LinkedIn Twitter Facebook
 


Une infime
partie
des recettes
de la route va
à la route


Coronavirus :
robots livreurs,
drones et
automatisation
à la rescousse
Fiscalité
Une infime partie des recettes
de la route va à la route

Sur 43,3 Md€ de recettes générées par la fiscalité spécifique routière et automobile en 2018, seulement 2 Md€ ont été affectés à l'AFITF (Agence de financement des infrastructures de transport de France). Par ailleurs, précise l'étude de l'Union routière de France (URF), la TICPE payée principalement par le transport routier de marchandises a rapporté à elle seule 31,83 Md€. Ces chiffres contredisent ainsi le gouvernement, qui affirme que le transport routier de marchandises ne contribue pas suffisamment au financement des infrastructures. À noter que près de 18 Md€ ont été distribués aux Régions, départements et communes, qui ont pu les attribuer en partie à certaines infrastructures. GI

 
 
 


Grèves :
la Région
Sud au chevet
du port
de Marseille


Scandinavie :
distribution de
colis et collecte
de déchets
collaborent


L'aéroport
de Francfort
a limité
la casse
en 2019


Interview
Florence
Berthelot,
FNTR :
« Avec la CPPNI,
nous entrons
dans
une stratégie
paritaire
différente »

Coronavirus en Chine
Robots livreurs, drones
et automatisation à la rescousse

Usines et transports paralysés, villes fantômes et au moins 60 millions de personnes placées en quarantaine. Face à l’épidémie du coronavirus qui gagne de l'ampleur depuis sa survenue à Wuhan en décembre dernier, la seconde puissance mondiale met en œuvre tous les moyens, y compris les plus technologiques. La Chine sait aussi que la gestion de cette crise peut lui servir de vitrine. Le 6 février, le géant de la distribution JD, concurrent d'Alibaba, a commencé à utiliser des petits robots de livraisons autonomes à Wuhan pour distribuer des produits pharmaceutiques à l'hôpital chargé de lutter contre le coronavirus. Le groupe, qui teste des robots de livraison autonomes depuis janvier 2019 dans d'autres villes, a toutefois effectué quelques modifications, les robots transportant habituellement des colis de plus petites tailles. GH
Pour en
savoir plus
 
 
  Le géant de la distribution JD a commencé à utiliser des petits robots de livraisons autonomes à Wuhan pour distribuer des produits pharmaceutiques à l'hôpital chargé de lutter contre le coronavirus. ©DR  
 


Grèves
La Région Sud au chevet
du port de Marseille

3 M€ pour compenser des pertes chiffrées à 270 M€ en seulement deux mois sur le port de Marseille-Fos Les modalités de cette aide qualifiée de « promotion spéciale d'attractivité » seront détaillées dans les jours à venir. « Je veux que ce fonds spécial soit assorti d'une réduction des coûts de 30%, et j'invite le département et la métropole à faire de même, a déclaré Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes Côte d'Azur. J'ai un sentiment de gâchis qui me reste en travers de la gorge après ces dix années d'effort pour reconquérir les trafics. Cette aide exceptionnelle doit permettre de compenser le préjudice subi par nos entreprises portuaires et leur permettre d'offrir aux clients du port une période de promotion exceptionnelle. » Cette annonce était faite le 6 février dernier, lors du salon Euromaritime à Marseille, alors qu'une nouvelle opération port mort asphyxiait l'activité portuaire dans les deux bassins du port. NBC
Pour en
savoir plus
 
 
Renaud Muselier, président de Régions de France et président de la Région Sud, a débloqué une enveloppe de 3 M€ pour les professionnels portuaires. ©NBC  
 


« J'ai un
sentiment
de gâchis qui
me reste
en travers
de la gorge
après ces
dix années
d'effort pour
reconquérir
les trafics.
Cette aide
exceptionnelle
doit
permettre
de compenser
le préjudice
subi par nos
entreprises
portuaires et
leur permettre
d'offrir
aux clients du
port une période
de promotion
exceptionnelle »,


a déclaré
Renaud
Muselier,

président de la
Région
Provence Alpes
Côte d'Azur.

Scandinavie
Distribution de colis et
collecte de déchets collaborent

De plus en plus de villes de Scandinavie couplent services de livraisons et de ramassage des ordures, pour éviter les trajets à vide et protéger l'environnement. L'expérience, démarrée voici deux ans à Stockholm, s'est entre-temps étendue à la Norvège. Mi-janvier, Trondheim, en Norvège, a rejoint le mouvement. Malmö, en Suède, et Oslo, en Norvège, avaient déjà franchi le pas. En 2017, le service de livraison Bring, l'entreprise de ramassage des ordures Ragn-Sells et la société immobilière Vasakronan lancent l'initiative « Älskade stad » (ville aimée) à Stockholm. Bring se rendait alors chaque matin vers le centre chargé de colis à distribuer tandis que Ragn-Sells se rendait vers le centre à vide. D'où l'idée de combiner les deux services. « Nous voulions démarrer quelque chose qui soit positif pour l'environnement et réalisable du point de vue économique », explique Tobias Abonde, de la filiale de la poste suédoise Bring. NV
Pour en
savoir plus
 
 
En 2017, le service de livraison Bring, l'entreprise de ramassage des ordures Ragn-Sells et la société immobilière Vasakronan ont lancé l'initiative « Älskade stad » (ville aimée) à Stockholm. ©DR  
 
 
 


43,3.

En milliards
d'euros, c'est
le montant des
recettes générées
par la fiscalité
spécifique routière
et automobile
en 2018.
Mais seulement
2 Md€ ont été
affectés à l'AFITF
(Agence
de financement
des infrastructures
de transport
de France).
Francfort
L'aéroport a limité la casse en 2019

La compagnie chargée de la gestion de l'aéroport de Francfort, Fraport, vient de présenter ses résultats pour 2019. Ils accusent un recul du fret aérien de 3,9% dans la capitale économique du pays, après des résultats particulièrement mauvais en fin d'année. En décembre dernier, l'activité a reculé de 7,2% sur un mois en termes de volume, à 170.000 tonnes. Sur l'ensemble de l'année, 2,13 millions de tonnes de marchandises ont transité par l'aéroport de Francfort, contre 2,21 millions de tonnes en 2018. La barre des 2 millions de tonnes a donc été sauvée. Surtout, Fraport souligne que la baisse d'activité est moindre à Francfort que dans les autres grands aéroports européens. Avec un recul de 100.000 t, l’aéroport d’Amsterdam Schiphol a subi un recul de 9 % l'an passé tandis que Londres Heathrow (-100.000 tonnes) reculait, lui, de 6%. Selon Fraport, c'est la baisse de la croissance mondiale qui serait responsable de ces résultats décevants. NV
Pour en
savoir plus
 
 
La barre des 2 millions de tonnes a été sauvée. Surtout, Fraport souligne que la baisse d'activité est moindre à Francfort que dans les autres grands aéroports européens. ©DR  
 
L'I N T E R V I E W  
Florence Berthelot, FNTR :
« Avec la CPPNI, nous entrons
dans une stratégie paritaire différente » 

Les partenaires sociaux de la branche du transport routier de marchandises se sont réunis le 11 février pour de premières discussions depuis l'annonce du boycott des négociations par les syndicats de salariés en octobre. Priorité a été donnée à la mise en place de la CPPNI, indique Florence Berthelot, déléguée générale de la FNTR.

L'Officiel des transporteurs : La première réunion de négociations depuis le boycott des syndicats en octobre s'est tenue le 11 février. Qu'en est-il ressorti ?
Florence Berthelot :
Nous passons désormais en CPPNI (commission paritaire permanente de négociation et d'interprétation), c'est-à-dire en commission simple, sans la présence de l'État. Nous entrons dans une étape nouvelle,où les partenaires sociaux de la branche se prennent en charge eux-mêmes, sans participation de l'État. La présidence de l'organisme est paritaire, à la fois globale et par secteur d'activité (TRM, déménagement, etc.) et par commissions, par exemple pour l'emploi. Nous avons procédé à l'élection des présidences paritaires des différentes sections. En ce qui concerne le transport routier de marchandises, la présidence revient à Bruno Lefebvre (FO) et à Georges Grenier (FNTR). Certains accords urgents, comme la pro-A, ont été abordés puis d'autres dossiers, comme les NAO dont les négociations devraient commencer prochainement. En revanche, nous avons des exigences vis-à-vis de l'État. Nous voulons bien avancer dans le dialogue social mais les extensions doivent être publiées plus rapidement. Propos recueillis pas Gwenaëlle Ily
Photo : Florence Berthelot, déléguée générale de la FNTR. ©David Delion
Pour en
savoir plus
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction :
redaction@actu-transport-logistique.fr

Cette Newsletter touche 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : https://www.actu-transport-logistique.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°485
17 février 2020
FÉVRIER

Jeudi 27
Techinnov
Paris-La-Défense


MARS

Du mardi 10
au jeudi 12
Salon Logimat
Stuttgart

Du mardi17
au vendredi 20
SITL : Semaine
de l'innovation
Transport
& Logistique

Paris

OCTOBRE

Du mardi 20
au jeudi 22
Conférence
Container Trade
Europe 2020

Anvers

NOVEMBRE

Du mardi 24
au jeudi 26
Transports
& Logistics
Meetings

Cannes