Big Data
ou
Big Brother ?
La puissance des ordinateurs, associée aux nouvelles fonctionnalités de logiciels ultra-performants, laisse entrevoir des applications étonnantes. Ainsi la semaine dernière, lors d'une Table Ronde centrée sur les ERP, plusieurs intervenants ont pu évoquer les possibilités titanesques des « Big Data » qui explosent littéralement les capacités de stockage et de traitement des données. Des prouesses technologiques qui permettent, via le soutien de la Business Intelligence, d'obtenir en une milliseconde des informations qui pouvaient réclamer plusieurs minutes. Les fichiers peuvent se croiser et s'entrecroiser, l'ordinateur est là, tel un superviseur omniscient, pour en extraire la substantifique info. On peut réagir très vite et gagner un temps précieux. A titre d'exemple, expliquait un orateur au cours de cette réunion, on peut imaginer un suivi personnalisé du consommateur : connaître ses goûts, ses derniers achats, sa date de naissance, celle de son conjoint(e), la race et le nom de son chien… On peut aller au-devant de ses envies, lui proposer des offres spéciales, tenir compte de sa taille, de son poids, de son régime, de son budget. Toutes les données de ses multiples cartes de fidélité, ses coupons de réductions, ses historiques d'achat, sont stockés, ce qui permet de le tracer, voire de le traquer. Mais toujours pour son plus grand bien. Et pour le paiement la seule présence de son Smartphone permet d'accéder à son compte bancaire lequel est débité, lui aussi, en un clin d'oeil. A l'heure où la biométrie et les puces électronique (notamment dans le nouveau permis de conduire), envahissent notre quotidien, on serait en droit de se demander si tout cela ne va pas un peu trop vite. JPG  
 
 
 
Pilotage
efficace
de la SC
Chad Smith
présente
un nouveau
concept :
le DDMRP



Le 18 septembre après-midi, Citwell, Fapics et Festo ont organisé une conférence sur le thème du Demand Driven MRP (DDMRP). Après une courte introduction de Caroline Mondon, Présidente de Fapics, Chad Smith du Demand Driven Institute, qui a travaillé notamment avec Eliyahu M. Goldratt (auteur de l'ouvrage intitulé « Le But » sur la théorie des contraintes), a présenté ce nouveau concept de planification de la Supply Chain, le DDMRP, tenant compte des changements du contexte mondial. « De par le monde, la planification et les scénarios de Supply Chain sont plus complexes que jamais. La passé ne permet plus de prévoir le futur », a-t-il asséné. Or, la plupart des ERP reposent sur le MRP, inventé en 1965, et plus adapté au contexte actuel de mondialisation, de réduction de cycle de vie des produits, de volonté de délais courts des consommateurs, de complexification et de personnalisation des produits. « Tout cela face à la pression pour réduire les stocks, avec des prévisions toujours fausses, un contexte réglementaire accru et des délais allongés pour obtenir les matières premières et les composants », complète Chad Smith. Selon lui, trois questions fondamentales se posent pour améliorer quand même la planification dans ce contexte : Comment minimiser ou éliminer les ruptures ? Comment réduire le plus possible les délais de production ? Comment garder le BFR synchronisé avec la demande ? « On peut beaucoup gagner à répondre à ces trois questions », affirme Chad Smith. Et de citer des exemples significatifs obtenus dans le FMCG, chez Tourneau Technologies ou encore Oregon Freeze Dry en terme de réduction des stocks et des délais, et de hausse du taux de service grâce au DDMRP. Le but de ce concept est de réconcilier le MRP, le DRP, le Lean, la Théorie des contraintes, le Six Sigma en innovant. « C'est une solution de planification multi-niveaux des matières premières & des stocks et une solution d'exécution », résume l'orateur. Pour ce faire le DDMRP repose sur cinq principes : un positionnement stratégique des stocks, une définition de profils et de niveaux d'amortisseurs (buffers), un ajustement dynamique, une planification tirée par la demande ainsi qu'une exécution visible et collaborative. Des pilotes de DDMRP sont en cours chez Bernard Control et chez GKN. Pour le moment, ils s'appuient sur des tableurs et ne portent que sur quelques produits. Deux solutions logicielles ont été agréées par le Demande Driven Institute à ce jour. Citwell est en train de développer également un outil à partir d'un tableur pour faciliter les phases de pilote. Il s'avère que le DDMRP peut être réservé aux produits et composants critiques, les autres articles pouvant continuer à être gérés en mode plus « classique » (avec prévisions, sur la base d'ERP et d'APS). On a hâte de connaître les 1ers résultats de ces tests grandeur nature réalisés en France ! CP
Photo ci-contre : Chad Smith, Co-Fondateur du Demand Driven Institute et Co-Auteur de la 3ème édition de l'ouvrage « Orlicky's Material Requirements Planning » ©C.Polge
 
   
  Cet après-midi a été aussi l'occasion de décerner les diplômes de « Certified Demand Driven Planers » aux pionniers qui ont suivi en France la première formation au concept de DDMRP dispensée par Carol Ptak. ©C.Polge  
 
Salon
e-commerce
DDS Logistics
présente pour
la première fois
son offre
KeKoli.com
au salon
e-commerce
Suite au rachat de KeKoli.com, DDS Logistics propose désormais une solution transport dédiée aux professionnels du e-commerce. « Avec une charge de travail importante, les e-commerçants ne peuvent pas consacrer beaucoup de temps au suivi des expéditions et aux délais, aux réclamations... », explique Jérôme Bour, Président de DDS Logistics. Pour répondre à cet enjeu, KeKoli.com est le premier logiciel intégré qui automatise le back office expédition/transport. En plus d'un rôle de contrôle, d'information et de gestion des expéditions et des réclamations, cet outil offre de nombreuses fonctionnalités supplémentaires. Par exemple, la confirmation de livraison, les statistiques, le contrôle multi-transporteurs... « Facile à installer et disponible en mode SaaS, KeKoli.com est compatible avec les plateformes de e-commerce telles que Prestashop, les principales stations d'expédition, comme Expeditor/Inet de Coliposte, les transporteurs tels que Chronopost, TNT, UPS, GLS ou Lettre Max et peut intégrer rapidement un nouveau transporteur sur demande », précise l'éditeur. JPG
A voir au salon E-commerce du 24 au 26 septembre 2013 à Paris Porte de Versailles-Pavillon 7.3 – stand M053.
 
   
 
 
 
e-commerce
ebay
fait appel à
Mondial Relay
eBay France s'associe à Mondial Relay pour offrir
à ses clients une solution de livraison de colis
en Point Relais. Autre avantage : une fois connectés à leur compte sur le site de Mondial Relay, les vendeurs peuvent importer d'un clic l'ensemble des données de leurs acheteurs, sans avoir à les saisir de nouveau. Pour ce qui est des acheteurs, ils peuvent suivre aisément l'acheminement de leur colis grâce au numéro de suivi fourni par le vendeur eBay. Selon Antoine Pottiez, Directeur Général de Mondial Relay : « Le partenariat avec eBay correspond à notre volonté de répondre aux évolutions des modes de consommation et d'offrir toujours plus de services à nos clients et aux consommateurs ». Selon François Coumau, Senior Director eBay Marketplaces : « Notre ambition chez eBay, est d'offrir aux vendeurs et aux acheteurs les meilleurs services. Dans cette logique, le partenariat avec Mondial Relay, un géant de la distribution, apporte plus de confiance et de choix dans leurs transactions ». JPG
 
 
e-commerce
Relais Colis
va investir
3,5 millions
d'euros dans
de nouveaux
PDA
Relais Colis va investir 3.5 millions d'euros pour renouveler tous les PDA (Personal Digital Assistant) de ses points relais. Les atouts qui ont prévalus pour le choix de cet équipement seraient son ergonomie, sa résolution d'écran, sa robustesse, sa plateforme technique puissante et ses capacités évolutives. C'est toujours IER, partenaire de Relais Colis depuis plusieurs années pour la fourniture de la solution logiciel et matériel, qui en assurera le déploiement ainsi que le maintien en conditions opérationnelles (remplacement en J+1). IER sera en charge de déployer 4.500 PDA sur une période de 2 mois. Relais Colis avait déjà renouvelé l'année précédente l'ensemble des PDA de ses chauffeurs-livreurs avec un équipement GPRS offrant ainsi à ses clients et utilisateurs une traçabilité en temps réel et l'envoi d'un message dès la mise à disposition du colis dans le relais du commerçant. JPG
Photo : le PDA MC65 de Motorola
 
 
 
 
Chaîne
du froid
Sainsbury's
teste
une remorque
réfrigérée
au CO²
Le grand distributeur britannique Sainsbury's a lancé Outre-Manche un test d'une durée de deux ans d'une remorque routière destinée au transport de produits frais et surgelés utilisant un mode de réfrigération « naturelle », c'est-à-dire sans utilisation de gaz de type hydrofluorocarbures (HFC). Le réfrigérant utilisé est le C0², également connu sous le nom de R-744, qui remplace les réfrigérants conventionnels que sont le R-134a et le R-404a. Le CO², qui n'est pas nocif pour la couche d'ozone, a par ailleurs l'avantage de présenter un Potentiel de réchauffement global (PRG) de 1, largement inférieur à celui des deux autres réfrigérants susnommés (1.300 et 3.260, respectivement), et également plus faible que les autres réfrigérants naturels tels que le propane et l'ammoniac. Il s'agit d'une première mondiale selon son fournisseur Carrier Tansicold (groupe United Technologies), qui s'est appuyé sur l'expérience qu'il avait acquise en 2012 quand il a mis au point le système de réfrigération NaturaLINE, pour les conteneurs de haute mer. Si les résultats du test sont concluants, la généralisation de cette technologie à la flotte de transport de Sainsbury's pourrait lui permettre de réduire de 70.000 tonnes ses émissions d'équivalent CO². Cette initiative de Sainsbury's s'inscrit dans une vaste visant à réduire son impact environnemental de l'utilisation de gaz réfrigérant. La conversion de ses entrepôts à la réfrigération au CO² a eu lieu en 2011, et 160 de ses magasins ont déjà adopté ce mode de réfrigération. JLR
Photo : ©Sainsbury's truck Westminster
 
   
 
INFOS INTERNATIONALES  
Express
TNT
récompensé
par CEVA
C'est à Jacksonville en Floride, et plus précisément dans son « Center of Logistics Excellence » ouvert en mars dernier (voir NL1583), que CEVA a remis à TNT Express le prix du  « Road Supplier of the Year » ou prestataire de transport routier de l'année 2013. Par les prix « Global Supplier », CEVA distingue les best practices et l'excellence logistique parmi ses prestataires du monde entier. « L'excellence était vraiment le thème du jour, à commencer par la possibilité de donner vie à l'excellence supply chain grâce à notre Centre d'Excellence Logistique et à travers la reconnaissance des performances exceptionnelles parmi notre communauté de prestataires » a déclaré Marv Schlanger, CEO de CEVA. Et de conclure « Félicitations à chacun des gagnants, et particulièrement à TNT Express. Les partenariats avec nos prestataires sont ce qui permet à CEVA de continuer de servir ses clients à travers le monde ». PM  
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
   

23 septembre 2013

SEPTEMBRE

Lundi 23
et mardi 24

Gartner
Supply Chain
Executive
Conference
«Reimagine
Supply Chain :
Fast, Forward,
Focus »

De 07.30 à 19.15
Hyde Par
k
Londres



Mardi 24

SAP WEBINAR
« S&OP:
Optimiser
sa chaîne
logistique dans
un environnement
plus complexe »

Partenaires :
Capgemini
Consulting,
SCMagazine
Heure de début :
13h30
Durée : 45 m
n



OCTOBRE

Jeudi 3
et vendredi 4

Formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

De 9h à 17h30
Paris La Défen
se


Vendrei 11
Conférence
ALIS International
« Libérez votre
Supply Chain »

Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 13h00
Hôtel
Mercure Tour Eiffel
Paris 15
e



Vendredi 11
Conférence
organisée par
Groupe Star's
Service
et l'Association
Dauphine
Supply Chain
« La Logistique
Urbaine, et
si vous étiez
le promoteur
des solutions
de demain ? »

Soutenue par
SCMagazine
A 14h00, Université
Paris-Dauphine
Paris 16
e



Jeudi 17

Evénement
SAP Supply Chain
Briefing
Partenaire:
Steria
« Gagner en
productivité dans
vos entrepôts ! »

De 8h30 à 11h00,
Eurosite George V,
Paris 8
e


Mardi 22

Conférence
thématique Retail
et Mode GT Nexus
« Solving
the Paradox
of global Sourcing
in Retail »

Témoignage
de DIM/DBA
& Inditex/Zara
De 11h à 16h
Lill
e



NOVEMBRE

Mardi 26 et
mercredi 27

Séminaire INTERROLL VIP
«Le tri
de demain :
ultra-flexible
& éco
énergétique»

Co-organisateur :
SCMagazine
Mardi de
13h10 à 19h30
Mercredi de
8h30 à 20h54
Sinsheim,
Allemagn
e



DÉCEMBRE

Mercredi 4
au Vendredi 6

SIMI,
le Salon
de l’immobilier
d’entreprise
« Inscription :
tarifs
préférentiels
jusqu'au
31/10/2013
inclus »

Plus de
23 000 visiteurs
440 exposants
Palais des Congrès
Paris Porte Maillo
t