Ports
Le GPMR
reste dans
une dynamique
positive…

Malgré la crise, le Grand Port Maritime de Rouen (GPMR) enregistre pour la troisième année consécutive une croissance de son trafic maritime, avec +14,5% (26,7 M t en 2010, par rapport à 23,3 M de t en 2009). L'occasion de jouer les premiers de la classe et de battre un record historique, même si, contrairement à 2009, trois autres ports sont aussi dans le « vert » : La Rochelle (+12,2%), Nantes (+4,6%) et Marseille (+3,3%). Un trafic très majoritairement d'exportation, le GPMR étant le premier port français vers l'Afrique, et le premier port européen d'exportation de céréales. Le trafic céréalier a ainsi connu en 2010 une progression exceptionnelle de +31%, qui s'explique notamment par l'effet d'aubaine de la décision russe d'exporter ses céréales jusqu'en juillet 2011 et de la réduction des exportations ukrainiennes.
Les vracs liquides connaissent également une croissance de +7,7% (à 12,5 M t), ainsi que les marchandises diverses (+8,7%). Après avoir connu une baisse de 15,5% en 2009, même le trafic conteneurs (plutôt export, à destination notamment de l'Afrique, des Dom Tom et de l'Irlande) a repris quelques couleurs : +6%, à 129.000 EVP, et ce en dépit des mouvements sociaux qui affectent principalement cette filière. JLR
Photo : Rouen ©GPMR-R.Hondier

 
 
 
 

Ports
(suite)
… et confirme
pour 2011
ses ambitions
en matière
de logistique

Les chantiers ne manquent pas en 2011 pour le GPMR. A commencer par l'approfondissement du chenal, dont les travaux devraient débuter en juillet (jusqu'à fin 2015, en plusieurs étapes, pour un investissement total de 200 M d'Euros). C'est aussi en 2011 que sera élaborée la stratégie commune entre les ports de Paris, Rouen, et Le Havre, pour mise en œuvre à partir de 2012. Côté logistique, l'objectif poursuivi par le GPMR de doubler en 10 ans les 1.000 emplois existants de la filière tient toujours. En 2011, la RVSL (Rouen Vallée de seine) devrait s'étendre de quelques 90.000 m2 supplémentaires. Une nouvelle plate-forme logistique est par ailleurs en cours de création à Honfleur, sur 15 hectares. Quant à la zone d'activités de Port Jérôme 2, non loin du pont de Tancarville, elle va faire l'objet d'aménagements routiers et ferrés (chantier de 2,7 M Euros), et d'un raccordement ferré du site du prestataire logistique Katoen Natie, qui disposera à terme d'un total de 252.000 m2 d'entrepôt sur 45 ha de terrain. Le géant américain de l'immobilier logistique, Panattoni, devrait aussi y lancer très prochainement un chantier de construction de 125.000 m2 d'entrepôts, sur un terrain de 27 hectares. JLR

 
 
INVITATION
Système
embarqué :
comment
choisir ?
La société Alti vous invite mardi 8 février à une conférence intitulée : Système d'informatique embarquée : comment choisir et déployer son SIE ? Au cours de cette matinée William Olivier, chef de projet informatique de Total RM, fera part de son expérience et témoignera des points de vigilance à verrouiller afin de garantir la réussite d'un tel projet. Les sujets évoqués au cours de cette conférence seront : la géolocalisation, la communication, les données sociales et la réglementation, l'éco-conduite et les solutions métiers. Cette matinée de conférence gratuite, organisée en partenariat avec Supply Chain Magazine, se déroulera à l'Hôtel Raphaël, Avenue de Kleber (Paris 8e).
Programme et inscription en ligne, CLIQUEZ ICI
 
 
Transport
routier
Le 44 tonnes
autorisé
en France
sous certaines
conditions
Le décret relatif au passage du poids maximal des camions de 40 à 44 tonnes, publié au Journal Officiel du 18 janvier, concerne pour l'instant le transport de produits agricoles et agroalimentaires. Mais l'autorisation d'utiliser le 44 tonnes s'étendra pour tous les autres produits après la mise en application de la taxe poids lourds, pressentie aux alentours de 2013. Le 44 tonnes est désormais autorisé en France pour les produits agroalimentaires, y compris pour les boissons. Pour le moment, les ensembles routiers peuvent rester à cinq essieux. Selon le décret, un sixième essieu ne deviendra obligatoire qu'à partir de 2014 pour les véhicules neufs, et de 2019 pour tous les véhicules (avec l'autorisation d'une tonne supplémentaire de poids total, soit 45 tonnes 6 essieux).
« La FNTR a jusqu'en 2014 pour démontrer que le véhicule
à 5 essieux est la bonne formule pour la compétitivité des entreprises françaises de transport routier. Si sixième essieu il doit y avoir, le tonnage doit alors être porté à 48-50 tonnes»
, a par ailleurs déclaré Jean-Christophe Pic, Président de la FNTR, dans un communiqué. JLR
 
 
Ports
GPMH et Soget
lancent
Easyport

Conçu par les professionnels havrais, le pack Easyport est une solution informatique destinée à gérer toutes les étapes de procédures déclaratives portuaires et douanières, depuis l'arrivée du navire jusqu'à l'acheminement terrestre des marchandises, en passant par leur dédouanement. Ce « pack logiciel » évolutif, dématérialisé et modulable peut être utilisé séparément ou de manière interfacée. Ses modules traitent également la gestion des matières dangereuses et des déchets, conformément aux réglementations en vigueur. « Easyport répond aux demandes de ses clients : guichet unique, travail en flux tendu, efficacité...», indique Jean-Louis Le Yondre, Président du Conseil de Surveillance Soget S.A. tout en précisant que cet outil répond aussi à toutes les obligations réglementaires en vigueur (SOLAS, MARPOL, dispositions européennes 2010/65, 2009/16, etc.). Pour sa part Hervé Cornède, Directeur Commercial du GPMH, parle même « d'intégrateur de la supply chain portuaire ». JPG

 
 

Identification
Cognex
s’attaque
au marché
logistique

Le leader mondial des systèmes de vision et d'identification industriels Cognex se lance sur le marché des applications logistiques avec un nouveau lecteur imageur : le Dataman 500. Conçu pour traiter jusqu'à 1.000 images par seconde (contre 60 pour les imageurs existants), ce lecteur est capable de lire des codes barres 1D et 2D (Datamatrix et QR), quelle que soit leur orientation, de même que plusieurs codes contenus sur une même image. Il peut également lire des codes barres 1D endommagés, flous, rayés, de faible hauteur ou contraste, que des scanners laser auraient plus de difficulté à capter. Ces hautes performances de lecture s'appuient sur un composant développé en interne durant trois ans par une équipe R&D de Cognex et qui a requis 10 M$ d'investissement. Le Dataman 500 s'affranchit aussi des limites des imageurs traditionnels imposant une distance de lecture fixe grâce à des lentilles liquides qui optimisent automatiquement la distance de lecture. « Nous amenons à la logistique notre savoir-faire en matière d'algorithmes très complexes acquis dans le secteur des semi-conducteurs », indique Olivier Feraille, Directeur commercial Europe du Sud de Cognex. En plus de ses clients industriels traditionnels, le fabricant américain vise tous les marchés de la logistique, le tri de courrier et plus spécifiquement des opérations impliquant une lecture d'un code barres en mode présentation (capture plus rapide quel que soit l'angle et la distance de présentation) ou encore la lecture de codes de contenants réutilisables. Un industriel de l'agroalimentaire envisagerait d'ailleurs de déployer plusieurs centaines de lecteurs de ce type en Europe pour détecter les bacs dont les codes barres doivent être renouvelés. D'autres clients potentiels voient des gains dans la réduction du nombre de lecteurs nécessaires, compte tenu du large champ de lecture du Dataman 500. Vendu en direct, via des distributeurs ou des intégrateurs, un poste complet de lecture Dataman 500 revient à environ 4.000€. CP
Photo : Lecteur de codes barres Dataman 500

 
 

Immobilier
logistique
Bilan DTZ :
un marché à
deux vitesses



Selon DTZ, le volume de commercialisation de 2010 (1.755.000 m2) est légèrement supérieur (+1%) à celui de l'an dernier (1.731.000 m2). Une dichotomie entre le marché francilien (+30% de la demande placée) et les marchés provinciaux (-20% en moyenne) est très nettement observable. « L'année 2010 s'est bien terminée en Ile-de-France. Avec plus de 792.000 m2 commercialisés en un an (+42% par rapport à 2009), le marché francilien retrouve le niveau de 2007 et dépasse son niveau moyen de commercialisation des dix dernières années », développe David Riboux, Consultant DTZ. Notons : l'enregistrement de 48 transactions sur ce marché en 2010 ; un retour massif des transactions supérieures à 20.000 m2 (14 au total) ; et une concentration de la demande placée sur des bâtiments de première main (environ 450.000 m2). A contrario, la région lyonnaise a subi une baisse conséquente (226.500 m2 contre 363.000 m2 en 2009). « Il s'agit d'une année exceptionnellement basse. Il faut remonter avant 2000 pour observer une aussi faible valeur », complète Didier Terrier, Directeur Immobilier Logistique France de DTZ. Les Bouches-du-Rhône ont également connu un recul de 39%. « Avec à peine 62.000 m2 commercialisés, l'année 2010 a fonctionné au ralenti », indique Magali Marton, Directrice de Recherche sur les zones Europe Continentale et Moyen-Orient. Le Nord Pas-de-Calais reste stable par rapport à 2009, essentiellement grâce à deux transactions. L'offre immédiate augmente toujours mais sur un rythme plus lent (+8% contre +33% l’année précédente) et atteint les 3M de m2 à la fin 2010. On constate à nouveau un contraste entre l’Ile-de-France, où elle s’est alourdie significativement (+15%), et la province où sa hausse moyenne ne représente pas plus de 5%. Les valeurs locatives ont connu des ajustements de 1 à 4€ selon le marché considéré. « Selon nos prévisions, les loyers prime devraient retrouver une orientation positive dès la deuxième moitié de 2011 en Ile-de-France, principalement due à la baisse du stock vacant sur des immeubles de première main, mais pas avant 2012 sur le marché lyonnais » conclut Magali Marton. JF
Photo ci-contre  : Didier Terrier, Directeur Immobilier Logistique France de DTZ ©DTZ
Photo ci-dessous  : demande placée et offre immédiate en France ©DTZ
 
 
Aéronautique
IFS signe
un contrat
de 5 ans avec
Eurofighter
Le consortium Eurofighter a signé un contrat de cinq ans avec IFS pour la maintenance de son système d'information basé sur IFS Applications. Celui-ci gère le service de réparation industrielle (Industrial Repair Service ou IRS) pour l'avion de chasse Eurofighter Typhoon. Le contrat va continuer à soutenir les déploiements du Typhoon au cours des cinq prochaines années, en permettant de gérer le cycle de vie de l'avion de chasse et les programmes d'assistance. Le montant du contrat représente plus de 2 millions de livres britanniques. JPG  
 
Formation
Quelle
Logistique et
Supply Chain
en Inde

Plusieurs étudiants de l'ESSEC partent en Inde dans le cadre de leur Master. Objectif : étudier l'évolution de la logistique et de la Supply Chain dans des entreprises situées autour de Mumbai. A l'issue de ce voyage, ils nous ont proposé de nous restituer leurs impressions et leurs commentaires. Le départ est prévu aujourd'hui même. Nous leur laissons la parole :
« Notre promotion est composée de 17 étudiants de différentes formation (école d'ingénieur, école de commerce, un militaire de 15 ans de carrière, expérience pro ou Bac+4). Notre programme s’articule de la façon suivante : Départ vendredi 21, Samedi repos/prise de repères. Dimanche visite culturelle (Elephant caves, gate of India). Lundi déplacement à Pune + visite - Centre de distribution L'Oréal. Mardi : St Gobain et Gyproc (accueil, repas, transport). Mercredi: jour férié nationale. Observation de logistique locale et urbaine: Dabbawallah (livraison de plats cuisinés sur les lieux de travail). Jeudi et Vendredi : DHL, centre de distribution, présentation et Aéroport. Samedi-dimanche: Goa, repos.
Nous avons demandé à chacune des sociétés qui nous accueillent de nous parler des challenges et des spécificités logistiques auxquelles elles ont fait face en arrivant sur le marché Indien. Nous apprendrons le plus des infrastructures indiennes, de l'importance des documents légaux pour le transport et de l'application du concept de Supply Chain à Mumbai et ses alentours. Nous avons eu la maîtrise de notre budget depuis le début. Nos partenaires priviligiers: ESSEC Business school (500€/pers) et LOG'ESSEC (1.700€ réunis, soit 100€/pers), 4 autres élèves tournés vers le financement, on mis en place une association au départ pour des actions financement pour le voyage et maintenant pour réunir les futurs logisticiens et les vieux diplômés sous une même communauté. Nous invitons toutes les entreprises à poser leurs questions sur le voyage sur notre groupe facebook »
LogESSEC@groups.facebook.com
Bon voyage à ces étudiants et merci pour leur témoignage lorsqu'ils reviendront ! JPG

 
 
Transport
Record
historique pour
le transport
fluvial
A l'heure où Voies Navigables de France (VNF) s'apprête à fêter ses 20 ans, le transport fluvial atteint un niveau de croissance record  jamais atteint depuis 30 ans : près de 9% d'augmentation du trafic pour la seule année 2010 !
Si l'année 2009 avait été caractérisée par une pause de croissance (-1,1%), 2010 se définit par une reprise nette de l'activité avec un taux de croissance du transport fluvial qui s'affiche à 8,8% - fluvio-maritime et transit rhénan compris/ 8,6% pour le fluvial seul. 73 millions de tonnes ont été transportées au cours de ces 12 derniers mois (fluvio-maritime et transit rhénan compris/60,4 millions de tonnes pour le fluvial seul). Exprimée en t-km, l'activité s'élève donc à 9,5 milliards (8 milliards d'unités pour le fluvial seul).
Alors que le transport ferroviaire, présentait une activité stable au premier semestre 2010 (+0,2% par rapport au premier semestre 2009) le fluvial affichait une croissance de 11,8% à la même période. JPG

 
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner. Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner) vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Assistante commerciale
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnéesou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

21 janvier 2011


JANVIER

Jeudi 27
Séminaire MÖBIUS
« Prévision :
l'arme de
l'après-crise »

Intervenants :
APERIA, DYNASYS
et MCA Solutions
Partenaire
SCMagazine
De 8h30 à 13h30
Paris (centre)




FÉVRIER

Mardi 8
Événement ALTI
« Comment définir,
choisir et déployer
un Système
d'informatique
Embarquée ? »

Intervenants :
ALTI et TOTAL
Partenaire
SCMagazine
De 8h30 à 10h30
Hôtel Raphaël

Par
is 8e