Quand
la réalité
rejoint
la fiction
Le ministre des transports décide de privatiser les gares SNCF pour combler le déficit du fret. Tel est le thème central du film « L’exercice d’Etat » où l’on voit des hauts fonctionnaires, ardents défenseurs du service public, se ranger, contraints et forcés, à la dure réalité des chiffres. Pour la première fois dans un film, la dette de la France fait partie intégrante d’un scénario qui pose ouvertement la question : Peut-on encore accepter que l’Etat mette la main à la poche pour équilibrer les comptes de la SNCF ? La solution préconisée dans cette fiction par le ministre des finances (la privatisation des gares) n’est certes pas de nature à apporter une réponse structurelle. D’ailleurs NKM dans une interview avec nos confrères de Télérama la réfute avec humour. Mais au détour des dialogues on entend un ministre suggérer...la filialisation du fret. Ce n’est pas la piste qui est retenue par le gouvernement et naturellement tout ceci n’est qu’un film. Mais si dans le cas présent la fiction rejoint la réalité, parfois c’est l’inverse. JPG  
 
 
 
Aéronautique
Airbus confie
à SDV
ses pièces
détachées
Dans un communiqué, le groupe SDV nous informe qu’il a été sélectionné par Airbus pour gérer les entrepôts de pièces détachées à Hambourg, Dubaï et Singapour. L’objectif est de garantir l’approvisionnement continu en pièces et matériels tout au long de l’année, 24 heures sur 24, « dans le respect des exigences qualité aéronautiques et avec un haut niveau de réactivité ». SDV prendra en charge les opérations dans les sites de l’avionneur comme dans ses propres entrepôts. Sur la base des spécifications définies par Airbus, le prestataire s’attachera à appliquer un processus commun à l’ensemble des sites comprenant l’emballage et le stockage avec une priorisation des commandes. Il intégrera aussi les opérations de dédouanement et de contrôle qualité lorsqu’elles seront requises. Selon Jérôme Le Grand, Directeur Aerospace de SDV et Responsable du Compte Global EADS « l’engagement d’une équipe projet unique, depuis l’étude initiale jusqu’à l’élaboration du plan d’amélioration continue, ainsi que la démonstration de l’efficacité de notre gestion du projet, ont été les deux points forts de la solution SDV ». SDV a également mis en avant l’expérience de ses équipes dans la gestion de projets supply chain complexes combinée à celle, acquise de longue date, de l’industrie aéronautique et des processus Airbus. Alors que les opérations ont débuté avec succès à Dubaï le 1er juillet, l’entrepôt de Hambourg entrera en service le 1er janvier 2012. La reprise des opérations dans les autres sites est en cours de préparation. JPG  
   
 
INVITATION
(Rappel)
Mike Jacks,
Senior Manager
Logistics
Systems
de Coca-Cola, à
la conférence
« transport »
du 15
novembre







Si vous voulez savoir comment Coca-Cola Refreshment US et Air Liquide, tirent profit des outils de planification et d’optimisation transport et logistique, ne ratez surtout pas la matinée de conférence du 15 novembre, à l’initiative d’Ortec en partenariat avec Masternaut, Navteq, Citwell, Nomadvance et Supply Chain Magazine. Au cours de cette demi-journée qui se déroulera de 9h à 14h au 14e étage de la Bibliothèque Nationale de France, différents sujets comme la maîtrise des coûts de transport, le respect des engagements et des délais, la réduction du CO² ou le pilotage des opérations seront abordés. Avec la participation exceptionnelle de Mike Jacks, Senior Manager Logistics Systems de Coca-Cola Refreshments US, de Philippe Viallet, Responsable nationale logistique Air Liquide France Industrie, Pierre de Robert, Directeur associé de Citwell et Gerrit Timmer, CFO et co-fondateur d’Ortec. La réunion sera animée par Cathy Polge, Rédactrice en chef de Supply Chain Magazine.
Cette matinée est gratuite.
Pour vous inscrire, CLIQUEZ ICI
 
 
 
 

RFID
GS1 constate
une montée
en puissance
de l’EPC/RFID
chez les
distributeurs




L'International RFID Congress qui s’est tenu à Lille les 4 et 5 octobre était consacré cette année au secteur de la distribution. L’occasion pour l’organisme GS1 de réaliser un nouvel état des lieux des déploiements de la RFID dans ce secteur d’activité qui est à l’origine de la création et de l’adoption du standard EPC (Electronic Product Code). La présence de grandes enseignes : Wal-Mart, Carrefour, Auchan, Castorama, a en effet permis de dresser des perspectives claires quant aux modèles économiques des usages de l’EPC. Pierre Georget, directeur général de GS1 constate : « Le code à barres a mis 15 ans pour se mettre en place. La RFID existe depuis 10 ans, elle est standardisée depuis 6 ans. Mais après une phase d'enthousiasme, puis une phase de désillusion, nous observons aujourd’hui une montée en puissance tout à fait conséquente de l’EPC ». Les avis convergent sur les bénéfices apportés par l’usage de l’étiquette EPC par le monde du Retail. De nombreux utilisateurs ont pu constater que l’EPC agit de façon déterminante sur un indicateur de performance qui conditionne de nombreux aspects de la profitabilité des enseignes. Dans le secteur de la mode et de l’habillement aux Etats-Unis, les déploiements de l’EPC ont fait croître cet indicateur à 95% contre un taux préalable moyen de 63%. L’EPC agit pour cela sur un processus critique : l’inventaire. Il en améliore la qualité mais aussi la productivité d’un facteur 60. Les magasins ont alors la capacité de contrôler leurs stocks plus efficacement et beaucoup plus fréquemment. Ils en tirent un bénéfice qui représente le pilier des ROI des déploiements de l’EPC dans le secteur de la mode/habillement (Wal-Mart, JC Penney, Macy’s, etc.). La distribution française a également pu mesurer ce phénomène. L’enseigne Cléor qui affiche une croissance notable (+18% de CA à périmètre constant) dans un marché de la bijouterie en berne (-2%) a témoigné de la contribution prépondérante de la RFID dans cette réussite. « Dans la bijouterie, les inventaires tournants sont particulièrement longs et pénibles à réaliser. Il faut pour cela déstructurer la vitrine avant de la recomposer à l’identique et cette opération prend des heures ! Avec la RFID nous évitons de mener ces opérations qui agissent comme des repoussoirs auprès de notre clientèle. Nos équipes sont aussi délestées de ces tâches administratives et redeviennent des vendeurs à part entière », rappelle l’enseigne. JPG
Informations complémentaires www.GS1.fr
Photo 1 : Pierre Georget, Directeur général de GS1,
au congrès RFID de Lille
 
 
e-commerce
Kiala
annonce 26%
de croissance 
au premier
semestre
Le réseau de livraison Kiala affiche une augmentation de 26% de son chiffre d’affaires sur le premier semestre 2011 (par rapport au premier semestre de 2010). Les 3 principales raisons, qui selon Kiala expliquent cette augmentation, sont la croissance continue de l’e-commerce, qui enregistre une augmentation de 20% au premier semestre 2011 (indice FEVAD), la présence de nouvelles marques ayant opté pour ce réseau, et la progression par les consommateurs de la livraison de leurs colis en relais de proximité. Depuis janvier 2011, 53 nouveaux clients auraient rejoint le service Kiala en Europe. Parmi eux, en France, on retrouve des marques comme Armand Thiery, I casque, Jennifer, La Halle aux chaussures, Linvosges, Mamanana, Minelli, Monoprix, Probikeshop, Quiksilver, Sony, Tommy Hilfiger, Zadig&Voltaire, Zalando... Dans le cadre de la transformation de son réseau, avec notamment la reprise de la majorité des relais d’ à2pas, en complément de Presstalis, Kiala recrute de nouveaux relais. Denis Payre, PDG de Kiala, confirme : « Nous sommes heureux de pouvoir accueillir plusieurs dizaines de nouveaux collaborateurs, avec lesquels nous poursuivons et accélérons la densification de notre réseau, et ainsi conforterons notre position de réseau le plus dense de France ». JPG  
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner. Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner) vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
31 octobre 2011


NOVEMBRE


Jeudi 10
Conférence organisée par DIAGMA et ECR
« La mutualisation logistique »
Partenaire
SCMagazine
De 8h30 à 12h30
Salons de la
Maison des
Arts et Métiers
Paris16
e


Mardi 15

Les Rencontres
ORTEC
« Pilotez votre
performance
transport
& logistique »

Avec la
participation de Coca-Cola
Refreshments USA, Air Liquide
et Citwell
Partenaires :
Masternaut,
Navteq,
Nomadvance
SCMagazine
De 9h00 à 14h00
Belvédère de la
BNF Fr. Mitterrand,
Paris 13
e

Mardi 15
Conférence thématique organisée par GCL
« L'Exter-
nalisation,
de l'appel d'offre
au partenariat
durable »

Partenaire :
SCMagazine
De 9h à 12h30
Centre C ulturel
Canadien,
Paris
7e




Mercredi 16
Université TLF
sur les thèmes :
« Sécurité et
sûreté de la
Supply Chain et
Développement
durable, mesure
des Emissions
de CO2 »

Animation :
Cathy Polge
Partenariat :
SCMagazine
De 8h45 à 18h00
Auditorium
Marceau, Paris 8
e




Tour de France
PREACTOR

« Planification &
Ordonnancement»

7 villes / 7 dates
Nantes 7 avril
Bordeaux 12 mai
Toulouse 26 mai
Lyon 23 juin
Strasbourg
13 octobre

Lille 17 novembre
Paris 22 novembre




Mardi 22
et
Mercredi 23
FORMATIONS
MÖBIUS

Mardi 22
« La Gestion de
la Demande »

en partenariat avec SCMagazine
Mercredi 23
« L'Optimisation
des Stocks »

en partenariat avec SCMagazine
De 9h00 à 13h00
et 14h00 à 18h00
Paris centr
e




Mardi 29

Conférence
CITWELL
« Transformer
en profondeur sa
Supply Chain pour
la rendre agile »

Avec le retour
d’expérience de
SANOFI-PASTEUR
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h30
Hôtel de la Cité
Lyon 6
e