Un personnage impulsif
et versatile
Regardez-le bien : il est impulsif, versatile, infidèle, exigeant, autoritaire... c'est le consommateur. Une sorte de maître chanteur qui menace en permanence le monde du commerce d'une seule et redoutable petite phrase : « si je n'ai pas ce que je veux... je vais ailleurs ». Terrifiés par cet ultimatum, les commerçants redoublent d'effort pour satisfaire ses moindres désirs : disponibilité maximum des produits en linéaires, catalogues électroniques addictifs, livraison en points relais ou à domicile (et sur rendez-vous s'il vous plait), drive, cadeaux, cartes de fidélité... Bref, tout est fait pour séduire ce schizophrène qui exige le prix le plus bas tout en revendiquant la qualité « made in France ». Et bien sûr le service qui va avec ! Le caddie dans une main, le Smartphone de l'autre, on le voit scrutant les zones de chalandise, traquer l'écart de prix, flairer la bonne affaire, sauter sur la promo du siècle. Mais pour lui offrir tout ce qu'il réclame sans y laisser trop de plumes, le commerçant doit s'organiser. Dans une période où la consommation ne fait que stagner, l'investissement consenti pour répondre aux évolutions de la demande doit être pondéré et proportionnel aux gains espérés. Autrement dit : pas de modèle économique pérenne sans un juste équilibre entre ce que coute le service (voire le sur-service), et ce qu'il rapporte. Après une première étape, où l'on s'est surtout attaché à obéir au despotisme de ce consommateur (que nous sommes tous), va donc obligatoirement venir le temps des grandes mutations organisationnelles, passage incontournable vers les nouveaux territoires d'une consommation devenue omniprésente et polymorphe (1). JPG
(1) Le Forum d'été organisé par Supply Chain Magazine en partenariat avec l'ESCP Europe aura pour thème « L'impact du changement des comportements du consommateur sur la Supply Chain ». Cette journée aura lieu le 11 juillet à l'ESCP avec de nombreux témoignages et des débats.
 
 
 
 
INVITATION
Déjà plus de
250 inscrits à
la conférence
du 22 mars :
« vendre »
un projet de
prévision en
interne
« Comment décider votre direction à investir dans un vrai projet de gestion des prévisions et comment faire adhérer les utilisateurs à ce projet ? » Tel est le thème de la conférence qui se déroulera vendredi 22 mars à partir de 14 heures à l'université Paris Dauphine. Au cours de cette demi-journée gratuite organisée par le cabinet Eurodécision, en partenariat avec le Master logistique de Paris Dauphine et Supply Chain Magazine, vous pourrez puiser des arguments qui convaincront votre DG, les utilisateurs et les autres services de l'intérêt d'un outil de prévision. Vous pourrez également bénéficier de l'expérience d'Alexandre Boissy, Responsable recherche opérationnelle d'Air France-KLM, d'Ivan Radji, Gestionnaire des approvisionnements de Pixmania, d'Alain Rey, Chef de projet Supply Chain de Somfy. Avec la participation de Régis Bourbonnais, Spécialiste des prévisions et Directeur du Master de dauphine et de Benoît Rotenbourg, Directeur associé Pricing & Revenue Management d'Eurodécision. La table Ronde sera animée par Jean-Philippe Guillaume de Supply Chain Magazine. Compte tenu du succès que rencontre cette conférence (250 inscrits à ce jour), il est prudent de renvoyer votre inscription dès maintenant.
Programme complet, renseignements pratiques
et inscription en ligne, CLIQUEZ ICI
 
 
 
 
Immobilier
logistique
Inauguration
du centre de
distribution
de Schneider
Electric
à Evreux
Mercredi dernier a démarré officiellement la construction du tout nouveau centre de distribution (43.000 m²) que GSE va construire sur la commune de Guichainville près d'Evreux, pour le compte de Schneider Electric. Ce 6 mars Bernard Pesso, directeur logistique Schneider Electric et Christophe Klieber, DG de GSE ont posé la première pierre. Le contractant général mènera une démarche de certification du bâtiment pour le compte de Schneider Electric sur les cibles évaluées au niveau « très performant » et « performant ». Pour Alain Dutto Directeur du développement de GSE : « la relation de confiance établie depuis plusieurs années avec Schneider Electric et le travail d'étroite collaboration entre les deux sociétés autour de ce projet a permis d'élaborer des solutions techniques et économiques répondant aux exigences du maître d'ouvrage ».
A terme la plate-forme pourra faire l'objet d'une extension représentant 2 cellules supplémentaires. Les travaux débutés en novembre dernier s'achèveront mi-août 2013. GSE compte aujourd'hui 450 collaborateurs répartis dans de nombreux pays. En 2012, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de l'ordre de 500 M€. JPG
 
 
Distribution
Hermes
veut se faire
connaître
en France

Encore peu connue en France, la société Hermes (Otto Logistik Group) n'en n'est pas moins un acteur important dans le domaine de la distribution à domicile en Allemagne. Avec un volume annuel de 300 millions de colis distribués Outre-Rhin, cette société occupe la deuxième place. Nouvellement recruté en tant que Business Development Manager France et Benelux, Antoine Routaboul entend promouvoir la marque sur le territoire national. « Notre présence dans le capital de 3SI fait que nous avons un partenariat naturel avec Mondial Relay. Notre intention n'est donc pas de commercialiser Hermes pour la distribution en France, mais plutôt de promouvoir la marque auprès des chargeurs pour des opérations à l'extérieur du territoire national ». Cette société qui réalise 1,7 milliard de chiffre d'affaires exerce l'essentiel de son activité dans la distribution (60%) mais elle est également présente dans l'entreposage et la préparation de commandes, le transport international et le Sourcing à travers un réseau de 30 bureaux dans le monde. JPG
Photo : Antoine Routaboul,
le nouveau Business
Development Manager d'Hermes

 
 
 
 
SPECIAL
SITL
Jusqu'au 22 mars nous vous communiquerons en avant-première les nouveaux produits ou services qui seront présentés dans le cadre du salon SITL
(du 26 au 28 mars à Paris-Nord Villepinte).
 
7
événements
Fapics
à la SITL

Dans le cadre du salon SITL l'association Fapics organise 7 événements :
Mardi 26 à 10h30 : conférence inaugurale avec Carol Ptak, ancienne présidente de l'Apics qui interviendra sur le thème : « Ensemble conquérir et développer les marchés d'aujourd'hui ».
Mardi 26 à 16h45 : « Planifier dans un monde tiré par la demande » par carol Ptak, présidente de Demand Driven MRP Institute
Mardi 26 et Mercredi 27 : Démonstration du Serious game : The Fresh Connection
Jeudi 28 à 10h : La contribution du Lean Manufacturing au Management de la chaine logistique, par Caroline Mondon, présidente de Fapics
Jeudi 28 à 12h45 : Table Ronde sur le thème ; « Faut-il planifier toutes les Supply Chain et pourquoi ? Les apports de la démarche S&OP ». Avec la participation de X-Supply Chain, Fapics et du groupement professionnel des centraliens. Interviendront : Yves Dallery, Ecole Centrale paris, Laurent Grégoire, Association des centraliens, Hervé Hillion, association X-Supply-Chain, Didier Huet, Valeo Group et Caroline Mondon, Fapics.
Jeudi 28 de 9h à 16h : Journée de qualification pour la compétition The Fresh Connection. Les trois manches seront animées par Anaïs Leblanc, consultante chez Citwell.
Jeudi 28 à 15h30 : Conférence « 3 guerres, 3 avancées décisives dans la logistique moderne » par Yves Rehby.
Fapics sera présent à la SITL sur le stand 4 T 114
 
 
 
 
Informations Internationales  
A tous nos fidèles lecteurs basés hors de France,
merci de faire parvenir vos informations internation ales
et vos commentaires (en français ou en anglais) à :
pierre.monceaux @scmag.fr
 
 
Suisse


Panalpina,
un résultat
décevant
pour l'exercice
2012
Le groupe Panalpina a vécu en 2012 une année compliquée. Globalement, le groupe réalise en CA de 1.185M€, en baisse de 56,5M€ (-1%) par rapport à 2011. D'un point de vue vertical, c'est la faiblesse du fret aérien qui a le plus impacté son résultat avec un CA de 507 M€ soit -9%, la part de cette activité représentant 43% des revenus du groupe. « Nos résultats pour 2012 ne sont pas satisfaisants » a déclaré Monika Ribar, DG de Panalpina, avant d'ajouter « Nous n'avons pas réussi à compenser le recul de fret aérien. Malgré un marché en baisse, les activités Logistique et Fret Maritime ont considérablement progressé (306 M€ +8% et 372 M€ +5% respectivement), mais ça n'a pas suffi. Côté coût, nous n'avons réagi assez rapidement ». Autre point positif, la progression de l'activité Forwarding (transitaire) avec 5,4M€ (+2%). Géographiquement, le groupe réalise +3% sur les Amériques à 359 M€, -2% sur la zone EMEA à 579M€ et -3% sur la zone Asie-Pacific à 246M€. PM
(source www.eft.com)
 
 
Etats-Unis


Fedex
fait des efforts
En 2008, Fedex Corp s'était fixé l'objectif pour 2020 de réduire la consommation de sa flotte de véhicules de 20% par rapport au chiffre de 2005. Cinq ans plus tard, c'est déjà chose faite, mais le géant de la messagerie ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Au contraire, il vient de réviser son objectif 2020 à -30% de consommation de carburant, soit 10 points de mieux, chiffre identique à celui qu'il s'est fixé concernant sa flotte aérienne. « C'est un accomplissement majeur pour Fedex et pour l'industrie du transport » commente Mitch Jackson, Staff Vice President of Environmental Affairs and Sustainability, FedEx Corp. « Nous sommes encouragés par les progrès technologiques et par l'engagement dont témoignent les membres de l'équipe Fedex à travers le monde » ajoute-t-il. Pour en arriver là, Fedex a suivi des chemins multiples : adaptation plus fine du type de véhicule à chaque route de livraison, augmentation de sa flotte de véhicules hybrides-électriques (360 au total) et tout-électriques (200), remplacement d'anciennes fourgonnettes par des Mercredes-Benz Sprinter (10.000 au total) 70 à 100% moins gourmandes en carburant et par 200 véhicules à coque en matériaux composite Reach (Isuzu, groupe GM). PM  
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
11 mars 2013


MARS

Jeudi 21
TXT THINKING
RETAIL! EVENT

Le sommet
Européen TXT
dédié à la planification
Retail
De 10:00 à 17:00
Enregistrez-vou
s


Vendredi 22
Conférence EURODECISION
« Comment vendre
un projet
Prévisions
en interne ?
»

Intervenants :
Air France,
PIXmania, Somfy
Partenaires :
Master Logistique
de l'Université
Paris-Dauphine
et SCMagazine
De 14h00 à 17h30
Université
Paris Dauphine
Paris 1
6e



Mardi 26
au Jeudi 28

Salon SITL
« Agir ensemble
pour conquérir
les marchés
d’aujourd'hui »

Partenaire :
SCMagazine
Paris Nord
Villepinte
Hall
4



Mardi 26

Conférence
CITWELL
« Les évolutions
du métier
d'approvisionneur
dans la
distribution »

Témoignage de
WELDOM
Partenaire
SCMagazine
De 8h30 à 11h15
Hôtel Raphaël
Paris 16
e



AVRIL

Jeudi 11
Table ronde GSE
« Prenez
de la hauteur
sur votre projet d'entrepôt ! »

Partenaire
SCMagazine
De 9h30à 12h00
Salons
Champs-Elysées
Boétie, Paris 8
e