Maghreb
MGCM
s'implante en
Tunisie
L'organisme MGCM, connu depuis 20 ans pour ses formations qualifiantes (notamment les certifications Apics), ouvre un bureau à Tunis. « La Tunisie se développe, ce qui entraine d'importants besoins en matière de formation », analyse Anandi Roy, Présidente de MGCM. « Nous constatons également qu'il existe de nombreux diplômés qui ne trouvent pas de travail parce que leurs formations ne sont pas suffisamment adaptées aux exigences des entreprises industrielles. Notre mission sera d'apporter le niveau d'expertise suffisant pour intéresser les secteurs qui se développent sur place comme l'aéronautique, l'automobile ou les télécom ». Farid Zeghal sera en charge de promouvoir la structure : « La Tunisie va être confrontée à des problématiques logistiques avec la créations de zones franches et l'ouverture d'un très grand aéroport appelé à devenir une plate-forme pour le continent africain. Par ailleurs se pose également la question de la distribution à l'intérieur du pays (notamment agroalimentaire). Autant de problématiques passionnantes qui nécessitent des managers bien préparés, surtout dans le domaine de la Supply Chain ». La première étape pour MGCM Tunisie sera de former des formateurs tunisiens. Déjà la structure compte un mandataire, une enseignante docteur de l'université Paris-Dauphine et un responsable commercial. A terme l'ambition de MGCM Tunisie étant de rayonner sur les pays du Maghreb. JPG
Contact : f.zeghal@orange.fr
Photo : Anandi Roy, Présidente de MGCM
et Farid Zeghal, mandataire de MGCM Tunisie
 
   
 
 
 
Prestataires
logistiques
et crise
économique
L'interview
exclusive de
Jean-Louis
Demeulenaere


Dans un long entretien exclusif accordé à Supply Chain Magazine, Jean-Louis Demeulenaere analyse les effets de la crise notamment sur les prestataires logistiques. L'ancien directeur général délégué de Geodis estime que le ralentissement que nous connaissons va s'inscrire dans la durée et anticipe des changements importants dans le monde des 3PL. Voici un extrait de cet entretien à paraitre dans son intégralité dans le prochain numéro de Supply Chain magazine :
« Tout d'abord, je ne crois pas que le contexte économique soit incertain : le ralentissement de la croissance mondiale dans la durée, et l'entrée en récession de la zone Euro sont des certitudes. Après être tombée à 3,3%, en 2012 la croissance du PIB mondial ne devrait pas connaître de rebond significatif en 2013, et restera tirée par les pays émergents. La zone Euro, quant à elle, est entrée en récession (-0,4%) en 2012, et le restera en 2013... Le ralentissement corrélatif du taux de croissance du commerce mondial à 3% entraîne naturellement une contraction des volumes sur chacun des segments de la Supply Chain des chargeurs : le taux de croissance du trafic de containers maritimes est tombé à 5% (soit la moitié de son niveau d'avant crise 2008), ce qui représente, au-delà du ralentissement économique une baisse structurelle du ratio « Taux de croissance des volumes/Taux de croissance du PIB mondial » à un plus bas historique de 1,4, reflétant ainsi l'arrivée à maturité du phénomène de délocalisation industrielle sur l'Asie. De son côté, le transport de fret aérien est en décroissance de 3 à 4%... Le marché de l'Overland en Europe subit lui-même un tassement significatif de ses volumes, avec en particulier l'effondrement de secteurs tels l'Automobile et la Sidérurgie. (...) Mais pour moi, le véritable challenge se situe plus sur l'évolution des prix de marché. Les grands intégrateurs DHL, UPS et FedEx annoncent des hausses de prix de l'ordre de 5% pour leurs activités Overland : reste à savoir si le marché saura les absorber. En France plus spécifiquement, je crains que la pression sur les prix de vente de messagerie, d'express et de route, ne se fasse encore plus forte. De plus, si le principe de la refacturation de l'Ecotaxe aux chargeurs est acquis (reste à  définir des modalités de répercussion le plus simple possible), ceci ne devrait pas les inciter à montrer une souplesse débordante dans les négociations tarifaires. Le grand enjeu 2013, me paraît donc, pour les prestataires logistiques, la capacité à faire  passer des hausses de prix qui couvrent l'évolution naturelle des coûts. Et au-delà de la compétitivité et du prix, il convient d'anticiper une attente d'agilité et de flexibilité toujours  accrue dans le pilotage des Supply Chain. A cet égard, les nouvelles habitudes de consommation, les niveaux de fiabilité, qualité et niveau de service offerts aux clients par les e-commerçants ces dernières années ont généré de nouvelles attentes, à satisfaire par les logisticiens. D'ailleurs la probable montée en puissance dans les prochaines années de l'e-business B2B représentera à la fois un défi et une opportunité majeurs pour les prestataires logistiques ». JPG
Retrouvez cet article dans son intégralité (3 pages)
dans le prochain numéro de Supply Chain Magazine.
Pour vous abonner gratuitement
au mensuel papier, CLIQUEZ ICI
Contact avec l'auteur :
jeanlouis.demeulenaere@gmail.com

 
 
 
 
Livre du mois
Prévision
de Ventes,
5ème édition


Le 5ème édition de l'ouvrage « Prévision des Ventes » vient de sortir. Dans ce livre, devenu au fil du temps un véritable best-seller, il est question des principales méthodes de prévision, des systèmes informatiques, le tout illustré de cas pratiques. Cette nouvelle édition aborde également les dernières évolutions (le Flowcasting par exemple) ou les prévisions collaboratives. On y trouve aussi des exercices pratiques remis au gout du jour. Les auteurs sont des experts du sujet : Jean-Claude Usunier est Professeur à l'Ecole des HEC (université de Lausanne) où il s'est spécialisé en marketing et gestion commerciale. Régis Bourbonnais est Maître de conférences à l'université Paris Dauphine où il dirige le Master logistique. Régis Bourbonnais est également membre du jury des Rois de la Supply Chain et exerce des missions de conseil auprès d'entreprises et d'administrations.
Plus que jamais « Prévision des Ventes » est l'ouvrage de référence que tous les responsables en charge des prévisions et (ou) de la Supply Chain doivent absolument avoir sur leurs étagères. JPG
Prévision des Ventes, 5ème édition, Edition Economica, 303 pages, 35€. Disponible sur les principaux sites en ligne, dans les grandes librairies ou chez www.economica.fr
Photo : Régis Bourbonnais, Maître de conférences à l'université Paris Dauphine
 
 
Transport
Un logiciel
pour calculer
l'Ecotaxe
Strada, éditeur de logiciels pour le transport lance StradaEcotax. Accessible via le web, cet outil de simulation de calcul de l'écotaxe permet d'anticiper son incidence sur l'activité transport et logistique. Comme vous le savez cette nouvelle taxe entrera en vigueur en juillet 2013. Elle va à la fois impacter la facturation, le service commercial qui sera amené à renégocier les tarifs, les conducteurs, mais aussi les exploitants qui devront optimiser les trajets. Un casse-tête auquel plusieurs cabinets conseil spécialisés et quelques éditeurs informatiques tentent d'apporter des réponses. C'est le cas de Strada qui propose aujourd'hui cette solution indépendante disponible via un simple accès internet et visualisable sur tout PC, Mac, IPad...
Cet outil permet aux transporteurs d'anticiper le montant de l'écotaxe et d'évaluer en amont le coût à répercuter au chargeur. Son interface ergonomique et intuitive invite dans un premier temps l'utilisateur à paramétrer ses profils véhicules à travers un certain nombre de critères précis : nombre d'essieux, classe euro, dimensions, vitesse, matières dangereuses, coût horaire, coût kilométrique… Après saisie des points de départ, d'arrivée et éventuelles étapes intermédiaires, StradaEcotax simule jusqu'à 9 itinéraires optimisés : le plus court, avec /sans péage, sans écotaxe, le plus rapide, le plus économique... Il les représente sur une cartographie poids-lourd afin de pouvoir les comparer en terme de coût global, coût écotaxe, kilomètres parcourus, durée du trajet... JPG
Photo : StradaEcotax permet ainsi au transporteur de définir le trajet qui lui paraît le plus intéressant selon le critère qu'il choisira de privilégier. Grâce à cet outil, il sera en mesure de justifier l'incidence de l'écotaxe dans sa discussion tarifaire.
 
   
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire ab onner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
23 janvier 2013


FÉVRIER


Mardi 12

DynaSys
Demand &
Supply Chain
Planning Days
« L’APS au cœur
de la
Supply Chain »

En partenariat
avec : QAD, MGCM,
Möbius, Preactor,
WestMonroe
Partners, Viseo
et SCMagazine
De 8h30 à 17h30
Disneyland Par
is



Jeudi 28

Conférence
DELOITTE
« Matinée
Supply Chain :
S&OP, IBP,
Planification
collaborative »

En partenariat
avec : ORACLE et
SCMagazine
De 8h30 à 12h
Deloitte -
Auditorium
Neuilly-sur-Seine
(92)



MARS


Mardi 26
au Jeudi 28

Salon SITL
« Agir ensemble
pour conquérir
les marchés
d’aujourd'hui »

Partenaire :
SCMagazine
Paris Nord
Villepinte
Hall
4