3e enquête
de J&M
(Rappel)
Participez
à une étude
européenne
sur la Supply Chain
Quelles méthodes sont utilisées par les entreprises pour améliorer les performances de leurs Supply Chains ? Quelles sont leur niveau d'intégration avec leurs fournisseurs et leurs clients ? Quels concepts se sont avérés payant ? Pour répondre à ces questions et en tirer des enseignements au plan international, J&M Research propose aux managers européens de répondre à quelques questions qui feront l'objet d'une synthèse globale. En Allemagne cette étude est menée avec le magazine Logistik Heute et en France avec Supply Chain Magazine. Le cabinet s'engage à respecter la plus grande confidentialité, les résultats seront analysés et agrégés. En tant que participant vous recevrez un rapport détaillé des résultats, ce qui vous permettra de disposer de pistes de réflexion et d'amélioration de votre Supply Chain.
Pour accéder au questionnaire, CLIQUEZ ICI
 
 
 
 
Emploi
Le CNAM
propose
20 postes
aux Bac+2/3
de PSA
Le Conservatoire national des arts et métiers réagit suite à l'annonce de la suppression de 8.000 emplois par le groupe automobile PSA Peugeot Citroën en rappelant qu'il peut offrir 20 postes de « Chef de projet logistique » en contrat de professionnalisation à pourvoir dans 20 entreprises sur le territoire national. Ces emplois s'inscrivent dans le cadre de la formation continue « Manager de la Chaîne Logistique » en alternance (1 semaine de cours, 3 semaines en entreprise) pendant 2 ans, le temps d'acquérir toutes les facettes du métier de Supply Chain Manager en les appliquant directement sur le terrain. Ils s'adressent aux salariés de PSA ayant un Bac+2/3 et cumulant au minimum 3 ans d'expérience dans la fonction logistique à des postes d'ADV, pilote de flux, prévisionniste, planificateur, agent d'ordonnancement, responsable de ligne de production, responsable d'atelier, gestionnaire de stock, responsable d'entrepôt, responsable transport, responsable approvisionnements, agent des méthodes, etc. souhaitant approfondir et développer leurs connaissances et savoir-faire en Supply Chain Management tout en obtenant un statut cadre (Bac+5). Les postes proposés sont répartis autour des 5 centres Cnam dispensant la formation à Paris, Angers, Le Havre, Lyon et Toulouse. Pour les personnes intéressées, le Cnam s'engage à leur trouver une entreprise d'accueil (une PME de préférence) sous-traitante ou fournisseur des filières de l'automobile, de l'aéronautique, de la mécanique, de l'électronique, de la plasturgie, etc. Dans le même temps, le Cnam fait un appel à candidatures aux PME des secteurs visés en leur demandant de se rapprocher du centre le plus proche pour manifester leur souhait de recruter un salarié PSA dans le cadre d'un contrat de professionnalisation. L'intérêt pour les PME intéressées est de structurer et développer leur organisation logistique avec l'appui de Cnam pour renforcer leur compétitivité industrielle. Chaque salarié sera tuteuré par un expert de la Supply Chain tout au long de son parcours de formation pour l'accompagnement de ses missions. Une journée d'information est organisée le vendredi 20 juillet de 16h à 17h30 au 292, rue Saint Martin 75003 Paris (accès 17.2.14).
Pour plus d'informations, voir
www.cnam.fr/supplychain-manager
 
 
Grand ouest
Une nouvelle
agence
Heppner à la
Roche-sur-Yon
Heppner annonce le démarrage fin août des travaux de sa nouvelle agence à la Roche-sur-Yon, en Vendée. D'une surface de 5.000 m² sur un terrain de 24.500 m², elle devrait être terminée en mars 2013. Située dans le parc d'activités Parc Eco 85 elle sera dotée de 47 portes. Le quai intègrera un convoyeur à palettes pour cadencer l'activité de transit. Cette réalisation comprendra également une zone dédiée à des activités de cross-docking, L'objectif de cette agence serait couvrir sur un même site l'ensemble des opérations de transport terrestre, à savoir la messagerie France (50% de son activité), l'affrètement national (25%) et l'international (25%). Son rôle sera également d'accompagner la croissance de ses clients et plus particulièrement d'augmenter la part de l'international, en hausse depuis 5 ans. Apres le Benelux et l'Espagne, c'est maintenant l'Allemagne qui est desservi quotidiennement. Grâce à l'extension de son magasin sous douane, elle proposera par ailleurs des prestations douanières liées aux flux import et export de marchandises hors U.E. Ce projet représente pour Heppner un investissement de 5 millions d'euros. Le site emploiera 75 personnes. JPG  
 
 
 
Immobilier
logistique
Une plate-forme
logistique pour
Monceau Fleurs
Prologis annonce la location de 5.000 m² de surface logistique à Monceau Fleurs à Villebon-sur-Yvette dans le Prologis Park Orly DC 3. Le bâtiment se compose de 3 888 mètres carrés de surface logistique et 1.127 m²de bureaux. Monceau Fleurs utilisera ce bâtiment comme hub logistique au niveau national pour les franchisés du Groupe. Le Siège Social de Monceau Fleurs se situera désormais sur ce Parc où sera localisée la centrale d'achat globale pour la France en ce qui concerne les plantes, fleurs et accessoires. « Nous sommes ravis d'accueillir Monceau Fleurs dans notre portefeuille client, » déclare François Rispe, Directeur Général Europe du Sud, Prologis. « Prologis Orly est à moins de 5 kilomètres de l'Aéroport International d'Orly et à 20 kilomètres environ du centre de Paris. Cette situation géographique stratégique sera un atout pour Monceau Fleurs qui pourra ainsi accélérer sa distribution de marchandises ». Au 31 Mars 2012, le portefeuille de Prologis en France totalisait environ 3,31 millions de mètres carrés de bâtiments en fonctionnement et en cours de développement. JPG  
 
FORUM D'ETE
2012

Une partie des slides présentés par les intervenants au Forum d'été 2012 seront mis en ligne sur notre site Internet www.supplychainmagazine.fr à la rubrique « Supply Chain Expo » à partir de la semaine prochaine.
La rédaction de Supply Chain Magazine tient à remercier vivement l'ensemble des orateurs de cette journée et tout particulièrement Valérie Moatti, professeur-chercheur à l'ESCP-Europe pour son importante contribution à la réussite de cet événe
 
   
   
 

 
 
SUPPLY CHAIN
MAGAZINE
DE JUILLET
La version électronique de Supply Chain Magazine sera mise en ligne à partir de mardi prochain. Pour y accéder directement vous devrez aller sur la page d'accueil de notre site Internet www.supplychainmagazine.fr et cliquer sur la photo de couverture. Au sommaire de ce numéro d'été : S&OP, les clés de la réussite.  
 
Prospective
5 scénarios
pour savoir…
A QUOI
RESSEMBLERA
LA LOGISTIQUE
MONDIALE
EN 2050 ?
Certes, les entreprises ont du mal à savoir à quoi ressembleront leurs flux dans six mois, mais cela n'empêche pas de réfléchir à long terme sur l'avenir de la logistique dans le monde. C'est l'initiative originale qu'a eue Deutsche Post DHL avec l'étude prospective intitulée « Delivering tomorrow : Logistics 2050 », qui a fait plancher sur le sujet 42 experts et spécialistes internationaux reconnus, notamment dans les domaines de l'économie et de la logistique. Le fruit de ces travaux est un ouvrage de 180 pages qui décrit dans le détail cinq scénarii possibles et crédibles de l'évolution du monde, de l'évolution des échanges commerciaux et des affaires, et du rôle de la logistique d'ici à 2050, très différent d'un scénario à l'autre. Les voici de manière très résumée, suivis d'une interview de Jan Dietrich Müller, Senior Vice President de la Stratégie communication et des programmes de Relations Publiques de Deutsche Post DHL.

Scénario 1 :
Une économie débridée vouée
à un effondrement imminent

C'est le règne du matérialisme et de la consommation de masse incontrôlés. Le caractère « non durable » du développement et l'exploitation intensive des ressources ont accentué le changement climatique : les catastrophes naturelles se multiplient. La demande de services de logistique et de transport est en forte croissance, notamment avec la mise en place d'un super-réseau de transport mondial pour assurer l'échange rapide des marchandises entre les centres de consommation.
©DHL
 
   
  Scénario 2 : Méga-efficacité des mégalopoles
L'expansion des mégalopoles a changé la manière de traiter les problématiques de congestion et d'émission de CO2. C'est l'ère de la croissance « verte » et de la collaboration. La robotique est largement utilisée, et les consommateurs préfèrent désormais louer les produits plutôt que les acheter. Un super réseau mondial de transporteurs relie les mégalopoles mondiales entre elles. Les logisticiens sont également responsables de la logistique urbaine et de celles des services publics, des aéroports, des hôpitaux et des centres commerciaux.
©DHL
 
   
  Scénario 3 : Des modes de vie personnalisés
Adieu la consommation de masse, vive l'individualisation. Grâce à l'invention des « imprimantes 3D », les consommateurs peuvent créer, concevoir et fabriquer leurs propres produits. Résultat, la production se décentralise, les flux se régionalisent, seules les matières premières et les données continuent à circuler au niveau mondial. Les logisticiens se diversifient, en gérant également les flux de données cryptées nécessaires à la transmission électronique des plans de construction et de conception pour réaliser les produits sur les imprimantes 3D.
©DHL
 
   
  Scénario 4 : Un protectionnisme paralysant
Le processus de mondialisation s'est inversé, les Etats se replient sur eux-mêmes derrière des barrières protectionnistes. Le développement technologique s'est ralenti, ainsi que le commerce mondial. L'énergie est chère, et des conflits internationaux éclatent pour le contrôle des gisements de ressources. Les prestataires de services logistiques ont tendance à évoluer vers un rôle d'intermédiaire visant à favoriser le commerce international entre les « blocs ».
©DHL
 
   
  Scénario 5 : Résilience mondiale, adaptation locale
Une production fortement automatisée et peu coûteuse soutient un niveau de consommation élevé. Mais le changement climatique s'est accéléré, et de fréquentes catastrophes perturbent les chaînes d'approvisionnement. Pour faire face à cette tourmente, la priorité n'st plus à l'optimisation de l'efficacité, mais à la à la solidité et la sécurité de la supply chain : systèmes de production redondants, régionalisation. La logistique adapte en conséquence ses moyens de transports, et renforce ses installations de stockage, considérées comme des zones tampons indispensables.
©DHL
 
   
 
Interview de Jan Dietrich Müller,
Senior Vice President de la Stratégie communication
de Deutsche Post DHL
 
« Le rôle de la logistique est de faciliter le changement »  
Supply Chain Magazine : Pourquoi une telle étude ? Y avait-il chez DHL un besoin au niveau stratégique de savoir comment orienter ses investissements futurs 40 ans à l'avance, ou bien était-ce avant tout une manière de promouvoir et de communiquer sur une vision « sociétale » de la logistique ?
Jan Dietrich Müller : Je pense que les deux composantes sont importantes. Nous nous efforçons d'initier un discours plus intéressant sur la logistique, en impliquant davantage de personnes sur ce genre de thème. Et en soulignant que selon les développements que l'on peut dessiner, la logistique jouera toujours un rôle très important, en tant que levier qui facilite le changement. Mais il y a aussi une composante stratégique parce que l'étude a été réalisée selon un processus très rigoureux, selon une méthodologie presque scientifique. Le département stratégie de Deutsche Post DHL s'est toujours impliqué dans cet exercice et la qualité des travaux était telle que notre Comité exécutif et notre Conseil de surveillance ont décidé d'organiser des ateliers pendant deux jours pour discuter des résultats au sein de l'entreprise.

SCM : Vous parlez d'un rôle accru de la logistique. C'est vrai dans certains scénarios plus que dans d'autres. Vous pensez que la logistique mondiale a encore une bonne marge de croissance ?
JDM :
Il ne faut pas seulement considérer l'aspect quantitatif des choses. Y aura-t-il encore plus de croissance, nul ne le sait. Mais regardez par exemple le Scénario 5, la résilience mondiale : la logistique joue un rôle accru parce que les grands groupes logistiques aident à stabiliser les systèmes économiques par rapport aux solutions de transport alternatives, en cas de désastre naturel. Dans le Scénario 4 du protectionnisme, le plus sombre des cinq, ce rôle se rapprocherait davantage de celui d'un « broker », d'un courtier qui faciliterait les relations commerciales entre les Etats. Le Scénario 3, celui avec les imprimantes 3D, renforce la complexité de la logistique des matières premières. Les logisticiens pourraient également jouer un rôle dans l'exploitation des centres d'impression 3D pour les très grands produits, et gérer le recyclage. Dans tous ces scénarii, il y a beaucoup de nouveaux champs de business à explorer pour les entreprises logistiques. Le rôle accru est à comprendre aussi dans un sens qualitatif.

SCM : Mais dans le Scénario 3, en quoi les prestataires logistiques seraient-ils « légitimes » dans la gestion des flux de données cryptées envoyés aux imprimantes 3D ? Et à l'inverse, pensez-vous que de nouveaux entrants puissent arriver sur ce marché d'ici 2050 et en chambouler la hiérarchie mondiale ?
JDM :
Regardez aujourd'hui des entreprises comme Amazon, qui ont des capacités logistiques déjà très importantes. Et pourquoi une entreprise globale comme DHL ne pourrait pas être le nouvel entrant dans de nouveaux champs de business ? En Allemagne, nous avons déjà fait des expériences dans le domaine de la communication cryptée, avec le E-Postbrief, une plate-forme numérique pour la transmission sécurisée de messages avec identification personnelle, certifiée. Je dirais que nous sommes déjà en train de transformer le business model.

SCM : Les cinq scénarii sont-ils classés selon la probabilité qu'ils se réalisent ?
JDM :
Non, il n'y a aucun classement. Il ne s'agit pas de prédictions, c'est juste un instrument pour structurer la réflexion. C'est également un très bon outil pour mieux connaître les choses à éviter à tout prix, tant d'un point de vue social que business. Je pense notamment au Scénario 4, le protectionnisme à tout crin. Le Scénario 1 permet de vivre très bien, mais certainement pas de façon durable. Et le 2, vers un nouveau modèle économique alliant prospérité et durabilité, me semble le scénario le plus intéressant à la fois d'un point de vue économique et social. En ce qui concerne le scenario 5, les catastrophes induites par les changements de climat provoquent des interruptions de routes de transport. Rappelez-vous que Fukushima a très rapidement stoppé l'activité de Toyota. C'est un changement d'état d'esprit, qui pourrait conduire à voir fleurir des usines de production multifonctionnelles dans chacune des grandes régions du globe. Propos recueillis par Jean-Luc Rognon
Plus d'informations sur
www.delivering-tomorrow.com

Photo : Jan Dietrich Müller DHL et JD DHL ©JLR
 
 
ERRATUM Une erreur s'est produite dans l'article concernant la société Optilogistics (NL 1452 de lundi dernier). Dans cet article la société qui a mis en place la solution d'optimisation de tournées s'appelle bien AKIOLIS (et non AXIODIS qui est le nom du logiciel). Désolé pour cette confusion ! Il est temps que nous prenions des vacances.  
 
Cette Newsletter s'arrête aujourd'hui. Mais elle reprendra bientôt
avec une équipe reposée et en pleine forme. Nous vous donnons donc rendez-vous LUNDI 27 AOUT pour de nouvelles infos quotidiennes
et de nouveaux scoops. D'ICI LA… BONNES VACANCES A TOUS !
 
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
13 juillet 2012

OCTOBRE

Jeudi 4 et
Vendredi 5
Formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

De 9h00 à 12h45
et de 14h00 à
17h30
Paris-La-Défense



NOVEMBRE

Mercredi 21 et
Jeudi 22
Supply Chain Event
« Salon international
des Solutions
et Systèmes d'Information
pour la SC »

CNIT
Paris-La-Défens
e