0 rupture !
Des avancées
dans le
non alimentaire
aussi


Une centaine de participants ont assisté à la matinée de conférences organisée hier matin par ECR et SymphonyIRI sur le thème « Zéro rupture : mode d'emploi ». Après présentation de la nouvelle méthodologie et des résultats clefs du baromètre ECR-SymphonyIRI sur le taux de service en linéaire, Coca Cola a illustré son utilisation. Le nouveau site www.zerorupturemodedemploi.com a été lancé officiellement par Eva Alcaïdé (Auchan) et Mathieu Roussel (Unilever). Enrichi au fur et à mesure, ce site vise à aider les distributeurs et les industriels à hiérarchiser les actions à mener pour améliorer la disponibilité en linéaires des produits. Trois exemples sont venus concrétiser ces discours. Séverine Geoffroy de Yoplait a fait un brillant exposé sur la méthode merchandising bottom up préconisée par le fabricant de yaourts pour réduire les ruptures en linéaire et augmenter la disponibilité des produits consommés. Benoît Moreau de Carrefour Belgique a de son côté démontré comment la RFID peut réduire les ruptures en linéaire pour les produits textile, culturel... et plus largement en non alimentaire. Le fait de taguer chaque UVC a mis en évidence les erreurs d'étiquetage en réception fournisseur, la lenteur effective de certaines mises en rayon depuis la réserve magasin et a facilité les inventaires, donc le recalage des stocks en magasin. Enfin, Laurent Chevreux d'AT Kearney et David Bordigoni de Point P ont montré comment une cartographie des produits croisant leur disponibilité en linéaire et leur taux de rotation a permis d'augmenter le CA et la marge de magasins en augmentant le nombre de références disponibles tout en réduisant les quantités par références. Des études passionnantes qui montrent que les taux de rupture peuvent être finalement réduits si l'on agit d'un point de vue stratégique en affinant le merchandising par magasin mais aussi exécutif, en traquant quotidiennement les dérives entre le théorique et le réel...CP
Photo ci-contre : Séverine Geoffroy, Responsable du Category Management de Yoplait ©C.Polge
Photo 1 ci-dessous :
Xavier Hua, Directeur d'ECR Europe et
Benoît Moreau, Responsable de projets, Carrefour Belgique ©C.Polge
Photo 2 ci-dessous :
David Bordigoni, Directeur Marketing Point P Ile de France et Laurent Chevreux, Vice Président AT Kearney France. ©C.Polge
 
   
   
 
Reflex WMS SaaS : le logiciel de gestion d'entrepôt en SaaReflex WMS SaaS : le logiciel de gestion d'entrepôt en SaaS  
 
INVITATION :
performance
transport
et logistique
Coca-Cola
et Air Liquide
témoignent !
Si vous voulez savoir comment Coca-Cola Refreshment US et Air Liquide, tirent profit des outils de planification et d'optimisation transport et logistique, ne ratez surtout pas la matinée de conférence du 15 novembre, à l'initiative d'Ortec en partenariat avec Masternaut, Navteq, Citwell, Nomadvance et Supply Chain Magazine. Au cours de cette demi-journée qui se déroulera de 9h à 14h au 14e étage de la Bibliothèque Nationale de France, différents sujets comme la maîtrise des coûts de transport, le respect des engagements et des délais, la réduction du CO² ou le pilotage des opérations seront abordés. Avec la participation exceptionnelle de Mike Jacks, Senior Manager Logistics Systems de Coca-Cola Refreshments US, de Philippe Viallet, responsable nationale logistique Air Liquide France Industrie, Pierre de Robert, directeur associé de Citwell et Gerrit Timmer, CFO et co-fondateur d'Ortec.
La réunion sera animée par Cathy Polge, rédactrice en chef de Supply Chain Magazine.
Cette matinée est gratuite.
Pour vous inscrire, CLIQUEZ ICI
 
 
Transport
Une année
mouvementée
pour
GT Location


« Comment vous l'exprimer ? 2011 est une année contrastée, mouvementée dont les potentialités sont en train d'émerger » déclare avec un brin d'humour Michel Sarrat. Mais le PDG de GT Location n'est pas du genre à manier la langue de bois ni à cacher les difficultés de tous ordres auxquelles sa société a du faire face entre juillet 2010 et juin 2011, alors même que le loueur de camions avec conducteur (parc de 1.170 véhicules) connaissait un taux de croissance de 14%. Il y a eu notamment plusieurs ennuis de santé qui ont touché les membres de l'équipe dirigeante (renforcée depuis), le décès en mai dernier du directeur technique (Vincent Lemery) à la suite d'une longue maladie, et la difficulté croissante à trouver de nouveaux conducteurs, surtout en Ile de France. Sur un effectif total de 1.100 conducteurs, GT a quand même embauché 300 personnes en CDI durant cette période, à la fois pour faire face à cette croissance et pour remplacer les départs. Michel Sarrat reconnaît humblement que les résultats laissent encore à désirer en termes de résultat (en baisse), de marge (moins bonne qu'en 2010) et de taux d'accidents (en hausse). Le taux de croissance actuel de GT Location, estimé à 4%, a été notamment ralenti cet été par la décision de réinternalisation du transport prise par la branche restauration de Gastronomie Services, suite à son rachat par le groupe coopératif breton Even.
Au final, selon Michel Sarrat, la croissance du CA pour 2011 devrait tout de même s'établir à +8 ou +9% (par rapport à un CA 2010 de 94,4 M €). GT Location, dont les trois secteurs principaux sont la livraison de produits alimentaires pour la RHF, la livraison de produits industriels à forte criticité et la livraison de matériaux de construction, a gagné l'année dernière plusieurs nouveaux contrats avec Defrancq, le Nouy, Raboni, Toutbeurre, Initial BTB. JLR
Photo : Michel Sarrat, PDG de GT Location
 
 
 
 
Assemblée
générale
Le GNTC
fait le point
sur le transport
combiné
Fidèle à la tradition, le GNTC (Groupement National des Transports Combinés) s'est réuni hier au cours de son assemblée générale annuelle. C'est dans le cadre du Cercle National des Armées à Paris que s'est déroulée cette matinée rassemblant près de 200 participants. Marc Papinutti, Directeur Général de VNF (Voies Navigables de France), a introduit cette demi-journée en rappelant les projets actuellement menés par VNF. Cette allocution s'est poursuivie par une table ronde réunissant Vincent Dugay (Directeur Commercial de RFF), Alexandre Gallo (Président des filiales terrestres de CMA CGM), Jean-François Jacob (Président de Combiwest) et Marc Geffrault (Groupe Transalliance). Vincent Dugay a souligné les progrès réalisés au niveau des sillons tout en admettant que cela n'est pas encore suffisant. Ce-dernier s'est félicité de l'arrivée sur le marché de candidats autorisés de plus en plus compétents. L'accord cadre (sur cinq ans) a été évoqué comme un moyen de stabiliser les volumes et de planifier les travaux des infrastructures. Le représentant de RFF a conclu en révélant qu'un fléchissement de la baisse de la part ferroviaire est observable depuis la fin du premier semestre 2011. Jean-François Jacob a quant à lui précisé que la réussite du transport combiné passe par : la réalisation du service dans les délais requis et un intérêt économique. Ce-dernier a reconnu les efforts entrepris par RFF et le gouvernement pour améliorer les infrastructures mais a indiqué la nécessité d'aller plus vite. Passer de 3,5% à 10% de part de transport combiné, tel est l'objectif ambitieux de Transalliance qui revendique le souhait de développer le transport multimodal. « La pertinence économique est un aspect essentiel. Actuellement, le manque de fiabilité et de régularité sont des points faibles majeurs du transport combiné. Mais, il faut anticiper les évolutions à venir liées au coût du transport routier qui est voué à augmenter », a commenté Marc Geffrault. Alexandre Gallo a mis le doigt sur une autre difficulté en dénonçant le manque d'offres de traction pour les opérateurs de transport combiné. JF  
 
Assemblée
générale
Le GNTC
fait le point
sur le transport
combiné

(suite)
Pierre Blayau, Directeur Général de SNCF Geodis, a également fait une apparition remarquée au cours de cette AG. Il a évoqué les difficultés de Novatrans, manifesté sa solidarité vis-à-vis des transporteurs combinés tout en rappelant l'importance du respect des règles de la concurrence. Son intervention a aussi été l'occasion d'exprimer la volonté de la SNCF de « renouer avec des méthodes plus coopératives au service de la profession ». Dans son discours de clôture Gérard Perrin, Président du GNTC, a énuméré les sujets au cœur des préoccupations du GNTC : les trains longs, les aides de l'Etat (le coup de pince, l'aide au démarrage et l'exonération de l'écotaxe poids lourds), les travaux sur l'infrastructure (la qualité des sillons, les statuts des terminaux, les plates-formes intermodales et logistiques) et le fluvial.
La matinée s'est conclue par la signature de conventions avec VNF et Total. JF
Photo : Gérard Perrin, Président du GNTC ©JF
 
 
FINANCEMENT
Cogit LGC
client
d'Industry
Capital


Hier matin, Industry Capital a organisé un petit déjeuner en partenariat avec Supply Chain Magazine. Alphadio Olory-Togbe, Président d'Industry Capital, a rappelé la mission de sa société : permettre aux industriels de conserver leur capacité d'investissement pour leur cœur de métier en louant ce qui peut l'être. Il a ensuite présenté deux solutions proposées par IC baptisées FlowsRental (solutions de location de tout type de contenants réutilisables plastique ou métal) et ProcessRental (contrat de service pour mise à disposition d'un équipement d'automatisation pour entrepôt). Gilles Raluy, Président de Cogit LGC est venu ensuite témoigner de l'aide que lui a apporté Industry Capital dans le cadre d'un contrat remporté auprès d'un grand distributeur pour la mise à disposition de bacs plastiques avec étiquettes RFID dans le domaine du frais. « Notre société, créée en 1997, réalise un CA de 3M€. Or, pour investir dans un parc de bacs plastiques tel que requis dans ce projet, c'est 7 à 8 M€, voire 15M€ qu'il fallait pouvoir investir. Grâce à Industry Capital, nous avons pu avoir une grosse capacité de financement sans l'assise financière équivalente, ce que nous n'aurions pas obtenu d'une banque », explique Gilles Raluy, de la plus petite des trois sociétés en compétition sur cet appel d'offres. « Ce n'est pas magique, s'empresse d'ajouter Franck Gaudry, Directeur du Développement d'IC. Le fait que le client final soit très important nous permet d'aller voir les banques et de défendre le projet en obtenant des conditions plus intéressantes ». Et Alphadio Olory-Togbe de préciser une différence fondamentale d'Industry Capital avec les offres classiques de Crédit bail : « En crédit bail, l'objectif est de louer dans un premier temps pour prendre possession du bien à la fin du contrat. En fait, dans le cadre des projets que nous accompagnons, l'intérêt de louer pour sortir ce poste du bilan reste souvent vraie au-delà de la première période du contrat.» CP
Photo ci-contre : Gilles Raluy, Président de Cogit LGC, prestataire logistique dans le secteur du frais. ©C.Polge
Photo ci-dessous : De g. à d. : Franck Gaudry et
Alphadio Olory-Togbe (Industry Capital), Gilles Raluy (Cogit LGC) et Nicolas Perri (Industry Capital) face à un public attentif. ©C.Polge
 
   
 
Immobilier
logistique
Hausse de
la demande
placée
en 2011
Selon Cushman & Wakefield, la demande placée atteint 1.670.000 m2 à fin du troisième trimestre 2011, soit pratiquement le niveau total de l'année 2010 (1.760.000 m2), et devrait avoisiner les deux millions de m2 en 2011. « Le volume de la demande placée se situera, en fin d'année, au-dessus de la moyenne des 10 dernières années (1.836.000 m2) mais encore en-deçà des années record de 2007 et 2008 », précise Mélinda Langler, Responsable du pôle logistique. Les résultats de la répartition géographique sont sans surprises avec 76% de la demande placée concentrée sur les régions Ile-de-France (33%), Rhône-Alpes (16%), Nord-Pas-de-Calais (20%) et PACA (7%). A l'inverse, la part des marchés régionaux secondaires est en déclin. « Nous observons que les grands moteurs de la demande sont la maîtrise des coûts (transport, construction, occupation), les aspects liés à la modernisation (réglementaire, technologique, etc.) et les phénomènes de rationalisation et de réorganisation (mutualisation, etc.) », commente David Bourla, Directeur du département Etudes et Recherches. En parallèle, l'offre disponible poursuit son recul. Le cabinet enregistre 3,5 millions de m2, soit une baisse de 19% par rapport à la même période en 2010. Cette tendance s'explique par la hausse de la demande placée et l'arrêt des constructions « en blanc ». Les valeurs locatives faciales affichent des niveaux relativement stables. Il semble toutefois que, « les exigences accrues d'utilisateurs avant tout motivés par la réduction de leurs coûts immobiliers continuent de peser sur les conditions de négociation entre locataires et bailleurs, ces derniers consentant des mesures d'accompagnement substantielles (franchises de loyer atteignant en moyenne 1,5 mois par année d'engagement) ». Autre fait marquant : les investissements. Avec 455 M€ investis depuis le début de l'année, le segment logistique enregistre une croissance de 11% par rapport à l'année précédente. JF
Graphique : évolution de la demande placée en France (m2) 
© Cushman & Wakefield
 
   
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner. Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner) vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
21 octobre 2011


NOVEMBRE


Jeudi 10
Conférence organisée par DIAGMA et ECR
« La mutualisation logistique »
Partenaire
SCMagazine
De 8h30 à 12h30
Eurosites
George V
Paris 8
e


Mardi 15

Les Rencontres
ORTEC
« Pilotez votre
performance
transport
& logistique »

Avec la
participation de Coca-Cola
Refreshments USA, Air Liquide
et Citwell
Partenaires :
Masternaut,
Navteq,
Nomadvance
SCMagazine
De 9h00 à 14h00
Belvédère de la
BNF Fr. Mitterrand,
Paris 13
e

Mardi 15
Conférence thématique organisée par GCL
« L'Exter-
nalisation,
de l'appel d'offre
au partenariat
durable »

Partenaire :
SCMagazine
De 9h à 12h30
Centre Culturel
Canadien,
Paris
7e




Tour de France
PREACTOR

« Planification &
Ordonnancement»

7 villes / 7 dates
Nantes 7 avril
Bordeaux 12 mai
Toulouse 26 mai
Lyon 23 juin
Strasbourg
13 octobre

Lille 17 novembre
Paris 22 novembre




Mardi 22
et
Mercredi 23
FORMATIONS
MÖBIUS

Mardi 22
« La Gestion de
la Demande »

en partenariat avec SCMagazine
Mercredi 23
« L'Optimisation
des Stocks »

en partenariat avec SCMagazine
De 9h00 à 13h00
et 14h00 à 18h00
Paris centr
e




Mardi 29

Conférence
CITWELL
« Transformer
en profondeur sa
Supply Chain pour
la rendre agile »

Avec le retour
d’expérience de
SANOFI-PASTEUR
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h30
Hôtel de la Cité
Lyon 6
e