Quand
le bâtiment
va…
De mémoire de promoteur, jamais le SIMI n'aura connu une telle affluence. En effet, ce Salon de I'Immobilier d'entreprise, qui s'est déroulé au Palais des Congrès la semaine dernière, a connu une réelle effervescence. Même si les propos entendus sur les stands étaient parfois teintées d'une certaine retenue (incertitude économique oblige), les visages ne semblaient pas accablés par des perspectives apocalyptiques. Est-ce à dire que la pierre (en l'occurrence le béton), reste plus que jamais une des meilleures valeurs refuges ? « C'est en partie vrai ! », explique un expert du domaine. Si l'économie s'enfonce, les opérateurs les plus fragiles devront pratiquer des arbitrages (comprenez vendre certains actifs). Dans un même temps des fonds d'une puissance considérable pourront saisir des opportunités et investir dans du dur plutôt que dans des valeurs volatiles. A cela s'ajoute une volonté affirmée des opérationnels de la logistique qui, selon une étude de Premium Contact, mettent la construction d'entrepôts au premier rang (52%) de leurs projets actuels et à venir. Plutôt une bonne nouvelle pour le secteur de l'immobilier logistique mais également pour les autres acteurs (consultants, éditeurs informatique, équipementier de la manutention...), car une fois que l'entrepôt est construit, et loué, il faut bien l'équiper. Autrement dit, quand le bâtiment logistique va, tout va ! JPG  
 
 
 
Trophée
La plate-forme
Barjane-Daher
Eurocopter
récompensée
au Simi
Le jury du SIMI a distingué dans la catégorie logistique, la plate-forme « Marlog » réalisée sur mesure par Barjane pour le compte des sociétés Daher-Eurocopter. Inaugurée le 16 juin 2011, sur la ZAC des Florides à Marignane, ce bâtiment conjugue exigences logistiques imposées par l'industrie aéronautique et respect de l'environnement. 900 salariés travaillent sur le site. « Cette réalisation de 46.500 m² témoigne de l'engagement de Barjane dans l'investissement, l'aménagement et le développement d'outils fonctionnels d'excellence. Pour une jeune entreprise comme la nôtre, ce prix est un honneur pour ses équipes et la reconnaissance de ses valeurs autour de l'innovation, le professionnalisme, la rigueur et le service client » a déclaré Léo Barlatier, Président de Barjane à l'issue de la cérémonie qui s'est déroulée le 2 décembre à Paris au Palais des Congrès.
Les Grands Prix SIMI sont décernés par un jury composé exclusivement de directeurs immobiliers de grandes entreprises françaises. JPG
Photo : Léo Barlatier, Président de Barjane
sur son stand au SIMI.
 
   
 
Etude
L'immobilier
au cœur
des projets des
Supply Chain
Managers
Selon une étude réalisée par Premium Contact auprès d'un échantillonnage représentatif de Supply Chain Managers, la construction d'entrepôts viendrait, avec 52%, en tête des initiatives en cours. Suivent les démarches Lean (40%), l'informatisation des processus logistiques (37%), la traçabilité des produits (33%), la refonte des flux physiques (21%) et la collaboration avec l'éco-système (16%). Nous vous rappelons que Premium Contact organise en partenariat avec Supply Chain Magazine le 15 décembre prochain au Cœur Défense, World Class Logistics 2011, une manifestation destinée à mettre en relation l'offre et la demande dans le domaine de la Supply Chain orientée grand export.
Renseignements, programme
et inscription, CLIQUEZ ICI
 
 
 
 
Stockage
L'offre Pro
devient un axe
majeur chez
Homebox


En tant que leader français du marché du self-stockage de proximité, la société Homebox (groupe G7), qui fête cette année ces 15 ans, prévoit d'accélérer son développement dans les trois ans qui viennent. De 66 centres aujourd'hui, Homebox devrait dépasser les 100 centres en 2015. L'objectif d'ici à fin 2014 est en effet d'avoir un centre de self-stockage dans toutes les villes de plus de 100.000 habitants. Pour cela, la société prévoit l'ouverture de 10 agences par an pendant 3 ans, elle investira pour cela 22 M € l'année prochaine. Le rapport avec la supply chain ? Homebox est le seul du secteur à proposer aussi des solutions clés en main pour les professionnels tout confondus (5.000 sur les 13.000 clients actifs), qui représentent 30% du portefeuille client et pèsent 40% du CA 2011 de Homebox (environ 31 M €). Une offre « industrialisée », Homebox Pro, lancée en 2008, connaît un taux de croissance de 20% et représente un peu plus de 10% du CA. Certifiée ISO 9001, elle propose aux entreprises un seul contrat, un interlocuteur et une facture, quels que soient le nombre de centres ou le nombre de box loués. Avec des services tels que le contrôle d'accès, la traçabilité, la réception/réexpédition de marchandises, l'évacuation des déchets. Les principales applications sont notamment l'approvisionnement au plus proche des forces de ventes/ commerciaux en matériel de PLV, ou celui des techniciens en pièces détachées. Un tiers des clients entreprises sont des grands groupes, tels qu'Unilever, SFR, Adidas, Danone, Heineken, Sara Lee, L'Oréal, Red Bull, ou encore Nespresso. Certains prestataires logistiques comme FDB Logistique, Eurodislog, ou encore DHL feraient même appel à Homebox pour compléter leur prestation de PLV sur le « dernier kilomètre » qui les sépare des commerciaux de leurs clients. Et les synergies avec la société sœur, MGF Logistique ? « Il y a de plus en plus de demande pour des problématiques de logistique urbaine, avec points de retrait e-commerce pour objets volumineux. Nous sommes en train de travailler avec un certain nombre d'acteurs, dont MGF, pour mener une expérience sur ce sujet » nous répond Anne-Catherine Péchinot, DG de Homebox. JLR
Photo : Anne-Catherine Péchinot, DG de Homebox
 
 
 
 

RETAIL
Cegid consacre
une matinée
à la Supply
Chain du Retail




Plus d'une centaine de personnes ont assisté jeudi 1erdécembre à la matinée organisée par Cegid à Paris en partenariat avec Supply Chain Magazine sur le thème « Comment optimiser sa performance financière et satisfaire la demande client ? ». Nathalie Echinard, Directrice des Marchés Sectoriels de Cegid a présenté l'évolution de la Business Unit Retail de Cegid (50 M€ de CA, 350 experts Retail, 1.000 enseignes clientes, solutions traduites en 25 langues) et la tendance du commerce spécialisé à évoluer vers l'omni-channel, encore appelé « Click, Brick & Mobile ». Samir Belkhayat, Directeur Business Développement de Cegid a ensuite évoqué les tendances du marché à revenir aux fondamentaux : construire une offre, piloter les stocks et optimiser les ressources humaines. Il a aussi insisté sur la volonté des clients de rapprocher le décisionnel du réalisé et de mener des projets rapides (de 3 à 6 mois). Enfin, il a fait le point sur les six modules « autonomes à forte valeur ajoutée » de l'offre .Next de Cegid (Assortment, Open to Buy, Advanced Replenishment, Demand Forecasting, Sourcing optimization et Procurement Product Planning). CP
Photo 1 ci-contre : Nathalie Echinart, Directrice des Marchés Sectoriels de Cegid © C.Polge
Photo 2 ci-contre :
Samir Belkhayat, Directeur Business Développement de Cegid © C.Polge
Photo 3 ci-dessous : une salle bien remplie © C.Polge

 
 
 
RETAIL
(suite)
Améliorer sa
Supply Chain :
le nerf
de la guerre
Lors de cette matinée organisée par Cegid Retail, la part belle a aussi été faite aux témoignages clients. Une table ronde sur le thème « Optimisez votre BFR et votre trésorerie par une plus grande fiabilité des prévisions et un pilotage intelligent des approvisionnements » a fait intervenir Jean-Marie Lecomte, Partenaire Associé d'A2 Consulting, Sébastien Hertz, Directeur des Achats et des Approvisionnements de Linvosges & Françoise Saget, Groupe MK Direct, Gérard Leroux, Directeur de projet du Groupe Royer et Eric Dessert, Expert Supply Chain de Cegid. Après un rappel de l'importance des enjeux sur les résultats des entreprises d'avoir une Supply Chain performante par Jean-Marie Lecomte, Sébastien Hertz a détaillé la mise en œuvre des solutions de Cegid pour améliorer la fiabilité de ses prévisions de ventes qui lui permettent de connaître six mois à l'avance ses niveaux de stocks et de définir des actions correctives si nécessaire plus en amont. Gérard Leroux a exposé la mise en œuvre d'une solution Cegid pour suivre ses flux de chaussures en provenance majoritairement d'Asie (où il détient des bureaux qui font travailler 350 personnes au plus prêt des fournisseurs) qui lui donne de la visibilité sur les aléas éventuels et lui permet de réagir au plus vite. Eric Dessert a quant a lui souligné la souplesse de la solution. Next de Cegid dont les modules peuvent se connecter à l'ERP de l'éditeur mais aussi à d'autres solutions. Enfin, Jean-Marie Lecomte a tenu à revenir sur l'importance de la conduite du changement. Il a également commenté les facteurs clefs de succès de ce type de projets qu'il accompagne comme avoir le support de la Direction générale ou bien dimensionner les projets, en termes de moyens humain notamment.
Une seconde table ronde portait sur la thématique plus aval de l'augmentation du CA et de la satisfaction client en optimisant les mises en places et les réassorts magasins. Laurent Thoumine, Managing Director Retail & FMCG chez Kurt Salmon a démontré l'importance de segmenter les réponses apportées en terme d'assortiment et de politique d'approvisionnement par grande catégorie de produits (permanents, collections et « fast ») afin de gagner en réactivité. Il prône aussi dans ce but d'opter pour une « organisation verticale », i.e. qui met en parallèle diverses fonctions de la Supply Chain au lieu de les faire mieux collaborer mais de manière séquentielle. Sylvie Colin, PDG de Caroll du Groupe Vivarté a quant à elle exposé l'importance pour son enseigne de mode de répartir au mieux ses stocks de produits, souvent des séries courtes, dans ses 450 points de ventes aux formats très disparates (corners, succursales, affiliés, pays...).
Après avoir mené un premier projet avec Cegid pour optimiser cette répartition, elle envisage de faire porter les efforts d'optimisation ensuite sur les plans d'assortiments et de collections. Une matinée dont les témoignages auront été bien appréciés par un auditoire dont ces thèmes sont au cœur des préoccupations, à l'aube d'une année 2012 manquant cruellement de visibilité... CP
Photo : table ronde faisant intervenir Laurent Thoumine, Managing Director Retail & FMCG chez Kurt Salmon,
Sylvie Colin, PDG de Caroll du Groupe Vivarté et
Samir Belkhayat, Directeur Business Développement
de Cegid
.© C.Polge
 
   
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner. Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner) vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
5 décembre 2011

DÉCEMBRE

Mardi 6 et
Mercredi 7
Congrès
de l’ASLOG
« Quels fondamentaux
pour la
Logistique
du futur ? »

En partenariat
avec Supply Chain magazine
De 8h30 à 16h30
Cité Internationale
de Lyo
n


Mercredi 14

Conférence
organisée par
PSA Zeebrugge

« Crise : quel impact sur vos schémas logistiques »
Partenaires :
RM Boulanger et
SCMagazine
De 17h30 à 19h45
Hermitage Gantois
Lill
e

Janvier 2012

Mardi 17
FORUM

des ROIS de la
Supply Chain

Organisé par
SCMagazine
De 9h à 17h
Salon de l'Aveyron
Paris 12e