Chariots
TMHE dévoile
sa stratégie

Tout un symbole. C'est à l'usine Mjölby, au siège historique de la société suédoise BT qu'il a rachetée en 2000, que Toyota Material Handling Europe a choisi cette année de présenter en avant première à la presse sa stratégie produit et ses nouveautés pour le CeMAT (2-6 mai à Hanovre). La fusion des deux constructeurs s'est passée en douceur puisque pour l'essentiel, les managers actuels de TMHE sont toujours des anciens de BT et que la marque suédoise a été conservée pour toute la gamme de chariots de magasinage. Mais depuis quelques années, la philosophie du groupe Toyota, en particulier le TPS (Toyota Production System), s'est largement diffusée dans l'entreprise, non seulement dans l'usine de Mjölby, mais également au niveau du discours commercial et stratégique.
(voir suite en bas de page)

Photo : Håkan Dahllöf,
Président de TMHE
 
 
 
 

Rachat
Dassault
Systèmes
rachète
Intercim

Dassault Systèmes, éditeur spécialisé dans les logiciels pour la conception et la production de produits industriels, annonce l'acquisition d'Intercim, également spécialisé dans les outils de management de la production. Ce rachat s'opère sur la base d'une valorisation de 36,5 millions de dollars. Il fait suite à un long partenariat entre les deux entreprises et à un protocole d'accord conclu en 2008 pour fournir aux industries aéronautiques une solution de fabrication en environnement Web, développée par Intercim et intégrée à la plateforme V6 de Dassault Systèmes. JPG

 
 

Conférence
Les outils
d’optimisation
pour la
Supply Chain
au cœur
du débat

Le Mastère Spécialisé Logistique et Management de la Supply Chain de l'ESSEC a remis le couvert en organisant hier, pour la deuxième année consécutive, un petit-déjeuner débat sur le thème : « Quel retour sur investissement (ROI) et quelles évolutions des outils d'optimisation pour la Supply Chain ? ». Cette matinée s'est déroulée à la Maison des ESSEC sous l'œil attentif d'une soixantaine de participants. Denis Montaut, Directeur Général et co-fondateur d'Eurodecision, Philippe Vialler, Responsable national logistique/emballages conditionnés, Jean-Patrice Netter, Président et fondateur de Diagma, et Abder Aggoun, Directeur KLS-Optim ont participé à ce débat animé par Laurent Alfandari, Professeur à l'ESSEC et Directeur académique du MS Logistique et Management de la Supply Chain. Celui-ci a assuré l'introduction en définissant les notions d'outils d'optimisation à tous les échelons de la planification : stratégique (localisation de centres de distribution, conception du réseau, etc.), tactique (planification de la production et des stocks, etc.) et opérationnelle (conception des tournées, du chargement, etc.). Après une brève présentation de leur société, les orateurs ont exprimé leurs avis sur de nombreux sujets : les critères de choix des solutions, les estimations des gains futurs avant décision de l'achat d'un outil, la conduite du changement et les évolutions présentes et futures des outils. Parmi les critères essentiels, le coût et le ROI restent des arguments fondamentaux. Concernant le mode de calcul des ces fameux ROI, Denis Montaut a rappelé que « la méthodologie consiste dans un premier temps à établir une « base 0 » correspondant à la situation initiale et que la principale difficulté est souvent de collecter les données ». Jean-Patrice Netter a précisé que « sur la partie stratégique, Diagma observe au départ la situation actuelle optimisée avant d'estimer les gains potentiels. En général, les prévisions modélisées concordent avec la réalité, à 2-3% près ». « Au niveau de la couche opérationnelle, les gains réalisables sont compris entre 5 et 40% selon la taille de l'entreprise et sa situation de départ », a confié Abder Aggoun. L'accent a été également mis sur l'importance des opérateurs, de la gestion du changement et de la formation. « Il faut faire attention à garder une structure pérenne et à maintenir la motivation en mettant par exemple en place des clubs d'utilisateurs ou des indicateurs », a commenté Philippe Vialler. Les évolutions des outils ont été abordées en conclusion. « Plus de robustesse » et « re-planification en temps réelle », tels sont les principaux thèmes qui ont émané de ces derniers échanges.
Le public a eu ensuite l'occasion de poser des questions. Le tout s'est ponctué par un cocktail, l'occasion d'échanger de façon plus informelle. JF
Photo : de gauche à droite : Denis Montaut, Directeur Général et co-fondateur d'Eurodecision, Philippe Vialler, Responsable national logistique/emballages conditionnés, Jean-Patrice Netter, Président et fondateur de Diagma, et Abder Aggoun, Directeur KLS-Optim ©JF


 
 
 
 
Chariots
TMHE
dévoile
sa stratégie
(suite)





« Réduire les coûts est la priorité la plus importante pour nos clients » a lancé hier Håkan Dahllöf, le Président de TMHE, devant la presse européenne. Il ne s'agit pas de compresser le prix des chariots eux-mêmes, qui ne représente que 10% du coût total d'opérations, selon les mesures effectuées par TMHE chez ses clients sur les 20 dernières années. Les gisements visés sont le service (maintenance, réparation) et le carburant (20% du TCO), ou les coûts liés aux opérateurs (70% du TCO). Un moyen habile de mettre en avant l'outil I_Site, lancé il y a trois ans, pour gérer les flottes de chariots, analyser les problèmes dans une démarche d'amélioration continue (à la manière du Kaizen propre au TPS). Mais aussi de promouvoir des solutions innovantes telles que les chariots automatisés (AOP : Automated Order Picking) utilisés pour la préparation de commande, dans un processus intégré avec le WMS et le voice picking. « Les utilisations manuelle et automatique sont complémentaires et nous constatons de gains de productivité de 40% chez les premiers clients » annonce Hans Larsson, Directeur Solutions Logistiques et Développement. Autrement dit, le chariot automatisé, guidé par laser, fait la chasse au « muda » (gaspillage, autre terme du TPS) des 70% du temps passés par l'opérateur à effectuer de longs déplacements ou à chercher le bon emplacement avec son chariot dans les allées. Bien entendu, le stand TMHE du Cemat (Hall 26, Stand 02) accueillera aussi des nouveaux chariots préparateurs de commandes et modèles pour allées étroites, parmi lesquels le BT Vector C-series, les BT Optio H-series  et L-series, le BT Vector R-series, ainsi qu'une nouvelle génération du BT Radioshuttle (solution de stockage de masse). Déjà disponible au Japon, un chariot frontal Toyota Traigo devrait également attirer les regards du fait de sa couleur bleue (et non orange) : comme la Toyota Prius, il fonctionne avec une technologie hybride (thermique/electrique).JLR


 
 
Spécial SITL
Tous les jours
une nouveauté !
Supply Chain Magazine vous propose jusqu'à la SITL (qui se tiendra du 29 au 31 mars au Parc d'Exposition de la Porte de Versailles de Paris), une présentation des principales nouveautés qui seront exposées.  
La sécurité
s'invite
à la SITL

La sûreté et la sécurité sont des thèmes qui seront largement abordés à la SITL. Outre les conférences programmées sur ce thème, la société Sécuritas présentera des solutions adaptées spécifiquement au secteur de la logistique : « Fort de 150 clients et d'un chiffre d'affaires de 16 M€, la logistique est pour nous un marché en développement, l'un de ceux sur lesquels nous avançons le plus vite, souligne Michel Mathieu, PDG de Securitas France. Nous avons 4 agences spécialisées logistique à Paris, Lille, Lyon et Tours, soit 1 000 agents de sécurité dédiés à cet environnement. » Les principaux risques auxquels doit faire face le secteur de la logistique et des transports sont l'intrusion et le vol de marchandises. Vient ensuite le vol de propriété intellectuelle. Infiltrer la chaîne logistique est un moyen de s'approprier un produit qui n'est pas encore sorti sur le marché. Michel Mathieu explique que « la chaîne logistique a été victime, au cours des dix dernières années, d'un «transfert des risques». Les camions blindés concentraient il y a encore quelques temps les principales attaques du grand banditisme, or le transport de fonds est à présent plus sécurisé. Les attaques ont donc dérivé vers la chaîne logistique, en particulier en France qui est un noeud important pour cette activité au centre de l'Europe. Afin de répondre à ces problématiques, Securitas France a créé, en janvier 2009, un centre de compétences logistiques qui réunit un ensemble de spécialistes opérationnels afin de créer de nouveaux services pour les clients de ce secteur. « Grâce au travail effectué au sein de ce centre, nous sommes aujourd'hui en mesure de proposer des solutions innovantes telles que l'inspection de quai qui consiste notamment à contrôler le chargement et le déchargement des camions, ou encore le contrôle des organes de sécurité des véhicules sortants pour vérifier l'état des véhicules et les éventuelles absences d'équipements comme par exemple les systèmes de fermeture des portes ou les extincteurs », souligne Caroline Hirbec, Directrice d'agence Securitas. Securitas France a développé un outil d'analyse des risques qui permet, via un questionnaire en dix parties, de mieux connaître les problématiques sécuritaires du client, d'identifier ses besoins et attentes en matière de sécurité et ainsi de proposer une solution de sécurité sur mesure. « Le centre de compétence travaille actuellement à l'adaptation de cet outil au secteur logistique », ajoute Caroline Hirbec.
A voir sur le pavillon sûreté-sécurité
 
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner. Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner) vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Assistante commerciale
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnéesou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

18 mars 2011


MARS

Mardi 22
FORMATIONS
MÖBIUS

« Gestion de
la Demande »

En partenariat avec
SCMagazine,
Paris cen
tre


Mardi 22
Matinée
d'information SAP
« Appro-visionnements collaboratifs : l'exemple ALSTOM Transport »
Partenaire SCMagazine
De 8h à 11h
Ladurée,
Paris
8e


Mercredi 23
à Paris
et Mardi 29
à Lyon

Séminaires
organisés par CITWELL
« Bonnes Pratiques Supply Chain :
où en êtes-vous ? »

Retour
d'expérience de
DE DIETRICH THERMIQUE
Partenaire
SCMagazine
De 8h30 à 11h30
Hôtel Lotti,
(Paris 1
er)
Hôtel Radisson
(Lyon 3e)



AVRIL

Mardi 5
FORMATIONS
MÖBIUS
« Optimisation
des stocks »

En partenariat avec
SCMagazine,
Paris cent
re


Mardi 5
Conférence
Caterpillar et
Renault-Nissan
« Pièces
de rechange :
mal nécessaire
ou opportunité
pour
l'entreprise ?

Un partenariat entre SCMagazine, CAT Logistics et Accenture
De 8h30 à 14h
La Maison
de la Recherche
Paris 7
e