ETUDE
Quand les
performances
de l'entreprise
dépendent
de sa
Supply Chain

Une étude menée conjointement par le cabinet de conseil en SCM européen TruEconomy Consulting et le MIT (Massaschussets Institute of Technology) a mis en évidence que les performances commerciales et financières des entreprises dépendent de celles de leur Supply Chain. Pour ce faire, ils ont interrogé 196 sociétés selon un questionnaire en trois volets : un destiné aux Directeurs Généraux, un pour les Directeurs Administratifs et Financiers et un s'adressant aux Cadres de la Supply Chain. Ils ont également distingué deux grandes catégories d'entreprises en fonction de leurs stratégies Supply Chain : celles axées sur la performance des coûts et celles qui misent sur la flexibilité de leur réponse. Après avoir déterminé les principales préoccupations des trois catégories de décideurs par type d'entreprise, l'étude a dégagé des tendances des 30 entreprises ayant les stratégies Supply Chain les plus performantes. Ainsi, les Supply Chains qui misent sur la flexibilité mettent l'accent sur leur capacité à répondre à la demande (via la différenciation retardée, des solutions informatiques de planification avancée, de la collaboration…). Tandis que la visibilité sur les opérations est décisive pour les Supply Chains orientées performance de coûts. L'étude détaille également les innovations engagées en matière de Supply Chain Management afin de quantifier le niveau de corrélation entre les préoccupations des cadres et la performance de la Supply Chain. CP
Pour en savoir plus sur l'étude : CLIQUEZ ICI

 
 
 
 

Palettes
LPR se met
au plastique…
pour ses quarts
de palettes

Du plastique sur le stand SITL de LPR-La Palette Rouge ? Non, ce n'est pas un poisson d'avril, le spécialiste de la location-gestion de palettes (bois) présentait effectivement la semaine dernière ses quarts de palettes en plastique (600x400 mm) issues du rachat de l'activité de la société néerlandaise Contraload N.V. LPR prévoit d'étendre le service, actuellement proposé sur le Benelux (500.000 mouvements par an), à l'Allemagne, la France et l'Espagne. « Les quarts de palettes, contrairement aux palettes classiques, ne doivent pas respecter les spécifications de mise en rack. Résultat, le coût de fabrication n'est pas trop éloigné de celui d'un quart de palette bois (3,5 € contre 2,5 à 3 €), alors que le ratio est de trois à cinq pour les palettes classiques », explique Torsten Wolf, Président du groupe LPR-La Palette Rouge. Par ailleurs, la conception de ces produits a été revue pour qu'ils puissent être totalement emboitables. L'avantage : on peut en empiler plus de 5.000 dans une seul semi-remorque ! LPR a réalisé en 2010 au niveau européen un CA de 104,9 M€, en hausse de 3%, avec une croissance de 7% en volume (42 M de mouvements de palettes). JLR

 
 
Palettes
Croissance
externe
pour PGS
Le groupe PGS, spécialiste de la palette bois neuve et reconditionnée, vient de prendre le contrôle du Groupe Blanc. Cette prise de participation majoritaire est une nouvelle étape pour PGS, lui permettant de conforter son positionnement national. « Désormais, PGS dispose d'un avantage concurrentiel fort dans la région Sud-Est, grâce à de nouveaux outils de production modernes et performants (scierie et fabrication de palettes), pilotés par des équipes en place compétentes et motivées », affirme un communiqué. Depuis février 2009, c'est la quatrième opération de croissance externe ainsi réalisée, les trois premières ayant porté sur les entreprises Beynel, Perurena et Synergie. JPG
 
 
Informatique
Premiers pas
de Progress
Software
sur le SITL


Pour Progress Software, c'était le premier SITL en tant qu'exposant la semaine dernière. L'occasion pour l'éditeur informatique américain de mettre en avant les solutions métier de son offre, renforcée par le rachat début 2010 de Savvion (outils de modélisation, d'exécution et de supervision des processus métiers). Le chantre du RPM (Responsive Process Management) donne aux utilisateurs la possibilité d'avoir une vue en temps réel sur l'ensemble de leurs opérations et de leurs process métiers, de bout en bout, via des informations opérationnelles et financières émanant de divers systèmes comme le WMS, le TMS, l'ERP, le CRM, etc. La valeur ajoutée de la solution est également d'analyser une grande quantité d'informations afin d'identifier, à partir de règles métier prédéfinies, un risque ou une opportunité qui mérite d'alerter l'attention d'un décideur ou d'un opérationnel. « Ce type de solution intéresse les grands acteurs du transport et de la logistique qui ont tous des problématiques de planification, d'optimisation et de visibilité de bout en bout de leurs opérations », déclare Christophe Seroux, Directeur Grands Comptes chez Progress Software SAS. JLR
Photo : Christophe Seroux, Directeur Gands Comptes
 
 
Immobilier
logistique
Des bâtiments
démontables et
modulables

Connaissez-vous le concept des édifices démontables ? C'est ce que propose la société Spaciotempo qui conçoit, fabrique et construit des bâtiments industriels démontables (logistique, application de process, etc.). « Notre métier repose sur un procédé constructif. Nous utilisons des charpentes métalliques (aluminium) et un système de couverture par membranes PVC. Notre particularité est d'offrir des bâtiments démontables, modulables et réutilisables », explique Elie Smadja, Directeur Général Adjoint de Spaciotempo. Les bâtiments peuvent être conçus et montés dans des délais très courts. « Pour un entrepôt standard de 1.000 m2 et de 6 m de haut, il faut prévoir environ trois jours de chantier », détaille Elie Smadja. Ces constructions sont disponibles à la vente ou en location. « Il s'agit d'un atout stratégique pour nos clients qui peuvent ainsi variabiliser leurs coûts et répondre aux fluctuations de leurs activités », déclare Elie Smadja. Ces constructions respectent la réglementation NV65 (qui fixe les conditions de chargement climatique à prendre en compte dans la zone d'exploitation). En moyenne, les constructions fournies par Spaciotempo mesurent 2.000 m2 mais elles peuvent atteindre des surfaces bien supérieures. Lancée il y a une dizaine d'années, l'offre concernant les bâtiments industriels porte le nom de « Gamme Neivalu ». JF
Photo : Elie Smadja, Directeur Général Adjoint de Spaciotempo ©JF
 
 
Immobilier
logistique
Codimas prend
6.900 m²
d'entrepôts
à Bussy
St Georges
La Société Codimas a pris à bail 6.903 m² d'entrepôt comprenant 579 m² de bureaux et locaux sociaux à Bussy St Georges (77). Il s'agit d'un entrepôt de classe A dont le propriétaire est Scamac. La prise à bail est effective au 1er mars 2011. Dans cette transaction, CB Richard Ellis était le conseil de l'offreur et du preneur. La surface louée par la société Codimas sur Bussy Saint Georges atteint, avec cette nouvelle transaction, une surface totale de 14.393 m². Cette société avait en effet déjà pris à bail une cellule de 7.490 m² en mars 2009 chez Bleecker Fulton. JPG  
 
Nos lecteurs
ont la parole
Les méthodes
de pilotage
durement mises
à l'épreuve
preuve avec
le Tsunami
Selon Yves Mille, auteur de l'ouvrage « Dépasser le Toyota Production System », les méthodes de pilotage dans l'industrie automobile ont été durement mises à l'épreuve avec le Tsunami au japon.
Il nous livre ici quelques réflexions sur ce sujet d'actualité :
« L'accumulation des effets des tremblements de terre, Tsunami et des coupures d'électricité a causé pour l'industrie automobile japonaise une perte qui approchait déjà environ 250.000 véhicules au 20 mars et des prévisions de pertes supplémentaires étaient estimées autour de 100.000 véhicules supplémentaires, à imputer aux seules ruptures d'approvisionnements. L'activité des usines japonaises a ensuite bien repris malgré des fournisseurs locaux véritablement sinistrés. S'il s'agit d'usines détruites ou endommagées, des solutions de substitution seront à trouver et valider avec des risques qualité réels liés à l'urgence. Des comités de crise ont donc souvent été mis en place pour renforcer les organisations existantes : des plannings de rattrapage des retards à la recherche de nouveaux fournisseurs avec homologation des pièces et sous-ensembles livrés, des solutions sont mises en place, suivies, puis validées. L'objectif étant ensuite de revenir au plus vite à une activité économiquement saine en s'assurant du respect des volumes et en garantissant la qualité... »
Pour lire la suite de cet article, CLIQUEZ ICI
 
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner. Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner) vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnéesou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

5 avril 2011


AVRIL


Mardi 5
FORMATIONS
MÖBIUS

« Optimisation
des stocks »

En partenariat avec
SCMagazine,
Paris cent
re



Mardi 5
Conférence
Caterpillar et
Renault-Nissan
« Pièces
de rechange :
mal nécessaire
ou opportunité
pour
l'entreprise ?

Un partenariat entre SCMagazine, CAT Logistics et Accenture
De 8h30 à 14h
La Maison
de la Recherche
Paris 7
e


Mercredi 6
Petit déjeuner
SAP
« Flux tendu
dans l’atelier »

avec le témoignage
de Faurecia
et en partenariat
avec
Supply Chain
Magazine
De 8h30 à 10h30
Ladurée, Paris
8e



MAI

Jeudi 19
Petit-Déjeuner
animé par
Vinci Consulting
et Soflog-Telis
« La Supply Chain
des Grands
Programmes
Industriels »

Intervention
des Directeurs
logistiques
de Suez
Environnement
Et Alstom Grid
Partenaire
SCMagazine
De 8h30 à 10h30
Pavillon Ledoyen
Paris 8
e