Forum d'été
Plus de
650 inscrits
et un nouveau
partenaire
A 11 jours de l'événement, le Forum d'été enregistre déjà plus de 650 inscrits. Rappelons que cette grande manifestation gratuite organisée par Supply Chain Magazine en partenariat avec l'ESC-Europe aura pour thème cette année : « Comment piloter une Supply Chain mondiale ». Au programme de nombreux orateurs dont Olivier Grienenberger, Global Supply Chain Director de Plastic Omnium qui présentera et commentera le passage « d'une Supply Chain Internationale à une Supply Chain Mondiale ». Le Forum d'été réuni également des partenaires qui pourront vous recevoir et vous informer au moment de l'accueil, des pauses et du déjeuner. Depuis cette semaine la société Servigistics a rejoint le groupe des sociétés représentées, à savoir : GT Nexus (Premium), a-SIS, Dynasys, Generix Group, Fapics, Futurmaster, Infor, MGCM, Orium, SAP, Servigistics, Supply Chain Event, et Tools Group.
Programme complet, renseignements pratiques et inscriptions en ligne, CLIQUEZ ICI
 
 
 
 
Evènement
Succès pour
la 2e édition
du colloque de
logistique
urbaine de
l'Université de
Nantes
La logistique urbaine est définitivement un thème attractif ! Environ 130 personnes ont assisté avant-hier à la deuxième édition du colloque de logistique urbaine organisée conjointement par l'Université de Nantes, le Laboratoire d'Economie et de Management de l'Université de Nantes (LEMNA) et l'IUT de Saint-Nazaire. Une journée particulièrement riche en contenu. La matinée a été consacrée à des sujets tels que l'importance de la qualité de l'information dans les projets collaboratifs, les mesures de performance d'un système mutualisé, les problématiques futures du transport de marchandises en ville, etc. S'agissant de la mutualisation, Bruno Durand (Université de Nantes) s'est montré optimiste : « On observe une évolution très forte depuis à peine deux ans. Les acteurs partagent davantage leurs informations ». Marie-Pascale Senkel (Université de Nantes) a évoqué des projets de logistique urbaine de « troisième génération », en lien avec la nécessité de disposer de la bonne information au bon moment et au bon endroit. Jesus Gonzales-Feliu (Université de Lyon 2 – LET) a présenté sa réflexion sur les moyens de mesurer la performance d'un système mutualisé de livraison urbaine. « La mutualisation est la mise en commun de ressources physiques ou virtuelles entre au moins deux acteurs différents », a-t-il rappelé. Et de poursuivre : « Nous avons défini un tableau de bord hiérarchique, spécifique à la logistique urbaine, qui recense sept indicateurs principaux. Nous les avons regroupés en trois catégories : économique, qualité, environnemental & social ». Jesus Gonzales-Feliu a également partagé avec l'auditoire les résultats d'une simulation. « Nous avons travaillé sur une zone de 3-4 communes autour de Bobigny en choisissant 400 tournées vers Paris (situation initiale). Puis, nous avons élaboré trois scénarios en enlevant des tournées grâce à la mutualisation : S1 (375 tournées), S2 (350 tournées) et S3 (300 tournées) ». Les résultats sont extrêmement intéressants car ils mettent en évidence que les gains générés par la mutualisation en termes de nombre de kilomètres, contrairement au taux de chargement aller, ne sont pas linéaires : -14,9% avec le S1, -0,1% avec le S2 et -1,3% avec le S3.
Toujours au cours de cette matinée, Jean-Luc Fournier (groupe Deret) a rappelé que depuis quelques mois, le groupe Deret exploite un ELU (espace logistique urbain) de 350 m2 dans le centre-ville de Lyon et que le choix de la collectivité est en grande partie lié au matériel utilisé (camions électriques). Marc Vu Quang (groupe La Poste) a déploré le nombre insuffisant d'ELU en France, tout en reconnaissant que « l'arbitrage des collectivités entre logement et logistique n'est pas simple ». JF
Photo ci-dessous : Marie-Pascale Senkel et
Bruno Durand
(Université de Nantes) ©JF
 
   
  Photo ci-dessous : Jesus Gonzales-Feliu
(Université de Lyon 2 – LET) ©JF
 
   
 
Evènement
(suite)
Retour sur
des initiatives
exemplaires


L'après-midi a, quant à elle, été l'occasion de revenir sur certaines initiatives (Distripolis, projet LUMD), de dresser un état des lieux de la recherche en transport de marchandises, d'évoquer les impacts de l'affichage CO2, de développer le cas des points de retrait des colis, des casiers électroniques, etc. La parole a été donnée au club du dernier kilomètre de livraison, lancé en mai 2011 et dont l'objectif est « de devenir le vecteur politique des propositions vers des livraisons plus respectueuses de l'environnement, plus efficaces pour l'emploi et la fluidité du transport ». En résumé, une action de lobbying auprès des pouvoirs publics. Geodis a présenté la démarche de coopération entre Distripolis et la communauté urbaine de Strasbourg. Strasbourg est en effet une des cinq villes à avoir participé au pilote (avec Lille, Toulouse, Paris et Versailles). Un des éléments clefs qui en ressort est que la coopération entre collectivité et acteur privé est nécessaire pour lancer ce genre de projet innovant. Le déploiement du pilote à Strasbourg se fait très progressivement. Pour l'instant quatre véhicules électriques y roulent sous la bannière Distripolis. D'une manière générale, une des difficultés majeures à laquelle se heurte le prestataire est la recherche et la disponibilité du foncier en centre-ville. Christophe Poteloin (Presstalis) a réalisé une intervention sur le projet LUMD (voir NL 1.315). Pour mémoire, LUMD est une plate-forme d'intermédiation sur internet. Ce projet propose d'identifier, d'assembler et de commercialiser les capacités résiduelles disponibles de différents transporteurs présents sur une ville ainsi que les capacités d'entreposage. « LUMD, c'est du co-voiturage de la logistique ! », résume Christophe Poteloin, qui ajoute : « Plutôt que de créer des nouveaux schémas, essayons d'utiliser les schémas existants en les optimisant ». La phase de R&D s'est terminée fin 2011. L'outil est en cours d'industrialisation et devrait être prêt début 2013. Christophe Poteloin souhaiterait dans la foulée déployer un démonstrateur dans une ville. Des discussions ont lieu actuellement, notamment avec Strasbourg. JF
Photo : Christophe Poteloin, Directeur du développement de Presstalis) ©JF
 
 
 
 
Formation
2011,
année de la
restructuration
pour
Promotrans



Le groupe Promotrans, association pour la promotion sociale et la formation professionnelle dans les transports et les activités auxiliaires, a tenu hier son Assemblée Générale. Suite à une réduction drastique de ses ressources en 2009, relevant elle-même d'une modification surprenante des règles de répartition de collecte des ressources fiscales, Promotrans avait été contrainte à des fermetures de sites et des arrêts d'activité brutaux l'année suivante. 2011 est qualifiée « d'année de la restructuration » par l'association qui a changé de dirigeants puisque Gérard Cardon est revenu à la Présidence, après que Bruno Rouy ait assuré cette mission durant 15 ans, et Henri Kissi a été promu Directeur Général, succédant ainsi à Patrick Marcet qui l'a été durant 34 ans. Par ailleurs, la création des quatre Directions Centrales de Région est à présent opérationnelle. Toutefois, le bilan 2011 est marqué par des baisses du nombre de personnes formées (41.941, soit moins 3.376 par rapport à 2010), des ressources (51.378 K€, soit moins 500 K€), du CA (31.902 K€, soit moins 643 K€) et du résultat net (76 K€ vs 648 K€ en 2010). « Malgré ces résultats peu satisfaisants, nous sommes persuadés que le nouveau dispositif opérationnel a permis à l'Association de limiter les répercussions de la conjoncture économique », a déclaré Gérard Cardon. Le développement de Promotrans va s'orienter notamment vers la poursuite des actions auprès des pouvoirs publics et des organisations professionnelles et syndicales pour recouvrer les ressources supprimées ; l'achèvement de la restructuration pour optimiser la synchronisation entre le siège et les Directions régionales ; la relance des activités internationales vers l'Europe de l'Est et du Centre (Roumanie, Bulgarie en plus de la Hongrie) ainsi que vers le Maghreb (Maroc), sans oublier les nouvelles formations découlant des évolutions réglementaires (nouveau permis de conduire en 2013, qualification professionnelle des conducteurs de VL, etc.). CP
Photo 1 : Gérard Cardon, Président du Groupe Promotrans ©Promotrans
Photo 2 :
Henri Kissi, Directeur Général du Groupe Promotrans ©Promotrans
 
 
Fournitures
de bureau
Spicers choisit
Infor pour
la gestion de
la demande
Infor annonce que Spicers, le distributeur de fournitures de bureau, a choisi Infor10 Demand Planning afin d'améliorer l'ajustement des stocks par rapport à la demande et d'accroître le taux d'exécution des commandes tout en renforçant le service clientèle. Spicers compte plus de 16.000 références et 15 collaborateurs responsables de la planification de l'approvisionnement dans différents centres de distribution. L'outil sera utilisé pour toute l'entreprise. Il devra répondre aux critères de réassortiment.et permettra de gérer les changements de modèles. Objectif visé : améliorer le service clients du distributeur. Cette solution va remplacer le système existant en fin de vie. JPG  
 

 
 
Taxe
kilométrique
Qui va payer
la note ?
L'association de chargeurs AUTF et la CGI contestent devant le conseil d'état la légalité du décret organisant la répercussion de la taxe kilométrique dans les prix du transport. Rappelons qu'au 2ème semestre 2013, cette taxe sera prélevée sur tous les véhicules de transport routier supérieurs à 3,5 tonnes qui emprunteront le réseau national aujourd'hui gratuit, et certaines portions du réseau secondaire. Les montants de cette taxe, inconnus à ce jour, seront variables selon la taille et le poids des véhicules. Ils varieront également selon la région, et seront modulables en fonction de leur norme Euro (norme européenne antipollution). D'un montant estimé annuellement à 1,2 Mds€, cette taxe devrait être affectée à l'Agence de Financement des Infrastructures de Transports de France (AFITF). La loi a garanti aux transporteurs routiers la création d'un dispositif leur permettant de répercuter cette taxe dans leurs prix de transport, et a laissé à un décret le soin de fixer les modalités de cette répercussion. Dans un communiqué l'AUTF et la CGI contestent la légalité de ce décret publié le 6 mai dernier, et demandent au Conseil d'Etat son annulation. L'AUTF et la CGI dénoncent par ailleurs son « impact financier dans les organisations logistiques des industriels, négociants et distributeurs ». JPG  
 
e-commerce
Relais Colis
a choisi
Flowsrental
pour
variabiliser
ses coûts
Relais Colis spécialiste de la livraison de colis en points relais, a souhaité en 2012 réduire ses dépenses d'achat de cartons qui, par leur nature d'emballage perdu, n'étaient utilisés qu'une seule fois. Avec le système Flowsrental, les cartons sont remplacés par des contenants réutilisables, ce qui permet de supprimer les déchets d'emballage. D'un point de vue logistique, les supports ont pu être déployés sans bouleverser le schéma de préparation existant chez Relais Colis, puisque qu'ils ont été étudiés pour associer la légèreté avec des dimensions équivalentes aux cartons utilisés précédemment. Selon Flowsrental, le retour sur investissement aurait été immédiat pour Relais Colis qui a pu conserver ses fonds propres pour réaliser d'autres investissements. C'est Walther Falt Systems, société spécialisée dans les contenants, qui a été retenue pour la fabrication de ce nouveau parc dédié, dont le déploiement va commencer dans quelques jours. Rappelons que Flowsrental propose des contrats de location simple ou de services (traçabilité, logistique, etc.), pour tous types de contenants réutilisables plastique ou métallique. JPG  
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
29 juin 2012

JUILLET

Mardi 10
FORUM D'ÉTÉ
Organisé par
SCMagazine
« Comment piloter
une Supply Chain Mondiale ? »

Partenaires :
ESCP EUROPE
et l'ASLOG
De 9h00 à 17h00
ESCP Europe
Paris 11
e



OCTOBRE

Jeudi 4 et
Vendredi 5
Formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

De 9h00 à 12h45
et de 14h00 à
17h30
Paris- La Défense