1er avril
C'était
un poisson !
Que les marseillais se rassurent : il n'y aura pas d'entrepôt sur pilotis dans les calanques, pas plus qu'il n'existe de requin de l'immobilier du nom de Kash Allow. Comme vous l'aurez compris le flash spécial que nous vous avons communiqué hier (1er avril) n'était en fait… qu'un poisson ! Merci à tous pour votre indulgence et vos sympathiques commentaires. JPG  
 
 
 
Optimisation
Barloworld,
éditeur
de solution de
planification
intégrée

Barloworld Supply Chain Software se présente désormais comme un éditeur de solutions logicielles de planification intégrée. « Le plus souvent, les grands objectifs définis au niveau stratégique ne sont pas traduits dans l'opérationnel (ex : stocks de sécurité ou impact sur les coûts de stockage) », analyse Gilles Alais, Country Manager France de Barloworld SCS. Nous avons voulu faire mieux communiquer nos divers outils entre eux mais aussi avec ceux de partenaires comme Paragon ou Incept en investissant 20M$ dans la réécriture de nos solutions ». Ainsi, Cast Aurora 2.0, logiciel d'optimisation de réseau a développé de nouveaux modules pour garantir une planification intégrée de la SC dans une organisation. Il peut ainsi gérer : des politiques de stockage à la référence (SKU), les émissions de carbone et une optimisation multi-objectifs. En plus des solutions tactique et opérationnelle d'optimisation de stocks multi-échelons Cino et Optimiza, l'éditeur a noué des partenariats avec Paragon pour l'optimisation de tournée et Incept, dont l'outil Network Value Modeling va beaucoup plus loin dans la modélisation fine des coûts complets. Par ailleurs, Optimiza Oriana, qui s'appuie désormais sur la technologie Microsoft, inclut une nouvelle solution : S&OP, basée sur les préceptes Apics (dont un processus en 7 étapes) et se veut plus collaborative. Durant les 18 derniers mois, Barloworld SCS a gagné de nombreux nouveaux clients de par le monde et en France dont BASF, Carnival, Eaton, Générale d'Optique, Harvey's, Lafarge, Mac Donald, Mars, Omty, Telstra, Volkswagen... CP
Photo : Gilles Alais, Country Manager France
de Barloworld SCS
 
 
Immobilier
Goodman
développe une
plate-forme
de 32.000 m² à Berre-l'Etang
Goodman annonce le développement d'un site logistique de 32.200 m² sur la zone Euroflory à Berre-l'Etang pour le compte d'une grande enseigne de la distribution. Situé à 35 kilomètres de Marseille et à moins de 10 kilomètres de l'aéroport, ce bâtiment dispose d'une possibilité d'extension jusqu'à 62.000 m². Il s'agit pour ce groupe international du 7ème projet entrepris au cours de ces 18 derniers mois et le premier en région Paca. La construction a été confiée à GSE qui est intervenu dès la phase de conception du bâtiment.
Dans cette transaction Goodman était conseillé par l'étude Oudot & Associés. La livraison des travaux est prévue pour l'été 2013. « La capacité d'engagement et la solidité financière de Goodman ont été un élément décisif dans la prise de décision finale de nos interlocuteurs » a commenté Jean-François Mounic, directeur général Europe du sud du groupe immobilier. JPG
Photo : Jean-François Mounic
 
 
 
 
Immobilier
Trois nouvelles
transactions
pour EOL
Le cabinet EOL spécialisé dans le conseil en immobilier vient de réaliser trois nouvelles transactions dans le domaine de la logistique : France Boissons va installer sa nouvelle base logistique Ile-de-France au Port de Gennevilliers (92), grâce à la restructuration d'un entrepôt de 21.000 m² situé route du bassin avec façade sur la route principale du Port. Un terrain de 4.000 m² pour le stockage extérieur a été joint à cette location. Dans cette opération EOL conseillait France Boissons et Ports de Paris. Par ailleurs EOL a conseillé Proditrans Express, société basée sur le secteur d'Orléans, pour l'implantation d'un nouveau quai de messagerie et Idea Logistique, prestataire de logistique industrielle, qui loue à Combs-la-Ville un entrepôt de 2.590 m². JPG  
 
Nomination :
Arnaud Demit
promu chez
Capgemini
Consulting
Arnaud Demit vient d'être nommé responsable du Pôle Lean Services chez Capgemini Consulting. Ce Diplômé des Arts et Métiers débute sa carrière chez Capgemini Consulting en 2000. Après être intervenu 9 ans dans l'industrie automobile et de process, il met à profit son expérience en Lean Manufacturing dans les services en pilotant des programmes de transformation dans des réseaux d'agences et le secteur public tels que les hôpitaux ou la justice. « Nous souhaitons nous appuyer sur l'expertise d'Arnaud sur les sujets de Lean IT, Lean front office et back office, afin d'animer notre pôle de Lean Services » a déclaré Mathieu Dougados, Vice-Président Capgemini Consulting responsable de l'activité Operations Excellence. Capgemini Consulting a réalisé en France un CA de plus de 25 M€ en Supply Chain en 2012 et prévoit de recruter dans ce domaine entre 30 et 40 consultants en 2013. JPG  
 
Boissons
Geodis pilote
de flux
d'Heineken
Depuis le 1er mars 2013, Geodis BM pilote la totalité des flux de transport d'Heineken en France. Le prestataire assure également le transport de 30% des marchandises aussi bien à destination des clients que pour les flux inter-sites du brasseur (Marseille en Provence-Alpes-Côte d'Azur, Schiltigheim en Alsace et Mons-en-Baroeul dans le Nord). Le renforcement de la collaboration entre Geodis et Heineken se traduit également par l'intégration au contrat d'une partie des flux de France Boissons, la filiale distribution d'Heineken. Pour cette prestation Geodis BM a recours de manière très significative au transport combiné rail/route. Par ailleurs, un pilotage unique et multi-métiers a été mis en place pour optimiser la gestion de la période d'écrêtage, des variations saisonnières et des périodes promotionnelles. « Engagés depuis 2008 aux côtés de notre client Heineken, nous avions à coeur de lui proposer une solution de pilotage stratégique de ses flux qui répondent à ses enjeux et anticipe l'évolution de ses besoins », déclare Olivier Melot, Directeur de Geodis BM. « Avec ce nouveau partenariat, Geodis BM endosse des prérogatives plus stratégiques (plan de progrès, amélioration continue) et élargit son champ d'intervention avec l'arrivée de France Boissons et des volumes plus importants », estime pour sa part Guy Duringer, Directeur CS&L et Sponsor du projet chez Heineken. JPG  
 
Retour de la
SITL
Moissons
de nouveautés chez
IPP Logipal
Le loueur IPP Logipal, groupe FHG, a exposé pas moins de 4 nouveautés sur son stand du salon SITL. Deux d'entre elles concernent les palettes « display » destinées au stockage PLV. La première est une palette plastique (recyclé), de couleur discrète, résistante aux chocs et facilement empilable, elle est présentée comme un produit pratique, respectueux de l'environnement et positionné comme une alternative au quart de palette bois. Un autre produit destiné au PLV est la palette jetable en papier recyclé. Disponible en 3 tailles (palette, ½ palette, ¼ palette), elle est légère supporte des charges de respectivement 630, 1.140 et 1.690 kgs. Les deux autres nouveautés concernent les marchandises nécessitant un soutien latéral. Il s'agit d'une part de la palette rehaussée (sidewalls en anglais), destinée au vrac et disponible en 4 hauteurs, et du plastique box, une sorte de malle en plastique équipée de soufflets, conçue à l'origine pour un fabricant de téléviseurs à écran plat, elle est aujourd'hui mise à la disposition de tous. « Nous disposons d'une gamme complète et proposons le produit le plus adapté au besoin du client » affirme fièrement Frédéric Sammut, Directeur commercial de la société. Originaire des Pays Bas, IPP Logipal est implantée à Trézalé, près d'Angers, et dispose à travers FHG d'un parc français de 14 millions de palettes bois. PM  
   
 
Retour de la
SITL
Bacs à viande
et palettes
Europe

Autre filiale du groupe FHG, Paki Logistics (racheté en 2012) présente son nouveau service d'échange de bacs à viande E2, livrés sur palettes Euro H1 et utilisés pour les échanges et la transformation de la viande. Paki est plus connu pour ses services d'échange palettes Europe, Düsseldorf et de caisses grillagées (Gitterbox). Il s'agit, pour les bacs à viande comme pour le reste, d'un système d'échange de « crédit » afin de trouver l'utilisateur le plus proche possible de la source et par la même occasion d'en réduire au maximum le transport. « Les échanges de crédits sont situés en Allemagne dans une sorte de salle des marchés. Notre couverture géographique touche la majeure partie de l'Europe et notre équipe de spécialistes travaille en 8 langues » nous a confié Christian Agasse, Managing Director Paki Logistics, lors du salon SITL. En 2012, Paki s'est implanté au Portugal, en Turquie et en Scandinavie, avec à la clé une croissance du chiffre d'affaires à l'international de 25%. La société est basée à Proximité de Düsseldorf en Allemagne et emploie aujourd'hui 130 collaborateurs. PM  
 
Prévisions
Des arguments
pour convaincre
de leur utilité



Le 22 mars dernier, Eurodecision et le Master Logistique de l'Université Paris Dauphine ont organisé, en partenariat avec Supply Chain Magazine, un après-midi de conférences sur le thème : « Comment vendre un projet de prévisions en interne ». Régis Bourbonnais, Directeur du Master Logistique de l'Université Paris Dauphine, a introduit le sujet en listant les principales réticences des acteurs concernés par un projet de prévisions : ROI incertain pour la Direction Générale ; peur du changement ou d'être remplacé par une machine pour les utilisateurs et indifférence ou crainte d'un surcroît de travail des autres fonctions. « Comment convaincre ? Avec beaucoup de pédagogie ! », résume-t-il. Benoît Rottembourg, Directeur Associé Pricing & Revenue Management chez Eurodecision, a préconisé une méthode basée sur des prototypes pour convaincre progressivement les acteurs de l'utilité d'un système de prévisions. « C'est une approche Stop & Go. Elle commence par un diagnostic de la qualité des données, durant une vingtaine de jours. Si cette étape est validée, la suivante de 20 à 30 jours, est celle du prototypage off line (algorithmes éligibles, prévisions, etc.). Le Go sur cette étape donne accès à la phase 3 : celle du prototypage on line (spécification des besoins, réalisation de type Excel, co-forecast) pendant 10 à 20 jours. Enfin, si cette étape est OK, le projet peut se lancer dans une phase d'industrialisation, de deux à neuf mois, pouvant s'appuyer sur un logiciel maison, un progiciel, de la B.I. Analytics ou un durcissement du prototype sous Excel », détaille-t-il. Fort de son expérience de grands groupes, Philippe Morel, Consultant en opérations SC et services, s'est positionné davantage en stratège : « Il est fondamental de savoir dans quel contexte on se situe quand on lance un tel projet : Où agit la prévision en matière économique ? Combien cela va rapporter par filière ? A qui je donne et à qui je prends ? », commence-t-il. Il recommande également de définir les attentes sur le livrable (Ajuster la politique de stock ? Planifier la production ? Assurer la disponibilité produit ou une qualité de services ? Contribuer à améliorer un résultat commercial, de compte d'exploitation...). « Que gagne l'entreprise si on fait le projet mais aussi que se passe-t-il si on ne le fait pas ? », complète-t-il. Selon lui, il faut également être vigilant quant aux difficultés rencontrées (bien les identifier), aux secteurs et profils concernés (la compréhension et l'acceptation variant en conséquence) ainsi qu'aux contraintes informatiques de mise en œuvre. CP
Photo ci-contre : Régis Bourbonnais, Directeur du Master Logistique de l'Université Paris Dauphine ©P.Monceaux
Photo ci-dessous : Près de 200 participants avaient pris place dans la salle Raymond Aron rénovée de l'Université Paris Dauphine ©C.Polge
 
   
 
Prévisions
(suite)
Des exemples
variés
Aux préconisations des experts et consultants ont succédé des témoignages d'industriels. Ainsi, Sébastien Lemaire, Responsable ligne de produit recherche opérationnelle chez Air France a mené un projet pour améliorer le coefficient de remplissage des soutes des 142 appareils long courriers utilisés à 90% pour transporter également du fret, en plus d'une flotte dédiée d'une dizaine d'avions. Cette capacité étant conditionnée par le poids des passagers, celui de leurs bagages et du fuel nécessaire pour le vol. « Prévoir la capacité offerte en fret est un enjeu crucial pour l'entreprise. Nous utilisons un framework de prévisions qui s'appuie sur des prévisions de trafic, l'absentéisme du personnel, etc. et s'enrichit au fur et à mesure des données. Grâce à ce projet, nous transportons 700 tonnes de fret en plus sur la division cargo », indique Sébastien Lemaire. « Votre valeur ajoutée n'est pas de convaincre vos interlocuteurs de faire des prévisions, mais c'est de les améliorer, lance pour sa part Ivan Radji, Gestionnaire des approvisionnements de l'e-commerçant Pixmania. Je ne crois pas en un système de prévisions purement mathématique. Je suis pour la fusion de l'intuition et de la connaissance marché avec le S.I. », poursuit-il en recommandant de « ne pas oublier de former les gens et de parler de gains immédiats ». La société Somfy, spécialiste des moteurs, commandes et automatismes pour la maison, est en cours de déploiement du logiciel de prévisions d'Aperia. « Nous avons vendu ce projet à la Direction Logistique, puis à la Direction Générale en 2009. Nous voulions un processus de prévisions plus collaboratif pour avoir une Supply Chain plus agile. C'est un argument qui a porté », se réjouit Alain Rey, Chef de projet SC chez Somfy. Un outil plus évolué qu'Excel était aussi nécessaire pour présenter les prévisions selon divers axes (produit, client ou flux) et pour mettre les informations à disposition des 30 filiales dans des délais compatibles avec le processus PIC en place depuis plusieurs années. L'implication de la Direction Générale a été décisive ensuite pour le déploiement dans les filiales. « Nous avons un processus budgétaire très structuré. Le refaire à une fréquence mensuelle sans outil serait impossible », conclut Alain Rey. L'après-midi s'est terminé par un échange de remarques et questions/ réponses entre les quelques 200 présents et les intervenants. Un cocktail a enfin permis aux plus timides de poser leurs questions en toute discrétion... CP  
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
2 avril 2013


AVRIL

Mardi 9
Journée
RETAIL CHAIN
« Les Rencontres
Nationales
des acteurs de
la Supply Chain
de la distribution
spécialisée et
du e-commerce »

Partenaires :
SCMagazine
De 8h30 à 17h30
Cité des Echanges,
Lill
e


Jeudi 11

Table ronde GSE
« Prenez
de la hauteur
sur votre projet d'entrepôt ! »

Partenaire
SCMagazine
De 9h30à 12h00
Salons
Champs-Elysées
Boétie, Paris 8
e



Jeudi 18
Soirée débat -
Table ronde
organisée par
La ROADEF
« La Recherche
Opérationnelle,
clé de la
performance des
entreprises ? »

Intervenants :
Air France,
Bouygues Télécom,
Amadeus,
TF1 Publicité,
Air Liquide
De 19h00 à 22h00
Université
Paris Dauphin
e



MAI

Mardi 14
et Mercredi 15
Conférences
et ateliers
ECR Europe 2013
« The Future’s Bright »
De 9h00 à 23h00
le Mardi
De 9h00 à 15h00
le Mercredi
Brusse
ls