Résultats
Eric Hémar
confiant
pour 2009





Avec un chiffre d'affaires d'environ 305 Millions d'euros et une progression de 12% (à périmètre constant), 2008 aura été une bonne année pour ID Logistics. Eric Hémar, Président et fondateur de l'entreprise s'en félicite, d'autant qu'au cours de cette même période la conjonction de plusieurs événements permettent au PDG de considérer 2009 avec confiance : « Notre premier sujet de satisfaction concerne le redressement de notre société de transport La Flèche, désormais complètement intégrée au groupe et bénéficiaire. Le deuxième événement positif qui a marqué l'année passée est notre entrée en Pologne avec l'ouverture de deux gros dossiers pour Carrefour et Intermarché. Enfin un troisième point important pour notre société est directement lié à la gestion du risque et de la qualité. En effet, nous avons voulu faire de 2008 l'année de la sécurité. Tous nos sites sont à présent sécurisés et leur accès s'effectue dans le respect de procédures précises. Enfin, nous avons mis en place une démarche de certification avec le concours de quatre de nos grands clients. Là encore chaque site devra respecter une série d'engagements qui seront validés par ce comité de certification ». Parallèlement à ces initiatives ID Logistics a ouvert en 2008 une dizaine de nouveaux sites pour des clients comme Conforama, Domaxel, Système U, Bricoman, Heineken, Leclerc, et poursuit un fort développement à l'international, notamment en Pologne, au Brésil, en Argentine et en Chine. Pour ce qui est de ce pays, ID Logistics vient de démarrer l'activité Produits frais de Danone à Shanghai et prévoit d'ouvrir un nouveau site pour le groupe agroalimentaire d'ici un mois. Pour les mois à venir Eric Hémar reconnaît que le contexte sera difficile mais se refuse à céder au fatalisme : « Nous abordons 2009 d'une façon positive. Nous pensons que notre potentiel de développement est encore important et conservons l'objectif d'une introduction en bourse dans deux ou trois ans ». JPG
Photo :
Eric Hémar, Président et fondateur d'ID Logistics

 
 
 
 
Produits
horticoles
Thomas Fleurs
se lance dans
la location
de chariots
pliables



Négociant Cash & Carry, spécialisé dans la vente en gros de fleurs coupées auprès des professionnels, le Groupe Thomas Fleurs a conçu un chariot en aluminium pliable et démontable. Original (il fait bénéficier à Thomas Fleurs du Label Entreprise Innovante), il réduit les frais de transport parce qu'aisément empilable. Une personnalisation des plaques individuelles et des couleurs des barreaux est également possible. Sur la base d'un parc de 1.500 chariots, le groupe vient de lancer un service de location, auquel a déjà souscrit FloraHolland. Des études sont aussi en cours pour adapter ces chariots, au-delà de l'industrie des fleurs, aux entreprises de transport et de distribution (hypermarchés, etc.).
Créée en 1993 par Thomas Van Pul, le Groupe Thomas Fleurs siège à Entraigues sur Sorgue (84). Disposant de six plates-formes de vente à Avignon, Clermont-Ferrand, Hyères, Nancy, Montpellier et Marseille, il emploie une quarantaine de collaborateurs pour un C.A. 2008 de 26 M€ (doublé par rapport à 2007, par rachat de la société hollandaise Gouverneur). CP

 
 

Grande
distribution
GS1 annonce
son
« observatoire
de l’excellence
logistique et
de la
traçabilité »…



Toutes les enseignes de la grande distribution hexagonale et un grand nombre d'industriels ont assisté hier à Paris à un événement organisé par GS1 à l'occasion du lancement officiel de l'Observatoire de l'Excellence Logistique et de la Traçabilité. Il s'agit d'un portail internet sur lequel seront remontées toutes les anomalies constatées par les distributeurs en comparant les informations reçues dans les avis d'expédition électronique (DESADV, message EDI) et les palettes réceptionnées. A partir du mois de mai, date annoncée d'entrée en service de cet outil informatique, tous les adhérents GS1 devraient pouvoir consulter les statistiques qui les concernent, sans coût supplémentaire. L'objectif est d'améliorer la fiabilité du processus Desadv + étiquette logistique en donnant une meilleure visibilité aux fournisseurs sur les actions correctives à mener. Selon GS1, les gisements d'économies atteindraient « 1 à 2 Euros de gain par palette échangée ». Cette assertion s'appuie notamment sur une étude réalisée en 2007 par la société de conseil Traceval. Dans la salle, certains industriels ne cachaient pas leur inquiétude quant à d'éventuelles sanctions des distributeurs à l'égard de ceux d'entre eux qui ne corrigeront pas les écarts constatés sur le portail. « C'est justement pour éviter cela que l'observatoire a été créé. Les distributeurs qui font partie du comité de pilotage du projet sont dans une démarche d'amélioration et non de pénalisation » a tenu à les rassurer Pierre Georget, DG de GS1 France. JLR
Pour en savoir plus : Voir article « le DESADV en voie
de fiabilisation » dans Supply Chain Magazine n° 30

 
 
 
 
Grande
distribution
(suite)
… mais l’outil
reste encore à
(re)développer


La mise à disposition technique de ce portail internet collaboratif n'est prévue qu'en avril, pour un début de déploiement début mai. L'objectif est qu'à la fin de l'année 150 fournisseurs et 10 distributeurs y soient connectés et l'utilisent. Pourtant, un outil de ce type existait déjà, celui qu'avait développé Traceval pour GS1 et qui a été utilisé dans le cadre du pilote sur « l'Observatoire de la Traçabilité », mené de mai à septembre 2008 pour GS1, avec sept distributeurs et douze industriels. Mais la semaine dernière, à l'issue d'un appel d'offres, le comité de pilotage a finalement sélectionné un prestataire purement informatique, Zenexity, pour réaliser le projet. « Nous recherchions avant tout une plate-forme technologique de workflow, de partage d'informations. Le comité de pilotage a considéré que Zenexity avait la meilleure technologie disponible, et probablement aussi la moins chère » nous a expliqué Pierre Georget. « L'interfaçage dans les SI des distributeurs et la remontée d'informations est un travail purement informatique qui ne suppose pas de compétences métier, sachant que GS1 accomplira le travail de soutien et d'aide à la correction des erreurs » a-t-il ajouté. Il semble également que le modèle économique ait pesé dans la balance : Traceval proposait un modèle d'abonnement annuel alors que Zenexity, fervent promoteur des logiciels libres, laisse la propriété intellectuelle du projet à GS1. Zenexity, qui n'a pour l'heure présenté qu'une maquette, s'est engagé à développer l'outil en huit semaines. JLR
Photo : Pierre Georget, DG de GS1 France

 
 
Points Relais
Pickup Services
sécurise
son réseau
avec Cards Off

A l'origine de la création du réseau de points relais « à2pas », déployé en 2005 avec Altadis Distribution France et qui compte 3.200 points relais, Pickup Services souhaitait endiguer la hausse des fraudes à la livraison. En forte hausse, en particulier pour le produit Hi-Tech, elles sont en effet préjudiciables aux distributeurs. Il a fait appel à la société Cards Off pour déployer une solution d'identification infaillible du client. Lors de son achat, le cyber-acheteur reçoit un mot de passe à usage unique par SMS. Pour retirer son colis, il doit saisir ce mot de passe sur le terminal de Pickup Services. Ainsi, le commerçant du point relais n'a plus la responsabilité de vérifier l'identité du client, ce dernier s'identifie de manière simple et sans erreur et ce n'est qu'après avoir récupéré son colis qu'il paie son achat. « Les points relais sont pratiques et économiques, grâce à Cards Off, ils sont également fiables à 100% », se réjouit Diego Magdelenat, Président de Pickup Services. CP

 
 
WMS
Spidy retenu
par L'oblique
Filiale du groupe Hamelin, fabricant d'articles de papeterie, la société L'oblique a choisi le logiciel de gestion d'entrepôt Spidy de Negsys en mode ASP pour gérer sa plateforme logistique de 3.000 m2 à Villeurbanne. Employant près de 150 personnes, L'oblique expédie plus de 50 millions de dossiers suspendus chaque année. Il exporte vers 80 pays dans le monde depuis cette plateforme de la région lyonnaise. CP  
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
Contactez, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier
)
 

Audrey Zugmeyer,
Chef de publicité

Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Fabien Esnoult,
Directeur commercial
Tél : 01 48 93 04 79
Mobile : 06 77 23 48 34
fabien.esnoult@scmag.fr


Nathalie Bier,
Assistante commerciale

Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : supplychain@wanadoo.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
 
11 février 2009
FEVRIER

Mercredi 11

APERIA présente :
« Comment
fiabiliser
ses prévisions
de ventes en
cosmétologie »

Témoignage de
Beauté Prestige
International
Partenaire Supply
Chain Magazine
De 8h30 à 11 h
Novotel
Paris La Défens
e


MARS

Jeudi 5
Nouvelle session
« Jeu Lean Manufacturing »
avec MÖBIUS en
partenariat avec
SCMagazine
à 9h (Paris 1er,
hôtel Lotti)



Jeudi 12
Petit déjeuner
séminaire
organisé par NEGSYS
« Les solutions
logistiques
en ASP »

Témoignage de
la société INOVADIS
Partenaire SCMag
De 8h30 à 10h30
Novotel
Porte d’Orléans
Paris 14e



Mardi 24
au jeudi 26

Salon
SITL Temps Réel
« Salon
international
des solutions logistiques »

Les 24/25
de 9h à 18h
Le 26 de 9h à 17h
Paris
Porte de Versailles
Pavillon 7
.2