Le scoop
du jour
ID Logistics
entre
en bourse


ID Logistics fait son entrée en bourse à partir
d'aujourd'hui(1). L'annonce a été faite ce matin par son président Eric Hémar qui souhaite avec cette opération lever entre 30 et 35 M€. Cette introduction se fait par augmentation de capital (+25%) et le cours de l'action est provisoirement fixé à 23,20 €. La fourchette indicative du prix applicable à l'offre à prix ouvert et au placement global se situe entre 20,88 € et 25,52 € par action. Eric Hémar nous a confié que cette levée de fonds correspondait à une volonté d'accélérer la progression du groupe : « Nous enregistrons depuis 10 ans une bonne croissance organique qui confirme la pertinence de notre offre et de notre positionnement. Aujourd'hui, pour accroitre notre expansion, nous envisageons la reprise d'entreprises de tailles moyennes. Un moyen efficace d'aller (comme nous l'avons fait avec la reprise de Mory Logidis) sur des marchés où nous ne sommes pas encore présents. L'avantage de cette levée de capitaux est que nous gardons le contrôle total de l'entreprise. Sur un plan purement opérationnel, rien ne change : la qualité de notre offre reste la même. Notre intention n'est pas de devenir une société financière. Nous nous inscrivons résolument dans une stratégie long terme et nous tenons à conserver des relations de proximité avec nos clients. Concernant cette opération je crois qu'il faut rester modeste. Ce n'est pas un événement planétaire. Juste une étape normale dans le développement d'une entreprise ». ID Logistics existe depuis environ 10 ans. Ce groupe de logistique contractuelle a connu une croissance forte et ininterrompue pendant cette période pour atteindre en 2011 un CA de 462 M€ avec un résultat d'exploitation de 3,2% et un résultat net de 1,5%. Une rentabilité qu'il convient de replacer dans un contexte d'investissements permanents et de développement international. Remarquable ! JPG
(1) L'Autorité des marchés financiers (l'« AMF ») a apposé le visa n°12-133 en date du 27 mars 2012 sur le prospectus relatif à l'introduction en Bourse des actions d'ID Logistics, composé d'un Document de Base enregistré le 24 janvier 2012 sous le n° I.12-003, d'une Actualisation du Document de Base déposée le 16 mars 2012 et d'une Note d'Opération (incluant le résumé du prospectus).
Photo : Eric Hémar, Président Fondateur d'ID Logistics
 
 
 
 
SITL
La SITL ouvre
ses portes


A vos marques, prêts, partez ! Le coup d'envoi de l'édition 2012 de la SITL Europe a été donné hier au Parc des Expositions à Villepinte par Alain Bagnaud, Directeur Général de la SITL. « Cette édition regroupe plus de 900 exposants et nous attendons environ 40.000 visiteurs. Une centaine de conférences se tiendra au cours de ces quatre journées », a-t-il introduit. Cette conférence inaugurale a été l'occasion de donner la parole au cabinet PricewaterhouseCoopers qui a présenté une partie des résultats de son étude « Global Supply Chain Trends 2012 » (voir NL n°1363). « Nous réalisons cette étude annuellement sur un périmètre mondial (Etats-Unis, Europe, Asie) », a précisé Yoann Derriennic, Director Strategy Group de PWC. Le contexte ? « Une augmentation de la demande dans les pays émergents, une incertitude accrue sur la demande et les cycles et une pression croissante et continue sur les coûts », a expliqué Yoann Derriennic. Les industriels et les chargeurs identifient trois principaux leviers pour améliorer la flexibilité : sécurisation des approvisionnements, le management d'une planification « end to end », la mise en place d'architectures flexibles (alternatives de flux de transport, etc.). La maîtrise de la volatilité des matières premières a été évoquée comme un des aspects fondamentaux de la performance. Néanmoins, PwC juge encore faible le niveau de maturité des chargeurs sur ce sujet. Autres tendances soulignées : la coopération avec les partenaires et le décloisonnement de la R&D et de la Supply Chain. JF
Photo ci-contre : Alain Bagnaud, Directeur Général
de la SITL ©JF
Photo ci dessous : (de gauche à droite )
Yoann Derriennic (Director Strategy Group de PWC), Denis Choumert (Président de l'AUTF/ESC et Directeur Logistique de Ciments Calcia), John Pattullo (CEO de Ceva Logistics)
et
Rene Falch Olesen (CCO de DSV Group) ©JF
 
   
 
SITL
Balyo reçoit
le Grand Prix
du jury 2012
 






Pour la 12ème édition de ses prix de l'innovation, SITL Europe 2012 a reçu 65 dossiers. Ils ont été soumis à un jury de neuf membres qui ont décerné huit Auriges. Le Grand Prix du Jury, qui récompense une réalisation se caractérisant pour son aspect innovant, ses apports réels en termes de performance, sa correspondance à une vraie demande et sa capacité à s'adapter à toute taille d'entreprise, est revenu à Balyo pour son kit universel d'automatisation de chariots Move Box. La meilleure innovation Produit a été décernée à Consoptima pour Simu Tuck Center, un simulateur de conduite de poids lourd qui personnalise la formation. Dans la catégorie Organisation innovante entre un chargeur et un prestataire, les vainqueurs sont Marfret, Stef et Ferrero pour la mise en place d'un transport en mode fluvial de produits de grande consommation à température dirigée (voir couverture du N°62 + article page 56). La meilleure innovation environnementale de type Equipement de transport  a été remportée par MGE pour sa caisse mobile multi-usages Valorail. Easypack ne s'est pas présenté pour recevoir son prix de la meilleure innovation environnementale Entreposage, conditionnement et emballage. SED Logistique s'est vu remettre le prix de la meilleure innovation Service Transport & Logistique pour sa plate-forme mutualisée comportant le premier trieur vertical géré par un prestataire (voir reportage à paraître dans le N°63 de SCmag). La meilleure innovation catégorie Manutention a distingué BA Système pour Autoswap, son système de remplacement automatique de batteries de chariots élévateurs. Enfin, GSE a gagné le Prix de la meilleure innovation Installation ou Site Logistique pour la plate-forme grande hauteur qu'il a conçue et réalisée pour Jysk à Radomsko, en Pologne. CP
Photo ci-contre : Raul Bravo, co-Fondateur et PDG de Balyo
Photo ci-dessous : les lauréats et membres du jury de la 12ème édition des Prix de Innovation
 
   
  Photo : Aurélie Buisson, Directrice marketing international et Raul Bravo, co-Fondateur et PDG de Balyo  
   
  Photo : remise du Trophée de la meilleure innovation Service Transport & Logistique à l'équipe SED Logistique/Brandalley.  
   
 
 
 
Immobilier
logistique
Des
plates-formes
bientôt notées
AAA
Afilog lance une nouvelle grille d'évaluation des
plates-formes logistiques qui répondra au doux nom de TLOG. Elle a pour vocation de devenir une grille unique à destination de tous les acteurs de la sphère logistique (investisseurs, chargeurs, logisticiens, promoteurs, experts immobiliers). « La grille à laquelle nous faisions référence jusqu'à présent et à laquelle nous continuerons de nous référer est Celog (grille élaborée en 2003 par l'observatoire régional de l'immobilier d'entreprise et qui classe les entrepôts en catégories « A », « B » ou « C », NDLR), basée uniquement sur des critères techniques. Nous avons souhaité affiner cette notation », justifie Jean-Marie Guillet, Directeur du département industriel et logistique de Jones Lang LaSalle, à l'initiative de ce projet. En effet, un bâtiment logistique de classe « A » construit aujourd'hui n'a pas les mêmes atouts qu'un entrepôt construit il y a dix ans... « Nous constations un manque de visibilité sur le marché car les bâtiments de classe « A » ont des valeurs locatives différentes. TLOG permettra notamment d'améliorer la lisibilité des valeurs locatives », précise-t-il. « Une équipe multidisciplinaire, parmi les membres d'Afilog, a participé pendant un an à ce chantier avec comme objectif d'établir une grille d'évaluation commune, transparente et utilisable par tous les acteurs de la logistique », détaille Laurent Horbette, Directeur Général de Gemfi – Groupe Gicram. Trois critères ont été retenus : les prestations techniques (aspects liés au développement durable, autorisations ICPE, possibilité d'extension, multi-modalité, etc.), la localisation (secteur géographique, fiscalité, bassin de population, etc.) et l'occupation (période ferme restante, vacance, etc.).
« Nous avons défini pour chaque critère un nombre de points. Si la note est au moins de 50% sur un critère, alors l'entrepôt recevra un « A » et sera qualifié de « bâtiment A-A ». Cette grille est évolutive et pourra éventuellement faire l'objet ultérieurement de modifications si nécessaire », explique Hugues Braconnier, Directeur de l'investissement logistique d'Axa Real Estate. Comme vous l'aurez compris, si vous dépassez les 50% pour les trois critères, vous obtiendrez la note de « A-AAA ». Cette grille a déjà été testée sur des actifs des membres d'Afilog. Il ne reste plus qu'à la diffuser et à en généraliser la pratique ! JF
Photo : Claude Samson, Président d'Afilog,
et
Caroline Ceccaldi, Directrice d'Afilog ©JF
 
   
  Photo : (de gauche à droite) Hugues Braconnier, Directeur de l'investissement logistique d'Axa Real Estate, Jean-Marie Guillet, Directeur du département industriel et logistique de Jones Lang LaSalle, et Laurent Horbette, Directeur Général de Gemfi – Groupe Gicram ©JF  
   
 
SITL
L'UNTF
fait le point
sur la
démarche IFS
Sandra Olano, Directrice Générale Déléguée du Groupe Olano, Vanessa Duprez, Responsable Hygiène Sécurité Environnement chez STG, Jean-Yves Gautier, STG, Alain Tardy, Directeur Déploiement GS1 France Gendi et Philippe Boislard, Directeur Logistique Socopa se sont réunis autour de Jean-Paul Meyronneinc, Délégué Général UNTF pour aborder le thème : « Sécurité alimentaire, traçabilité : face à ces nouvelles exigences, comment mieux partager les contraintes et opportunités ? Les Groupes Olano et STG sont venus témoigner sur les apports (avantage concurrentiel, fédération des équipes, amélioration continue, capacité à répondre aux cahiers des charges...) de la démarche IFS Logistique qu'ils ont suivie, mais aussi sur les difficultés rencontrées (culture orale, investissement temps, renouvellement annuel) et les facteurs clés de succès (engagement de la direction, nomination d'un Responsable de projet...). Philippe Boislard a quant à lui souligné la complémentarité de ces démarches IFS Logistique avec celle de l'IFS Food, qu'il doit adopter en tant que fabricant agroalimentaire. « Nous sommes preneurs de cette démarche et espérons qu'elle va se développer chez d'autres transporteurs adhérents à l'UNTF », a-t-il déclaré. Alain Tardy a rappelé l'existence d'un petit livret « Standards GS1 du transport et de la Logistique » pour guider « les entreprises dans la mise en œuvre de standards leur permettant d'enregistrer en automatique toutes les données de traçabilité ». Sur le plan du coût, STG estime la mise en œuvre de sa démarche IFS Logistique à 100 K€ pour démarrer + 30 K€ par site et par an. CP
Photo : table ronde UNTF © C.Polge
 
   
 
 
 
SITL
Nomadvance
bouscule
le marché
du vocal
Suite à une analyse du marché du vocal, l'expert en mobilité Nomadvance lance VoiceXtreme, une solution qu'il a lui-même créée « pour simplifier l'utilisation des technologies de reconnaissance vocale en entrepôt et en zone de production ». Plus simple à installer, connecter et utiliser, VoiceXtreme se veut aussi 30% plus économique. « En quoi notre solution est-elle révolutionnaire ?, interroge Salvatore Cappaï, PDG de Nomadvance. Elle est simple, ouverte et moins chère. 100% multimodale, elle peut fonctionner en full vocal, clavier /écran ou mixte. Compatible Unix, Linux, AS400, Serveur Web, Windows via Citrix ou TSE, elle est intégrable facilement et à moindre coût. Elle est utilisable avec tous les terminaux comportant une carte audio, ne nécessite pas de serveur intermédiaire (le process métier est dans le WMS et non dans le terminal) et est capable de vocaliser des processus existants. Enfin, elle peut fonctionner en mode locuteur indépendant sans apprentissage, dépendant (apprentissage complet possible pour un fort accent, par exemple) et mixte (ex : 10% de mots non reconnus pour cause de zézaiement).» Acsep, Boulanger, DHL, Essilor, Generix Group, ID Logistics, Mobois, ND, Sew-Usocom et Vente-Privée.com ont déjà choisi VoiceXtreme. La solution, qui peut être installée en quelques jours, s'appuie sur les moteurs de Nuance et de Loquendo. Une trentaine de pilotes dans de très grands groupes seraient aussi en cours. De quoi en effet « révolutionner le marché du vocal », ou pour le moins le « bousculer » à terme, comme le déclare Salvatore Cappaï. En tout cas, pour le moment, Nomadvance conserve sa carte de revendeur Vocollect et maintient les installations clients effectuées avec le matériel du leader actuel du marché du vocal... CP
Photo : © Nomadvance
 
   
 
Messagerie
Le sort de
Sernam
sera fixé dans
deux semaines
Finalement, le tribunal de Commerce de Nanterre a reporté hier au 10 avril sa décision concernant Sernam (voir NL 1381), dont l'activité se poursuit jusqu'à cette date. Cela laisse deux semaines supplémentaires Geodis et à l'Etat français pour essayer de convaincre la Commission européenne de ne pas imposer au candidat repreneur de rembourser à l'Etat les 642 M€ de subventions survenues avant la privatisation de Sernam. Rappelons que Geodis est candidat à une reprise partielle des activités de Sernam (concernant la moitié de ses 1.600 salariés). JLR  
 
L’équipe de Supply Chain Magazine vous attend à la SITL (Parc des Expositions de Paris nord Villepinte) Hall 6 stand R116 (à l’entrée de la salle Agadir) du mardi 27 au vendredi 30 mars. Pendant toute la durée du salon les actualités les plus marquantes et le « scoop du jour » seront dans votre Newsletter quotidienne. Pierre Monceaux vous attend également sur le stand de Supply Chain Event, le salon organisé le 21 et 22 novembre prochains par Reed Expositions et Supply Chain Magazine.  
 
 
Fapics
La compétition
« The Fresh
Connection »
prend
de l'ampleur
Ce ne sont pas moins de 210 équipes représentant 16 pays qui participent à la compétition internationale 2012 du jeu «The Fresh Connection» (contre neuf ayant pris part à la finale l'année dernière en Italie). Les mieux représentés sont les Pays Bas (patrie originelle des créateurs du jeu, Involvation) avec 64 équipes, suivis par l'Afrique du Sud (36), la Belgique (21), le Danemark (18) et en cinquième position... la France avec 15 équipes ! Ce qui est clairement un bon début pour la première fois que Fapics promeut la compétition en France. Les autres pays participants sont l'Allemagne, l'Angleterre, l'Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, les Etats-Unis, Hong Kong, l'Italie, le Japon et la Russie. En termes de multinationales se sont inscrites des équipes de : Abbott, BASF, Canon, Coca Cola, Danone, Dow Chemical, Ernst & Young, Etam, General Electric, Heineken, Honeywell, Intel, Janssen, John Deere, Johnson&Johnson, Kraft Foods, Mars, la NASA, Nestlé, Philips et Thyssen. Toutes ces équipes sont parties depuis le 5 mars pour 12 semaines de compétition. La finale nationale du jeu se déroulera dans les locaux de l'ESCP le Jeudi 14 Juin, au moment du congrès de Fapics (et non le 21 juin comme prévu initialement), avant la finale internationale en septembre à Barcelone. Allez la France !!! CP
Pour en savoir plus : CLIQUEZ ICI
 
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner. Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner) vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
28 mars 2012

MARS


Mardi 27 au
vendredi 30
Salon
SITL Europe
« L'événement
logistique
de référence
en Europe ! »

De 9h00 à 18h00
Paris Nord
Villepinte, Hal
l 6


Mardi 27 au
vendredi 30
Salon
ECO Transport
& Logistics
« 1er salon
international
des technologies environnementales
dédiées
au transport et
à la logistique »

De 9h00 à 18h00
Paris Nord
Villepinte, Hal
l 6



Jeudi 29
De 10.00 à 17.00
Pavillon Kléber Paris 16e
« THINKING
RETAIL ! EVENT
Sommet
Européen TXT
pour la
distribution »

Avec les
interventions de :
Desigual
Guess
Louis Vuitton
Malletier
Verywear
Partenaire :
SCMagazin
e



AVRIL


Mardi 3
Mercredi 4
Jeudi 5

Formations
MÖBIUS
en partenariat
avec SCMagazine
« Prévision de
la Demande »

Mardi 3 avril
« S&OP et Gestion
de la Demande »

Mercredi 4 avril
« Optimisation
des Stocks »

Jeudi 5 avril
De 9h00/13h00
14h00/18h00
Paris



Mercredi 11

Journée
organiséee par
LE HAVRE
« Le Havre,
votre solution logistique reefer Import/Export »

Partenaire
SCMagazine
De 11h00 à 15h30
Espace Rungis
Fleurs 11
6
94150 Rungis



Jeudi 19
Retail Chain'2012
« Vers une
logistique
orientée clients »

Partenaires :
DHL, SAP, NEOLOG
Partenaire presse :
SCMagazine
Cité des Échanges
Lill
e



MAI

Jeudi 31 et
vendredi 1er juin
Formation
EURODECISION
« Méthodes et
pratiques de
la prévision
des ventes »

Intervenant :
Régis Bourbonnais
de l'Université
Paris Dauphine
Partenaire :
SCMagazine
De 9h à 17h30
Paris La Défen
se



JUIN

Mercredi 13
LOGISTIAA
« Le rendez-vous
professionel
de tous les acteurs
de la chaîne
logistique
agroalimentaire »

Partenaire presse :
SCMagazine
De 8h30 à 17h30
Stade Rennais
Renne
s