LinkedIn Twitter Facebook
 

Coronavirus :
l'Espagne allège
temporairement
les règles
sur les temps
de conduite


Coronavirus :
les transports
allemands
au bord
de l'infarctus


Priorité aux
marchandises
traitées
sur le port de
Marseille-Fos


Le terminal
combiné
de Perpignan-
Saint-Charles
progresse
fortement
en 2019


Les alliances
aériennes lancent
un appel
au secours


L’INTERVIEW
Italie.
Stefano Messina,
armateur
Coronavirus
L'Espagne allège temporairement
les règles sur les temps de conduite

À circonstance exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Le gouvernement espagnol a décidé le 16 mars d'alléger provisoirement la réglementation sur les temps de conduite et de repos sur tout le territoire espagnol pour les conducteurs routiers de marchandises, et ceci jusqu'au 28 mars. Les conducteurs ne seront donc plus passibles d'amendes s'ils dépassent leur temps de conduite quotidien et ne respectent pas le repos hebdomadaire. Toutefois, la durée du temps de conduite hebdomadaire maximale de 56 heures (et bihebdomadaire de 90 heures), ainsi que les temps de pauses de 45 minutes toutes les 4h30 sont maintenus. GH
Pour en
savoir plus

 
En Espagne, les conducteurs ne seront plus passibles d'amendes s'ils dépassent leur temps de conduite quotidien et ne respectent pas le repos hebdomadaire. ©DR  
 
 
 
  Coronavirus
Les transports allemands
au bord de l'infarctus

Le gouvernement allemand a annoncé mi-mars l'adoption d'un plan de mesures exceptionnelles pour venir en aide aux entreprises en difficultés à cause du coronavirus, notamment aux PME, particulièrement nombreuses dans le secteur des transports de marchandises. Berlin a débloqué une première enveloppe de 550 milliards d'euros d'aides d'urgence et a annoncé un assouplissement de la réglementation sur le chômage partiel. Le mot d'ordre du gouvernement est clair : « Il y a assez d'argent. Nous allons faire tout ce qui est nécessaire. Aucune entreprise saine ne doit être acculée à la faillite à cause du coronavirus, aucun emploi ne doit être perdu à cause de l'épidémie, martèle le ministre de l'Economie, Peter Altmaier. L'un des principaux instruments que nous mettons à disposition est un système d'aide en liquidités et de garanties express »NV
Pour en
savoir plus
 
   
  Longues queues côté suisse depuis la fermeture des frontières. ©DR  
 


« Aucune
entreprise
saine
ne doit être
acculée à
la faillite
à cause du
coronavirus,
aucun emploi
ne doit être
perdu
à cause de
l'épidémie »,


martèle
le ministre
allemand
de l'Economie,
Peter
Altmaier.

Autorité portuaire
Priorité aux marchandises traitées
sur le port de Marseille-Fos

Afin d'endiguer la propagation de la pneumonie virale et en cohérence avec les exigences de confinement du gouvernement la compagnie Corsica Linea qui dessert les ports corses au départ de Marseille annonce la suspension de ses lignes aux passagers du 18 au 30 mars inclus. En revanche, les cargo-mixtes continuent de transporter du fret pour l'approvisionnement de l'île, notamment en produits alimentaires et de première nécessité. « Cette décision est en totale adéquation avec l'effort collectif demandé par les autorités dans la lutte contre le Covid-19. Elle est aussi garante de notre mission de service public dans l'approvisionnement de la Corse en fret », a souligné le 17 mars Pierre-Antoine Villanova, directeur général de Corsica Linea. Sur les quais, l'activité de chargement et déchargement des navires en marchandises se poursuit quasi normalement. NBC
Pour en
savoir plus
 
 
  Sur les quais, l'activité de chargement et déchargement des navires en marchandises se poursuit quasi normalement. ©NBC  
 

Résultats 2019
Le terminal combiné de Perpignan
Saint-Charles progresse fortement

Perpignan-Saint-Charles Conteneur Terminal (PSCCT) a réalisé un solide exercice en 2019. À 35.999 transbordements, son trafic a progressé de 20% l'année passée. La barre des 40.000 unités de transport intermodal aurait même pu être franchie sans des perturbations intervenues au cours du dernier trimestre. La première est survenue le 25 octobre 2019, date à laquelle la transversale Sud a dû être fermée pour cause d'affaissement de la voie près de Béziers. La ligne a rouvert 4 semaines plus tard. La seconde est venue des mouvements sociaux à partir de décembre 2019, les conséquences se faisant sentir jusqu'à fin janvier 2020, date de retour à la normale de l'exploitation. Ce sont ainsi 4.000 transbordements minimum qui ont manqué à l'appel, les pertes d'exploitation s'élevant à 170.000 euros environ. OC
Pour en
savoir plus

 
 
  Le terminal combiné de Perpignan-Saint-Charles vient de s'équiper d'un troisième reack stacker. ©OC  
 
 
 


20.

C'est, en
pourcentage,
la progression
de Perpignan
Saint-Charles
Conteneur
Terminal
en 2019, avec
35 999
transbordements
réalisés.
International
Les alliances aériennes
lancent un appel au secours

Skyteam, Oneworld et Star Alliance, les trois alliances aériennes mondiales, qui représentent près de la moitié de la capacité mondiale, ont lancé le 16 mars un appel à l'aide aux autorités alors que le secteur est confronté à une chute drastique de son activité. Ces trois réseaux, constitués de 60 compagnies aériennes, « soutiennent fermement la demande de l'International Air Transport Association, visant à ce que les régulateurs suspendent les règles d'utilisation des créneaux horaires pour la saison nord de l'été 2020 ». Pour conserver leur créneaux horaires, les compagnies sont parfois obligées de continuer à faire voler leurs avions, même vide de passagers (les fameux « avions fantômes »). Le 10 mars dernier, Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a pris une mesure d'urgence suspendant « à titre temporaire » la règle des 80/20, qui oblige les compagnies à utiliser au moins 80% de leurs créneaux horaires de décollage et d'atterrissage dans les aéroports européens sous peine de les perdre. GH
Pour en
savoir plus

 
 
  Skyteam, Oneworld et Star Alliance ont lancé le 16 mars un appel à l'aide aux autorités alors que le secteur est confronté à une chute drastique de son activité. ©Lufthansa  
 
L’I N T E R V I E W  
Italie. Stefano Messina, armateur :
« Pour combattre le Covid-19, il faut des mesures fortes mais sans détruire le tissu économique »

Pour enrayer la propagation du Covid-19, dont le bilan est de plus de plus en plus lourd, l'Italie est confinée depuis le 10 mars. Le gouvernement a incité les entreprises au télétravail ou aux congés. Mais les usines tournent toujours et les mouvements de grève se multiplient, les ouvriers demandant l'interruption des chaînes de montage. Stefano Messina, président de l'association des armateurs (Assarmatori), fait le point sur la situation économique.

Actu-transport-logistique.fr : Pouvez-vous brosser un premier bilan des effets de l'épidémie sur l'économie italienne ?
Stefano Messina :
Il est encore trop tôt pour établir un constat réel des conséquences de l'épidémie sur l'économie. Mais il est certain que le dispositif qui a placé tout le pays sous cloche va ultérieurement fragiliser le cluster maritime et, notamment, les services de cabotage et le transport public local.

ATL : Pour les industriels du nord de l'Italie, les mesures de confinement sont trop sévères. Quelle est la position des armateurs ?
S. M. :
Pour combattre le Covid-19, il faut adopter des mesures fortes mais sans détruire le tissu économique du pays. Les dispositifs mis en place pour désamorcer l'épidémie vont dans la bonne direction mais il faut, en parallèle, un plan de relance économique pour éviter un coup de frein sur le long terme. Avec les différentes catégories industrielles, nous réfléchissons actuellement à ce plan. Propos recueillis par NBC
Photo : Stefano Messina, président de l'association des armateurs (Assarmatori), fait le point sur la situation économique. ©DR
Pour en
savoir plus
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction :
redaction@actu-transport-logistique.fr

Cette Newsletter touche 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : https://www.actu-transport-logistique.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°495
23 mars 2020
JUIN

Du mardi 23
au vendredi 26
SITL : Semaine
de l'innovation
Transport
& Logistique

Paris


SEPTEMBRE

Du jeudi 24
au mercredi 30
IAA
Hanovre

OCTOBRE

Du mardi 20
au jeudi 22
Conférence
Container Trade
Europe 2020

Anvers

NOVEMBRE

Du mardi 24
au jeudi 26
Transports
& Logistics
Meetings

Cannes

DÉCEMBRE

Du vendredi 4
au samedi 5
94e Congrès
national de
la Chambre
syndicale du
déménagement

Lille