Supply Chain
Magazine
Le numéro de
janvier-février
est en ligne !
Le numéro de janvier-février de Supply Chain Magazine est en ligne et en accès libre dans son intégralité. Au sommaire, un compte-rendu en image des Rois de la Supply Chain (le Forum et la cérémonie de remise des trophées), un dossier « système de tri », une Table Ronde « prestataires logistiques », l'interview intégrale de Jean-Louis Demeulenaere et grande une enquête sur la filière textile. Vous découvrirez également une série de reportages dont la Reverse chez Geodis Allemagne, la logistique, l'arme stratégique de la Fnac, Vente-Privée vers plus de collaboration, les flux d'Autolib', l'industrialisation de Private Outlet... Bonne lecture !
Pour accéder directement à la version électronique
du magazine, CLIQUEZ ICI
 
 
 
 
Stockage -
rayonnage
Provost prend
le contrôle
de la société
allemande Saar
Lagertechnik
La société Provost vient de prendre une participation majoritaire (55% du capital) dans la société Saar Lagertechnik, dont le siège social est situé près de Francfort en Allemagne. Cette acquisition permet au spécialiste français des équipements de stockage de s'implanter sur le marché allemand. « Le coeur de métier de cette entreprise est directement connexe aux activités historiques de Provost. La mise en place de nouvelles synergies industrielles, techniques et commerciales se concrétisera rapidement entre les deux sociétés », nous indique un communiqué.
Créée en 1909, Saar Lagertechnik est une entreprise familiale spécialisée dans la conception de produits et solutions de stockage : plateformes, stockage dynamique et structures autoportantes. Son nom sera conservé et l'équipe dirigeante restera également en place. Saar Lagertechnik réalise un CA de 8M€ avec un effectif de 15 salariés, dont 6 commerciaux. Parmi ses références : Siemens, ABB, Wurth, DHL, Linde, Miele, VW, BMW, Luftansa. JPG
 
 
Manutention
Un atelier mobile
pour réparer
des palettes
Epalia, spécialiste du recyclage de palettes en bois, lance Home Palett, un atelier mobile de réparation qui réunit tous les outils nécessaires au travail du réparateur itinérant (cloueur, scie sabre, ...).Home Palett peut être directement posé sur la plateforme d'un utilisateur pour y rester le temps nécessaire à la réparation de son stock de palettes abimées. Grâce à ce service innovant, la société Epalia entend répondre à une triple problématique : la réduction des coûts de prestation de réparation, une disponibilité immédiate des palettes et la réduction de l'emprunte carbone de l'entreprise.
Cette annonce intervient quelques mois après le lancement de Bank Palett qui permet de disposer d'un capital palettes n'importe où en France. Les différents services proposés par Epalia s'inscrivent dans la stratégie de SITA France, « Cap sur la Valorisation », qui vise promouvoir une filière pérenne de gestion des déchets. JPG
Photo : l'atelier mobile « Home Palett »
 
   
 
 
 
Nomination
La direction
du site Wicona
à Courmelles
est confiée à
Sylvain Sing

Wicona, concepteur-gammiste de systèmes aluminium pour le bâtiment, annonce l'arrivée de Sylvain Sing en qualité de Directeur du site logistique et industriel de Courmelles, proche de Soissons (02).
Sylvain Sing a la responsabilité de diriger et d'animer cette unité de 18.000 m². Ce site ultra moderne a été conçu pour assurer un service optimal à ses clients en France et au Benelux : stockage automatisé des profils d'aluminium brut (4.400 alvéoles pour les profilés), laquage des profilés, sertissage, conditionnement et expédition. Ingénieur mécanicien, « Black Belt Six Sigma », Sylvain Sing est titulaire d'un MBA de l'EM Lyon, et d'un DEA d'Acousto-opto-électronique et Mécanique des Structures ainsi que d'un DES de Management de la qualité et des performances industrielles. Il débute sa carrière professionnelle en 1996, en tant que directeur de production chez Miflex (emballages et articles ménagers), puis devient directeur industriel et manage 2 sites situés dans le Jura. En 2003, il rejoint Fast Paperflow comme directeur industriel des sites industriels basés dans le Nord et la Seine Maritime. Par la suite, il prend successivement en charge la direction générale des sociétés Azur Production (2007-2009), Pastural (2009 à 2012) de la Division Lapeyre Industries, du Groupe Saint-Gobain. JPG
Photo ci-contre : Sylvain Sing
Photo ci-dessous : le site Wicona à Courmelles
 
   
 
Traçabilité
GS1
trace sa route

2013 est une année à marquer d'une pierre blanche pour GS1 qui célèbrera sa quarantième année d'existence. « La mission de GS1 est de créer une chaîne logistique et commerciale sans couture du producteur au consommateur », rappelle Pierre Georget, Président du Directoire GS1 France, qui a présenté hier, à l'occasion d'une conférence de presse, les chantiers pour 2013. L'« ONS fédéré », fer de lance de GS1 et de l'Afnic (association française pour le nommage Internet en coopération), est au cœur de son actualité. Selon GS1, ce nouveau standard (ratifié et publié en décembre 2012) devrait participer à l'émergence d'une nouvelle génération de services destinés aux consommateurs et aux entreprises : identifier l'origine et la nature des produits, traçabilité des objets en temps réel, lutte contre la contrefaçon ou l'organisation du rappel de produits. « L'objectif est de disposer d'un point unique de traçabilité. Être capable d'envoyer une requête qui communiquerai alors tous les évènements que l'objet a connu au cours de sa vie (le pedigree du produit) », explique Pierre Georget. Ce nouveau standard devrait se généraliser dans le secteur de la santé d'ici 2-3 ans. A ce propos, GS1 France se dote en 2013 d'un serveur d'évènements basé sur le standard de l'EPCIS (Electronic Product Code Information Server) et mènera un projet de lutte contre la contrefaçon dans le domaine du vin en collaboration avec Hong Kong et le port du Havre pour les exportations de vin français vers la Chine. S'agissant des enjeux du transport et de la logistique, GS1 France souhaite accélérer le déploiement des standards GS1 (généralisation du SSCC, développement de l'EDI, déploiement du message électronique « statut de transport »). « Seuls 160 transporteurs et logisticiens sont capables de traiter un ordre de transport sous format électronique, de lire les codes GS1 128 et de retourner un statut de transport électronique. Et ce, sur un total de 45.000 en France ! », justifie Pierre Georget qui souligne le retard considérable par rapport à nos voisins allemands. Et d'ajouter : « Nous devons convaincre les donneurs d'ordre (industriels et distributeurs) de l'imposer ou de le recommander à leurs transporteurs/logisticiens ». A bon entendeur. JF
Photo : Pierre Georget, Président du Directoire
GS1 France
 
 
 
 

APS
Dynasys invite
ses clients
à Disneyland
Paris







L'éditeur de solution APS Dynasys, du Groupe QAD, a invité hier ses clients et prospects à assister à une journée de conférences sur le thème des APS (Advanced Planning Systems) et du S&OP (Sales & Operations Planning, en partenariat avec Supply Chain Magazine. Après un mot de remerciement d'Ariel Weil, DG de Dynasys, Cathy Polge, Rédactrice en Chef de Scmag, a démarré la matinée en présentant le rôle des APS dans l'entreprise : « Un formidable outil de pilotage de flux complexes dans la SC, qui permet à l'entreprise d'anticiper, de planifier, de simuler et d'optimiser, donc de faire des gains substantiels en prenant les meilleures décisions ». Yanick Thibault, Architect Senior chez West Monroe Partners, a ensuite présenté le projet mené depuis deux ans chez Spectra Premium, un équipementier automobile nord-américain qui gère 8.000 références de pièces de rechanges. Le but était de mettre en place un processus de prévisions simplifié pour mieux gérer la complexité. La 1ère année a été dédiée au déploiement de l'application n.Skep et à la gestion du changement pour les équipes. La 2ème a porté sur la consolidation et la simplification de ce processus, la mise en œuvre de la gestion par exception et la gestion du risque de rupture/surstock. Ces travaux, qui ont déjà porté leurs fruits, se poursuivent. Point intéressant, Yanick Thibault, fort de son expérience, est favorable au fait de rapprocher les prévisions « cibles de ventes, budgétaires et opérationnelles », mais pas forcément de n'avoir qu'une prévision opérationnelle valorisée. Paul Alexandre, Project Manager Office Manager chez Landewyck Group, 5ème producteur européen de tabac, a mené un long projet d'avril 2008 à décembre 2012 qui a donné lieu, lui aussi, à « beaucoup de gestion du changement ». Le premier a été de faire un audit complet des processus, tous réécrits en quatre mois. Ensuite a été créée une Cellule Support et Coordination de la Logistique Globale qui centralise les demandes des clients, auparavant transmises directement aux achats, à la production et à la logistique. Un cahier des charges fonctionnel a été élaboré, puis Landewyck a mis cinq mois à choisir son APS : N.Skep, suite à une visite chez Mappa Spontex. « Au début, les donneurs d'ordres étaient très motivés par le projet mais pas les usines. Quand nous avons commencé à parler d'horizon gelé, nous avons convaincu ces derniers, mais nous avons perdu les donneurs d'ordres ! », illustre Paul Alexandre. La mise en œuvre d'un S&OP est en cours. En plus de Demand Planning, Landewyck compte se doter de modules de gestion de production, des approvisionnements et d'ordonnancement, et améliorer ses KPI et son reporting. Luc Baetens, DG de Möbius France, a ensuite expliqué l'importance du processus S&OP pour « s'assurer que tous les acteurs clefs de la performance de l'entreprise s'alignent afin que le plan stratégique soit bien réalisé en fin d'année». Pascal Garsmeur, Senior Business Consultant & Channel Manager de Dynasys a clos la matinée par une présentation de la solution de N.Skep, illustrée d'exemple clients quant à ses modalités de mise en œuvre en terme de processus S&OP. CP
Photo 1 : Ariel Weil, DG de Dynasys ©C.Polge
Photo 2 :
Yanick Thibault WEST MONROE PARTNERS ©C.Polge
Photo 3 :
Paul Alexandre LANDEWYCK Group ©C.Polge
Photo 4 :
Luc Baetens MÖBIUS ©C.Polge
Photo 5 :
Pascal Garsmeur DYNASYS ©C.Polge
Photo ci-dessous : journée DYNASYS © C.Polge
 
 
 
 
 
APS
Dynasys
Supply Chain
Days
(suite)








Lors du Dynasys Supply Chain day, Nicolas Commare, de la société Viseo, a assuré la première présentation de l'après-midi. Créée en 1999, cette société française, présente en Europe, Asie, Afrique et Amérique du Nord, compte aujourd'hui 620 collaborateurs. Elle est spécialisée dans l'intégration de solution APS/ERP. Le consultant a exposé les facteurs clés de la réussite d'un projet APS, à savoir : le cadrage et la définition du projet, la définition des besoins, l'implication des utilisateurs, la gestion du projet et le soutien des sponsors. Il a également rappelé combien il est important de s'entourer d'un partenaire pérenne et qui ait une réelle expertise sur votre secteur d'activité. Puis Bernard Lasry, Directeur Supply Chain de Cemoi est intervenu pour évoquer 10 ans d'évolution dans l'histoire de l'entreprise. Une histoire marquée en 2012 par la création d'un service « Supply Chain » centralisé, le rachat de Bouquet d'Or en 2003, la création d'un entrepôt de 20.000 m² en 2004, le rachat du groupe Jacquot en 2007, le démarrage des entrepôts prestés en 2010, la remise à plat des flux logistiques en 2012 et enfin pour 2013 la mise en oeuvre de la différenciation retardée. Bref, de quoi s'occuper. Surtout que dans un même temps l'entreprise mettait en place la solution Dynasys, au début pour le planning saisonnier de 5 sites de production, puis en 2005 pour installer le Master Planning PIC/PDP (passage d'une planification locale à une planification centrale permettant de coordonner et d'ajuster l'ensemble des données), enfin en 2009, la centralisation de la planification au niveau siège. Résultat des courses : en 2002 l'entreprise avait 48 jours de stock. Elle n'en avait plus que 18 en 2012. Au cours de cette même décennie le niveau de stock est passé de 89% à... 99%. Thierry Faguet, Directeur des Opérations Preactor Europe, a ensuite pris la parole pour évoquer via quelques cas client (Air Liquide, Technip, Ethypharm) le rôle d'un logiciel d'ordonnancement, à savoir faire le lien entre l'ERP et la production, qu'elle soit équipée d'un MES ou non. Fort de son expérience dans les domaines les plus variés, comptant quelques 4.000 clients dans le monde, Preactor complète la solution Dynasys pour cette partie. L'après-midi a été clôturée par une table ronde faisant intervenir Dynasys et ses partenaires (Viseo, Preactor, Möbius, QAD, West Monroe) autour des différentes problématiques que l'on peut rencontrer lors du choix et du déploiement d'une solution d'APS. Au cours de cette table ronde Patrick Dolé de Dynasys a souligné la nouvelle dimension de son entreprise, devenue avec l'intégration dans QAD, centre d'expertise mondial pour la partie prévision-planification. Une nouvelle stature qui a permis récemment la signature de 2 nouveaux contrats en Amérique du Nord. Un cocktail a vu s'achever une journée riche en contenu qui n'aura pas manqué d'éclairer les lanternes d'une assistance attentive et studieuse. PM
Photo ci-contre : Bernard Lasry,
Supply Chain Manager de Cemoi
Photo (de gauche à droite) :
Patrick Dolé (Dynasys), Gilles Asfaux (QAD) et Thierry Faguet (Preactor)
 
   
 
Optimisation
de stock
Une journée
clients
plus intime pour
Slimstock
A quelques pas de Disneyland Paris, à Val D'Europe, Slimstock, éditeur spécialisé dans les solutions d'optimisation de stocks, avait réuni ses clients hier également pour leur présenter sa nouvelle version Slim4 v. 4.5, ainsi que le nouveau module Promotion Manager. Des ateliers d'échanges sur les thèmes « S'approvisionner en Asie » et « Revisiter la notion de Quantité Economique de Commande » étaient également organisés. La journée s'est terminée par la présentation des « trucs et astuces » par Maarten den Herder de Slimstock pour faciliter l'usage au quotidien de la solution Slim 4. CP
Photo : journée SLIMSTOCK ©C.Polge
 
   
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire ab onner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
13 février 2013


FÉVRIER


Jeudi 28
Conférence
DELOITTE
« Matinée
Supply Chain :
S&OP, IBP,
Planification
collaborative »

En partenariat
avec : ORACLE et
SCMagazine
De 8h30 à 12h
Deloitte -
Auditorium
Neuilly-sur-Seine
(92)




MARS

Jeudi 21
TXT THINKING
RETAIL! EVENT

Le sommet
Européen TXT
dédié à la planification
Retail
De 10:00 à 17:00
Enregistrez-vou
s



Vendredi 22
Conférence EURODECISION
« Comment vendre
un projet
Prévisions
en interne ?
»

Intervenants :
Air France,
PIXmania
Partenaires :
Master Logistique
de l'Université
Paris-Dauphine
et SCMagazine
De 14h00 à 17h30
Université
Paris Dauphine
Paris 1
6e



Mardi 26
au Jeudi 28

Salon SITL
« Agir ensemble
pour conquérir
les marchés
d’aujourd'hui »

Partenaire :
SCMagazine
Paris Nord
Villepinte
Hall
4