Le mouvement
contre
l'écotaxe
se radicalise
Ces derniers jours le mouvement de contestation contre l'écotaxe a pris de l'ampleur. Vendredi, l'AUTF contestait la légalité de la circulaire d'application du 2 aout dernier(1) et portait l'affaire devant le Conseil d'Etat. Samedi c'était au tour des bretons de manifester une nouvelle fois leur colère, notamment à Saint-Alloueste (Morbihan) et à Pont-de-Buis, théâtre de violents affrontements entre les manifestants et les forces de l'ordre. De quoi faire réagir le premier ministre qui, sans remettre en cause la date fatidique du 1er janvier, a évoqué de nouvelles propositions qui tiendront compte « des colères et des inquiétudes ». S'agit-il de la colère des chargeurs exprimée à travers l'initiative de l'AUTF ? S'agit-il de celle des transporteurs qui redoutent les conséquences de l'écotaxe(2 )sur les négociations tarifaires à venir ? S'agit-il de l'inquiétude des bretons (industriels de l'agroalimentaire-transporteurs-agriculteurs-pêcheurs) qui selon l'IFOP sont « à 74% vent debout contre l'écotaxe », principalement dans le Morbihan (82%) et dans le Finistère (81%) ? Sauf à revenir sur le principe même de nouvel impôt, la marge de manoeuvre est décidément bien étroite face à une telle diversité d'interlocuteurs et à une contestation qui ne cesse de s'amplifier. JPG
(1) Cf. la newsletter numéro 1712 de vendredi dernier
(2) « …la majoration du prix de transport en compensation de cette taxe est de plus en plus contestée par les clients du transport routier », soulignait l'OTRE récemment dans un communiqué.
 
 
 
 
Prestataires
logistiques
Italie : Geodis
inaugure une
plate-forme
pour QVC
Présente sur le marché italien depuis 2010, la chaîne américaine de téléachat QVC peut désormais livrer ses clients transalpins depuis une plate-forme locale, exploitée par Geodis et située près de Milan, dans la zone logistique de Castel San Giovanni. Inauguré officiellement vendredi, ce bâtiment de 20.000 m² divisé en trois cellules emploie une centaine d'opérateurs pour le contrôle qualité, la préparation, l'expédition (10 à 15.000 colis en moyenne par jour) et la gestion des retours (13% des flux expédiés) des produits vendus par la chaîne QVC. Jusqu'en juin dernier, QVC gérait la logistique de ses commandes italiennes à partir de son entrepôt allemand de Hückelhoven. Entre juin et début septembre, 900.000 pièces ont été déménagées vers le site de Castel San Giovanni, qui stocke aujourd'hui 1,4 M d'articles sur un référentiel de 50.000 SKU. Le contrat de 4 ans signé avec Geodis va permettre à QVC de réduire de 40% ses délais entre la commande et la livraison pour ses clients italiens (ils passeront de 5-8 jours à 3-5 jours en moyenne), mais aussi d'économiser en un an l'équivalent d'un million de kilomètres de trajets en camion. L'entrepôt de Castel San Giovanni représente un investissement de plusieurs M€, avec notamment un système de tri informatisé de type « Put To Light » (PTL). « La solution mise en place est le résultat d'une étroite collaboration entre l'équipe chargée du projet chez Geodis, l'équipe italienne de QVC et la division Supply Chain de QVC US » déclare Laurent Parat, Directeur Général de Geodis Logistics. En 5 ans, l'activité logistique de Geodis en Italie est passé de 48 M€ à plus de 200 M€, grâce à une croissance organique, mais aussi le rachat en 2010 de Bertola Servizi Logistici (BSL, entre 50 et 60 M€ de CA), qui exploitait 286,000 m² d'entrepôt à Castel San Giovanni, Rovigo, Pavie et Novare. Le campus logistique de Castel San Giovanni (450.000 m², dont 250.000 pour Geodis), illustre par ailleurs la stratégie de grands campus déployée récemment en Europe par le groupe français à Evry (150.000 m²), Hambourg (campus dédié au e-business) et à Venlo aux Pays-Bas. JLR  
   
  Laurent Parat, CEO de Geodis Logistics et
Francesco Cazzaniga
, DG de Geodis Italie ©JL.Rognon
 
   
   
  Photos : QVC Geodis ©JL.Rognon  
 
Fluvial
Watertruck,
un nouveau
concept pour
le transport
fluvial



Vendredi dernier, au Port de Suffren à Paris, le VIM (Institut Flamand pour la Mobilité) a présenté aux professionnels du transport fluvial le projet Watertruck. Il s'agit d'un concept visant à poursuivre le développement et l'optimisation du transport de marchandises sur les voies navigables à petit gabarit. Il se compose d'un micro-pousseur et de barges adaptées. Watertruck est financé par le programme européen Interreg IV B (France – Wallonie – Vlaanderen) de coopération transfrontalière le but étant de renforcer les échanges économiques et sociaux entre les régions Nord-Pas de Calais, Champagne-Ardenne, Picardie en France et Wallonie, Flandre en Belgique. L'enveloppe affectée à la réalisation de projets concrets est de l'ordre de 276 M€ dont 138 de cofinancement européen. Les 50% restants sont financés par des partenaires publiques comme le VIM, le Port de Bruxelles, VNF et quelques provinces belges et néerlandaises. « Watertruck lance un appel aux pilotes » a déclaré Johan Nidvelt, Coordinateur du projet Watertruck pour le VIM. « Ce n'est pas la solution miracle, mais nous vous aidons à calculer la rentabilité de votre projet » poursuit-il. Le but est multiple : favoriser le report modal sur les courtes distances, redynamiser les petits gabarits dont le nombre a chuté de 50% depuis 2000 et désengorger les centres urbains. Si le programme n'est en aucun cas en mesure de financer l'acquisition de barges ou de petits pousseurs, il est en revanche prêt à indemniser les frais occasionnés par la mise en place de pilotes. « La rentabilité est démontrée, mais il faut encore développer l'infrastructure, adapter la règlementation, belge notamment, et réfléchir à des solutions pour réduire la consommation en carburant des pousseurs » conclut Carl Verhamme, consultant chez Catena Consult auprès du Port de Bruxelles. Une initiative intéressante, mais qui doit faire face à certaines difficultés, d'où l'appel à pilote et la volonté du VIM d'accompagner les projets. Les entreprises intéressées ont jusqu'à septembre 2014 pour soumettre leur dossier. PM
Photo 1 : Johan Niedvelt, Coordinateur du projet Watertruck pour le VIM,
Photo 2 :
Carl Verhamme, Consultant chez Catena Consult
 
 
 
 
Logistique
La face cachée
de Deret
Logistique



Depuis la construction de son premier entrepôt en 1979, le groupe Deret a cultivé une certaine discrétion. Certes, depuis quelques années l'entreprise communique régulièrement autour des véhicules électriques et hybrides qui assurent la livraison urbaine pour le compte de certains clients (comme Sephora). Mais que sait-on réellement de ce prestataire fortement implanté entre Orléans et Tours ? La première image qui s'impose à son évocation est celle des vastes entrepôts qui bordent l'autoroute A10 quand venant de Paris on s'approche d'Orléans. « Nous sommes effectivement une société historiquement implantée dans l'orléanais, et plus précisément sur l'axe Orléans-Tours », explique Agathe Gravier, présidente de Deret Logistique. « Mais ce n'est pas une fin en soi. Notre vocation est d'accompagner nos clients un peu partout, comme l'atteste notamment l'ouverture de notre filiale chinoise en 2006 et nos autres implantations nationales de Toulouse et Compans ». Une autre idée que l'on se fait de l'entreprise est sa réticence à l'automatisation : « une simple volonté de rester flexible mais qui peut évoluer », affirme encore la présidente. « Nous refusons tout dogmatisme en la matière. Si nous trouvons des solutions qui nous permettent de gagner en qualité tout en préservant notre agilité nous n'hésiterons pas à franchir le pas. C'est d'ailleurs une demande de certains de nos clients », précise-t-elle, affichant une forte volonté d'adaptation déjà éprouvée en d'autres circonstances : « pour l'informatique d'entreposage nous avions l'habitude de travailler avec des WMS du marché, en particulier Infolog et LM7. Mais il nous est arrivé de développer notre propre outil pour répondre à des besoins spécifiques. Une de nos forces est notre écoute et notre capacité à mettre en place une organisation adaptée à chacun de nos clients ». Jusqu'ici essentiellement concentrée sur les opérations, l'entreprise souhaite désormais développer sa relation client et son image. « Nous sommes avant tout des opérationnels. Mais un moment il faut également savoir prendre du temps et du recul pour s'occuper de ces questions », estime Agathe Gravier qui a bien l'intention de valoriser un savoir-faire spécifique acquis auprès des grandes marques du luxe de la cosmétique, de la pharma, du textile ou du e-commerce. Quant à la croissance externe, là non plus, pas de dogmatisme : « Nous ne nous interdisons aucune option », confie-t-elle. A ce jour Deret Logistique occupe 480.000 m² d'entrepôts et réalise environ 100 M€ de chiffre d'affaires avec 1.000 collaborateurs. JPG
Photo : Agathe Gravier
 
   
 
Avant-première Supply Chain Event  
SAP présentera
son offre EWM,
Transportation
Management
et S&OP

Acteur global du marché, SAP propose une large gamme de solutions logicielles allant des outils de planification stratégiques et tactiques jusqu'à l'exécution logistique et la traçabilité. La plateforme technologique, sur laquelle repose la suite applicative SAP SCM, permet un traitement en mémoire des informations, apportant ainsi rapidité et réactivité à la Supply Chain. Pour illustrer ces caractéristiques, Laurent Pagola, directeur du développement SC et Manufacturing évoque un cas client : « Dansk Supermarket société du groupe Maersk, spécialisée dans la grande distribution et les supermarchés, recherchait une solution de gestion d'entrepôt capable de gérer un modèle commun pour l'ensemble de ses centres de distribution. Cette société a déployé la solution SAP EWM et a rapidement bénéficié de l'approche « core model » au niveau du contrôle et de la réduction des efforts d'implémentation. Il en résulte un processus de prélèvement vocal qui augmente la vitesse et réduit significativement le taux d'erreur. A signaler également une réduction des pertes consécutive à une meilleure gestion des dates de péremption et une meilleure utilisation des ressources grâce à une vue temps réel des stocks et un pilotage de la main d'œuvre ». Lors de Supply Chain Event (Paris la défense les 26 et 27 novembre prochains) SAP présentera des offres d'exécution logistique SAP Extended Warehouse Management et SAP Transportation Management. A découvrir également l'offre de prévision SAP Demand Planning et SAP Sales & Operations Planning. A voir stand C27
Photo : Laurent Pagola
 
  Pour obtenir votre badge d'entrée
à Supply Chain Event, CLIQUEZ ICI
 
 
Ordonnancement
Ortems Agile
Manufacturing
7.40
de nouveau
certifiée avec
l'application
SAP SCM
Ortems, annonce avoir obtenu la re-certification de sa solution Agile Manufacturing 7.40 avec l'application SAP Supply Chain Management (SAP SCM). Celle-ci a été obtenue avec l'adapteur Ortems utilisant la technologie des services Web. Ortems advanced planning and scheduling (APS) est intégré avec les fonctionnalités PDP (Programme de Production) et MRP (Material Requierement Planning) dans SAP SCM.
Les données industrielles statiques et dynamiques sont extraites du logiciel SAP. La planification, l'ordonnancement de production et la synchronisation multi-niveaux sont optimisés dans Ortems. Les données dynamiques, résultant de l'optimisation à capacité finie sous contraintes sont ensuite mises à jour dans SAP SCM. JPG
 
 
INVITATION
Comment
sensibiliser
les jeunes
à la logistique
depuis
le lycée ?


Les métiers de la logistique sont méconnus des jeunes lycéens qui du coup ne pensent pas forcément à s'engager dans cette voie. Et pourtant la plupart des entreprises ont des besoins et ont parfois du mal à recruter des jeunes correctement formés. Pour répondre à ce besoin, le lycée Pauline Roland de Chevilly Larue a créé un véritable entrepôt à l'intérieur de ses murs pour sensibiliser et préparer les lycéens qui le souhaitent à la logistique. Pour permettre aux entreprises de découvrir ce lycée très spécial (et certifié HQE), le proviseur invite les lecteurs de Supply Chain Magazine mercredi 13 novembre à partir de 11h30 dans ce lycée, pour un déjeuner-débat autour de sujets comme : « de l'école à l'entreprise » ou encore « former les logisticiens de demain ». Outre l'intérêt de pouvoir échanger entre professionnels-enseignants et élèves, cette réunion devrait également permettre d'identifier des terrains de stage permettant à ces lycéens de découvrir la réalité des métiers de la logistique notamment dans les zones logistiques de Chevilly, Rungis et Orly.
Pour vous inscrire : ce.0942269@ac-creteil.fr
(merci de préciser nom, qualité et entreprise)
Photo ci-contre : Jean-Noël Bernard, Proviseur et Concepteur du lycée Pauline Roland
 
 
  Plusieurs types de chariots élévateurs à la disposition des lycéens pour une première approche de la logistique en entrepôt.  
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
   

28 octobre 2013

OCTOBRE

Mardi 29
Conférence
CITWELL
« 10 points clés
pour la sélection
et la mise en
œuvre d'outils
dédiés à la
Supply Chain
(APS, WMS,
TMS) »

Témoignage
de la société
Autodistribution
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h30
Hôtel Lotti
Paris 1e
r

NOVEMBRE

Jeudi 7
Conférence CITWELL
« Comment
sélectionner
son APS
et préparer
le changement »

Retour
d'expérience
de la société
Sanofi Pasteur
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h30
Hôtel de la Cité
Lyo
n



Jeudi 7
OFP - 3e Journée
de rencontres
et d'échanges
« Le
développement
des OFP :
ambitions,
objectifs,
contraintes… »

De 9h à 18h
Salon d'Honneur
de la Mairie
de Levallo
is



Mardi 12
Conférence
DIAGMA
« Stratégie
logistique
multicanale »

Témoignage :
Oxylane
Partenaire :
SCMagazine
De 9h00 à 11h15
Le Cloïtre ouvert
Paris 8
e


Jeudi 14
SAP
Supply Chain
Briefing
et itelligence
« La fiabilisation
du processus
d'achat transport
chez Coliposte »

Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h00
Hôtel de Sers
Paris 8
e



Mardi 26 et
mercredi 27

COMPLET
Séminaire INTERROLL VIP
«Le tri
de demain :
ultra-flexible
& éco
énergétique»

Co-organisateur :
SCMagazine
Mardi de
13h10 à 19h30
Mercredi de
8h30 à 20h54
Sinsheim,
Allemagn
e



Mardi 26 et
mercredi 27

Supply Chain
Event
« Salon
international
des solutions et
systèmes
d'information
pour la
Supply Chain »

De 8h00 à 18h00
Cnit Paris,
La défense
Hall Pierre Cur
ie



DÉCEMBRE

Mercredi 4
au Vendredi 6

SIMI,
le Salon
de l’immobilier
d’entreprise
« Inscription :
tarifs
préférentiels
jusqu'au
31/10/2013
inclus »

Plus de
23 000 visiteurs
440 exposants
Palais des Congrès
Paris Porte Maillo
t