Trophée
Le coup de cœur
de l'Agora pour
Supply Chain
Magazine
Mardi 26 juin, Supply Chain Magazine s'est vu remettre « Le coup de Cœur » du club Agora du Supply Chain Management. Le trophée a été remis par un représentant du bureau, en l'occurrence Gaël Prigent, Supply Chain Manager de France Boissons et par un représentant des partenaires : Eric Decroix, DG France de FM Logistic. L'équipe de Supply Chain Magazine a tenu a remercier chaleureusement Michael Lejard, à l'initiative de ce club ainsi que tous les membres qui depuis 7 ans le font vivre. Depuis sa création en 2005 Supply Chain Magazine accompagne le développement de l'Agora qui réunit avec ses différentes déclinaisons (Lyon, Lille, Bruxelles) près de 200 managers de la Supply Chain. Au cours de cette même soirée qui se déroulait dans le cadre du restaurant « La Maison Blanche » s'est tenue une Table Ronde sur le thème « Comment les innovations techniques et managériales façonneront la Supply Chain de demain ». Laurent Grégoire, Fondateur du groupe Supply Chain & Achats des centraliens, Pierre Georget, Directeur de GS1, Dominique Thisse, Operations Director de Pfizer France et Yannick Meiller, Professeur à l'ESCP ont pu échanger leurs points de vue. Après ce débat organisé et animé par Hervé Galon (qui réalise, entre autre, le célèbre « Bétisier » de SCM ), Jean-Philippe Guillaume a interviewé Jean Oberlé, vice-Président Transport « groupe » de Schneider Electric. La soirée s'est poursuivie par un repas au cours duquel les 130 participants ont pu échanger dans le climat convivial qui est en quelque sorte la marque de fabrique de l'Agora. Rappelons que ce club de réflexion est réservé aux managers en charge des opérations et de la Supply Chain au sein des entreprises industrielles ou de la distribution. Son comité d'organisation est composé de Marc de la Fons, PDG de la Sodis, Cyrille Antoine, vice-Président Supply Chain de Logo Luxury Eyewear, Didier Bruel, VP Distribution Europe de Technicolor, Jean-Christophe de Kerchove, Directeur des opérations Benelux d'Air Liquide Medical, Jacques Fougerousse, Supply Chain Manager, Clémentine Mermet Des Dranges, Directeur Supply Chain et Opérations de Warner Music, Guillaume Prenot, Directeur des opérations de la 20th Century Fox Pathe Europa, Xavier Spitzmuller, Directeur Supply Chain de Rottendorf pharma. EOL, FM Logistic, Generix Group, Savoye, Diagma en sont les partenaires.
Plus de renseignements
sur le club Agora, CLIQUEZ ICI
 
   
   
  Photo ci-dessous (de gauche à droite) : Gael Prigent (France Boissons), Audrey Zugmeyer (SCM),
Jean-Philippe Guillaume (SCM), Cathy Polge (SCM) tenant le trophée dans ses mains, Eric Decroix (FM Logistic)
 
   
  Photo ci-dessous : la table ronde (de gauche à droite)
Laurent Grégoire, Dominique Thisse, Pierre Georget
et
Yannick Meiller
 
   
 
 
 
Nos lecteurs
ont la parole
La traçabilité,
une révolution
en marche
Nous vous rappelons que la rubrique « Nos lecteurs ont la parole », est destinée à recueillir vos avis sur différents sujets. Aujourd'hui la société Zetes nous adresse une contribution réalisée par 2 spécialistes de la traçabilité :
« Récemment encore, la traçabilité s'appuyait sur le principe d'identification par lot. Cependant, des évènements d'envergure mondiale, tels que la crise de la vache folle, ont augmenté les exigences en la matière. La notion de traitement à l'unité s'est développée et avec elle des techniques d'identification plus évoluées et sécurisées, tel que le Datamatrix ou le Databar. Aujourd'hui, qu'il s'agisse de répondre à des enjeux de sécurité sanitaire, juridiques ou économiques, la traçabilité revêt une dimension stratégique pour toutes les entreprises. Dans cet article, nous vous proposons d'explorer les raisons et les impacts d'une évolution des besoins si rapide, mais aussi de découvrir comment certains secteurs, mieux que d'autres, tirent partie de cette véritable révolution ».
Pour accéder à l'intégralité
de cet article, CLIQUEZ ICI
 
 
Outils SCM
Apriso lance
un module de
traçabilité
amont et aval

La logistique et la production doivent travailler main dans la main dans une logique de satisfaction client (customer fulfillment). C'est cette vision, adoptée depuis longtemps par l'éditeur américain Apriso, qui a inspiré ce dernier pour développer un nouveau module de sa solution Flexnet (à la fois MES et WMS), le G-TAG (Global Trace and Genealogy), lancé dernièrement sur le marché. L'objectif de cette plate-forme web de traçabilité est de permettre de synchroniser le Supply Chain et de donner une vue complète, en temps réel, des historiques et des localisations des différents matériaux, sous-produits et produits sur la chaîne, en amont comme en aval, à la fois pour les équipes internes et les fournisseurs. Dans un premier temps, Apriso destine G-TAG à l'industrie des matériels médicaux, très réglementée. « Ce module intéresse également toutes industries qui demandent beaucoup d'assemblage de composants, comme l'automobile ou l'aéronautique, ou encore l'industrie du luxe, pour lutter plus efficacement contre la contre-façon » nous indique Tom Comstock, vice-Président exécutif chargé du marketing et de la stratégie chez Apriso. JLR
Photo : Tom Comstock, vice-Président exécutif d'Apriso
 
 
 
 
Température
dirigée
La prochaine
AG de
Transfrigoroute
Internationale
aura lieu à Lyon
sur le thème
de la livraison
urbaine
L'assemblée générale de Transfrigoroute International (qui rassemble une quinzaine d'associations nationales en Europe et au Maghreb) se déroulera cette année en France, à Lyon, les 25 et 26 octobre. C'est donc Transfrigoroute France qui se charge de l'organiser. Le thème de cette assemblée est d'ores et déjà programmé. La « livraison en milieu urbain » sera le fil conducteur de ces journées. Un sujet particulièrement d'actualité et source de préoccupation pour les transporteurs. En effet, l'accès aux centres urbains ne cesse de se complexifier et les contraintes réglementaires de s'alourdir (les restrictions à la circulation, l'instauration prochaine des ZAPA, etc.). « Les contraintes diffèrent d'un pays à l'autre et d'une ville à l'autre », rappelle Jean-Marc Platero, Président de Transfrigoroute France. Sans compter les décalages qui existent parfois entre la réglementation et les besoins des professionnels... La journée du 26 octobre sera l'occasion de mettre à l'honneur la livraison urbaine. Il s'agira, dans un premier temps, de dresser un panorama des pratiques en Europe puis de débattre des solutions techniques, organisationnelles et réglementaires. « Nous souhaitons lancer une réflexion sur ce sujet et mettre autour de la table pour en discuter tous les acteurs concernés », explique Jean-Marc Platero. Des professionnels seront invités à témoigner (LR Services, Casino, Transport Deret, Carrier, Air Liquide, Lecapitaine, etc.) ainsi que deux villes, Lyon et Londres, connues pour leur pro-activité en matière de livraison urbaine. Pour mémoire, Transfrigoroute France est un organisme d'études techniques et économiques du transport sous température dirigée, constitué d'entreprises et d'organismes « acteurs du froid » (transporteurs, carrossiers, constructeurs d'engins, groupes frigorifiques, laboratoire d'essai, etc.). Sa raison d'être ? « Promouvoir les actions et les moyens susceptibles de favoriser le développement du transport par route des denrées périssables, ainsi que la qualité des équipements et des prestations des entreprises ». Transfrigoroute France mène actuellement plusieurs travaux portant sur différentes problématiques : CO2 charte Ademe, circulation hivernale, guides des bonnes pratiques hygiène, température au chargement, évolutions réglementaires. « S'agissant du guide des bonnes pratiques hygiène, nous sommes en train de réviser, avec le soutien de l'UNTF (Union Nationale du Transport Frigorifique), l'édition publiée dans les années 1990. Ce document nécessitera une validation de trois ministères (Agriculture, Finances et Santé). Son objectif est de donner aux professionnels des outils leur permettant d'être en conformité avec les obligations réglementaires. En outre, il vise à rassurer les organes de contrôles ainsi que les clients », illustre Valérie Hammer, secrétaire général Transfrigoroute France. JF
Photo 1 : Valérie Hammer, Secrétaire général Transfrigoroute France, et Jean-Marc Platero, président de Transfrigoroute France ©JF
Photo 2 :  Véhicules « Piek » ©JPM
 
   
   
 
Supports de
manutention
Pall-ex dévoile
ses plans pour
son réseau
français

 
Le Groupe Pall-Ex, spécilaliste du fret palettisé en Europe, a annoncé son intention de lancer un réseau opérationnel en France d'ici la fin de l'année. Avec un partenaire déjà en place, le réseau Hub & Spoke unique à Pall-Ex opérera à partir de son hub géographique positionné au centre de la France. Cette annonce fait suite au lancement de Pall-Ex Roumanie en décembre 2011, et verra Pall-Ex France rejoindre les réseaux existants en Italie, sur la péninsule Ibérique et en Grande Bretagne. L'ajout du réseau français constitue une étape décisive pour cet opérateur qui souhaite mettre en place « le premier réseau paneuropéen de distribution de fret, reliant directement ses opérations au Royaume-Uni avec la France, l'Espagne, le Portugal, la Roumanie et l'Italie ». Le concept de Pall-Ex, pour la distribution des biens, implique un réseau d'entreprises régionales indépendantes à travers l'Europe, échangeant, à travers les Hubs Pall-Ex, leur fret palettisé. « Comme avec les autres réseaux Pall-Ex France se traduira par des coûts de distribution plus faibles pour les fabricants français, importateurs et distributeurs, car leurs produits ne nécessiteront plus de transport dédié pour chaque zone », prétend le porte-parole de l'entreprise. « Notre nouveau partenariat en France représente une phase historique dans notre ambition d'étendre notre réseau à travers l'Europe. L'expansion rapide que nous avons réalisée au cours des deux dernières années démontre clairement le succès de notre modèle opérationnel et de notre approche sur le marché. Cela nous positionne comme un acteur de premier plan dans l'industrie en ayant de solides réseaux dans l'Ouest et l'Est de l'Europe. Bien que n'étant pas le premier réseau de palettes en France, je crois que nous serons les seuls à vraiment maximiser la solution d'entreprise qu'offre le modèle. Au Royaume-Uni, nous sommes le premier opérateur avec plus de 100 dépôts membres à travers le pays et il est maintenant temps de commencer à construire une solution similaire en France.» JPG  
   
 

 
 
Ferroviaire
Quand
les tournesols
prennent
le train…
Cargill, acteur majeur de la transformation de céréales et d'oléagineux, vient de confier à Fret SNCF la totalité de ses acheminements ferroviaires de tournesol et de colza vers ses usines de Montoir-de-Bretagne et de Saint-Nazaire. A compter du 1er juillet prochain, Fret SNCF va assurer chaque année l'acheminement de 450 trains de graines de colza et de tournesol qui seront transformées par Cargill en huile. 250 trains de tournesol viendront ainsi approvisionner le site de Saint-Nazaire, qui produit 40% de l'huile de tournesol en France, depuis le Centre et le Sud-ouest de la France. 200 trains de colza, venant du Centre de la France, seront acheminés sur le site de Montoir-de-Bretagne, où les graines seront transformées soit en huile, soit en composant servant à la production d'agro carburants. Au total, ce sont près de 450.000 tonnes d'oléagineux qui seront transportées chaque année par Fret SNCF dans le cadre de ce contrat courant jusqu'à juin 2015. « Le renouvellement de ce contrat est important pour Cargill à plus d'un titre. D'abord parce que nous sommes soucieux de limiter notre impact environnemental et pour chaque train, ce sont 50 camions de moins sur les routes. De plus, le rail répond parfaitement à nos besoins de transport de masse sur de longues distances » a commenté Marcel Combot, Directeur commercial chez Cargill France. JPG  
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
28 juin 2012

JUILLET

Mardi 10
FORUM D'ÉTÉ
Organisé par
SCMagazine
« Comment piloter
une Supply Chain Mondiale ? »

Partenaires :
ESCP EUROPE
et l'ASLOG
De 9h00 à 17h00
ESCP Europe
Paris 11
e



OCTOBRE

Jeudi 4 et
Vendredi 5
Formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

De 9h00 à 12h45
et de 14h00 à
17h30
Paris- La Défense