Chariots
élévateurs
Still s'associe à
BA Systèmes
dans
l'automatisation
des entrepôts

Still France et BA Systèmes viennent d'officialiser un accord de partenariat pour offrir des solutions clés en main sur toute la chaîne logistique. L'offre commune portera sur l'automatisation des entrepôts, présentée comme offrant des avantages importants tant du point de vue économique que vis-à-vis de la sécurité, de la traçabilité et de la qualité. L'objectif du partenariat est de s'appuyer sur les compétences complémentaires des deux partenaires : d'une part la maîtrise des flux de données chez Still, qui se positionne au sein du groupe Kion comme le spécialiste de l'intralogistique et le leader dans les chariots grande hauteur, et d'autre part le savoir-faire de l'entreprise rennaise BA Systèmes dans le domaine des chariots sans conducteur (AGV, Automated Guided Vehicles). « Notre alliance avec Still nous permet d'élargir notre offre en proposant des chariots grande hauteur, entièrement automatisés. Nous pouvons ainsi répondre avec la meilleure expertise du marché à toutes les demandes » confirme Jean-Luc Thomé, le Président de BA Systèmes. Les deux sociétés ont déjà travaillé sur un projet commun pour la société Clairefontaine. En France, Still emploie 1.000 personnes pour un chiffre d'affaires de 304 M d'Euros. De son côté, BA Systèmes compte 78 collaborateurs, pour un CA 2007 de 9,3 M d'Euros. Elle compte de solides références comme Nestlé, Coca-Cola, Renault, Le Monde, Procter et Gamble, Aventis, ou encore Yves Rocher. JLR
Photo : Jean-Luc Thomé, président de BA Systèmes,
et
Thomas Fischer, président de Still France

 
 
 
 
Identification
automatique
Royaume-Uni :
Zetes démarre
un gros projet
traçabilité
chez Premier
Foods

Lors de la présentation de ses résultats le mois dernier, l'intégrateur belge Zetes avait fait remarquer que sa filiale au Royaume-Uni, spécialisée dans le domaine de l'identification automatique de produits (Goods ID), avait été la première à subir la récession avant de repartir en croissance début 2009. En voici l'illustration, avec l'annonce d'un contrat de mise en œuvre d'une solution « track & trace » sur la Supply Chain « boulangerie » de Hovis (2 M de pains par jour), une division du groupe agroalimentaire britannique Premier Foods. Pour le moment, il s'agit d'un projet pilote, des terminaux RF ayant été installés à trois endroits afin d'automatiser le contrôle des tâches, d'améliorer le suivi des processus de fabrication et de distribution, et d'augmenter la réactivité. Si les tests sont concluants, le déploiement de la solution sera étendu courant 2010 aux 23 sites que possède Hovis dans tout le Royaume-Uni (soit un total de 500 scanners). Apparemment, la capacité de Zetes à réaliser une intégration directe avec SAP, l'ERP utilisé par Hovis jusque dans ses entrepôts, a été un facteur clé dans la sélection du prestataire. JLR  
 
TMS
Total poursuit
l’optimisation
de ses flux
internationaux
avec DDS

En interne, la branche EP (Exploitation Production) du groupe Total l'a baptisée « e-transit », mais il s'agit bien des modules de gestion de commandes, transport et tracking du TMS (Transport Management System) DDS Shipper de l'éditeur français DDS Logistics. L'outil fonctionne depuis 2004 comme un portail collaboratif sur lesquels chargeurs et prestataires (transitaires, sociétés d'inspection) renseignent les différentes étapes des transports mondiaux import/export (de l'enlèvement du colis chez le fournisseur au déchargement à l'arrivée, en passant par le dédouanement). L'objectif est de localiser précisément la marchandise commandée et de mieux anticiper les éventuels aléas sur toute la chaîne transport. « Les retards dans la livraison de marchandises peuvent avoir des répercussions financières très lourdes, par exemple lorsqu'il s'agit d'équipements pouvant entraîner l'immobilisation d'appareils de forage ou de plateformes de production » souligne Dominique Rondeau, Responsable Méthodes Achats/Contrats et Relations avec les filiales de Total EP. La solution, déployée en collaboration avec Alti Consulting, aide également à planifier les opérations sur toute la chaîne de transport. Pour l'instant, seules quatre filiales de la branche EP utilisent « e-transit », mais l'objectif à moyen terme du groupe Total serait d'étendre d'ici fin 2010 l'usage de cet outil à toutes les autres filiales, principalement en Afrique, Moyen-Orient et Asie du Sud Est. JLR

 
 
 
 
Délégation
R&D : Generix
signe avec
Synchro
au Brésil


On en sait un peu plus aujourd'hui sur les raisons de la présence de Jean-Charles Deconninck, Président de Generix Group, au sein de la délégation de dirigeants français qui accompagne Nicolas Sarkozy dans sa visite d'Etat au Brésil, jusqu'à demain. Outre le fait que l'éditeur français de logiciels possède une filiale à Sao Paulo depuis 1995, Generix prévoyait également depuis quelques temps de développer des échanges et des synergies avec un éditeur local, dans le cadre d'un partenariat qui s'inscrit dans l'axe de coopération France Brésil 2009. Lors de cette visite, Jean-Charles Deconninck doit rencontrer notamment Ricardo Funari, Président de Synchro Solução Fiscal Brasil, un éditeur informatique spécialiste de la finance et la comptabilité brésilienne, afin d'officialiser un accord de coopération de R&D entre les deux sociétés. Le but est d'adapter le processus de calcul des taxes de son ERP Generix Collaborative Entreprise à la législation brésilienne, en prenant en compte toutes les règles locales en vigueur. « Au plan fonctionnel, le moteur de règles et de calculs de Synchro s'est avéré le plus abouti. Au plan technique, l'ouverture de la technologie des produits Synchro permet cette opération dans les meilleures conditions. Enfin, au plan humain, Synchro s'est révélé l'éditeur plus collaboratif et le plus enthousiaste dans la volonté de se développer, ce qui est un facteur majeur de succès dans ce type de projet » a déclaré Jean-Charles Deconninck. JLR
Photo : Jean-Charles Deconninck,
Président de Generix Group
 
 
Contactez, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité

Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr


Nathalie Bier,
Assistante commerciale

Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
8 septembre 2009

SEPTEMBRE

Jeudi 10
Séminaire Möbius
COMPLET
« Chaque entreprise peut réduire son stock jusqu'à 50% ! »
Partenaire SCMag
De 9h à 13h30
Pari
s


Jeudi 17
de 8h30 à 12h30
à Paris
« Atelier S&OP
Workshop »

Organisé par
DIAGMA
Analysez, simulez, décidez,
pour mieux appréhender
la planification
de l'entreprise
.


Mardi 29

Matinée organisée
par Generix Group
« Spécial PME/PMI
Gagnez
en efficacité
logistique !
»
Animée par SCMag
De 9h à 13h
Hôtel Pasino
Aix-en-Proven
ce


Mardi 29
« Jeu S&OP »

Organisé par
MÖBIUS
en collaboration
avec Supply Chain Magazine
De 8h30 à 13h30
à Lyo
n