nagel et Hudson Shipping Lines ainsi que des chargeurs spécialistes de l'habillement, comme Puma et Ralph Lauren (avec également Allbirds, Artizia, Bureo et International Direct Packaging). Ils rejoignent des armateurs comme CMA CGM, Evergreen, Hapag-Lloyd et MSC, ainsi que les détaillants Asos, H&M et Nike. GH
Pour en
savoir plus
 
 
  Cette route maritime permet de relier l'océan Atlantique à l'océan Pacifique en longeant la côte nord de la Sibérie. ©Hapag Lloyd  
 
  Fret ferroviaire
CFL Multimodal lance
une nouvelle liaison

Le hub multimodal de Bettembourg-Dudelange débute l'année 2020 comme il avait terminé l'année 2019, c'est-à-dire avec le lancement de nouvelles liaisons. La dernière en date le relie désormais au terminal Schwedenkai du port allemand de Kiel. Cette nouvelle liaison, assurée au rythme de trois fréquences hebdomadaires, constitue la concrétisation d'un accord de partenariat entre LKW Walter, Stena Line, Port de Kiel et CFL Multimodal pour étendre leur offre de services. Transportant des semi-remorques préhensibles ainsi que des conteneurs, ce nouveau train renforce l'offre intermodale du hub luxembourgeois en s'appuyant sur des connexions ferroviaires vers le sud de l'Europe (Lyon, Le Boulou et Barcelone) et maritimes vers la Scandinavie (Göteborg). OC
Pour en
savoir plus
 
   
  Cette nouvelle liaison est assurée au rythme de trois fréquences hebdomadaires. ©OC  
 
 
 


3 083.

C'est le nombre
d'infractions
sanctionnées
l'an dernier
par l'autorité
de contrôle
du respect du
droit du travail
FKS dans
les entreprises
de transport
et de logistique
allemandes,
contre 711
en 2011.
Résultats 2019
Seconde année de baisse
pour le trafic de l'aéroport
        Bâle-Mulhouse

Alors même qu'il n'en finit pas de battre des records de fréquentation au niveau passagers (9,1 millions de passagers à +6%), l'EuroAirport Bâle-Mulhouse-Freiburg n'est pas parvenu à enrayer une spirale baissière de son trafic fret avionné en 2019. Celui-ci s'est encore inscrit en baisse de 2%, à 61.545 tonnes (t). Depuis 2017, la plateforme trinationale a donc vu ses tonnages chuter de près de 4,3%. Cela permet donc à l’aéroport de Marseille-Provence de combler son retard sur le second aéroport régional français pour l'importance de son trafic fret, le différentiel en faveur de l'EuroAirport n'étant plus que de 1.845 t. Le fret camionné n'a, pour sa part, pas renoué avec la croissance. À 44 350 t l’année passée, la baisse a été de 5,9%. Au global, le fret total a régressé de 3,7%, à 106 075 t en 2019. OC
Pour en
savoir plus
 
 
  Qatar Airways Cargo dessert quatre fois par semaine Doha au départ de l'EuroAirport Bâle-Mulhouse-Freiburg. ©OC  
 
L’I N T E R V I E W  
Vincent Girma, RAS Intérim :
« Eurotemps permet de proposer des
solutions d'intérim européennes »

RAS Intérim est à l'origine de la création d'Eurotemps, un groupement européen lancé le 7 janvier et qui réunit 5 partenaires spécialistes de l'intérim pour le transport et la logistique. Pour Vincent Girma, Pdg de RAS Intérim, cette initiative vise à répondre aux besoins de la clientèle internationale.

L'Officiel des transporteurs : Quels sont les objectifs du groupement européen Eurotemps ?
Vincent Girma :
Eurotemps permet de proposer des solutions d'intérim européennes. Dans la logistique et le transport, les acheteurs décident de faire des appels d'offres non plus seulement français, mais européens. RAS est aussi présent en Espagne et au Luxembourg, nous couvrons donc huit pays, ce qui nous permet de proposer des solutions européennes à nos clients. Ce format nous permet par ailleurs de garder un caractère PME, de proximité, ce qui aurait été plus compliqué si nous étions devenus un grand groupe de travail temporaire européen.

L'OT : Y a-t-il eu des critères pour la sélection des partenaires ?
V. G. :
J'ai identifié des entreprises de travail temporaire, des PME familiales, dont les patrons sont propriétaires, et qui ont mis au centre de leurs préoccupations la qualité de service pour les intérimaires comme pour les clients : l'humain est très important. Propos recueillis par GI
Photo : Vincent Girma, Pdg de RAS Intérim. ©DR
Pour en
savoir plus
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction :
redaction@actu-transport-logistique.fr

Cette Newsletter touche 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : https://www.actu-transport-logistique.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°479
27 janvier 2020
FÉVRIER
Du mardi 04
au jeudi 06
Euromaritime
Marseille

FÉVRIER
Jeudi 27
Techinnov
Paris-La-Défense
MARS
Du mardi 10
au jeudi 12
Salon Logimat
Stuttgart

Du mardi17
au vendredi 20
SITL : Semaine
de l'innovation
Transport
& Logistique

Paris

OCTOBRE
Du mardi 20
au jeudi 22
Conférence
Container Trade
Europe 2020

Anvers

NOVEMBRE
Du mardi 24
au jeudi 26
Transports
& Logistics
Meetings

Cannes