TLF
Philippe Grillot
réélu
Président


Le conseil d'administration de la fédération des Entreprises de Transport et de Logistique de France (TLF) a réélu hier à l'unanimité son actuel président Philippe Grillot pour un nouveau mandat de deux ans. A peine réélu le président ne manque pas d'occupation. A l'heure où nous écrivons ces lignes il négocie avec les organisations syndicales (représentant les salariés) pour une hausse des salaires de la branche. Un accord serait sur le point d'être conclu. Il constitue le préalable à une levée du préavis de grève qui menace les plates-formes logistiques à partir de dimanche. Au cours de la nuit dernière les autres organisations patronales ont quitté la table des négociations. Aujourd'hui TLF reste donc le seul interlocuteur patronal en mesure de débloquer la situation. (Voir ci-dessous). TLF représente 5.500 entreprises adhérentes (employant environ 320.000 salariés) et couvre les métiers du transport routier et combiné, la messagerie, la logistique, l'organisation du transport et les opérations de douane. JPG  
 
 
 
TLF
A propos des
négociations
en cours…

Dans le bras de fer qui oppose depuis plusieurs semaines organisations salariales aux patrons du transport, TLF faisait de l'application du dispositif « Fillon » aux professions du transport, un préalable à d'éventuels efforts consentis en matière de salaires. En début de semaine le gouvernement accepte la proposition. Le Conseil d'Administration de la fédération donne alors son feu vert pour transformer cette économie de charges en augmentation des rémunérations conventionnelles de 1%. Cette nouvelle proposition portant les propositions de revalorisation des salaires à 3,5% en bas de grille et à 2,5% en haut de grille, soit une moyenne de 3,16%. La nuit dernière, TLF propose de faire un pas supplémentaire pour porter les propositions de revalorisation salariale à 4% sur le bas de grille, à 2,8% sur le haut de la grille et à 3,54% pour les autres catégories de personnels (employés, maîtrise, cadres). De leur côté les organisations syndicales de salariés maintiennent leurs revendications à 4% pour l'ensemble des coefficients. Malgré ce décalage dans les chiffres, un accord parait alors imminent. Après quelques courts moments de repos pour les protagonistes, les négociations ont repris ce matin à 11 heures... JPG

 
 
Préparation
de Commandes

Un système
Savoye pour
A&C Systems
au Benelux

La société Savoye, spécialiste français des solutions de manutention mécanisée et automatisée, déploie actuellement un système de préparation de commandes sur le site de A&C Systems à Hoegaarden en Belgique. L'installation sera opérationnelle fin janvier et permettra de distribuer à J+1 toutes les commandes passées jusqu'à 17 heures (contre 15 heures aujourd'hui). L'équipementier travaille sur ce projet en collaboration avec Zetes, fournisseur de la solution vocale pour la préparation de commandes (voice picking). A&C Systems distribue des téléphones Nokia, LG, Samsung et Sony Ericsson ainsi que des GPS et tout type d'accessoires. Ce distributeur possède également un bureau à Eindhoven aux Pays-Bas. JPG

 
 
 
 
Immobilier
logistique
GSE
se développe
en Afrique
du nord
GSE, constructeur de bâtiments logistiques et industriels, s'emploie depuis quelques mois à étendre son activité dans les pays du Maghreb. Au Maroc, cette société mène des opérations à Tanger, Rabat et Casablanca. Après la livraison d'une plate-forme pour Exel, le contractant général participe actuellement à la création d'un parc logistique de 90.000 m² à Mohammedia pour le compte de la Société Nationale des Transports et Logistique. En Algérie GSE a également signé un contrat d'études d'un avant projet détaillé pour la conception et la réalisation d’un nouveau centre R&D pétrolier et gazier de la Sonatrach. Présent dans 17 pays, GSE compte 450 collaborateurs et réalise un chiffre d'affaires de 655 millions d'euros. JPG
Photo : le centre R&D de Sonatrach en Algérie

 
 
Stratégie
Quand la
lean logistics 
devient un jeu
d'enfants 
Une vingtaine de responsables supply chain qui s'échangent des bacs plastiques remplis de Lego et de Duplo dans une salle de réunion parisienne, la scène aurait de quoi faire sourire. Mais c'est pourtant tout à fait sérieux. Il s'agit d'un jeu de simulation en trois rounds conçu par le cabinet de conseil belge Möbius pour expliquer concrètement, en une matinée, l'approche Lean appliquée à la logistique. Les Lego et des Duplo de différentes couleurs symbolisent les matières premières qui serviront à fabriquer six produits finis différents. Certains jouent le rôle du fournisseur, ou du client, d'autres sont des transporteurs internes, d'autres encore « travaillent » dans l'entrepôt, représenté par quelques bacs de rangements posés sur une table, ou dans les divers ateliers de production. Les commandes reçues toutes les 30 secondes et l'objectif de livrer au client avec la même cadence met tout le monde sous pression. Au premier round, l'entrepôt stocke les matières premières, les semi finis et les produit finis et réalise la préparation de commandes. La production s'appuie sur les données du plan directeur (PDP). Très vite, c'est la catastrophe, faute de s'être correctement organisé. Après débriefing avec les consultants de Möbius, le deuxième round commence sous de meilleurs auspices. Les postes ont été mieux définis dans l'entrepôt et les ateliers ont été rapprochés les uns des autres, avec des stocks intermédiaires, afin d'éviter les entrées/sorties incessantes en stock de semi finis. Les résultats sont meilleurs, mais toutes les commandes n'arrivent pas à temps chez le client car ce qui est produit n'est pas forcément en phase avec la demande. Le troisième round fait baisser la pression : adieu le PDP, ce sont désormais des étiquettes Kanban qui permettront d'obtenir un flux tiré et de fournir le client à temps, à la quantité demandée, en se payant le luxe de doubler la cadence. Avec un stock divisé par cinq. « Dans la supply chain traditionnelle, le réflexe est de chercher la manière optimale de s'adapter à une multitude de contraintes compliquées avec des techniques de plus en plus sophistiquées, alors que la lean logistics,  c'est s'interroger sur la valeur de ces contraintes pour le client et chercher à les remettre en cause pour arriver au final à une solution beaucoup plus simple » explique Luc Baetens, Directeur chez Möbius France. « L'approche a fait ses preuves à condition d'avoir la volonté stratégique de mettre en cause la disposition de l'usine, de la logistique, et d'être prêt à changer les règles de fonctionnement » prévient-il. JLR
 
 
Optimisation
de tournées
Biolait,
une collecte
optimisée
Afin d'améliorer l'organisation de la collecte de lait, le groupement de producteurs laitiers Biolait a sélectionné la société Optilogistic pour passer d'un traitement manuel à une planification informatisée. Mise en place cette année, le TMS Axiodis permet de gérer de gros volumes de lait et d'optimiser le remplissage des citernes résultant des collectes opérées à partir de 8 relais logistiques régionaux. D'autre part, trois modules complémentaires ont été intégrés : Axiotrans, pour le suivi de la réalisation des tournées, la préfacturation des transports et la production de tableaux de bord, Axiomobil et Axionavigation, des outils informatiques embarqués pour la saisie et le contrôle des livraisons, l'aide à la navigation et le suivi des tournées. A présent, Biolait travaille avec l'aide d'Optilogistic à l'intégration des données sociales (heures de travail, données du chronotachygraphe numérique), et des documents d'échantillonnage. Créée en 1992, Optilogistic s'est taillé une solide réputation dans le domaine des progiciels d'optimisation de tournées et des plans de transport. Avec plus de 350 licences vendues, cette PME bretonne a connu une forte croissance au cours de ces dernières années et se développe à l'international, notamment pour Total et Exxon à Porto Rico et au Brésil ou encore pour McDonalds et Subway en Argentine, Chili, Venezuela et Colombie. JPG  
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr


Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations
et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr



Nathalie Bier
Assistante commerciale
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr

Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

11 décembre 2009


DÉCEMBRE


Jeudi 17

Séminaire organisé
par OM Partners
« Comment mettre
en place
le processus PIC
à l'aide d'une
solution logicielle
adaptée à votre
environnement ? »

Avec le témoignage
d’ArcelorMittal
En partenariat avec
Supply Chain
Magazine
De 8.30h à 12h
Novotel
Gare de Lyon,
Paris 12
e


FÉVRIER

Jeudi 4
Conférence
organisée par
a-SIS
« L'impact
des évolutions
réglementaires
dans la logistique
des métiers
de la santé »

Avec la participation
de : LEEM,
Laboratoires
GUERBET,
Pierre FABRE,
SCMagazine
De 9h à 12h30
Hôtel Saint-James
& Albany
Paris 1e
r


Jeudi 11
et
vendredi 12
Formation
de 2 jours
organisée par
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

De 9h à 17h30
Paris La Défens
e