Participez
à notre grande
enquête 
Qui veut gagner
de l'agilité ?
La coopération et la confiance sont des facteurs clef pour réussir la coordination des ventes et des opérations industrielles. Une réussite d'autant plus nécessaire dans la période actuelle caractérisée par la rupture des courbes de croissance à moyen terme, les variations brutales de la demande, une volatilité des prix..., Au grand jeu de « qui veut gagner de l'agilité » la réalité de vos entreprises est diverse. Pour faire un point sur la situation, Fapics, le cabinet ProConseil, ESCP-Europe et Supply Chain Magazine vous proposent de répondre à quelques questions. Cette enquête a pour objectif de comprendre, analyser et évaluer les pratiques industrielles en se concentrant sur les acteurs, les organisations, les objectifs, les modes de décision, l'évaluation des risques. Elle vise également à appréhender le niveau de maturité des entreprises en termes de confiance et de coopération. A l'issue du résultat, un document détaillé sera transmis aux répondants. JPG
Pour accéder à cette enquête cliquer ici
NB : les informations recueillies seront traitées en toute confidentialité et dans le respect de l'anonymat des contributeurs. ESCP, FAPICS, Supply Chain Magazine et Proconseil s'engagent à ne pas les diffuser à des tiers
 
 
 
 
Invitation
(Lyon)
Bâtir une
Supply Chain
Agile pour
mieux absorber
les variations
de la demande
Le cabinet Citwell organise mardi 4 décembre à Lyon (Hôtel Radisson) une conférence sur le thème : « Bâtir une Supply Chain Agile afin de mieux absorber la variabilité de la demande ». Au cours de cette matinée vous pourrez partager l'expérience de la société NTN – SNR à travers le témoignage de Pierre Lagarde, responsable Supply Chain OEM. Guillaume Allemand, directeur Citwell et Alexandre Mezenguel, Manager Citwell évoqueront également les principes qui conditionnent le succès en matière d'agilité : clarification de la politique de service et de flexibilité, fiabilisation des processus de gestion de la demande (S&OP et prévisions collaboratives), sécurisation du processus PDP/MRP, optimisation des politiques de stocks sur les produits finis et les composants. Matinée gratuite, inscription obligatoire.
Pour vous inscrire à cette conférence, CLIQUEZ ICI.
 

 
Congrès Aslog
P&G pousse
à collaborer
dans le
ferroviaire



Dans le cadre du congrès de l'Aslog qui s'est tenu au Havre les 27 et 28 novembre, Serge Barbarino, du Centre R&D logistique de Procter & Gamble (P&G) est venu présenter les réalisations du fabricant international en matière d'optimisation de son transport en Europe. « La logistique est très inefficace. Le taux moyen de remplissage des camions est en moyenne de 54 à 56% en Europe. Et encore, si on tient compte de 25% de camions qui se repositionnent [ndlr : camions vides], il n'est que de 43%, a-t-il commencé. Et de poursuivre avec bon sens : Dans l'industrie, si une ligne de production ne tourne qu'à 50 %, on travaille jusqu'à obtenir 70% et après, on peut éventuellement demander des investissements pour faire encore mieux ! » Selon lui, 320 Md€ sont perdus du fait de ce manque d'efficacité du transport routier en Europe. D'où le projet TINA lancé par P&G pour transformer le transport de manière à faire plus avec ce dont dispose déjà la société. Après avoir étudié ses flux, P&G a défini des lignes de fret ferroviaire possibles. « L'idée est de faire des trains collaboratifs en associant des produits complémentaires (lourds/légers), comme des chaussures et des détergents, par exemple. Ce qui permet d'atteindre des taux de remplissage des trains de 80% », résume-t-il simplement. Mais si l'idée est triviale, sa réalisation reste complexe. C'est pourquoi un Consortium Européen a été mis en place. Son but est de gérer les aspects légaux (ex : lois antitrust) et les modes de répartition coûts/ économies. « Il faut quelqu'un pour faire vivre la collaboration en confiance, notamment au niveau des données partageables et confidentielles : un Trustee», insiste-t-il. Ainsi des contrats sont signés entre chaque entreprise participante et cet « agent neutre », le Trustee, puis des appels d'offres peuvent être lancés. En trois ans, P&G a développé la collaboration entre deux expéditeurs pour charger les camions. La constitution d'un train en commun est en cours. Et le stockage mutualisé, avec ou sans services à valeur ajoutée est e cours phase de recherche.CP
Pour en savoir plus :cliquez ici.
Photo : Sergio Barbino, Centre R&D Logistique de Procter & Gamble ©C.Polge
 
 
 
 
Congrès Aslog
ULIS veut
optimiser
la logistique
urbaine
de Lille…
et au-delà !
Comment faire d'un port une chance pour une ville ? C'est cette question qui a poussé le Port de Lille à réfléchir à la manière dont il pourrait contribuer à optimiser la logistique urbaine de la métropole. Connecté à la Deule, à la voie ferrée et à l'A25, le Port de Lille dispose de 55 Ha au cœur de la ville. Ainsi, pourquoi ne pas utiliser de la messagerie fluviale au lieu de poids lourds ? En mars 2012, le GIE (Groupement d'Intérêts Economique) CMDU (Centre Multimodal de Distribution Urbaine) a été constitué avec l'ensemble des acteurs de cet écosystème et le projet ULIS (Urban Logistics Economical System) a été lancé. L'objectif est de dans un premier temps de faire des expérimentations pour valider le modèle économique afin de pouvoir ensuite le dupliquer sur d'autres villes. ULIS est un système informatique qui s'appuie sur le WMS et le TMS de Generix Group, en partenariat avec PTV Group, Atos travaillant également sur les aspects portail. « Le but d'ULIS est d'intégrer les informations dans des processus d'optimisation (ordres de transport puis capacité pour mieux saturer les véhicules », a expliqué Christophe Deflorenne de Generix Group. Pour ce faire, ULIS doit d'abord s'appuyer sur des données fiables (contrôle de cohérence des données via un référentiel produits pour les quantités, géocodage précis des lieux de livraison). Ensuite, il peut optimiser les tournées en tenant compte des capacités résiduelles et en privilégiant les tournées éco-performantes, les véhicules récents et les modes alternatifs, ainsi que les acteurs éco-responsables pour limiter le trafic global et son empreinte carbone. « A Lille, le taux moyen de remplissage des camions est de 65%, hors camions à vide », commente Didier Lieven du Port de Lille. « Ulis se veut un S.I. ouvert qui gère les flux entrants et sortants, les entrepôts et les inventaires, les déchets sur le fluvial et prend en compte les données urbaines telles que le trafic, la voirie, l'eco-conduite... via SIM-ULIS. Tous ces services sont en mode SaaS », précise Christophe Deflorenne. CP
Photo : Didier Lieven (Port de Lille) et
Christophe Deflorenne (Generix Group) ©C.Polge
 
   
 
Congrès Aslog
en images
 
  Photo 1 : Des pauses Networking sont aménagées entre les conférences. ©C.Polge  
   
  Photo 2 : Une table ronde animée par Dominique Tainturier (Amaxa), au centre sur la maîtrise des risques sur la chaîne logistique internationale a réuni Jean-Michel Thillier (Douanes Françaises) à gauche, Anne Landry (Chryso Industries) au centre et Philippe Terrien (DRRIHN). ©C.Polge  
   
  Photo 3 : Le 27 novembre après-midi a été consacré à des visites de sites. Ici, le Grand Port Maritime du Havre voit son terminal conteneurs s'étendre de 7 à 12 terminaux dans le cadre du projet Port 2000. ©C.Polge  
   
  Photo 4 : Lors de la soirée de Gala au Pasino du Havre, Frédéric Hendrick, Président de l'Aslog a rendu hommage à ses prédécesseurs. ©C.Polge  
   
  Photo 5 : Walter Schoch, Président de Logistique Seine Normandie a profité de la soirée pour lancer officiellement une initiative de collaboration logistique entre les sociétés de la région. ©C.Polge  
 
Pilotage
SAP
lève le voile
sur son offre
S&OP






Annoncée officiellement l'été dernier, SAP S&OP On Demand est encore en phase d'« early adoption », avec cinq entreprises dans le monde qui ont lancé des pilotes (dont AMD et Unilever). SAP France l'a présentée hier devant une quarantaine de clients et prospects. « Il s'agit d'un outil collaboratif de pilotage qui permet de modéliser les différentes étapes d'un Plan Industriel et Commercial (PIC, ou Sales & Operations Planning) et aussi d'évaluer très rapidement les différents scenarios de simulation pour aider à la prise de décision » explique Laurent Pagola, Directeur du développement de l'activité Supply Chain, Manufacturing et Procurement chez SAP France. Proposée en mode Saas, SAP S&OP s'appuie sur de très gros volumes d'informations récupérés dans les différents SI de l'entreprise, SAP ou non (ERP, APS, CRM, etc.) qu'elle est à même de traiter en temps réel grâce à la technologie maison SAP Hana, d'accès ultra rapide directement en mémoire (et non en accès disque). « Cette capacité à réaliser des calculs 1.000 à 10.000 fois plus rapidement permet de calculer en quelques secondes ou minutes des scénarios complexes pour répondre à une évolution de la demande, là où il faudrait deux jours avec les technologies traditionnelles » s'enthousiasme Guillaume Rocher. Le Directeur des ventes SCM, PLM et Manufacturing chez SAP France considère d'ailleurs que cela ouvre la voie à ce qu'il appelle le « PIC 2.0 », qui intègre aussi le taux de service et les paramètres financiers, les marges et le chiffre d'affaires, avec la possibilité descendre au niveau des données désagrégées pour estimer finement l'impact de tel ou tel scenario. SAP S&OP intègre également un outil de planification « de type Excel » pour permettre aux différents acteurs du S&OP de saisir rapidement des informations, de visualiser, d'exécuter et de comparer différentes simulations avant de les soumettre aux autres protagonistes. « En deux à trois mois, nous pouvons mettre en oeuvre un process S&OP avec cette solution » affirme tout de go Laurent Pagola. A condition tout de même de disposer déjà de toutes les données de planification opérationnelle, et surtout que l'entreprise soit prête « culturellement » à mettre en place un tel processus de pilotage. C'est sans doute ce qui prend le plus de temps. « Le process S&OP est très simple sur le papier, la problématique, c'est que la complexité vient de chaque société » a parfaitement résumé Tanguy Caillet, DG France de J&M Management Consulting, un cabinet de conseil partenaire de SAP. JLR
Photo 1 ci-contre : Tanguy Caillet, DG France de J&M Management Consulting
Photo 2 ci-contre :
Laurent Pagola, Directeur du développement de l'activité Supply Chain, Manufacturing et Procurement chez SAP France
Photo ci-dessous : Guillaume Rocher, le Directeur des ventes SCM, PLM et Manufacturing chez SAP France
 
   
 
Mobilité
Hub télécom et
Nomadvance
sous la bannière
Hub One
Trois mois après le rachat de Nomadvance par Hub télécom (groupe Aéroports de Paris), l'ensemble des solutions et services des deux sociétés sont désormais unifiées sous une même marque commerciale, Hub One, avec deux divisions, Hub One Telecom et Hub One Mobility. Le groupe entend ainsi proposer une offre convergente de mobilité professionnelle reposant à la fois sur son savoir-faire en tant qu'opérateur télécom et son expertise en projet de traçabilité et mobilité avec un vaste panel de services, allant du conseil en avant-vente à l'exploitation et la gestion de projet, en passant par le MCO (Maintien en Conditions Opérationnelles). Ce positionnement de marque s'accompagne également d'une refonte du catalogue des offres Hub One, « afin de répondre à un double objectif de lisibilité et de performance ». JLR  
 
Ports
Le
gouvernement
mettra en place
une stratégie
nationale
portuaire
avant
fin 2012


Une rencontre entre Frédéric Cuvillier, les présidents des conseils de surveillance et les présidents des directoires des sept grands ports maritimes de métropole, ainsi que les préfigurateurs des quatre futurs grands ports maritimes d'outre-mer a eu lieu avant-hier. L'objectif ? Echanger sur la stratégie nationale portuaire. Stratégie dont la mise en place par le gouvernement est prévue d'ici la fin de l'année. Selon le Cabinet du ministre délégué chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche : « Cette stratégie s'articulera autour de trois axes majeurs : la logistique et l'intermodalité des transports, le développement industriel, ainsi que l'aménagement des espaces. Il s'agit de donner les moyens aux grands ports maritimes de jouer un rôle plein et entier dans le redressement de l'économie nationale ». Logistique, intermodalité, ... vous avez bien entendu ! Il est en effet demandé aux grands ports maritimes d'opter pour une vision globale de la chaîne logistique et de faire en sorte d'être à même d'offrir un transport « cohérent de bout en bout, fiable et compétitif ». les instructions sont claires. Les ports doivent donc « bénéficier d'infrastructures de transport terrestre améliorées pour la desserte de leur hinterland, afin de pouvoir coordonner la chaîne logistique d'approvisionnement des territoires ». JF
Photo : Frédéric Cuvillier, Ministre délégué auprès de la ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche »)
©Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche
 
 
Santé
Un centre
d'appels pour
la gestion des
manquants
Skills in Healthcare, issu de la fusion il y a un an des deux marques de la relation officinale d'Alloga France (Distriphar et Pharmadep), a ouvert récemment un nouveau centre d'appels multiservices à destination de l'industrie pharmaceutique pour une prise en charge, à tout moment, des ruptures de stocks potentielles ou avérées. Situé à Gennevilliers, ce centre prend donc en charge les appels entrants des répartiteurs ou des pharmaciens ayant des difficultés d'approvisionnement. Rappelons qu'Alloga France (groupe Alliance Boots) est spécialisée dans la distribution pharmaceutique (prestataire logistique et commissionnaire de transport). JLR  
 
Nomination
Jean-Paul
Deheeger
rejoint
Cushman &
Wakefield
Cushman & Wakefield annonce l'arrivée prochaine (lundi 3 décembre) de Jean-Paul Deheeger au poste de Directeur du département Industriel & Logistique. Jean-Paul Deheeger aura pour mission de développer les activités du département Industriel & Logistique en synergie avec l'ensemble des compétences nationales et internationales de Cushman & Wakefield. Jean-Paul Deheeger dirigeait auparavant l'activité « immobilier logistique » de Gecilog (filiale de Gecina). Avant cela, il a occupé différentes fonctions chez Axa Reim, Jones Lang Lasalle, Euriconseil (Groupe ISM) ou encore Patrimo. JF
Photo : Jean-Paul Deheeger, nouveau Directeur du département Industriel & Logistique de Cushman & Wakefield ©Cushman & Wakefield
 
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire ab onner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
29 novembre 2012

NOVEMBRE


Jeudi 29
Conférence-
Petit déjeuner
FUTURMASTER
« Collaborer
avec vos clients...
et booster
vos ventes »

Retour d'expérience
Pierre Fabre
Médicament
De 8h30 à 11h30
Hôtel Saint
James & Albany
Paris 1e
r



DÉCEMBRE

Mardi 4
Evénement
CITWELL
« Bâtir une
Supply Chain
agile afin de
mieux absorber
la variabilité de
la demande »

Retour d'expérience
de NTN-SNR
De 8h30 à 11h15
Hôtel Radsison
Lyo
n



Mercredi 5 au
vendredi 7
SIMI 2012
« Salon de l'immobilier d'entreprise »
Palais des Congrès
Paris,
Porte Maillo
t


Vendredi 7
COMPLET

De 14h à 18h
« Supply Chain
du e-commerce :
à quel coût ? »

Pôle Universitaire
Léonard de Vinci
Courbevoie
Hauts-de-Seine
Conférence
organisée par
Dauphine
Supply Chain
En partenariat avec
SCMagazine et
Savoy
e