Manutention
Chariots
géoguidés
en mode locatif
« Notre ambition est de démocratiser l'usage des AGV (ndlr : chariots autoguidés) auprès des clients de l'industrie, de la distribution et de la logistique en France » a déclaré hier Philippe Rivoallan le DG d'Aprolis en dévoilant l'accord de distribution signé avec la société Balyo à effet du 1er janvier 2011. L'objectif pour le loueur français, dont le parc compte environ 20.000 matériels en courte et longue durée, est de proposer de nouvelles pistes d'économies à ses clients avec une offre locative avec maintenance intégrée, la gamme GEO, composée de chariots standards (transpalette, gerbeur, gerbeur porte à faux, chariot à mât rétractable, préparateur de commandes, tracteur) dotés de la technologie de géoguidage 3D de Balyo, dite « sans infrastructure » (voir NL n° 1289). « Il est assez rare que surviennent de telles ruptures technologiques dans notre métier. C'est une opportunité historique » s'enflamme Philippe Rivoallan, qui estime que le marché français pour ce type de chariots automatisés devrait rapidement passer de 150 aujourd'hui à un millier d'unités par an (comparé à 50.000 matériels par an dont 35.000 de magasinage pour le marché des chariots classiques). Exemples d'applications : des liaisons inter postes dans l'industrie, des transferts entre la palettisation et le filmage, ou encore l'évacuation de produits finis vers lez zones de stockage ou d'expédition.
Pour Jérôme Paradis, Responsable de l'offre géoguidage d'Aprolis, « il s'agit d'une solution à une équation jusque-là inextricable : baisser les coûts tout en augmentant la productivité et en réduisant le nombre d'accidents ». Avec chiffres à l'appui : pour un gerbeur traditionnel à 10.000 €, en comptant les coûts annuels d'un cariste et les coûts de casse, il arrive à un coût du chariot sur 5 ans de 225.000 € à 525.000€ (suivant le nombre d'équipes) alors qu'une offre géoguidage à 2.400 € par mois tout compris reviendrait sur 5 ans à 144.000 €. Même s'il faut tout de même ajouter à cela les coûts de formation à l'outil de pilotage (« à partir de 5.000 € »), le financement d'une étude pour adapter les processus (« à partir de 20.000 € ») et l'éventuel interfaçage avec un WMS. JLR
 
   
 
 
 
Chariots de
manutention
(suite)
Balyo va
se recentrer sur
la technologie



Le partenariat avec Aprolis a eu pour effet d'amputer d'un quart l'effectif de Balyo, aujourd'hui composé d'une trentaine d'ingénieurs. Pourquoi ? Car pour faire vivre son offre GEO, Aprolis s'appuiera non seulement sur sa force de vente « classique » et ses 550 techniciens, mais aussi sur une unité d'affaires dédiée, nouvellement créée : Aprolis Géoguidage. Le rôle de cette dernière est notamment de réaliser les études d'implantation, la gestion des projets et leur mise en œuvre sur le terrain. Outre quelques responsables commerciaux, son effectif est essentiellement composé d'une dizaine d'ingénieurs qui travaillent auparavant chez Balyo. Par ailleurs, les contrats de maintenance pour les clients existants de Balyo dans l'industrie et la logistique ont été transférés à Aprolis Géoguidage. Balyo se concentre désormais sur la R&D, le développement de produits, et l'international (même si l'exclusivité avec Aprolis en France ne porte formellement que sur le marché industrie et que Balyo peut se réserver le droit de s'attaquer en direct au secteur de la logistique dans l'Hexagone). « Notre vocation en tant qu'expert technologique est de proposer à des sociétés européennes et américaines l'accès à nos solutions de géoguidage, via un modèle de partenariat de distribution. Nous venons d'ailleurs d'ouvrir un bureau à New York » a déclaré Raul Bravo, le co-Fondateur de Balyo. Son partenaire français n'exclut pas de lui donner un petit coup de pouce. « Nous étudions l'éventualité de prendre une participation capitalistique minoritaire dans Balyo » a précisé Denis Monnoyeur, le Président d'Aprolis. JLR
Photo 1 : Denis Monnoyeur, Président d'Aprolis
Photo 2 :
Raul Bravo, co-Fondateur de Balyo
 
 
Mobilité
UPS équipe
ses chauffeurs
du Diad V
UPS annonce le début du déploiement mondial d'un ordinateur de poche de nouvelle génération destiné à ses chauffeurs, répondant au doux nom de Diad V (Delivery Information Acquisition Device, de cinquième génération). Développé avec Honeywell, cet ordinateur utilise la technologie radio Gobi qui permet la communication instantanée des opérateurs de téléphonie mobile en cas de perte de signal d'un opérateur. Parmi ses caractéristiques notables, le DIAD V offre une mémoire suffisante pour la formation des chauffeurs et les futures applications, y compris la navigation. Grâce à son écran couleur et son microprocesseur, il pourra être utilisé pour afficher des cartes et aider les chauffeurs à éviter les embouteillages. En outre, le téléchargement sur le réseau UPS des informations concernant les colis est accéléré par rapport à avant. UPS a commencé à le déployer aux Etats-Unis en septembre dernier et est en cours en Allemagne et au Royaume-Uni. Le déploiement se poursuivra sur les autres marchés, dont la France, jusqu'à la fin de l'année 2013. A terme, environ 100.000 appareils seront en service. JF  
 
 
 
Nos lecteurs
ont la parole
e-commerce
Phox réinvente
sa logistique
cross canal

Olivier Gluchowski, Directeur des opérations chez Phox, nous raconte comment le shop photo a réinventé sa logistique en cross canal via un e-commerce de proximité (B2B2C) et un nouveau canal de vente aux professionnels : « Le groupement Phox termine le déploiement de son nouveau dispositif de centralisation de la facturation des achats effectués par les points de vente auprès des fournisseurs. Le Groupe engage désormais toute son énergie, sa logistique en tête, sur la voie du multi canal avec deux nouveaux 2 projets très impactant pour sa supply chain. Le lancement d'un projet BtoC e-commerce « de proximité » dont la rétribution commerciale et les bénéfices sont fortement orientés vers les points de vente et les services associés. Un projet axé B to B d'ouverture de la centrale et de mutualisation du stock centralisé à des magasins affiliés (non adhérents au groupement et sans obligation d'enseigne) est également à l'étude.
Pour lire la suite de cet article, CLIQUEZ ICI
 
 
Immobilier
logistique
Baromètre IPD :
prudence des
investisseurs
« Les difficultés économiques engendrées par la crise qui frappe l'Europe depuis six mois ont renforcé le pessimisme des investisseurs interrogés. Ils tablent désormais sur un taux de croissance à 0,4% pour l'année en cours et 1,0% pour l'année prochaine », peut-on lire dans la huitième édition du baromètre de l'investissement immobilier publié par IPD (société internationale dédiée à la mesure de performance pour l'immobilier institutionnel). S'agissant de la logistique en France, IPD estime que le marché peine à sortir de la crise entamée en 2008. « Au regard des perspectives économiques générales, les investisseurs interrogés restent très prudents quant aux niveaux de demande placée qui pourraient être atteints en 2012 et 2013. La demande placée devrait ainsi continuer à ne concerner que les locaux neufs ou de très bonne qualité, gonflant toujours un peu plus le stock d'entrepôts de seconde main. L'écart se creuse donc toujours plus entre les loyers des actifs neufs et de classe A et ceux des actifs de seconde main ». JF  
 
 
 
Logistique
Un site Rhenus
de 32.000 m²
à Marne-
la-Vallée
Le groupe Rhenus a démarré la construction d'un
nouveau site logistique, à Gretz-Armainvilliers (77),
en banlieue parisienne. 32.000 m² d'entrepôt dernier génération et 1.500 m² de bureaux seront construits, sur une parcelle de 57.000 m². Certifié HQE (Haute Qualité Environnementale), ce bâtiment de 12 m de hauteur de stockage est conçu pour permettre le traitement de tous types de lots (conteneurs, chargements complets, palettes, colis ou emballages individuels) et le déplacement des produits. Embranché fer, il dispose de 27 quais de chargements. Plus de 50.000 palettes pourront y être entreposées. « A travers cet investissement, nous renforçons la présence de Rhenus en région parisienne et en France, et pouvons proposer à nos clients une prestation de qualité dans un entrepôt adapté aux solutions logistiques les plus innovantes, des plus simples aux plus complexes », commente Emmanuel Bonnet, Directeur du Développement de Rhenus Logistics. L'ouverture de la première cellule de 5.600 m² est prévue pour mai 2012. Deux autres suivront en novembre 2012. Le site est extensible jusqu'à 5 cellules. JPG
 
   
 
Indicateurs
Un nouveau
benchmark pour
Supply Chain
Meter
Supply Chain Meter vient de lancer un nouveau benchmark sectoriel qui s'adresse cette fois aux industriels de l'épicerie sèche. Au cours d'une réunion de concertation organisée le 15 février à Paris, les membres du groupe de travail ont sélectionné 14 indicateurs pertinents dont les classiques taux de service client, taux de litige transport, taux de fiabilité des prévisions de vente, délai et fréquence de livraison, volumétrie, ainsi que des mesures inédites telles que le taux de pénalités injustifiées de la part des clients, etc. « A l'heure du flux tendu, ces mesures ont un sens. Elles permettent de surveiller l'évolution des pratiques mais aussi des stocks dans la supply chain », indique Thierry Jouenne qui annonce le lancement prochain d'un autre benchmark consacré cette fois-ci aux boissons (eau, soda, sirop, bière, cidre...). Cela fera un total de 6 benchmarks (frais, surgelés, glaces, vin, épicerie sèche, boissons) pour l'agroalimentaire autour desquels plus de 50 entreprises dont des PME se donnent rendez-vous tous les trimestres pour une comparaison instantanée de leurs performances logistiques avec celles du secteur à l'aide du portail de benchmarking Supply Chain Meter. Au démarrage, une vingtaine d'entreprises sont déjà sur les rangs. A ce titre, Thierry Tartas, Directeur logistique de Raynal et Roquelaure, déclare : « Ce benchmark nous intéresse vivement pour comparer notre performance sur la base d'indicateurs communs dans un même environnement afin d'éviter tout biais. De cette manière, nous saurons mieux sur quels leviers logistiques porter nos efforts d'amélioration par rapport aux besoins de nos clients et aux meilleurs de la classe ». JPG
Pour plus d'informations, CLIQUER ICI
 
 

Spécial
SITL

La Newsletter de Supply Chain Magazine propose des produits ou des services qui seront présentés pour la première fois du 27 au 30 mars à la SITL Cette rubrique quotidienne vous permettra d'avoir en avant-première (et en complément de notre numéro de 156 pages spécial largement consacré au salon) un aperçu des nouveautés à ne pas rater.  
  Au cours de ces 4 jours de salon, les équipes de Zetes présenteront de nouvelles applications proposées avec le la solution vocale 3iV Crystal. Celle-ci repose sur le principe de « liberté de choix » car elle fonctionne sur un large éventail de terminaux vocaux dédiés et multimodaux. Zetes fera une démonstration du mode « put to light », technique selon laquelle la voix, assistée par un signal lumineux, permet à un opérateur de préparer plusieurs commandes simultanément sans risque d'erreurs. Une autre innovation majeure du logiciel 3iV Crystal sera également présentée : l'adaptation du Vocal sur des chariots automatisés avec la solution Vocale IFS (Intelligent Forklift Solution) qui par exemple, permet à l'opérateur d'envoyer oralement un ordre au transpalette automatisé, pour qu'il se rende en toute sécurité vers la bonne zone d'expédition, une fois sa préparation de commande en vocal terminée. Autre nouveauté : la solution TotalProof pour l'optimisation des livraisons. Cette nouvelle solution logicielle de suivi et preuve de livraison à l'usage de chauffeurs/livreurs sera également en démonstration sur le stand. Enfin Une nouvelle version du service de traçabilité logistique Visidot pour la capture instantanée de centaines de codes pour une analyse et un traitement des anomalies en temps réel. Le système génère des bases de données d'informations critiques (images, identités) et gère l'agrégation entre les contenants et contenus dans les projets de sérialisation globale. La nouvelle version de Visidot reconnaît désormais les codes-barres GS1 DataBar en plus des codes standards et des codes Datamatrix.
A voir stand P092
 
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner. Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner) vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
8 mars 2012
MARS

Jeudi 8
Petit déjeuner
Supply Chain
organisé par ORACLE
« Quels sont les récentes pratiques et les derniers
outils pour optimiser la SC
de vos pièces
de  rechange ? »

Partenaires HEADLINK et SCMagazine
De 8h30 à 10h45
Pavillon Bourdan
Paris 1
6e


Mercredi 14
Petit déjeuner
ORACLE
« Innovation & Qualité dans l'agroalimentaire »
Partenaires :
PCO Innovation
et SCMagazine
De 8h30 à 10h30
Hôtel Mercure
Renne
s



Mardi 20

Journée
Portes ouvertes
Organisée par IER
et MOTOROLA
« Printemps
de
la RFID »
Partenaire:
SCMagazine
Session1 :
9h30 à 12h00
Session 2 :
14h30 à 17h00
A Buc, 7
8



Jeudi 22

Séminaire
organisé par
LIVESOURCE
« L'acheteur AAA »
Comment élever
les performances
de la fonction
Achat face aux
changements
économiques,
géopolitiques
et à la
transformation
des usages
»
Témoignages :
AXENS, IRIMA Grenoble
Partenaire :
SCMagazine
De 8 h30 à 11h00
Ice Bäar, Paris 8
e



Jeudi 22

Conférence
MÖBIUS
« Directions
industrielles :
venez partager
votre vision
du Lean
Supply Chain ! »

Témoignages
clients : BASF,
PHOTONIS, SONY
Partenaire :
SCMagazine  
De 9h00 à 13h30
Paris centr
e



Jeudi 22

Journée d'Etude
Régionale
organisée par
MGCM
« L'Entreprise
Pérenne »

Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 20h00
Au Ciarus,
Strasbour
g



Vendredi 23

Rencontre AZAP,
Université
Paris Dauphine
« Flowcasting :
un processus
d'amélioration
des prévisions »
Partenaire :
SCMagazine

De 13h45 à 17h00
Université Paris Dauphine
Paris 16
e



Mardi 27
au
vendredi 30
Salon
SITL Europe
« L'événement
logistique
de référence
en Europe ! »

De 9h00 à 18h00
Paris Nord
Villepinte, Hal
l 6



Mardi 27
au
vendredi 30
Salon
ECO Transport
& Logistics
« 1er salon
international
des technologies environnementales
dédiées
au transport et
à la logistique »

De 9h00 à 18h00
Paris Nord
Villepinte, Hal
l 6



Jeudi 29
De 10.00 à 17.00
Pavillon Kléber Paris 16e
« THINKING
RETAIL ! EVENT
Sommet
Européen TXT
pour la
distribution »

Avec les
interventions de :
Desigual
Guess
Louis Vuitton
Malletier
Verywear
Partenaire :
SCMagazin
e



AVRIL


Mardi 3
Mercredi 4
Jeudi 5

Formations
MÖBIUS
en partenariat
avec SCMagazine
« Prévision de
la Demande »

Mardi 3 avril
« S&OP et Gestion
de la Demande »

Mercredi 4 avril
« Optimisation
des Stocks »

Jeudi 5 avril
De 9h00/13h00
14h00/18h00
Paris



Mardi 11

Jounée
organiséee par
LE HAVRE
« Le Havre,
votre solution logistique reefer Import/Export »

Partenaire
SCMagazine
De 11h00 à 15h30
Espace Rungis
Fleurs 11
6
94150 Rungis