Fluvial
Le projet
« Petite Seine
Grand Gabarit »
suit son cours
Le conseil d'administration de VNF, maître d'ouvrage du projet de mise à grand gabarit de la liaison fluviale entre Bray-sur-Seine et Nogent-sur-Seine, vient de décider de poursuivre les études. « Alors que le trafic fluvial sur la Seine à grand gabarit connaît une forte croissance depuis une dizaine d'années, une partie de la Seine en amont de Paris, appelée « Petite Seine », est freinée dans son développement par la capacité de l'infrastructure navigable entre l'écluse de la Grande Bosse et Nogent sur Seine, qui limite le tonnage des bateaux par rapport au reste du réseau navigable de la Seine Amont », rappelle VNF. Afin de stimuler l'activité économique locale et participer à l'objectif de report modal sur la voie d'eau, VNF a étudié et proposé au débat public (entre novembre 2011 et février 2012) cinq scénarios d'aménagement. Une majorité des acteurs s'est prononcée en faveur du troisième scénario, qui consiste à aménager la Seine (sur un tronçon de 27 km), de la Grande Bosse (à l'aval immédiat de Bray-sur-Seine) à Nogent-sur-Seine, pour le passage de bateaux de 2.500 tonnes. Il permettra de relier sans rupture de charge Nogent-sur-Seine au bassin parisien et au-delà, aux grands ports maritimes du Havre et de Rouen. Le conseil d'administration de VNF a également annoncé la mise en place d'une étape préliminaire aux études préalables à l'enquête publique, pour apporter des précisions supplémentaires sur les répercussions hydrauliques, hydrologiques et environnementales, ainsi que sur les aspects socio-économiques et financiers du projet. JF
Schémas : ©VNF
 
   
   
 
 
 
Immobilier
logistique
Argan revoit
son objectif
de croissance
à la hausse
Argan affiche une croissance de +13% de ses revenus locatifs sur le premier semestre 2012 par rapport à la même période de l'exercice précédent. Cette progression du chiffre d'affaires de 2,9 M€ (de 21,5 à 24,4 M€) s'explique « par l'évolution du patrimoine locatif émanant de la stratégie de croissance du groupe » : +4,6 M€ de loyers additionnels, -1,9 M€ de cessions, -0,2 M€ de vacances et +0,4 M€ de révision des loyers. La dernière opération de développement a été annoncée en juin dernier. Il s'agit de la livraison clefs en main, à Arvato Service Healthcare, d'une plate-forme de 20.400 m² située à Chanteloup-en-Brie, près de Marne La Vallée (77). Elle est louée dans le cadre d'un bail de six ans fermes. Ce site est doté d'un système de température dirigée permettant le stockage de produits à usage médical et pharmaceutique et dispose de plusieurs chambres froides à température positive et négative. En parallèle, Argan a bouclé son programme annuel d'arbitrage d'actifs considérés comme non stratégiques ou arrivés à maturité. Le patrimoine locatif du groupe s'élève au 30 juin 2012 à 953.500 m². Compte tenu des livraisons à venir, il atteindra 1.085.000 m² en fin d'année. « Sur la base du patrimoine détenu et de l'avancée du programme d'investissements contracté à ce jour, Argan revoit à la hausse son objectif de croissance des revenus locatifs pour 2012, de 16% à 18% », indique la foncière. JF
Photo : la plate-forme de Chanteloup-en-Brie livrée par Argan à Arvato Services Healthcare ©Argan
 
   
 
Immobilier
logistique
Sogaris adapte
sa plate-forme
de Rouen
pour le groupe
Bolloré
Sogaris vient d'obtenir l'enregistrement ICPE 1510 après les travaux de transformations de quatre mois qu'il a entrepris sur sa plate-forme logistique de Rouen Vallée de Seine (11.000 m²), utilisée jusqu'à présent pour le stockage de parfums par Sagatrans, une filiale du groupe Bolloré. Ce dernier avait en effet demandé à Sogaris début 2012, pour une partie du bâtiment (8 000 m²), l'enregistrement pour la rubrique ICPE 1510 et un arrêté préfectoral d'enregistrement autorisant le stockage de marchandises générales (plus de 500 tonnes de produits combustibles stockés). A l'origine, le bâtiment avait été conçu selon les prescriptions réglementaires ICPE 1432, autorisant le stockage de liquides inflammables. La plate-forme est désormais louée à deux sociétés du groupe Bolloré, Sagatrans et SDV LI, le contrat ayant été renouvelé jusqu'en 2015, sur une surface de 11.700 m² d'entrepôts et 420 m2 de bureaux et locaux sociaux. JLR  
 
 
 
Transport
Hausse
des prix
dans le fret
au premier
trimestre
« Les prix du transport de fret augmentent au premier trimestre 2012, à l'exception de ceux du transport maritime qui chutent de 12,7 %. La hausse la plus forte concerne le transport routier (+ 1,7%). Avec respectivement + 0,9% et + 0,6%, les progressions sont moins importantes pour le transport fluvial et le transport aérien », selon le Commissariat Général au Développement Durable. La baisse des prix du transport maritime est expliquée par la chute des prix du vrac. En glissement annuel, les prix enregistrent une régression de 4,4%. S'agissant du transport routier, la hausse est plus marquée pour le transport international (+3,1%). En glissement annuel, les prix progressent de 2,6% par rapport au premier trimestre de 2011. A l'inverse, la majoration des prix du transport fluvial est due à la croissance du coût du transport national (+2,2%). Les prix ont augmenté de +6,4% par rapport à la même période l'année précédente. Pour l'aérien, les prix augmentent de 8,5% par rapport au premier trimestre 2011. Les destinations pour lesquelles la tendance est particulièrement marquée sont la zone Asie-Pacifique avec +18,2%, suivie par le Moyen-Orient (+15,1%). « Dans les activités logistiques, les prix de la manutention (+1,3%) et de l'entreposage (+0,7%) sont en hausse », constate également le Commissariat Général au Développement Durable. L'augmentation des prix de l'entreposage est justifiée par des revalorisations de contrat. Par ailleurs, « les prix de la messagerie-fret express et ceux des autres services de poste et de courrier diminuent respectivement de 0,8% et de 0,9% ». JF
Graph : indices des prix du transport de fret – référence 100 en 2006 ©Commissariat Général au Développement Durable
 
   
 
Chariots de
manutention
Des AGV
à louer en
longue durée
chez
Jungheinrich
L'offre de Location Longue Durée (LLD) proposée par Jungheinrich Financial Services, la filiale de financement 100% intégrée au groupe Jungheinrich, s'étend désormais aux chariots autoguidés, communément appelés AGV (Automated Guided Vehicle). Le client a le choix dans la durée de location, qui peut s'étendre de 12 à 84 mois. Avec la possibilité d'adapter ses chariots à ses besoins. Au terme du contrat, il peut également basculer sur la dernière technologie Jungheinrich. JLR  
   
 

 
 
E-commerce
L'allemand
Skatedeluxe
s'équipe en
SSI Schaefer
Ce n'est pas parce que les entrepôts sont petits qu'ils ne doivent pas disposer de rayonnages adaptés. C'est même parfois le contraire. Le e-commerçant allemand Skatedeluxe OHG Schimberg, spécialisé dans les articles destinés aux skateurs et aux snowboardeurs (12.000 articles de plus de 250 marques : planches, vêtements, chaussures, accessoires), en est un bon exemple. Cette start-up créée il y a 6 ans a ouvert son premier bâtiment logistique en 2010, sur 2.000 m² à Eschwege, une petite ville située au centre de l'Allemagne, dans le land de Hesse. Pour l'équipement intérieur, elle a fait appel à SSI Schaefer, qui lui a conçu une installation de rayonnages à étagères sur deux niveaux, permettant de ranger près de 64.000 articles et comprenant 10.000 bacs et de nombreux tiroirs.
Outre un rayonnage grands volumes double profondeur qui sert pour les nouvelles livraisons, l'intégrateur allemand a également créé un dispositif spécifique de rangement à bras porteur pour entreposer les skate boards et les snow boards. Skatedeluxe, qui compte aujourd'hui 240.000 clients et emploie près de 100 personnes sur 3 sites, prévoit déjà d'étendre la collaboration avec SSI Schaefer pour la prochaine extension. JLR
 
   
   
 
Développement
durable
Chronopost
compense tout
son CO
2
Depuis le 1er juillet, la compensation CO2 est intégrale chez Chronopost. Conformément à son programme Total Zero initié par GeoPost et le Groupe La Poste, le spécialiste français de la livraison express de colis de moins de 30 kilos s'est engagé à assurer la neutralité carbone intégrale de son activité (transport, bâtiments, papiers, emballages), sans surcoût pour ses clients, particuliers comme entreprises. Concrètement, cette compensation consiste à financer trois projets grâce à un partenariat noué avec CDC Climat, une filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations. Il s'agit de la reforestation en Colombie, l'installation de poêles et lampes à biogaz au Cambodge, et un processus innovant de déshydratation de la luzerne en France. Rappelons par ailleurs que l'expressiste a réduit ses émissions CO2 par colis de 18,4% entre 2007 et 2011. JLR  
 
e-commerce
Neolys
enregistre
cinq nouveaux
clients
Le prestataire logistique a de quoi s'occuper en cette période de soldes. Son portefeuille clients s'est récemment étoffé de cinq nouveaux e-commerçants (sa spécialité).
Il s'agit de Bestmarques (ventes privées de grandes marques, de produits d'exception aux enchères, de collections d'oeuvres d'art à des prix exceptionnels), Bébé Premium (articles de puériculture haut de gamme), MonCornerBio (cosmétiques et produits d'hygiène et de beauté bio), NGF Golf et Sanook (nutrition et vente de compléments alimentaires). Neolys revendique à e jour une cinquantaine de clients e-commerce. JLR
 
 
Stratégie
Jérôme Bour
surfe sur le
redressement
productif


Vous avez bien lu, il s'agit de Jérôme Bour, et non pas d'Arnaud Montebourg, notre Ministre du redressement productif. Dans une tribune envoyée à la presse, le PDG de l'éditeur DDS Logistics profite de la volonté politique de «redressement productif» de la France pour insister sur l'importance du facteur logistique dans l'opportunité de délocaliser on non sa production et ses approvisionnements dans des pays à bas coûts. « Il est primordial de calculer à leur juste mesure l'ensemble des dépenses induit par une logistique de transport lointain quand on sait que les coûts de sourcing, par exemple en Chine, représentent en moyenne de 30 à 50% du prix de revient d'un produit alors qu'ils sont de 3 à 10% si l'entreprise choisit un approvisionnement de proximité ! » énonce-t-il. Ne pas oublier donc de lister et chiffrer tous les postes de dépense pour éviter les mauvaises surprises : transport (y compris la hausse du coût du baril) et entreposage mais aussi dédouanement, frais financiers (stock flottant), administratifs (lettres de crédit...), change, suivi qualité (certification, documentation, ...), ou encore assurances. « Pour prendre la bonne décision en matière de délocalisation et choisir le pays de sourcing, le mieux est de réaliser des simulations de coûts et de comparer les situations » conseille-t-il en indiquant en passant qu'il existe différents outils (ndlr : dont ceux de DDS Logistics) qui permettent d'estimer précisément en amont le coût total à destination « mais aussi de bénéficier ensuite de la maîtrise complète de la gestion de la Supply Chain avec au final un gain de rentabilité estimé de 5 à 10% ». Autrement dit, délocalisez intelligent ? Pas évident que ce genre de slogan soit un jour repris par notre Ministre... JLR
Photo : Jerome Bour, Président directeur général,
DDS Logistics
 
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
6 juillet 2012

JUILLET

Mardi 10
FORUM D'ÉTÉ
Organisé par
SCMagazine
« Comment piloter
une Supply Chain Mondiale ? »

Partenaires :
ESCP EUROPE
et l'ASLOG
De 9h00 à 17h00
ESCP Europe
Paris 11
e



OCTOBRE

Jeudi 4 et
Vendredi 5
Formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

De 9h00 à 12h45
et de 14h00 à
17h30
Paris- La Défense