Optimisation
de tournées

Ortec rachète
BlueKaizen
à Masa Group



La gestion des déchets est un nouveau marché auquel va s'attaquer Ortec. L'éditeur néerlandais de solutions d'optimisation et de planification pour le transport et la logistique vient en effet d'annoncer le rachat de la société BlueKaizen, spécialisée dans les logiciels d'optimisation destinés aux contraintes spécifiques de la collecte des déchets et au secteur des services et interventions. Cette acquisition place désormais Ortec parmi les leaders des logiciels de planification et d'optimisation sur le marché français, avec un effectif de 25 personnes. « L'industrie de la gestion des déchets est en pleine expansion : nous estimons le marché européen à environ 100 milliards d'euros » souligne Michael van Duijn, vice-Président chargé de la stratégie chez Ortec. Comme son nom ne l'indique pas, BlueKaizen est une société française qui appartenait à Masa group, une structure fondée en 1996 à partir des recherches d'un labo de l'Ecole Normale Supérieure (Paris). Celle-ci souhaitait recentrer ses investissements sur son activité principale, à savoir le développement de moteurs d'intelligence artificielle utilisés notamment dans des simulateurs d'entraînement militaire de postes de commandement. Elle apporte à Ortec de nouveaux clients comme La Poste, Saur, RFF, Veolia, ou Coved. « Nous avons le même ADN. Les activités de BlueKaizen sont similaires à celles d'Ortec, mais nos solutions logicielles sont complémentaires. Nous sommes l'un et l'autre des spécialistes des technologies d'optimisation, avec des logiciels standards aussi bien que des solutions sur mesure » déclare Olivier Trullier, ex vice-Président de BlueKaizen, qui devient vice-Président d'Ortec France aux côtés de Bernard van Oudenaarden, également vice-Président de la société. JLR
Photo : Olivier Trullier, vice-Président d'Ortec France

 
 
 
 
Nominations
Still France
change de pilote
en avril



Transition en douceur à la tête de Still France. Thomas Fischer, l'actuel Président, laissera sa place le 1er avril prochain à Pierre Guillaumot, avec qui il assurait déjà la co-gérance de l'entreprise depuis 2006. Agé de 47 ans, Pierre Guillaumot exerce depuis 12 ans des fonctions de direction au sein du constructeur de chariots élévateurs, d'abord comme responsable de la fabrication, puis comme directeur de l'usine de Montataire, puis de l'usine de Reutlingen en Allemagne en 2008. Un homme de terrain et de process (notamment du lean manufacturing), apprécié pour ses qualités humaines et de manager. Il n'en fallait pas moins pour remplacer Thomas Fischer, l'artisan depuis cinq ans du développement de la société en France et notamment de son réseau de distribution orienté vers les services et l'intralogistique. « La stratégie de proximité client et de services porte ses fruits et va nous permettre de sortir renforcés de la crise » confirme Pierre Guillaumot. Les deux hommes continueront de toute façon à travailler ensemble puisque Thomas Fischer (50 ans) est promu à la Direction Générale de Still à Hambourg, où il sera chargé des Ventes, Marketing et Services. Still emploie en France 1.000 personnes pour un chiffre d'affaires de 304 millions d'euros en 2008 (15 agences réparties sur l'ensemble du territoire national). JLR
Photo 1 : Pierre Guillaumot, le futur Président de Still France à compter du 1er avril
Photo 2 :
Thomas Fischer devient Directeur Général Ventes, Marketing et Services de Still
 
 
Automatisation
Un robot
pour palettiser
des pop corns
La high tech, le e-commerce ou l'industrie du luxe ne sont pas les seuls à réfléchir à des solutions d'automatisation. La preuve avec ce beau projet, d'un montant total de 500 kEuros, qui concerne le conditionnement et la palettisation des paquets de pop-corns produits par Sphère Production, le leader français du domaine. La filiale du groupe coopératif agricole Charente Alliance cherchait à augmenter la fluidité de la fin de ligne de son usine de Saint-Genis-de-Saintonge, en Charente-Maritime, pour pouvoir accompagner et son développement commercial sur les marchés français et européen. Il s'agit de remanier en profondeur les lignes de conditionnement et la palettisation. Elle a fait appel pour cela à l'intégrateur nantais SEA Productique-Robotique qui travaille à la mise en place d'un système global d'automatisation comprenant la robotisation de l'activité palettisation, et la révision intégrale des postes de travail (en termes d'ergonomie et de confort) des trois lignes de conditionnement du site. La mise en place finale est prévue pour juillet 2010. La cellule robotisée devra permettre de composer des palettes simultanément à partir des trois lignes de conditionnement, en s'adaptant au très large éventail de formats de conditionnement (petite caisse, quart ou au demi-box) et aux différents plans de palettisation. Un système de réintroductions de palettes en cas de palette incomplète est également prévu. JLR
Illustration : SEA, schema systeme Sphere

 
 
 
 
Supply Chain
Execution
AEB arrive
sur le marché
français
« Une révolution logistique dans l'univers des processus de commerce international ». L'éditeur allemand AEB sort la grosse artillerie pour annoncer ses premiers pas sur le marché français. AEB compte également s'appuyer sur le succès de sa suite logicielle Assist4 pour laquelle il revendique plus de 5.000 installations à travers le monde. « Nous permettons aux entreprises françaises de régler l'ensemble de leur logistique interne mais aussi leur commerce international, en particulier leur système de contrôle des exportations (AES au niveau Européen et DELTA en France) de manière totalement intégré dans une suite logistique. » explique Uwe Henning, Responsable développement commercial France. Même si le savoir-faire historique d'AEB se situe au niveau de des outils de standardisation et d'automatisation des processus de commerce international, la gestion complète des opérations douanières et le suivi de la conformité réglementaire, la suite Assist4 couvre également la planification et le pilotage de la gestion des stocks (WMS), les expéditions, le transport (TMS) et le management des coûts de fret (Freight Management). Avec une visualisation à chaque étape du processus de livraison. En France, AEB travaille en partenariat avec la société Cosmos Consultants SA notamment sur les projets d'intégration du système export automatisé (AES) et d'utilisation du système EMCS de dématérialisation des procédures sur les marchandises soumises à accises (taxe à la consommation). JLR  
 
Industrie
pharmaceutique
F. Hoffmann
La Roche
met en place
le MES de
Rockwell
Automation
Les laboratoires pharmaceutiques F. Hoffmann La Roche ont démarré le déploiement d'un outil informatique de suivi de production (MES, pour Manufacturing Execution System) signé Rockwell Automation sur leur site de production API (Active Pharmaceutical Ingredients) à Bâle, en Suisse. La suite logicielle FactoryTalk Pharma Suite doit permettre d'assurer le suivi les matières et leur généalogie complète, depuis leur réception jusqu'au stockage des produits finis, en passant par le pesage et les procédés de production. Le tout en ayant une visibilité en temps réel sur les stocks dans l'atelier et l'état de la production. L'intégration avec les applications actuelles de Roche, notamment ses systèmes SAP et de gestion d'entrepôt, devrait être facilitée par l'architecture orientée services (SOA) de FactoryTalk, qui doit également être compatible avec les terminaux sans fil portables d'atelier utilisés chez Roche, ainsi qu'avec les balances et les imprimantes d'étiquettes sans fil portables des équipes de production. La prochaine étape sera la réplication de la solution sur d'autres sites de production du groupe pharmaceutique. « La possibilité de configurer et de déployer nous-mêmes le système va nous permettre de nous adapter encore plus rapidement aux fluctuations de la demande » souligne Robert Fretz, Responsable des solutions d'automatisation et de MES chez F. Hoffmann La Roche. JLR
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr


Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations
et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr



Nathalie Bier
Assistante commerciale
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

2 février 2010


FÉVRIER


Jeudi 4
Conférence
organisée par
a-SIS
« L'impact
des évolutions
réglementaires
dans la logistique
des métiers
de la santé »

Avec la participation
de : LEEM,
Laboratoires
GUERBET,
Pierre FABRE,
SCMagazine
De 9h à 12h30
Hôtel Saint-James
& Albany
Paris 1e
r



Jeudi 11
et
vendredi 12
Formation
de 2 jours
organisée par
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

De 9h à 17h30
Paris La Défens
e


Jeudi 11
Colloque Supply Chain Meter
organisé par CNAM
« Le projet Supply
Chain Meter »

Partenaires :
Generix Group, Möbius, Planipe
et Supply Chain
Magazine
De 8h30 à 12h
Paris 16
e


Jeudi 18
Séminaire MÖBIUS
« La Supply Chain
est-elle un levier
de rentabilité
financière ? »

en partenariat
avec SCMagazine,
Paris 9e
de 9h à 13h3
0


MARS

Jeudi 11 et
vendredi 12

Les Journées des
CPIM de France
« Crise économique
et Performance :
La Supply Chain,
facteur
de pérennité »

Jeudi : 8h-22h
Vendredi : 8h-12h30
Palais des Arts
et des Congrès
Issy-les-Moulinea
ux