LinkedIn Twitter Facebook
 


Travailleurs
détachés : la
réglementation
change aux
Pays-Bas


Mauffrey reprend
le Groupe Familial
Giroud


Brittany Ferries
se lance dans
le ferroutage


Le port de Nantes-
Saint-Nazaire
décélère
en 2019


Le plein de
nouveautés dans
le programme
hivernal de
Virgin Atlantic
Cargo


Focus
La solution suisse
pour réduire
les émissions
de CO2
des camions
Travailleurs détachés
La réglementation change aux Pays-Bas

Les Pays-Bas durcissent la législation nationale sur les travailleurs détachés à compter du 1er mars. Les entreprises de transport sont tout particulièrement visées. La nouvelle loi prévoit que toute société qui recourrait à des travailleurs détachés sera obligée de les déclarer par internet aux autorités néerlandaises, avant l'envoi des salariés aux Pays-Bas. Les employeurs devront transmettre quantité d'informations précises et de documents relatifs aux personnes détachées. Les premières déclarations peuvent être envoyées à titre volontaire depuis le 1er février. À compter du 1er mars, elles deviendront obligatoires. En cas de retard ou d'oubli, le contrevenant risque une amende allant jusqu'à 12.000 € par travailleur détaché. NV
Pour en
savoir plus


 
Les déclarations se font en anglais, en allemand ou en flamand sur le portail du ministère des Affaires sociales et du Travail. ©DR  
 
 
 


« Le Brexit
est consommé,
le besoin
de renforcer
les échanges
Nord-Sud
s'impose »,


souligne
Jean-Marc
Roué,
président
du Conseil
de surveillance
de Brittany
Ferries,
au sujet de la
nouvelle liaison
intermodale
Cherbourg-
Mouguerre, près
de Bayonne.
Croissance externe
Mauffrey reprend
le Groupe Familial Giroud

Après TGB et Agri Bennes l'an dernier, le groupe Mauffrey continue ses emplettes. Le Groupe Familial Giroud (GFG), qui vient d'entrer dans son giron, regroupe les sociétés Poulet SA et Morel SAS, à Porcieu-Amblagnieu, ainsi qu'Aigle SAS, à Arandon. Elle possède une participation majoritaire dans Tras SA, à Beaurepaire, toujours en Isère. Fort de 85 ans d'histoire, le groupe s'est spécialisé dans le transport de ciments, matériaux, béton ou céréales en citernes pulvérulentes. Il compte des bennes TP et céréalières. D'un point de vue opérationnel toujours, GFG emploie 139 salariés. Son volume d'affaires atteint 21 millions d'euros (M€) tandis que son parc compte 320 cartes grises dont 131 moteurs. Enfin, son périmètre d'intervention est le quart Sud-Est de la France. FR
Pour en
savoir plus
 
 
Spécialisé dans les métiers du transport et de la logistique, le groupe Mauffrey compte 36 filiales. ©FR  
 


Multimodal
Brittany Ferries se lance
dans le ferroutage

Signe, peut-être, d'un mouvement qui prendra de l'ampleur par la suite, Brittany Ferries a fait le choix du train à partir d'avril 2021. Cette date coïncidera en effet avec l'ouverture du nouveau terminal multimodal de Cherbourg et la mise en service de la nouvelle liaison intermodale Cherbourg-Mouguerre, près de Bayonne. Expliquant ce nouveau projet qui fera appel à la technologie Lohr, Jean-Marc Roué, président du Conseil de surveillance de Brittany Ferries, souligne que « le Brexit est consommé, le besoin de renforcer les échanges Nord-Sud s'impose. Relier l'Espagne au Royaume-Uni et l'île d'Irlande en associant la route, le rail et le transport maritime s'inscrit dans la transition énergétique et responsable de notre entreprise ». Avant d'ajouter que « Ouistreham est et restera le port numéro un du fret pour le transmanche pour Brittany Ferries. L'objectif est bien de capter des flux supplémentaires. » OC
Pour en
savoir plus
 
   
  Ce nouveau projet fera appel à la technologie Lohr. ©OC  
 


21.
En millions
d'euros, c'est
le volume
d'affaires
généré par le
Groupe Familial
Giroud (GFG),
qui vient d'entrer
dans le giron
du groupe
Mauffrey.
Transport maritime
Le port de Nantes-Saint-Nazaire
décélère en 2019

Le Grand Port Maritime de Nantes-Saint-Nazaire a poursuivi sa décélération en 2019. Après les 17,2% de hausse enregistrés en 2017, suivis par une nouvelle progression plus limitée de 8,8% en 2018, le cinquième port français a finalement clôturé l'année 2019 sur un recul de 5,53%, à 30,7 millions de tonnes (Mt). Ce ne sont pas tant les plus de 20 escales annulées en décembre dernier pour cause de mouvements sociaux qui expliquent ce mauvais résultat. C'est plutôt la baisse prononcée de certains des trafics majeurs du port qui a entraîné un premier recul des tonnages depuis 3 ans. OC
Pour en
savoir plus

 
 
  De gauche à droite : Ph. Billant, président du Conseil de Développement, C. Morançais, présidente du Conseil de Surveillance et O. Trétout, président du Directoire du Grand Port Maritime de Nantes-Saint-Nazaire. ©OC  
 
 
 
  Virgin Atlantic Cargo
Le plein de nouveautés
dans le programme hivernal

« Cette année, avec la croissance de notre programme de vol et notre joint-venture élargie avec Air France-KLM et Delta, nous donnons à nos clients cargo un accès à de nouveaux marchés, de nouvelles passerelles sur les marchés existants et des fréquences supplémentaires », assure Dominic Kennedy, directeur général de Virgin Atlantic Cargo, dans un communiqué de presse. En effet, son programme hivernal prévoit l'ajout de nouvelles capacités sur l'Afrique du Sud, Cuba, le Brésil, l'Inde, les États-Unis, l'Australie et le Japon. Forte d'une présence de 24 ans en Afrique du Sud, Virgin Atlantic Cargo a décidé de lancer une nouvelle ligne reliant Le Cap au départ de Londres-Heathrow à compter du 25 octobre. Objectif : renforcer sa ligne quotidienne existante entre Heathrow et Johannesburg, qui, de son côté, verra l'arrivée en mars prochain d'un nouvel Airbus A350-1000. DIL
Pour en
savoir plus
 
   
  Le programme hivernal prévoit l'ajout de nouvelles capacités sur l'Afrique du Sud, Cuba, le Brésil, l'Inde, les États-Unis, l'Australie et le Japon. ©Virgin Atlantic Cargo  
 
F O C U S  
La solution suisse pour réduire
les émissions de CO
2 des camions
Et si les camions transportaient à leur bord un dispositif capable de réduire leurs émissions de CO2 de 90% ? C'est le pari que viennent de prendre des chercheurs de l'école polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), en brevetant un nouveau concept de capture d'émissions de gaz à effet de serre. Ce procédé consiste à capturer le CO2 à même le pot d'échappement, puis le transformer et le stocker sous forme liquide dans un boîtier situé sur le toit du véhicule. Le CO2 liquide pourrait être ensuite retransformé en carburant, en utilisant des sources d'énergie renouvelables. Cela permettrait de continuer à exploiter le parc actuel de véhicules, sans forcément basculer vers des solutions tout électrique beaucoup plus onéreuses en termes d'acquisitions. GH
Dessin : le procédé consiste à capturer le CO2 à même le pot d'échappement, puis le transformer et le stocker sous forme liquide dans un boîtier situé sur le toit du véhicule. ©EPFL/François Maréchal
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction :
redaction@actu-transport-logistique.fr

Cette Newsletter touche 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : https://www.actu-transport-logistique.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°486
19 février 2020
FÉVRIER

Jeudi 27
Techinnov
Paris-La-Défense


MARS

Du mardi 10
au jeudi 12
Salon Logimat
Stuttgart

Du mardi17
au vendredi 20
SITL : Semaine
de l'innovation
Transport
& Logistique

Paris

OCTOBRE

Du mardi 20
au jeudi 22
Conférence
Container Trade
Europe 2020

Anvers

NOVEMBRE

Du mardi 24
au jeudi 26
Transports
& Logistics
Meetings

Cannes