13 janvier 2006
CEPL,
les raisons
d’une croissance de 86 %
sur 3 ans
Au cours des trois derniers exercices, le prestataire logistique CEPL a connu une progression de 86%. Un succès incontestable qui repose sur une hyper-spécialisation et un management hors normes. Thierry Ortmans, dirigeant fondateur de l’entreprise s’en explique : « CEPL a pour principe de responsabiliser l’ensemble de ses collaborateurs. Chacun de nos sites est filialisé et les cadres dirigeants sont associés au capital. Les structures d’encadrement sont très légères et les collaborateurs sont intéressés aux résultats de leur propre filiale (et non du groupe). C’est beaucoup plus incitatif. Et par ailleurs j’estime qu’il est normal de partager le profit que les collaborateurs génèrent ». En terme de partage, les salariés bénéficient d’une participation qui oscille selon les sites, entre 2 et 4 mois de salaires. Sur celui de Béville le Comte, qui gère la logistique de Guerlain et d’Elisabeth Arden, c’est 4 mois et demi de salaire que le personnel a touché au titre de la participation.
Spécialisé dans la préparation de commandes automatisée, CEPL se démarque de ses concurrents par un savoir-faire exceptionnel qui lui permet un taux d’erreur extrêmement faible. Celui-ci varie de 1 pour 10 000 à 5 pour 100 000 selon les besoins et le nombre de points de contrôle sur les chaînes de préparation. Sur le site de Béville, dont la base article ne compte pas moins de 27 000 références, la préparation subit 5 contrôles pondéraux, dont un premier au départ de la préparation, pour évaluer la différence de poids pouvant exister (notamment à cause de l’hygrométrie) d’un carton vide à l’autre.
Fort de ces résultats, CEPL enchaîne les contrats. Il vient encore de signer avec Lancaster pour la création et la gestion de sa plate-forme logistique monde, à Mainz-Kastel à l’ouest de Francfort. D’une superficie de 20 000 m2 elle est équipée d’une ligne de picking Savoye et est pilotée par le logiciel Logistics Manager de la société A-sis. Le démarrage a eu lieu avec succès le 2 janvier dernier. Aujourd’hui CEPL fait bâtir un nouvel entrepôt de 18 000 m2 pour CWF (Children World Fashion) avec possibilité d’une extension de 12 000 m2. 102 personnes ont été reprises dans le cadre de l’article L122.12. L’activité doit démarrer le 1er mai. CEPL prévoit de créer deux nouvelles filiales en France en 2006. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant. JPG


La messagerie replonge
au 3e trimestre 2005

Selon le baromètre du Ministère des Transports, l’embellie qu’a connu la messagerie nationale au deuxième trimestre de l’année dernière ne s’est pas confirmée au 3e. Mesurée en tonnage, l’activité recule de 2,7 % et retrouve son niveau du premier trimestre.
Cette baisse conjuguée au prix unitaire de vente au kilo (0,33 en données brutes) entraîne un fort repli du chiffre d’affaires (-6,1 %) qui le ramène au niveau 2004. L’express national recule également de 4,8% ce qui entraîne là encore une baisse de chiffre d’affaires, mais plus limitée (1,6 %) en raison d’une revalorisation du prix unitaire de l’envoi. JPG

Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adresser un e-mail à :
abonnement@scmag.fr

supplychainmagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
Contact commercial et publicité : Fabien Esnoult : 01 48 93 18 65

Faites profiter la communauté logistique de vos « scoop »
écrivez à la rédaction: scm2005@wanadoo.fr
La Newsletter de Supply Chain Magazine est routée 5 jours par semaine
à 12 000 exemplaires.