Y aura-t-il
de la neige
à Noël ?

Parmi les aléas que les logisticiens doivent affronter, il en est un particulièrement redoutable : la neige. On pourrait croire qu'une société moderne est préparée à surmonter les intempéries hivernales somme toute assez normales pour un mois de décembre. Il n'en n'est rien. Il suffit de quelques centimètres de poudreuse pour que la circulation soit paralysée et que la France tourne au ralenti. Est-ce à dire que les grandes surfaces vont connaître des ruptures dans une période particulièrement critique ? La dinde de Noël sera-t-elle coincée dans les entrepôts frigorifiques ? Les professionnels du transport s'y refusent : « Il faut permettre aux produits frais de circuler sur route neigeuse », suggère pour sa part l'UNTF. « Nous demandons que les camions puissent rouler le dimanche », exige de son côté TLF. Bref, chacun y va de sa proposition pour permettre aux produits d'arriver dans les linéaires, si possible... avant le réveillon. Devant une telle situation, des autorisations exceptionnelles seront sans doute accordées. Mais en dépit de ces mesures très ponctuelles, et à moins de voler au dessus des toits dans un traineau tiré par 4 rennes, la neige continuera longtemps à faire partie de la liste des impondérables majeurs qui font le lot quotidien des responsables logistique. Dur métier ! JPG

 
 
 
 
La 3e réunion
du cercle
littéraire SC
« Dépasser
le Toyota
Production System »
par Yves Mille

La 3e réunion de Club Littéraire de la Supply Chain organisée par Supply Chain Magazine en partenariat avec Generix Group, s'est déroulée jeudi 16 décembre au restaurant Hédiard. L'homme du jour était Yves Mille, auteur d'un ouvrage « coup de poing » intitulé « Dépasser le Toyota Production System ». Ce professionnel, qui a fait une grande partie de sa carrière dans le secteur automobile, y critique vertement certaines pratiques actuelles. Devant un jury de consultants de haut niveau, Yves Mille a défendu ses thèses avec beaucoup de ferveur et de conviction. Des échanges très animés entre l'auteur et les participants ont montré qu'il est parfois salutaire de s'interroger sur les évolutions et les concepts à la mode, pour être certain que l'on ne se trompe pas de direction. On pourra être d'accord ou non avec Yves Mille, mais on ne restera pas insensible à sa démarche critique (au bon sens du terme). Cette 3e réunion du club littéraire de la Supply Chain s'est tenue en présence d'un panel d'experts appartenant aux cabinets Agenoria, Beijaflore, CapGemini Consulting, Diagma, Freelog, Mazars, Métis et Newton Vaureal. Rappelons que ce club remettra le trophée du meilleur ouvrage Supply Chain dans quelques mois. Plus de détails sur l'ouvrage « Dépasser le Toyota Production System » dans les prochains jours. JPG
Photo : Cathy Polge « cuisine » Yves Mille


 
  Philippe Guilhaumou (Generix Group), Jean-Marie Paumelle (Métis), Norbert Cohen (Beijaflore), Hervé Hillion (Mazars), François Rochet (Agenoria)


 
  Jean-François Michel (Freelog) et Philippe-Pierre Dornier (Newton Vaureal)


 
  Jean de Gonfreville (Diagma), Patricia Verrière Cuenot (CapGemini Consulting) et Manuel Montalban (Generix Group)


 
 

Rois de la
Supply Chain
Voir ou revoir
les vidéos
des Rois de la
Supply Chain

En attendant la cérémonie des Rois 2011, retrouvez les vidéos des Rois de la Supply Chain réalisées par l'équipe de Frédéric Vève (Communiquons.com) en 2007, 2008 et 2009 sur :
2009 http://vimeo.com/15126822 (Le Lido)
2008 http://vimeo.com/15123403 (Le Club Med World)
2007 http://vimeo.com/15122831 (Les Crayères des Montquartiers)
La cérémonie des Rois de la Supply Chain 2011 se déroulera au ShowCase, en contrebas du Pont Alexandre III. Plus de 800 participants sont attendus.

 
 
Habillement
La fast-fashion
passerait-elle
de mode ?

En cette fin 2010, le fameux « modèle Zara » basé sur des délais d'approvisionnements et des cycles produits très courts est-il toujours le must universel ? C'est la question que l'on peut se poser à la lumière d'une récente étude Supply Chain, conduite auprès de 120 entreprises de mode et d'habillement du monde entier, par Laurent Raoul, Professeur à l'IFM (Institut Français de la Mode) et consultant associé du cabinet XL Conseil et Christel Carlotti, Consultante à l'IFM. Les deux tiers des entreprises interrogées conservent aujourd'hui une organisation classique, avec moins de 40% d'approvisionnements « tardifs » (de 6 mois avant la saison jusqu'à en cours de saison). « La fast fashion n'est pas forcément un axe de travail pour toutes les entreprises, qui s'orientent plutôt vers une segmentation de l'offre : fonds de rayon à délais longs, moyen terme et quelques produits à cycle très court pour compenser les erreurs du ciblage amont » constate Laurent Raoul. La crise est passée par là : non seulement la contraction de la production puis le redémarrage des commandes américaines en Chine y créent un important goulet d'étranglement, mais il faut faire face à la triple inflation des matières premières, de la main d'œuvre et de l'énergie. Résultat, les donneurs d'ordre doivent s'engager sur 2 ou 3 ans avec leurs fournisseurs clés, ou faire des réservations de capacités à six mois, sans aucune visibilité sur ce que seront les collections. D'où des besoins nouveaux de planification par à rapport aux modèles du « hard buyer ». L'enquête « Performances accrues de la chaîne logistique de mode » sera présenté à l'IFM lors d'une journée payante (1.172 Euros TTC) le 18 janvier. JLR
Photo : Laurent Raoul, Professeur à l'IFM (Institut Français de la Mode) et consultant associé du cabinet XL Conseil et Christel Carlotti, Consultante à l'IFM.


 
 
Nomination
Catherine
Flamand
rejoint
Sage France
Catherine Flamand rejoint Sage comme Directeur des systèmes d'information et de l'organisation. Ingénieur de formation elle a débuté sa carrière chez Thomson Télécommunications. Elle a acquis depuis une expérience de 25 ans en tant que DSI de plusieurs entreprises de dimension internationale: EMI Music, Métrologie International, Deloitte, Bertelsmann, France Loisirs et Chapitre. Elle a également été Directeur Général de la filiale Teralibris. JPG
 
 

Immobilier
logistique
Un centre
logistique
de 500 000 m²
dans le port
de Gdansk

Le groupe Goodman a remporté l'appel d'offres pour le financement et le développement exclusif du centre logistique de Poméranie, d'une surface de 500.000 m², adjacent au tout nouveau terminal de conteneurs en eau profonde de Gdansk (Pologne). Ce projet logistique, le plus vaste jamais entrepris dans le nord de la Pologne, sera développé en partenariat avec InvestGDA. Une fois ce projet achevé, sa valeur devrait dépasser 300 millions d'euros. Goodman ciblera un vaste éventail d'entreprises locales, nationales et internationales, actives dans des secteurs aussi variés que le fret maritime, la logistique, la distribution, l'alimentaire et les biens de consommation courante. Le groupe immobilier proposera toute une gamme de solutions, notamment des bâtiments disponibles à la vente ou à la location. Le parc logistique et l'ensemble des biens immobiliers seront gérés par l'équipe de Property Services interne de Goodman. Danny Peeters, PDG de Goodman pour l'Europe continentale, déclare : « La solidité financière de Goodman et son accès à des sources de capitaux ont favorisé la croissance de ses activités de développement en Europe, notamment en Pologne. De nombreux projets d'envergure ont été annoncés ces derniers mois et les contrats de développement que nous avons signés en France, en Allemagne, en Pologne et en Slovaquie représentent un total de 180.000 m².» Le centre logistique de Poméranie se situe à 20 kilomètres de l'aéroport Lech Walesa de Gdansk, deuxième aéroport de Pologne avec de nombreuses liaisons nationales et européennes. Quatre lignes ferroviaires internationales relient Gdansk aux principaux centres urbains et industriels de Pologne, tandis que quatre axes de transport routier, notamment un axe nord-sud traversant Gdansk, sont prévus ou en construction. Goodman possède déjà plus de 100.000 m² d'infrastructures en Pologne, pour des clients comme Whirlpool et DHL. La société a récemment annoncé la construction d'un entrepôt supplémentaire de 10.800 m² pour Nissin à Torun, dans le cadre d'un centre logistique de 58.000 m². JPG


 
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner. Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner) vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Assistante commerciale
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

20 décembre 2010


JANVIER 2011

Forum
des Rois de la
Supply Chain

Mardi 18
Venez
récompenser
les meilleurs !
« Présentation
des 8 dossiers
Finalistes »

De 8h30 à 17h30
Dans les Salons
de l’Aveyron
Rue de l’Aubrac
Paris 12e



Forum
des Rois de la
Supply Chain

Mardi 18
De 8h30 à 17h30
Dans les Salons
de l’Aveyron
Rue de l’Aubrac
Paris 12e
Forum
des partenaires
(voir logos
ci-dessou
s)





Cocktail déjeunatoire
Vote du public

Pour accéder
au programme
et vous inscrire
en ligne
CLIQUEZ IC
I



Jeudi 27
Séminaire
MÖBIUS
« Prévision :
l'arme de
l'après-crise »

Intervenants :
APERIA, DYNASYS
et MCA Solutions
Partenaire
SCMagazine
De 8h30 à 13h30
Paris (centre)