Décoration
Le ruban rouge
pour J.-L.
Demeulenaere


Hier soir, Pierre Blayau, DG de SNCF Geodis a remis a Jean-Louis Demeulenaere, Directeur général délégué de Geodis, les insignes de Chevalier dans l'Ordre Nationale de la Légion d'Honneur en présence de Guillaume Pépy, Président de la SNCF. Après un rappel de la carrière de son directeur général délégué, Pierre Blayau a salué les qualités de Jean-Louis Demeulenaere, saluant notamment sa dimension internationale et son rôle déterminant dans certains dossiers stratégiques comme le contrat historique avec IBM ou encore l'acquisition de Wilson. « Je ne suis ni polytechnicien ni énarque. Je remercie néanmoins la SNCF de m'avoir tout de même permis de m'épanouir dans sa diversité », a déclaré non sans humour ce diplômé de l'ESCP. Jean-Louis Demeulenaere a rappelé que sa carrière a démarré chez Thomson aux côtés d'un certain Christian da Costa Noble. Après un passage par la banque qui lui a appris « à comprendre la manière de penser des banquiers », c'est également avec Christian da Costa Noble qu'il rejoint plus tard Tailleur Industrie. Au milieu des années 80 cette société spécialisée dans l'emballage connaît des difficultés. Il contribue à la repositionner sur le marché de la logistique industrielle et à la redresser avant sa reprise par Geodis. Après une période tumultueuse provoquée par la fusion de sociétés concurrentes (notamment Tailleur et Calberson), et culturellement différentes, Jean-Louis Demeulenaere réussit à force de persévérance à s'imposer. On ne peut qu'être admiratif devant la progression de cet ancien contrôleur de gestion devenu par hasard directeur financier d'une entreprise de logistique avant de s'élever progressivement au niveau qui est le sien aujourd'hui. Au-delà de la vision très « Supply Chain » qui est la sienne, Jean-Louis Demeulenaere a su contre vents et marées rester fidèle à ses valeurs et à ses amis. Cette Légion d'Honneur récompense la ténacité d'un homme qui a fait de la logistique sa raison d'être. JPG

 
 
 
 
Logistique
urbaine
« Logistic and
the City »
aura une suite



Plus d'une centaine de personne ont participé hier à la conférence « Logistic and the City », organisée par Afilog. L'occasion pour ce public de découvrir (ou redécouvrir) les problématiques liées à la logistique urbaine. En introduction, les participants ont été invités à visiter la halle Gabriel Lamé occupée par Samada (filiale de Monoprix), une « success story » en matière de logistique urbaine. Des intervenants de qualité et issus d'horizons très variés (recherche, collectivité territoriale, distribution, messagerie, e-commerce, etc.) ont ensuite animé successivement trois tables rondes. La première portait sur l'état du savoir en logistique urbaine, l'occasion de revenir sur des généralités, sur l'approche réglementaire et sur la typologie des ELU (Espaces Logistiques Urbains). « La concertation entre les différents acteurs (public, privé, recherche, etc.) est nécessaire. Par ailleurs, il semble que nous n'aboutirons pas à une mais à plusieurs solutions », a résumé Christophe Ripert, Chargé de missions chez Sogaris, à l'issu de ces premiers échanges. Le sujet suivant, baptisé « la logistique urbaine au quotidien, entre performances et contraintes », a permis à de grands distributeurs (Samada et Pomona), à un messager (Geodis) et à un spécialiste du e-commerce et de la livraison urbaine d'expliquer leurs schémas logistiques et de dresser un tableau exhaustif des contraintes qui les préoccupent. Cette journée s'est achevée sur une note non moins importante, l'immobilier logistique en ville. Les témoignages de l'APUR (Atelier Parisien d'Urbanisme) et du Ports de Paris ont ainsi éclairé les auditeurs sur les espaces fonciers et le transport fluvial. Afilog a, d'ores et déjà, donné rendez-vous aux participants pour un nouveau « Logistic and the City » qui devrait se tenir en fin d’année. Les recommandations du livre blanc, en cours d'élaboration, y seront présentées. Jean-Claude Bossez, Président d'Afilog a clôturé cette journée en déclarant : « nous devons travailler sur un ensemble de solutions adaptées à l'ensemble des utilisateurs. Afilog jouera un rôle actif dans ce domaine et sera force de propositions au sein des collectivités ». Les diapositives de cette journée seront prochainement disponibles sur le site d'Afilog. JF
Photo ci-contre : Claude Bossez, Président d'Afilog. ©JF
Photo ci-dessous : de gauche à droite :
Jean Depraeter, Conseiller du Président de Geodis, Claude Samson, Directeur Général de Samada, Alain Schnapper, Directeur Technique et Logistique de Pomona et Fabien Esnoult, Directeur Général de Colizen. ©JF

 
 
Gestion
d'entrepôts
Air France
Industries
prend goût
au WMS de
RedPrairie

Quatre mois après le lancement opérationnel du WMS de l'éditeur américain RedPrairie sur son nouveau magasin central d'Orly, Air France Industries travaille déjà à l'extension du projet pour d'autres entrepôts. « Nous comptons déployer le WMS sur l'ensemble des 16 magasins secondaires, dont la majorité se situe en région parisienne (Charles de Gaulle, Orly, Le Bourget), et à Toulouse » a indiqué Pascal Hiétard, Chef de projet chargé du déploiement des solutions WMS chez le spécialiste de la maintenance aéronautique multi-produits, lors d'une conférence organisée hier à Paris par RedPrairie en partenariat avec Supply Chain Magazine. Mais cette extension devrait nécessiter au préalable un travail d'étude d'au moins un an, car les contraintes des différents sites peuvent être assez différentes et nécessiter « certaines adaptations ». De toute façon, le planning ne sera pas aussi serré que pour le projet initial, où le bâtiment (HQE, avec une partie grande hauteur avec trois transstockeurs pilotés par le WMS) devait impérativement entrer en service à une date précise. « L'une des raisons de notre choix de RedPrairire est que l'outil répondait rapidement, sans modification, à 95% de nos processus cibles » a souligné Sébastien Ponthieux, Chef du projet logistique à la Direction Matériels et Services chez Air France Industries. JLR

 
 
 
 
Logistique
+25%
de croissance
pour C-log

Le prestataire logistique C-log a enregistré une croissance de 25% en 2009. Cette filiale du groupe textile Beaumanoir a été boostée par les bons résultats de ses marques Cache-cache, Patrice Bréal, Bonobo, Scottage, et Morgan. Avec 162.000 références annuelles, 47 millions de pièces traitées en logistique et plus de 250.000 pièces expédiées en e-commerce, l'entreprise entend se placer parmi les plus importantes du marché. Pour l'année 2010, C-Log prévoit d'expédier 57 millions de pièces, une croissance qui devrait impliquer l'agrandissement de ses entrepôts. D'ores et déjà, l'entreprise approvisionne chaque jour 2.300 points de vente. Elle emploie 250 personnes réparties sur 4 sites : à Saint-Malo, Pleudihen-sur-Rance, Thourotte et Cambrai. En 2010, C-Log envisage de se doter de 4 nouveaux transstockeurs supplémentaires (nouvelle capacité de 100.000 colis) et de deux nouvelles machines de tri haute-cadence. Au cours de l'année, le prestataire se dotera également d'un portail client donnant en temps réel un accès aux données logistiques et transports de l'activité e-commerce.
Pour mémoire, François Papini, DG de l'entreprise avait été élu Roi de la Supply Chain en 2009 avec son partenaire informatique Generix group. JPG

 
 
Cercle
Littéraire SC
Florent Fouque,
1er candidat



La barre est haute. Pour sa première réunion, le Cercle littéraire Supply Chain a réuni une dizaine d'éminents consultants en SCM dans la salle Goncourt du Restaurant Drouant à Paris (tout un symbole !) pour discuter de l'ouvrage « A la découverte du Lean Six Sigma » de Florent Fouque, du cabinet Axsolu. Pour mémoire, ce cercle constitué à l'initiative de Supply Chain Magazine en partenariat avec Generix Group vise à promouvoir les ouvrages consacrés au SCM et à favoriser la production littéraire dans ce domaine. Il décernera un Prix du meilleur livre SCM en fin d'année. Après avoir rappelé son parcours (EM Lyon puis un Master en Innovation) qui l'a amené à s'intéresser au Lean Six Sigma et à sa bibliographie (trop théorique à son goût), l'auteur a résumé sa motivation en ces termes « Ecrire le But du Lean Six Sigma ». Il lui a fallu environ neuf mois pour rédiger, dans un style très fluide, les aventures de Bernard, 55 ans, propulsé Chef de projet et qui va devoir puiser dans les ressources inexploitées de sa société de distribution pour empêcher qu'elle ne perde un important client. Il sera coaché par Salomé Nyx, son jeune mentor, qui lui distillera ses conseils méthodologiques. D'abord auto édité (200 exemplaires vendus en deux mois fin 2009 au format e-book), l'ouvrage assorti d'un CD ROM d'outils est publié en format broché mi-avril (350 ex. vendus à ce jour). Florent Fouqué, qui rédige le second épisode sur l'analyse systémique, cherche un éditeur pour sortir une version anglophone de son premier ouvrage. A l'issue de sa présentation, le jeune auteur a fait l'objet d'un feu nourri de questions de la part des consultants aguerris autour de la table auxquelles il a su répondre avec beaucoup d'aplomb et de sincérité. La prochaine réunion est prévue dans deux mois. CP
Pour commander l'ouvrage (36 €) :
www.a-la-decouverte-du-lean-six-sigma.fr
Photo ci-contre : Florent Fouque, Cabinet Axsolu

 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr


Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations
et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr



Nathalie Bier
Assistante commerciale
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

30 juin 2010


JUILLET


Jeudi 1er
Petits Déjeuners
Organisés par MGCM
« Les Prévisions »
Partenaire SCMag
Avec le soutien
de TXT
De 8h à 10h30
Pavillon Ledoyen
Paris 8
e


Mardi 6
4e FORUM D’ÉTÉ
Organisé par
SCMagazine
en partenariat
de ESCP Europe
« e-commerce :
une logistique
à part ? »

De 8h30 à 18h
ESCP Europe
Paris 11
e




Jeudi 8
JOUEZ

avec l’Aslog
et SCMagazine,
et participez
à la finale le
8 juillet à Paris
Règlement
et questionnaire
en ligne
CLIQUEZ IC
I