Témoignage
- 20 %
sur les stocks
Michelin



Non ce n’est pas l'annonce d'une promotion sur les pneus de la célèbre manufacture, mais le moyen que Michelin a trouvé de financer sa croissance. En 2005, la Direction constate que le ratio stocks nets/C.A. se dégrade depuis deux ans (après un gain de 20% sur 1999/2003) en raison de la forte hausse du coût des matières premières. Elle décide de réengager un programme pour baisser de nouveau les stocks de 20%. « Nous avons demandé l'aide d'Argon Consulting pour vérifier si notre analyse était pertinente, si nous avions bien pris en compte tous les leviers de réduction des stocks et si nous allions bien en tirer le maximum », explique Ralph Beaujard, Directeur Supply Chain du Groupe Michelin. Une grille des leviers les plus pertinents a ainsi été établie et diffusée auprès des 25 Business Units. Trois axes majeurs se dégagent : le besoin d'augmenter la fréquence de traitement pour rafraîchir plus fréquemment les données, le pilotage de la production au plus près des besoins du marché (brancher le planning usine sur la demande) et un meilleur respect par les usines des mini/maxi fixés par l'équipe Supply Chain. « C'est un changement de mentalité extrêmement fort, commente Ralph Beaujard. Le stock à la sortie usine et sa structure de dimensionnement bien calibrée par rapport à une cible fixée par la Supply Chain est devenu un indicateur majeur pour les responsable usines, aussi important que le coût de revient industriel. » Une des clefs du résultat, semble-t-il. CP
Photo : Ralph Beaujard, Directeur Supply Chain
du Groupe Michelin

SCE
RedPrairie
mise sur
les magasins et
le transport

Constitué à grands renfort de rachats, RedPrairie pèse aujourd'hui 210 M$ de C.A. (contre 100 environ il a deux ans) pour un Ebitda de 47 M$. Après avoir avalé notamment LIS et Marc Global, l'ex-Mc Hugh Software sort de son métier initial d'éditeur de logiciel de gestion d'entrepôt pour explorer d'autres contrées. « Le WMS est un marché de renouvellement mature. Il est très difficile d'y faire encore des gains, estime Jean-Michel Hamard, DG France de RedPrairie. Le retour que nous avons des Etats-Unis est que le R.O.I. est à chercher à présent plus au niveau des ressources qu’à celui de l'optimisation des flux. » Depuis l'acquisition de BlueCube en juin 2006 et de StorePerform en novembre 2006, RedPrairie a en effet mis le cap sur l'optimisation des ressources des points de ventes et sur le pilotage des flux par les prévisions de ventes magasins avec Workforce Management. « Nous voulons réconcilier le monde du point de vente et de la Supply Chain », précise le DG France. RedPrairie vise l’équipement de 15.000 magasins dans le monde d'ici fin 2007. En France, 4 magasins Séphora sont en test, avant déploiement éventuel en France et en Europe. L'éditeur dispose aussi d'une solution multimodale de consolidation temps réel des commandes pour constituer des ordres de transport en fonction de différentes contraintes (Coplex). « Grâce à la maîtrise des données magasins, l'idée est aussi de constituer des conteneurs multi produits et de les acheminer directement depuis la Chine, au lieu de devoir éclater en Europe des conteneurs mono produits ». RedPrairie vient d'ailleurs d’être retenu par Ikéa comme fournisseur préférentiel pour sa solution transport. CP

Transport
La Flèche externalise
une flotte de
600 véhicules

La société de transport La Flèche, adossée depuis 2005 au groupe ID Logistics, vient de confier à Fraikin la totalité de sa flotte, soit 600 véhicules (200 tracteurs, 100 porteurs et 300 semi-remorques, représentant un investissement de 25 M€ sur 3 ans. Cette décision s'accompagne de la reprise par Fraikin de 10 salariés de La Flèche. L'impact de cette nouvelle organisation permettrait à La Flèche d'accroître son temps de réponse face à des dossiers urgents. C'est du moins ce qu'affirme Eric Hémar, président d'ID Logistics, qui souligne que le contrat Intermarché qui vient d'être remporté pas La Flèche, a été lancé en 24 heures, sur 6 bases et avec une vingtaine de véhicules. Décidément, cette société n'aura jamais si bien porté son nom ! JPG

Nos lecteurs
ont la parole
« Don’t
forecast…
but flowcast »

Suite à la journée organisée le 26 avril dernier par le CNAM, Jean-Luc Lebascle, consultant bien connu de la communauté logistique, revient sur la conférence d'André Martin. Dans un article intitulé tout simplement « les leçons apprises à la conférence d'André Martin » il nous livre une rapide synthèse du message délivré par le gourou du DRP. JPG
Pour accéder directement à cet article CLIQUEZ ICI

Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine »
(sur le Web ou dans le mensuel papier)


CONTACTER Fabien Esnoult
, Directeur commercial
Tél : 01 48 93 04 79
Mobile : 06 77 23 48 34
fabien.esnoult@scmag.fr

Obtenir le KIT MÉDIA 2007 (français/english)
(Tarifs + diffusion + programme rédactionnel)

.Français..........English
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr

Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : supplychain@wanadoo.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 40.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

23 mai 2007
.

Juin

7 juin
Les matinales
de Nomadvance
« Mobiliser
ses données :
des solutions adaptables
et adaptées
aux étapes de
la Supply Chain »
Organisées par Nomadvance
De 8h30 à 14h30
à Longchamp
Paris 16e




22 juin
Journée
de conférences
« Supply Chain
2007 »
« Des technologies au service de la chaîne logistique »
Organisé par
Microsoft
en partenariat avec
Supply Chain
Magazine

Dans les locaux
de Microsoft,
rue de l’Université

Paris 7e