: -3
 
 
3 questions
sur :

Logistique du
e-commerce :
comment
s'y prendre ?
 
 

A 15 jours de la conférence qu’il tiendra dans le cadre du Forum d'Eté, François Rochet, PDG du cabinet Agenoria répond aux questions posées par les journalistes de Supply Chain Magazine. Cette vidéo également publiée sur You Tube inaugure une nouvelle série d'émissions intitulée :
3 questions/3 minutes.
Pour accéder directementà cette vidéo,CLIQUEZ ICI.

 
 
 
 
6 Juillet
Plus de
620 inscrits au
Forum d'Eté
Vous êtes déjà plus de 620 inscrits pour le Forum d'Eté organisé le 6 juillet prochain en partenariat avec l'ESCP-Europe. Nous vous rappelons que cette journée exceptionnelle bénéficie du soutien des sociétés Adrexo, Adresio, Agenoria, Arvato Services, A2 Pas (Groupe Altadis Distribution), Generix Group, Geodis, Manhattan Associates, Orium, Savoye et TXT e-Solutions. Au moment de l'accueil, des pauses et du déjeuner, ces sociétés présentes sur place, pourront répondre à vos questions.
Programme complet
et inscriptions en ligne, CLIQUEZ ICI.

Photo : Valérie Moatti, enseignant chercheur ESCP Europe, responsable du module Supply Chain dans le MS Stratégie et management des Achats et de la Supply Chain, interviendra en ouverture du Forum d'Eté.
 
 
Démat. Fiscale
GS1 fait
salle comble
à Paris et
en Province

L'organisme de promotion de standards d'échanges électroniques GS1 a organisé hier matin, en partenariat avec Supply Chain Magazine, une matinée sur le thème des nouvelles perspectives pour les PME en matière de dématérialisation fiscale. Une matinée très riche qui s'est tenue à L'Echangeur à Paris, tout en étant simultanément retransmise à Alençon, Dijon et Marseille (avec des questions interactives). Remi Gouyet, Avocat, CMS Bureau Francis Lefebvre a d'abord rappelé les deux principales pratiques en matière de dématérialisation fiscale : la « facture structurée » (message EDI) et le « pdf signé » (image de la facture signée électroniquement). Il a également insisté sur les gains à attendre d'une procédure rationalisée et systématisée (0,45€ par facture dématérialisée vs 12€ par facture papier) et sur les risques de redressement encourus en cas de mauvais paramétrage (15€ par mention manquante sur 3 ans de factures + pénalités, soit par ex. 800 K€ de redressement chez un client). D'où l'intérêt de passer par des prestataires certifiés. Martine Fages, Chargée de Mission, Pôle Nationale de dématérialisation de la Mission Hélios, a détaillée les travaux de dématérialisation en cours dans les Collectivités Locales depuis 2005. En dématérialisation fiscale, pour faciliter l'accès aux PME, les Collectivités peuvent ainsi générer elles-mêmes les factures au bon format pour le compte de leurs petits fournisseurs. Côté Etat, comme l'a exposé Nicolas Botton, Chef de projet dématérialisation, Agence pour l'information financière de l'Etat, l'heure est plutôt à la dématérialisation fiscale avec les gros opérateurs (EDF, France Telecom, GDF...), sans pour autant oublier les PME à terme (portail envisagé). CP
Photo : un auditoire très attentif et participatif.

 
 
 
 
Démat fiscale
(suite)
Des PME
témoignent…

Ensuite Dominique Picard, PDG de Watt&Co, fabricant de connecteurs pour les grandes surfaces alimentaires, de bricolage et d'électroménager (10 personnes, 2,6 M€ de CA) a témoigné sur la facilité de mise en œuvre de la solution B-Process et sur les gains apportés par les pdf signés échangés avec Carrefour (250 factures par mois). Il n'hésite d'ailleurs pas à parler d'avantage concurrentiel. De même, Alain Bruyninckx, Gérant de la société bordelaise Trofylandes, distributeur de fruits et légumes en GMS et à l'export (4 personnes, CA de 1,7 M€) est très satisfait de la solution de pdf signé fournie par Qweeby, mise en œuvre aisément début juin sur des factures avec Auchan. La Responsable peut ainsi passer plus de temps sur des tâches à valeur ajoutée (recouvrement, etc.). Une table ronde réunissant Frédéric Rollet d'@GP, Alexis Renard de B-Process, Christiaan van der Valk de TrustWeaver et Eric Wanscoor de Qweeby a permis de préciser des aspects plus concrets des projets (archivages, gains, coûts, interopérabilité des solutions...). « La France est le seul pays européen qui a commencé par des messages structurés. Tous les autres ont démarré par du pdf signé et évoluent ensuite vers des messages structurés », a relevé Christiaan van der Valk. Nathalie Damery, Directrice Marketing Stratégique, GS1 France a mis en avant le nouveau guide « Factures dématérialisées : mes premiers pas... » rédigé par GS1 qui regroupe tout ce qu'il y a à savoir pour mener à bien un tel projet. Emilie Sion, Chef de projet Facture Dématérialisée, GS1 France a rappelé que 22 solutions de dématérialisation sont à ce jour certifiées par l'organisme et que quatre de « pdf signé » sont en passe de l'être d'ici juillet. Enfin, Eric Guilbert, Responsable EDI Auchan, qui pratique la dématérialisation fiscale avec 730 fournisseurs sur 8.400 environ, se fixe pour objectif cette année d'atteindre 60% de factures dématérialisées (contre 38% sur les 12 derniers mois). En plus des solutions EDI, la facture en pdf signé et le Web EDI devraient l'aider à toucher davantage les PME/TPE. Selon lui, les gains sont évidents pour le récepteur (a minima 4€ par facture sur un potentiel de 5,8 millions de factures annuelles à traiter par an chez Auchan). En revanche, pour l'émetteur, cela « dépend du volume de factures, de sa capacité à envisager d'autres process et de la nature et de l'exigence de ses clients. Et de poursuivre : La crainte du déréférencement est infondée », la cellule EDI d'Auchan disposant de deux personnes qui incitent les fournisseurs à basculer vers la dématérialisation fiscale, mais ne les y contraignent pas. Le film de la matinée sera consultable prochainement sur le site www.gs1.fr. CP
Photo 1 : les témoignages appréciés de Dominique Picard (Watt&Co) et Alain Bruyninckx (Trofylandes), deux TPE qui font de la dématérialisation de factures.
Photo 2 : table ronde (de g.àd.) :
Eric Wanscoor (Qweeby), Alexis Renard (B-Process), Christiaan van der Valk (TrustWeaver) et Frédéric Rollet (@GP).

 
 
Optimisation
du transport
Ortec
à l'aise dans
l'embouteillage

Coca-Cola Hellenic (CCH), l'un des principaux embouteilleurs de boissons non-alcoolisées en Europe déploie actuellement les solutions de l'éditeur Ortec : planification des tournées et du transport, optimisation de la palettisation et des chargements, gestion des entrepôts et préparation de commande. Un projet de grande ampleur très fortement lié à la mise en place de l'ERP, comme l'explique Atanas Atanosov, de la division Shared Services de CCH : « Depuis que les solutions d'optimisation Ortec sont disponibles en version SAP, CCH a la possibilité d'harmoniser l'installation des mêmes fonctionnalités dans chaque pays. Cette standardisation des processus logistiques représente un atout majeur en matière de réduction de coûts et d'amélioration de la qualité de services ». En 2006, l'élaboration d'une version pilote de cette solution intégrée dans SAP, (appelée Ortec LEO ! Les connaisseurs apprécieront la référence au CEO de l'époque), aurait été le point de départ du projet européen. La première version opérationnelle a suivi en 2007 avec l'introduction d'une version non-intégrée dans SAP (Ortec Shortrec), en Grèce, puis en Italie et en Suisse. La Roumanie les a rejoints en 2008 tandis que la Croatie était déjà en phase de préparation. Parallèlement, la solution Ortec LEO a été installée en République Tchèque et en Slovaquie en 2008. Tous les modules utilisent les données directement à partir du système SAP et n'ont pas besoin d'interface. CCH met en place ses modules d'optimisation de palettisation, de chargement et de planification de tournées et, Ortec MLS, un système de gestion des entrepôts et de prise de commande. Le projet sera déployé jusqu'en 2012. Coca-Cola Hellenic est l'un présent dans 28 pays, soit plus de 550 millions d'habitants. Ce groupe a été fondé en août 2000 suite à la fusion de Hellenic Bottling Company S.A, basée à Athènes avec Coca-Cola Beverages plc. JPG

 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr


Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations
et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr



Nathalie Bier
Assistante commerciale
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

21 juin 2010


JUIN


Mercredi 23
COMPLET
Knapp et SCMag
organisent sur
toute la journée
une visite du site
automatisé
d'Office Dépôt
à Meung-sur-Loire

Départ de Paris
8h30 retour 19h30
Le soir dîner à Paris


Jeudi 24

Conférence-Débat
organisée par
CITWELL
« Une direction
Supply Chain...
pour quoi faire ? »

De 8h30 à 11h30
Hôtel Lotti,
Paris 1
er




Jeudi 24

« Venez découvrir
les dernières
solutions mobiles
au Rayonnance
Mobility Forum
Spécial Retail »

Organisé par :
RAYONNANCE,
MICROSOFT,
CAPGEMINI,
SCMagazine
De 8h30 à 11h30
au MOOD, Paris
8e




Jeudi 24

Conférence organisée
par MANHATTAN
« Supply Chain
Multi-canal :
nouvelle SC pour
un nouveau
consommateur »

De 9h à 11h45
Pershing Hall
Paris 8
e




Mardi 29

REDPRAIRIE
« donne la parole
à ses clients...
Air France
Industries »

Partenaire SCMag
De 8h30 à 13h
Hôtel La Maison
Champs Elys
ées
Paris 8e




JUILLET


Jeudi 1er
Petits Déjeuners
Organisés par MGCM
« Les Prévisions »
Partenaire SCMag
Avec le soutien
de TXT
De 8h à 10h30
Pavillon Ledoyen
Paris 8
e




Mardi 6

4e FORUM D’ÉTÉ
Organisé par
SCMagazine
en partenariat
de ESCP Europe
« e-commerce :
une logistique
à part ? »

De 8h30 à 18h
ESCP Europe
Paris 11
e




Jeudi 8
JOUEZ

avec l’Aslog
et SCMagazine,
et participez
à la finale le
8 juillet à Paris
Règlement
et questionnaire
en ligne
CLIQUEZ IC
I