Rencontres
d'affaires
Logistiaa
se tiendra
le 15 juin
à Rennes

Pour cette 4ème édition, Logistiaa se déroulera le 15 juin à Rennes, cœur du premier bassin d'emploi de l'agroalimentaire français. Cette manifestation est d'abord un lieu d'échanges et de rencontres professionnelles pour les industriels de l'agroalimentaire qui auront 30 minutes chacun pour bénéficier de consultations gratuites auprès des prestataires (éditeurs informatique, transporteurs, distributeurs...) de la filière. Au-delà de ces rendez-vous d'affaires, Logistiia propose également un programme d'ateliers et de conférences. Parmi les thèmes abordés cette année : la circulation du 44 tonnes dans le transport de produits agricoles et alimentaires ; Saveol, les tomates à la conquête de l'est (les raisons de la relocalisation d'une plate-forme logistique du Finistère en Rhône-Alpes) ; le passage au ferroviaire des Brasseries Kronembourg. Enfin un retour d'expérience particulièrement attendu : L'opération de mutualisation des « chargeurs de Pointe de Bretagne » animée par Jean-Jacques Hénaff. 400 participants sont attendus à cette journée organisée en partenariat avec Supply Chain Magazine. Informations plus complètes et contacts : www.logistiaa.com
Photo : Generix Group sur Logistiia lors de l’édition 2010 ©Guy Durand


 
 
 
 

Agroalimentaire
Un portail
fournisseur
en mode
SaaS

Après avoir étudié les leviers d'amélioration de la Supply Chain amont, le Groupe Brioche Pasquier et la société d'informatique Agena 3000, ont réalisé en partenariat un portail collaboratif dédié aux fournisseurs. Ce portail permet, entre autres, de dématérialiser intégralement les contrats, les appels d'offres, les commandes, les expéditions, les réceptions, les factures et les litiges. Il peut s'intégrer aux ERP du marché, via des connecteurs s'appuyant sur les standards (Edifact et XML notamment). Le plan de déploiement est en test actuellement auprès de 5 sociétés, afin d'atteindre  80% des fournisseurs d'ici le 1er semestre 2013. « Face à la multitude des processus échangés avec nos fournisseurs à propos de la qualité produits et de la réglementation (notamment la traçabilité),  les attentes sont très importantes », estime Alain Hay, Directeur de la Supply Chain du Groupe Brioche Pasquier précisant que « ce projet à été étudié dans l'intérêt à la fois des clients et des fournisseurs ». Le portail sera commercialisé par Agena 3000 dès le deuxième trimestre 2011. Avec 17 sites en France et en Espagne, 4 filiales commerciales en Europe et près de 3.000 salariés, Brioche Pasquier (530 M€ de CA) est principalement connu pour ses activités Brioches, Pâtisseries et Biscottes JPG

 
 

Pièces
de rechange
Un projet
d'1 milliard
de dollars


Le 5 avril dernier s'est déroulé à la maison de la Recherche (Paris 7ème) une matinée de conférence sur la gestion des pièces de rechange. Cette manifestation, organisée à l'initiative de Caterpillar Logistics en partenariat avec Supply Chain Magazine, a réuni près d'une centaine d'industriels de différents secteurs d'activité. Après une rapide introduction de Cyrille Mazal (Caterpillar Logistics), Dieter Degryse, Président de Caterpillar Logistics ML Services France, est intervenu pour évoquer la transformation du réseau Caterpillar au niveau mondial. Un projet qui fait suite à la crise économique et financière et surtout aux changements des équilibres géographiques. « Si avant la crise 60% du business était réalisé en Europe et en Amérique du nord, aujourd'hui la majorité des besoins se sont déplacés en Chine et en Inde », constate Dieter Degryse. Pour ce groupe industriel, qui dispose de 180 concessionnaires et de 19 plates-formes représentant 1 million de mètres carrés de surface, il s'agissait donc d'adapter l'organisation à cette évolution majeure. Constatant qu'il était nécessaire de mettre en place un nouveau schéma, Caterpillar Logistics se donne plusieurs priorités : éliminer le gaspillage en s'appuyant sur les principes « lean », se concentrer sur le client, se donner les moyens de gérer la croissance et organiser le changement géographique pour maintenir un leadership mondial. Ce projet sans précédent est évalué à 1 milliard de dollars. Le déploiement mondial est prévu pour se dérouler sur plusieurs années. D'un point de vue informatique une solution unique va remplacer les systèmes existants. De la même manière un CRM doit couvrir la relation commerciale au niveau planétaire.
Même chose pour les appros. Cette organisation, qui vise à fluidifier l'ensemble de l'activité de Cat Parts, et d'améliorer le service aux concessionnaires, doit également permettre de diminuer les coûts de transport de 10 à 40% par une meilleure implantation des points de distribution. Enfin, ce vaste plan de réorganisation comprend l'ouverture d'un centre de distribution sur la zone franche de Dubaï. Le bâtiment sera en exploitation dès septembre 2012. D'autres évolutions sont prévues, notamment à Moscou (+50% d'espace) en Europe de l'ouest et à Johannesburg. JPG
Photo ci-contre : Dieter Degryse, Président de Caterpillar Logistics ML Services France
Photo ci-dessous : près d’une centaine de participants à la conférence « Pièces de rechange »


 
 
 
 
Pièces
de rechange
(suite)
La pièce
de rechange 
à quel prix ?


La politique de prix de la pièce de rechange. Tel était, lors de la conférence du 5 avril, le thème central de la conférence de Stéphane Noeuveglise, Directeur marketing et commercial d'Accenture Parts Optimization (APO), une division spécialisée, qui s'appuie sur l'acquisition récente d'Acceria, pour proposer un accompagnement au pricing dans le domaine de la pièce de rechange. Après quelques éléments introductifs sur le rôle d'APO au sein du groupe Accenture, le consultant a posé une question préliminaire : « Comment optimiser la marge dans le domaine de la pièce de rechange avec des équipes réduites ? » Lorsque l'on sait qu'environ 10% du CA des entreprises industrielles est réalisé par la pièce de rechange, mais que celle-ci peut atteindre 50% du résultat (voire plus), on comprend que cette question est essentielle. Or le consultant constate que la politique tarifaire s'effectue le plus souvent selon des méthodes empiriques de type « cost plus », sans l'aide d'outil spécifique. De plus, le prix est parfois fixé sans même visualiser la pièce. Conséquence de quoi on observe des tarifs trop haut ou trop bas par rapport au marché ou à la valeur perçue par le client. Une situation préjudiciable au business mais aussi à l'image de la société. Dès lors, Accenture propose une solution qui permet aux directions après-vente ou aux directions industrielles de fixer leurs prix à partir d'un benchmark réalisé auprès de leur marché et sur des critères qui prennent en compte la valeur estimée par le client lui-même. Cette analyse de la valeur est définie selon des règles de tarifications de référence. On décline ensuite ces règles par marché, puis on met en place des prix avec, pour pérenniser le système, suivi et analyse des résultats. C'est en suivant ce principe que Laurent L'Epine, Directeur après-vente Euromed Renault a transformé chez Nissan sa politique commerciale pièces de rechange pour accroître sa performance et renforcer l'image de la marque. Cette première conférence, organisée par Caterpillar Logistics, a été l'occasion pour les professionnels de la pièce de rechange de débattre autour de problématiques qui concernent tous les secteurs industriels. De son côté, Caterpillar Logistics a pu réaffirmer sa maîtrise du sujet en tant que 3PL agissant pour le groupe Caterpillar, mais également pour de nombreuses autres sociétés internationales. JPG
Photo : Stéphane Noeuveglise, Directeur marketing et commercial d'Accenture

 
 
Transport
Optilogistic
sélectionné par
International
Paper

L'évolution des coûts de distribution et la multiplication d'un nombre grandissant de références représentées, ont conduit la société International Paper (papier d'emballage) à mettre en œuvre une solution d'optimisation de transport. Ainsi l'entreprise a sélectionné Optilogistic pour pouvoir créer une base de données référente pour l'ensemble du groupe et optimiser sa flotte de 80 camions ainsi que l'affrètement. Le développement et l'intégration des solutions retenues, ont tenu compte des conditions spécifiques des sites industriels concernés (contraintes horaires types de véhicules, mise à disposition des produits). En complément, les données de chargement des camions ont toutes été prise en considération (taille de lots, gerbage, ou encore répartition des empilements). A chaque étape de la chaîne logistique, différents modules développés par Optilogistic, ont été installé : optimisation du plan de transport, aide à l'affectation de prestataires, pré-facturation. Gérard Lacombe, Directeur logistique d'International Paper. Indique que l'objectif est désormais atteint : un meilleur remplissage des camions, un circuit de distribution plus logique et surtout à une plus grande maîtrise des coûts de transport : « Aujourd'hui, le suivi du planning d'avancement des livraisons et le reporting global des actions de transport permet de gagner du temps et d'anticiper l'organisation ». International Paper est présent en France sur 5 sites industriels : Châlon sur Saône, Arles, Espaly, Mortagne et Creil. Ces usines fabriquent et expédient des emballages en carton ondulé. JPG

 
 
Formation
Devenir
Manager
de la Chaîne
Logistique
Soutenant les programmes de compétitivité industrielle, le Cnam (Conservatoire National des Arts et Métiers) déploie à partir de la rentrée prochaine une formation Bac+5 « Devenir Manager de la chaîne logistique » à Paris, Angers, Montpellier et Toulouse. L'originalité de cette formation tient à son programme pragmatique résolument tourné vers les PME-PMI et à son mode d'enseignement en alternance (1 semaine de cours, 3 semaines en entreprise). Selon Thierry Jouenne, Responsable national de ce diplôme, « l'ensemble du cursus a été conçu pour permettre à une PME-PMI de recruter un manager logistique en alternance (alors qu'elle n'a généralement pas les moyens de se l'offrir) et d'en faire une fonction stratégique pour soutenir sa croissance et développer ses marges ». Placé dès son arrivée au cœur du processus logistique, le futur manager a comme objectif de le structurer et d'en améliorer les performances, de façon durable, à l'aide des connaissances et des outils acquis au cours de la formation. Les enseignements sont dispensés dans l'ordre chronologique depuis la définition de la stratégie jusqu'à son exécution. Didier Cheminaud, directeur de l'Iserpa à Angers, précise que « l'objectif recherché est d'aider les PME-PMI à combler leur retard dans la mise en œuvre des bonnes pratiques de management industriel et logistique afin de les rendre plus fortes et conquérantes dans les filières agroalimentaire, automobile, aéronautique, mécanique, électronique, plasturgie, édition, chimie, santé, pharmacie, etc. » Les entreprises visées sont en priorité les PME-PMI, fournisseurs et sous-traitants des donneurs d'ordres, mais aussi les grandes entreprises et les cabinets de conseil dans le cadre de missions de développement fournisseurs et d'accompagnement des PME-PMI.Cette formation s'adresse à des adultes (Bac+3/4), à des professionnels en poste ou en recherche d'emploi cherchant à valider leur expérience et à approfondir leurs connaissances pour accéder à un statut cadre. Elle sera présentée à l'occasion des 25 ans de l'Iserpa à Angers le 13 mai 2011 où les 1.300 anciens diplômés, les étudiants actuels, les intervenants, les industriels et les partenaires de la région sont invités.
Pour s'inscrire, CLIQUEZ ICI
 
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner. Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner) vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnéesou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

26 avril 2011


MAI


Jeudi 5
Journée Retail
organisée par
GENERIX GROUP
« Vendre Plus
et Livrer Mieux
en Cross-Channel »

Partenaires :
Linvosges/
Françoise Saget,
Matelsom, C-Log,
Cultura,
Vente Unique.com
et SCMagazine
De 8h30 à 16h00
Hôtel
St James & Albany
Paris 2
e


Lundi 16
Colloque
de l'ASLOG
« Traçabilité 2.0 de quoi
parle-t-on ? »

Partenariat :
CCIP et SCMagazine
A partir de 13h30
Bourse du Commerce
Paris 1
er



Jeudi 19
Petit-Déjeuner
animé par
Vinci Consulting
et Soflog-Telis
« La Supply Chain
des Grands
Programmes
Industriels »

Intervention
des Directeurs
logistiques
de Suez
Environnement
Et Alstom Grid
Partenaire
SCMagazine
De 8h30 à 10h30
Pavillon Ledoyen
Paris 8
e



Jeudi 19
Matinale
MÖBIUS
« Cure
d'amaigrissement
et remise en forme
du budget
transport »

Témoignage HACHETTE Livre
Partenariat
SCMagazine
De 8h à 10h30
Paris (centre
)



Jeudi 19
Congrès
CPIM de France-
Fapics
« Spécial 20 ans
Contribuer à la
réindustrialisation
de la France »

En partenariat
avec Arts et
Métiers Paris Tech
et SCMagazi
ne



Jeudi 26
Matinée organisée par AZAP
« Comment implémenter
un progiciel
pour optimiser
ses stocks »

Témoignage
de LEGALLAIS
Partenaire : SCMagazine
De 9h à 12h
Cloïtre ouvert
Paris 8
e



JUIN


Mardi 7

Journée
organisée par
OBJECTIF OFP
« Les OFP
aujourd'hui :
Gadgets ou
Contribution à
la solution de
la crise du
fret ferroviaire
français ? »

Partenaires :
Ville Rail
& Transports
et SCMagazine
De 9h à 18h
UIC, Paris 15
e