Transport
La taxe
poids lourds
approuvée
par le Sénat
Le sénat a adopté hier le texte sur l'écotaxe poids lourd voté à une courte majorité mercredi par l'Assemblée Nationale. Elle devrait donc entrer en vigueur à partir du 1er octobre et s'appliquer à tous les véhicules de plus de 3,5 tonnes qui emprunteront le réseau national non payant. Loin de faire l'unanimité, ce nouvel impôt « écologique » déclenche des réactions très diverses. Optimiste, le cabinet bp2r estime qu'elle devrait créer une compétitivité nouvelle grâce à la conjugaison de deux facteurs : l'obligation pour les directions Supply Chain de rationaliser leur transport et l'introduction d'une traçabilité qui devrait, toujours selon ce cabinet, « stimuler mécaniquement les améliorations de flux avec à la clé des gains significatifs ». Mieux que cela : elle pourrait même, selon Alain Borri, Directeur général de bp2r, générer des emplois : « en conservant son caractère écologique, cette taxe accélère la mutation du transport. Des créations d'emplois et une meilleure image auprès du grand public sont à la clé de ce processus de valorisation ». Un avis que ne partage pas le groupement national des transports combinés (GNTC) qui dénonce dans un communiqué les effets d'une taxe « qui va pomper la marge déjà très faible de nos entreprises de transports ». Très en colère, le groupement affirme que la taxe poids lourd va « violemment pénaliser les services multimodaux », et accuse le ministère d'être « responsable de la mise en péril d'une technique qui réduit les émissions de CO², et surtout sera responsable de la suppression d'emplois non délocalisables ». Plus modérée, la FNTR se réjouit quant à elle du dispositif de majoration forfaitaire qui prévoit la répercussion de cette taxe dans la facture de la prestation transport : « c'est la concrétisation d'un travail mené sans relâche depuis des années. Ce n'était pas gagné d'avance, compte tenu des oppositions sectorielles de tous ordres que n'a pas manqué de susciter le texte ». A contrario TLF estime que la loi n'apporte aucune garantie aux transporteurs : « bien au contraire ! Nous avons la certitude que les donneurs d'ordre pourront renégocier le tarif de référence à la baisse, laissant aux seuls transporteurs la charge des prélèvements subis et la lourdeur de gestion de cette taxe ». Par ailleurs, Patrick Bouchez, Président – Délégué Général de TLF dénonce « un manque de dialogue et de concertation » et reproche aux ministres concernés d'être « passés en force, sans aucune maîtrise des dommages économiques ». Après les débats houleux et les centaines d'amendements qui ont précédé le vote de la loi, cette fois c'est son application qui ne manquera pas, d'ici le 1er octobre, d'alimenter encore de nombreuses polémiques. JPG  
 
 
 
Prestataires
logistiques
Retour
à l'équilibre
pour Dachser
France
L'exercice 2012 de Dachser France s'est soldé par un CA stable, à 498 M€, une perte opérationnelle avant impôts en diminution de 12.5 M€ (passant de - 25.1 à -12.6 M€), mais surtout un résultat net positif à +3.3 M€. Ce retour dans le vert s'explique en partie par des cessions immobilières ayant généré une plus-value exceptionnelle. « Nous sommes clairement en avance sur nos prévisions qui visaient l'équilibre en 2013 et la performance économique pour 2014. Nous sommes donc confiants sur un retour aux bénéfices dès 2013 ; notre performance économique du premier trimestre nous le confirme avec un résultat opérationnel nettement bénéficiaire » affirme Frédéric Dumort, le Président de Dachser France. L'activité de messagerie nationale (environ 40% du CA) s'est accrue de 2,85%, mais elle reste la seule activité déficitaire de Dachser France, alors que dans le même temps la messagerie export a progressé de 6,4%.
La logistique contractuelle a de son côté enregistré une progression de 15,6% en 2012 avec 35.000 m² de nouvelles surfaces : à Santeny (extension d'un site de 26.000 à 35.000 m²), Strasbourg (5.000 m² ouverts, 10.000 m² prévus en 2013 pour l'activité transport et logistique), et Dagneux, en région Rhône Alpes (21.000 m²). Pour 2013, l'activité logistique de Dachser France (dont la stratégie est de favoriser une offre combinée avec le transport) devrait encore progresser de 25% avec l'ouverture de 48.000 m² supplémentaires : une plate-forme multimodale de 30.000 m² à Savigny-sur-Clairis dans l'Yonne (pour son client le groupe EOL fabricant mobilier de bureaux, filiale du groupe belge Alcopa) et 18.000 m² à Reims. JLR
 
   
 
 
 
INVITATION
Une conférence
«entreposage»
organisée par
SAP et Steria
avec les
témoignages
d'ATR et de PSA
SAP et Steria vous invitent mardi 14 mai de 8h30 à 11h, hôtel de Sers à Paris à une matinée sur la gestion d'entrepôt. Ce SAP EWM Briefing sera illustré par le témoignage de 2 industriels : ATR, qui présentera sa vision métier de la gestion d'entrepôt et du MRO et PSA qui évoquera les bénéfices d'une approche de type Core model dans le domaine des pièces détachées. Cette conférence est gratuite mais le nombre de places est limité. Priorité sera donnée aux fonctions opérationnelles dans les domaines de l'aéronautique, automobile, services, high tech, transport, défense, métallurgie, ingénierie et construction.
Pour s'inscrire en ligne, CLIQUEZ ICI
 
 
Manufacturing
Apriso lance
Global
EMI Solution
L'éditeur de MES Apriso lance de son offre Global EMI Solution, consistant en un package logiciel + service destiné à améliorer la qualité de l'information et de la visibilité à travers différents sites de production. Selon l'éditeur, il y aurait traditionnellement un décalage entre les mesures de performances de la production et celles de la performance globale de l'entreprise (fonds de roulement, bénéfices, amortissement...), ceci générant deux réalités distinctes : celle des usines et celle des outils de business intelligence (BI) et des ERP. La solution Global EMI vise à éliminer ce décalage en capturant des données opérationnelles de sources diverses, les cartographiant de manière rapide et constante, les normalisant et agrégeant de façon à améliorer la lisibilité et l'analyse des opérations à travers les sites de production. La solution génère des résumés visuels tels que tableaux de bord, graphiques et rapports répondant aux besoins des directeurs des opérations. « La visibilité est une chose, transformer des données granulaires en un ensemble clair et significatif en est une autre, » explique John Fishell, VP Product Management chez Apriso. Avant d'ajouter : « l'information doit être nettoyée, résumée, réconciliée et contextualisée avant de permettre la prise de décision ». Global EMI est le fruit des 20 ans d'expérience d'Apriso dans le domaine de l'industrie manufacturière avec des clients multinationaux tels que GM, Volvo, Honeywell ou encore L'Oréal. PM  
 
 
 
Immobilier
Logistique
25 ha
disponibles
immédiatement
à Fougères
Fougères Communauté et idéa35, l'agence de développement économique d'Ille & Vilaine annonce la disponibilité immédiate de 25 ha de terrain sur le parc Plaisance II. SI « Plaisance » était un parc d'activités essentiellement industriel, le projet d'extension Plaisance II est présenté comme « résolument dédié à la logistique ». Pour attirer l'attention des investisseurs, idéa35 met en avant les atouts de cet espace que sont son positionnement géographique (à 25 minutes de Rennes, à proximité des ports bretons et normands), son accès direct à l'autoroute A84 via un double échangeur, ses voies de circulation adaptées aux poids lourds, ses ronds-points suffisamment larges ou encore sa surface parfaitement plane. Sur ce terrain, une parcelle de 19 ha permet d'accueillir une plateforme logistique allant jusqu'à 80.000 m² d'un seul tenant. « Nous avons su investir et nous engager pour aménager un parc qui se veut performant et adapté. Un pari que nous imaginons déjà gagnant », estime Louis Feuvrier, Président de Fougères Communauté. PM  
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
19 avril 2013


AVRIL

Mercredi 24
Salon
du recrutement

Organisé par
Job Transport
Espace Champerret
Paris 17e
Partenaire :
SCMagazin
e


Jeudi 25
FORUM
DE PRINTEMPS
Organisé par SCMagazine
« Quelle
Supply Chain
pour vos pièces
de rechanges ?

Partenaires :
Paris-Dauphine,
Master Logistique,
a-SIS et Oracle
De 9h00 à 13h00
Université
Paris-Dauphine,
Paris La Défen
se



MAI

Mardi 14
et Mercredi 15
Conférences
et ateliers
ECR Europe 2013
« The Future’s Bright »
De 9h00 à 23h00
le Mardi
De 9h00 à 15h00
le Mercredi
Brusse
ls



Mardi 14
Conférence SAP
« SAP Supply Chain Briefing »
Retour
d'expérience :
ATR et PSA
Partenaires :
STERIA et
SCMagazine
De 8h30 à 11h00
Hôtel de Sers,
Paris 8
e



Jeudi 30 et
Vendredi 31

Journées de formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques de
la prévision
des ventes »

Animées par
Régis Bourbonnais
Professeur à
Paris-Dauphine
De 9h00 à 17h 30
Lieu :
Eurodecision
Paris-La Défense