Ce n'est
qu'un
début...

Nul ne peut contester que la montée en puissance du Supply Chain Management (disons depuis une quinzaine d'années) a largement bénéficié de l'émergence de technologies nouvelles, lesquelles ont permis de mieux appréhender les flux dans leur globalité et d'apporter des solutions en termes de visibilité, de pilotage et d'exécution. Pour autant d'autres avancées technologiques arrivent (Cloud, Big Data, imprimantes 3D, BI, RFID...), laissant entrevoir les prémices d'une nouvelle révolution : celle de la digital Supply Chain (1). Dans un même temps, le e-commerce et ses différentes déclinaisons obligent les entreprises à repenser leurs organisations. La gestion des flux ne s'arrête plus aux frontières de l'entrepôt et l'on observe, avec la mise en oeuvre de nouveaux systèmes d'information, une intégration plus forte du point de vente et une gestion optimisée des produits jusqu'à l'acte d'achat. Toutes ces évolutions laissent à penser que le Supply Chain Management n'en n'est encore qu'à ses débuts et que les managers qui en auront la charge (disons au cours des quinze prochaines années), n'auront pas le temps de s'ennuyer. JPG
(1) Lors du Salon Supply Chain Event, ne manquez pas la restitution et le débat autour de l'étude « Digital Supply Chain » réalisée par Capgemini Consulting en partenariat avec Supply Chain Magazine.
 
 
 
 
S&OP
Un nouveau
« PIC »
pour Aperia
La dernière version du logiciel Aperia Forecaster propose un nouveau module P.I.C (Plan Industriel & Commercial) dont le but est de mieux prévoir l'évolution liée des ventes, de la production et du stock. En fait, le module P.I.C est un outil de planification pour équilibrer la demande et les ressources dans des conditions financières optimales. Selon l'éditeur informatique, il constitue « le complément idéal des autres modules Gestion par Objectifs et Plan d'Approvisionnement DRP. Il tient compte de paramètres tels que le taux d'absentéisme, le taux de rebut, la capacité de production par heure et par jour, un calendrier de production spécifique. Le tableur P.I.C. d'Aperia Forecaster autorise la mise en oeuvre de scénarios alternatifs qui peuvent simuler, par exemple, soit la stabilisation du stock à un niveau constant raisonnable, soit le maintien d'une production constante (en nombre de produits/jour) malgré des ventes saisonnières, soit le taux de couverture.
Les résultats fournis par le P.I.C portent sur les capacités de production, les ruptures possibles ou les stocks projetés, permettant ainsi d'anticiper les sous ou sur-capacités structurelles ou conjoncturelles et de mieux utiliser les outils de production. Le P.I.C. peut être élaboré soit à un niveau agrégé (famille PIC) soit à un niveau détaillé, mais toujours en partant des plans opérationnels et en tenant compte des directives stratégiques de l'entreprise. JPG
 
 
Salons
La SITL 2014
davantage
orientée
transport


« Ce positionnement très transport, c'est une évolution importante par rapport aux SITL des années précédentes que nous avons souhaitée mettre en place avec notre comité de réflexion, composé principalement de responsables logistiques et de supply chain managers » a déclaré vendredi Alain Bagnaud, le Directeur Général de la SITL et de Reed Exhibitions France à propos de l'édition 2014 du salon SITL. « C'est un segment de la Supply Chain souvent traité de façon secondaire alors qu'il est critique : le transport représente environ 50% des coûts logistiques, et certaines études indiquent même une future évolution de cette part jusqu'à 60%. Du point de vue des industriels et distributeurs, c'est un élément qui doit être maîtrisé, soumis à des contraintes techniques, réglementaires, sociales, économiques ». Ce qui ne veut bien entendu pas dire que la SITL Europe 2014, qui aura lieu du 1er au 4 avril dans le Hall 6 du Parc des expositions de Villepinte, ne sera consacrée qu'à la problématique transport. Le transport et la logistique occuperont physiquement le centre du salon, avec tout autour les exposants spécialisés dans les technologies et systèmes d'informations, l'intra logistique (salon conjoint Intralogistics), les infrastructures et l'immobilier logistique.
Parmi les 800 exposants, un certain nombre de grands prestataires ont déjà confirmé leur présence, parmi lesquels Kuehne+Nagel, DB Schenker, Ceva, Rhenus, ID Logistics, SED Logistique, ou encore Mazet, ainsi que les trois principaux groupements de transporteurs que sont Astre, Evolutrans et le groupement FLO. « La commercialisation des stands se passe plutôt bien malgré le contexte difficile. Il reste très peu de places libres entre les stands déjà confirmés et ceux en attente de confirmation » a indiqué Alain Bagnaud. JLR
Photo : Alain Bagnaud, Directeur Général de la SITL
 
 
 
 
Salons
SITL Europe
2014 :
encore plus
d'évènements
et de
conférences


En termes d'affluence, l'objectif de cette SITL Europe 2014 est d'atteindre les 40.500 visiteurs, et pas moins de 6.000 congressistes. D'ailleurs, la partie évènements et conférences va encore s'étoffer par rapport à la précédente édition de la SITL Europe, en 2012. Outre le traditionnel Prix de l'Innovation, on retrouvera les thèmes bien connus de la RFID, ou du fret ferroviaire (sur une journée), mais aussi des nouveaux comme le Maritime Day (à vocation plus internationale que lors de la SITL 2013) ou « Future for Logistics », le dernier jour du salon, qui sera consacrée à la prospective. D'autres évènements seront désormais organisés par demi-journées thématiques sur les plateaux de conférence incluant débats, retours d'expérience, et ateliers avec notamment deux nouveaux thèmes, l'immobilier logistique et les portraits de logisticiens. A noter également l'apparition d'un espace distribution urbaine sur la zone Eco Transport & Logistics, et d'un espace dédié au transport fluvial. Reed Exhibitions organisera aussi pour la première fois le 1er avril lors de cette SITL Europe une grande journée internationale intitulée World Transport & Logistics Forum, qui se veut une sorte de « Davos pour le transport ». Cette première édition, en partenariat avec Ubifrance, accueillera des délégations de sept pays (Brésil, Indonésie, Russie, Mexique, Inde, Etats-Unis et Thaïlande) ainsi que des décideurs français et européens, politiques, industriels et grands offreurs. Le thème : « Les nouvelles routes de la croissance mondiale » et de quelle manière la logistique et le transport peuvent constituer un soutien au développement économique. « World Transport & Logistics Forum a vocation à devenir un grand rendez-vous international itinérant. La deuxième édition aura lieu en octobre 2014 à Jakarta, puis en 2015 au Brésil et aux Etats-Unis » précise David Puech, ‎Directeur des conférences et événements chez Reed Exhibitions Transport & Logistics. JLR
Photo : David Puech
 
 
CPG
Mondelez :
une refonte de
la Supply Chain
qui valait
3 milliards



Mondelez International a détaillé son projet de refonte en profondeur de sa Supply Chain mondiale, lors la conférence « Barclays Capital Back to School Consumer Conference» qui s'est tenue à Boston au début du mois. Ce ne sont pas moins de trois milliards de dollars US en productivité brut que prévoit d'économiser la multinationale sur les trois années à venir. Ce programme devrait générer un gain d'1,5 Mds $ en productivité nette et d'1 Mds $ de trésorerie, grâce à quoi Mondelez envisage une amélioration de sa marge d'exploitation de 60 à 90%. « Nous élaborons une supply chain intégrée ultra-focalisée sur l'obtention de gains de compétitivité démontrables et d'économies que nous pourrons ensuite réinvestir dans notre croissance » a déclaré Daniel Myers, Executive Vice President, Integrated Supply Chain. Inspiré du benchmark d'une douzaine d'acteurs des CPG (biens de consommation courante), le projet prévoit notamment de transformer les processus de production ainsi que les relations avec les fournisseurs. A titre d'exemple, Mondelez construit actuellement de nouvelles lignes de production des cookies Oreo nécessitant 30% d'investissement en moins et réduisant les couts de production de 10M $. Ces « lignes du futur », qui doublent la capacité sur deux fois moins de surface par rapport aux installations précédentes, devraient prochainement être déployées sur d'autres sites produisant biscuits chocolatés et chewing-gums. Daniel Myers fait également état de 400 M$ de gain de productivité grâce à un programme Lean Six Sigma, de 20% de réduction sur les approvisionnements via la refonte des partenariats fournisseurs ainsi que d'une simplification du portefeuille des biscuits en Europe qui devrait en réduire la complexité de 60%, générant quelque 100 M$ d'économies. Celles-ci ont pour but, entre autre, de financer les investissements sur les marchés des pays émergeants dans lesquels le groupe prévoit l'ouverture de 14 nouvelles usines d'ici 2020. Fruit d'une scission au sein du groupe Kraft Foods, Mondelez International est apparue aux USA en octobre 2012 puis en France en avril 2013 et regroupe les marques de « snacking » anciennement détenues par Kraft Foods. Elle génère un CA de 35 Mds $, essentiellement dans le domaine des biscuits et du café, avec des marques telles que Cadbury, Lu, Nabisco, Hollywood, Jacques Vabre ou encore Carte Noire. PM
Photo : Daniel Myers, Executive Vice President, Integrated Supply Chain de Mondelez International
 
 
 
 
Prestataires
logistiques
Eugène Perma
ne se fait plus
de cheveux
pour sa
Supply Chain
Voilà plus de deux ans qu'Eugène Perma, une ETI spécialisée dans les cosmétiques capillaires (500 salariés, CA 2012 d'environ 100 M€), a confié sa logistique à FM Logistic. Selon son prestataire, le bilan de ce partenariat, basé sur une approche de Lean Management, s'avère très positif. « Depuis les débuts de notre collaboration, nous avons réussi à faire chuter le taux de rupture en linéaires de plus de 20% » déclare Jean-Christophe Machet, PDG de FM Logistic Corporate. Une performance rendue possible par le pooling, à savoir la mutualisation du transport des commandes de plusieurs industriels en camions complet à destination de la grande distribution. Depuis début 2011, Eugène Perma a en effet rejoint un pool déjà en activité sur la plateforme de Château-Thierry (classée Seveso seuil haut), avec trois grands des cosmétiques : GSK, Colgate-Palmolive et Henkel. « Cette solution est aujourd'hui un facteur essentiel dans la performance de notre groupe » confirme Didier Martin, le Président du groupe Eugène Perma. L'autre grand volet de ce partenariat concerne l'augmezntation de la productivité de la préparation de commandes à l'unité pour les salons de coiffure, avec la mise en œuvre d'un « chariot de préparation peseur multi-commandes ». Grâce à cet outil, le préparateur peut traiter trois commandes simultanées (avec un contrôle qualitatif au fur et à mesure de la préparation). JLR
Photo : chariot peseur multi-commandes
 
   
 
Transport
routier
GT Location
fête ses 20 ans
d'actionnariat
salarié


20 ans, ça se fête. GT Location profite de l'occasion pour revenir sur ces 20 ans d'actionnariat salarial et présenter une société responsable, envers ses employés comme envers l'environnement. « Dès la première année, 62% des employés ont répondu favorablement à la mise en place d'un plan d'épargne entreprise. C'était un 1988 » raconte ému Michel Sarrat, PDG de GT Location. « L'actionnariat salarié a été mis en place en 1993, 20 ans plus tard environ 650 de nos 1.300 salariés sont actionnaires. Ils se sentent concernés par la vie de l'entreprise et nous nous sentons responsables auprès d'eux » poursuit-il. Début 2013, cette structure familiale vient de lancer un réseau social interne, afin de rester au contact de ses employés, notamment de ses 1.100 chauffeurs. « C'est un choix irrévocable de prendre au sérieux le point de vue de ses salariés. Nous voulons que les conducteurs comprennent la logique du métier, s'engagent et gèrent d'eux-mêmes beaucoup de choses » explique Michel Sarrat. GT Location affirme prêter une attention toute particulière à la sécurité de ses chauffeurs mais également à l'environnement via l'acquisition de tracteurs Euro6, de camions fonctionnant au GNV et de camions plus silencieux pour la livraison en milieu urbain. Société en croissance depuis ses débuts, sa principale inquiétude concerne l'écotaxe, qu'elle juge « trop décalée avec la réalité ». Selon Pascal Guillot, DGA Opérations et Développement « l'écotaxe va exacerber la concurrence, y compris avec l'étranger. Cela va causer d'énormes tensions entre chargeurs et transporteurs. Dans ces conditions, comment revaloriser nos employés en début d'année ? Comment absorber le surcout d'environ 15% des camions Euro6 ? » se demande-t-il, avant de conclure : « Quand il faut sauter dans l'eau glacée, on peut toujours attendre mais il faudra bien sauter. C'est pourquoi nous avons commencé à équiper nos camions des boitiers ». PM
Photo : Michel Sarrat, PDG de GT Location
 
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
   

16 septembre 2013

SEPTEMBRE

Mardi 17
COMPLET
Thématique
Hub One
« L'omnilogistique
au service
du commerce
connecté »

Animée par
Olivier Moreau,
Orium
Table ronde avec
Kuehne+Nagel,
Cegid, Orium
et Hub One.
De 15h30 à 19h
Ice Bäar,
Champs Elysées

Mardi 17
Séminaire
e2Open
« Une tour
de contrôle pour
Piloter votre
Supply Chain
« étendue » ? »

Témoignage de
L'Oreal
De 8h30 à 11h00
Hôtel George V
Paris 8
e



Vendredi 20
Petit déjeuner
thématique
FREELOG
« Réussir
son projet de
transformation
dans un contexte
international
multi culturel »

Partenaires :
AirBusiness
Academy
et SCMagazine
De 10h00 à 11h30
Toulouse, Blagna
c



Lundi 23
et mardi 24

Gartner
Supply Chain
Executive
Conference
«Reimagine
Supply Chain :
Fast, Forward,
Focus »

De 07.30 à 19.15
Hyde Par
k
Londres




Mardi 24
SAP WEBINAR
« S&OP:
Optimiser
sa chaîne
logistique dans
un environnement
plus complexe »

Partenaires :
Capgemini
Consulting,
SCMagazine
Heure de début :
13h30
Durée : 45 m
n



OCTOBRE

Jeudi 3
et vendredi 4

Formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

De 9h à 17h30
Paris La Défen
se



Jeudi 17
Evénement
SAP Supply Chain
Briefing
Partenaire:
Steria
« Gagner en
productivité dans
vos entrepôts ! »

De 8h30 à 11h00,
Eurosite George V,
Paris 8
e



Mardi 22

Conférence
thématique Retail
et Mode GT Nexus
« Solving
the Paradox
of global Sourcing
in Retail »

Témoignage
de DIM/DBA
& Inditex/Zara
De 11h à 16h
Lill
e




NOVEMBRE

Mardi 26 et
mercredi 27

Séminaire INTERROLL VIP
«Le tri
de demain :
ultra-flexible
& éco
énergétique»

Co-organisateur :
SCMagazine
Mardi de
13h10 à 19h30
Mercredi de
8h30 à 20h54
Sinsheim,
Allemagn
e



DÉCEMBRE

Mercredi 4
au Vendredi 6

SIMI,
le Salon
de l’immobilier
d’entreprise
« Inscription :
tarifs
préférentiels
jusqu'au
31/10/2013
inclus »

Plus de
23 000 visiteurs
440 exposants
Palais des Congrès
Paris Porte Maillo
t