Pour
une journée
nationale de
la logistique ?
Méconnue du grand public la logistique n'en demeure pas moins l'une des composantes vitales de l'économie. Mais comment sensibiliser le personnel politique, les grands médias et la population toute entière ? Quels moyens mettre en œuvre pour permettre à la logistique d'être reconnue pour ce qu'elle est, à savoir une activité créatrice de valeur et génératrice d'emplois sur le territoire nationale ? Pour la hisser à la hauteur qu'elle mérite, nos amis allemands ont eu la bonne idée d'inventer une journée de la logistique. C'est ce que nous a confié cette semaine Frank Straube, vice-président de la puissante organisation logistique BVL, expliquant que chaque année, le 10 avril, les professionnels de la logistique organisent une grande journée « portes ouvertes ». Industriels, distributeurs et prestataires invitant la population à découvrir de l'intérieur les différentes facettes du métier. Une manière originale et efficace pour vaincre certains préjugés et promouvoir l'image de cette fonction complexe, exigeante et largement sous-estimée. Outre-Rhin le succès de cette opération est considérable et a permis à des milliers de personnes de visiter des sites et de mieux appréhender les enjeux. « Alors pourquoi ce qui a été réalisé en Allemagne ne pourrait pas être reproduits en France ? » s'interrogeait jeudi matin, lors d'une conférence, Jean-Charles Deconninck vice-président de l'Aslog. Effectivement : pourquoi pas une grande journée nationale de la logistique soutenue par tous les acteurs concernés ? Une idée intéressante qui mériterait d'être soumise au nouveau président de l'Aslog (1) dès sa prise de fonction. JPG
1. L'élection du nouveau président de l'Aslog aura lieu courant décembre.
 
 
 
 
Nomination
Xavier Urbain
à la tête
de Ceva
Xavier Urbain vient d'être nommé CEO de Ceva Logistics, un groupe de 50.000 collaborateurs présent dans 160 pays. Cette nomination sera effective le 2 janvier date à laquelle l'actuel CEO Marvin O.Schlanger se retirera pour occuper un poste de président non exécutif. Xavier Urbain a occupé différentes fonctions à la tête d'entreprises de logistique comme FDS, Hays, Mayne Nickless, ACR et Kuehne+Nagel. L'arrivée de ce français d'expérience à la tête de ce groupe mondial a pour objectif de renforcer son développement et sa rentabilité. Xavier Urbain sera basé au siège de l'entreprise à Hoofddorp aux Pays-Bas. JPG  
 
Rois de la
Supply Chain
2014
Le jury
s'est réuni
jeudi 14
novembre
Le jury des Rois de la Supply Chain s'est réuni jeudi dernier dans les salons du cercle Foch. Ce jury, composé essentiellement de managers de la Supply Chain avait préalablement reçu les documents sous format électronique. Pour sélectionner 8 nominés sur les 28 dossiers en compétition, les débats ont duré de 14h à 18h30. Dès demain l'intégralité des dossiers sera mise en ligne sur notre site Internet www.SupplyChainExpo.fr La liste des nominés sera quant à elle publiée à partir du 27 novembre. Le programme du Forum des Rois de la Supply Chain ainsi que l'ouverture des inscriptions sont prévus pour le début du mois de décembre.
Photos : le jury des Rois de la Supply Chain 2014
pendant les délibérations
 
   
   
 
 
 
TMS
Coliposte
adopte
SAP TM 9.0
avec
Itelligence








Jeudi 14 novembre, SAP et Itelligence ont organisé à Paris, en partenariat avec SCMag, un petit-déjeuner sur le thème : « La fiabilisation du processus d'achat transport ». Après une courte introduction, de Laurent Pagola, Directeur du développement de l'activité Supply Chain, Manufacturing et Procurement chez SAP France, Cyril Trouiller, Directeur Général d'Itelligence France a présenté son cabinet : « Une PME fortement spécialisée en SAP, et en particulier, en SCM », appartenant à un groupe de 3.000 consultants SAP dans 24 pays dans le monde. Puis David Bizien, DSI Finance de Coliposte a expliqué dans quel contexte ce spécialiste de la livraison de colis en 48H du Groupe La Poste a choisi de déployer la solution Transportation Management (TM) 9.0 de SAP, avec le soutien d'Itelligence. « Le projet est parti des aspects financiers : nous étions noyés sous les factures de transport. Pour réduire les délais de traitement, l'idée était de produire nous-mêmes les factures et de les faire valider par chaque transporteur. Mais pour qu'elles soient justes, nous devions suivre avec précision l'exécution afin d'avoir le moins de corrections possible », explique David Bizien. Après un appel d'offre au niveau groupe intégrant HP Wexlog et Oracle OTM, c'est finalement SAP TM 9.0 qui est retenu. Lancé en février, le projet est découpé en trois lots, et débute par un pilote sur l'Ile de France, région « la plus complexe qui représente 25% du trafic » d'en moyenne un million de colis par jour. Le lot 1, mis en production en octobre, consiste pour les exploitants à charger le plan transport (fixe sur un à trois ans chez Coliposte) et à gérer par exception ses problèmes d'exécution. C'est sur cette base qu'est établie la pré-facturation pour les transporteurs routiers d'IDF, impliquant une intégration avec les modules MM et ECC de SAP. « Cette phase a duré sept mois, dont les deux 1ers ont porté sur du prototypage pour valider le core model. Nous voulions un projet court pour rester concrets et éviter l'effet tunnel, indique le DSI Finance de Coliposte qui ajoute : Je travaille avec SAP depuis 14 ans, c'est la 1ère fois que je vois une équipe aussi réactive. Nous avions les patchs de correction en une nuit contre une quinzaine de jours traditionnellement ! ». Dans le lot 2, TM sera couplé au module de gestion des événements (EM) pour suivre l'exécution en temps réel sur l'IDF. TM sera également installé sur les quatre régions françaises et sur les liaisons nationales. Il sera aussi interfacé avec la solution TMS de l'activité Courrier. Enfin, dans le lot 3, le but sera d'optimiser le plan de transport, de suivre les camions en temps réel via des applications mobiles et de pouvoir pratiquer des enchères descendantes pour les demandes exceptionnelles. « C'est un grand changement pour nos utilisateurs : ils ont beaucoup apprécié notre démarche de rester proches des processus actuels dans un 1er temps, tout en leur apportant de nouvelles fonctionnalités, observe David Bizien, qui conclut : L'intégration forte avec notre système SAP ERP permet de faciliter et d'accélérer le temps de projet. Itelligence a été un bon partenaire pour nous apporter la double compétence SAP/métier. » CP
Photo 1 ci-contre :
Cyril Trouiller, Directeur Général d'Itelligence France ©C.Polge
Photo 2 ci-contre :
David Bizien, DSI Finance
de Coliposte ©C.Polge
Photo ci-dessous : Matinée SAP ITELLIGENCE TM
 
   
 
TMS
SAP TM 9.1
sortie le
8 novembre
Laurent Pagola, Directeur du développement de l'activité Supply Chain, Manufacturing et Procurement chez SAP France, a donné un aperçu des nouvelles fonctionnalités de la version 9.1 de TM, qui vient de sortir. Si en 2011, TM était orienté chargeurs, l'année suivante, il s'est intéressé aux prestataires logistiques, et en 2013, aux transporteurs ferroviaires. En plus des fonctions « Order to cash » et « Order to pay » développées pour ces derniers, TM 9.1 intègre la gestion stratégique du fret, un portail collaboratif pour le transport et la logistique, la gestion des ordres et un lien direct avec EWM (module de gestion d'entrepôt). CP
Photo : Laurent Pagola, Directeur du développement de l'activité Supply Chain, Manufacturing et Procurement chez SAP ©C.Polge
 
 
 
 
e-commerce
Motoblouz
met un coup
d'accélérateur
à sa logistique
La logistique au service du développement commercial. C'est la philosophie du site de e-commerce Motoblouz.com, qui revendique une place de leader dans la distribution d'équipements et accessoires motard, moto et scooter en ligne. Après la livraison gratuite en 24h, et le retour gratuit sous 30 jours, Motoblouz.com vient de lancer le service Booster Logistic, avec livraison en J+1. « Par exemple, si l'internaute passe une commande sur un produit en stock à 16h30, il peut être livré, via notre transporteur express, le lendemain avant 13h », précise Christophe Leroy, Directeur logistique de D3T Distribution, la société qui possède les sites MotoBlouz.com, Cuir-City.com et Access-Moto.com. Pour y arriver, la société a totalement refondu ses processus de préparation de commandes dans son entrepôt de Carvin près de Lille (3.000 m² au sol, sur deux niveaux, environ 20.000 SKU), après avoir mis en place un indicateur pertinent pour suivre finement son taux d'expédition. L'objectif était de respecter des contraintes des « cut-off » avant les ramasses transporteur : point relais (Mondial Relay), livraison 48-72h (Coliposte) et express (TNT). Un premier axe a été de réduire les chemins de prélèvement des opérateurs en consolidant les commandes avec des ramasses multi-transporteurs. Parallèlement, des multiples actions ont été réalisées en matière d'ergonomie et sur la taille des alvéoles de stockage, ainsi que sur la mise en place d'un processus différencié par commande monoproduit ou multiproduits (ramasse puis éclatement « put to light »). « Au final, c'est un gain en productivité, avec un nombre de colis traités en augmentation de 40% pour le même nombre d'heures travaillées. C'est aussi ce qui  nous permet de préparer plus rapidement les dernières commandes avant le départ du camion» nous confie Christophe Leroy. JLR
Photo : Christophe Leroy, Directeur logistique
de D3T Distribution
 
   
 
Emballages
Des displays
Pyrex
« tout
en carton »


L'opération Dressing Pyrex, lancée depuis le mois de septembre dans les magasins hyper et supermarchés, utilise des displays promotionnels entièrement en carton, y compris au niveau de la palette. C'est le résultat d'un partenariat entre ARC International (qui commercialise la marque Pyrex), au travers de plusieurs de ses services (marketing, lean manufacturing, logistique), et le bureau d'études du fabricant d'emballages Smurfit Kappa. « Avant, nous avions un display composé de carton mais avec des plots en polystyrène » explique Laurent Prot, Responsable Développement packaging chez ARC International. Le nouveau modèle breveté mono matériau, développé en 3 mois, est non seulement plus conforme à la politique écoresponsable du groupe, mais permet également de réaliser quelques économies. « Cela représente environ 17% du total des coûts, entre le transport et le stockage, car les displays sont plus compacts, mais aussi en économisant sur les coûts d'assurance liés au stockage du polystyrène expansé » précise explique Laurent Prot.
Autre avantage, cette fois-ci pour le magasin : une fois consommé, le produit est entièrement recyclable, pas besoin d'effectuer de tri. Près de 7.000 displays tout en carton de Smurfit Kappa auraient déjà été vendus par ARC International depuis juin. JLR
Photo : Laurent Prot, Responsable Développement packaging chez ARC International
 
   
 
Fashion
Rencontres
autour de
la logistique
de la mode


C'est à la Cité de la Mode et du Design de Paris que s'est tenue, Jeudi 14 novembre, la première édition des Fashion Business Meetings. Organisée par FashionPartner Group (anciennement DHL Fashion France) et le réseau Fashionet, cette journée a permis la rencontre de quelque 150 clients du milieu de la mode avec ce réseau de partenaires européens, représenté à cette occasion par une quinzaine de participants venus présenter leurs services respectifs. Fashionet existe en effet depuis 20 ans et regroupe 40 partenaires présents dans 15 pays européens. Ainsi, lorsqu'un client italien (Prada, Gucci, DG, Versace...) souhaite exporter des articles vers l'un des pays représentés (Allemagne, Belgique, Finland...), il se tourne vers Fashionet qui le met alors en contact avec le partenaire local. Composé de nombreux logisticiens (Jennesco, Itella, DTL, TNT Fashion, Traconf, Rangel...), le réseau compte également quelques spécialistes des systèmes d'informations (CetSI, e-fashion software) et de la RFID (Tagsys). En ce qui concerne la logistique hexagonale, le représentant se nomme donc FashionPartner Group. « Cette activité était trop atypique pour DHL, la séparation s'est faite à l'amiable et a donné naissance à FashionPartner Group » explique Christophe Cavaillès son PDG. « J'ai vu le projet de raccorder la société à un réseau européen et de développer des activités que ne proposait pas DHL comme la coupe de tissu, trop spécifique pour un grand groupe. Grâce à nos partenaires nous développons des solutions intéressantes comme la RFID et envisageons de nous développer au-delà de l'Europe » ajoute-t-il. La société compte s'appuyer sur références comme Devred, Armand Thierry, Go Sport, Hugo Boss, Givenchy ou encore Zara pour faire valoir son savoir-faire aux USA et en Asie. PM
Photo : Christophe Cavaillès
 
 
Intralogistics
150 exposants,
10.000 m²
Vendredi 15 novembre à Paris, Reed Expositions a présenté aux journalistes de la presse spécialisée le salon Intralogistics 2014. Ce salon, prévu à l'origine pour être un évènement biennal, sera donc bien reconduit dès 2014. « Au vu des demandes des clients, exposants et visiteurs, nous avons estimé qu'il était souhaitable de reconduire cet évènement dès 2014 » confirme Alain Bagnaud, Directeur du Pôle Transport chez Reed Expositions. « Si Intralogistics et SITL sont des salons conjoints, il est important d'en faire la distinction » rappelle David Puech, Directeur Marketing du même pôle. Il y a pourtant une vraie complémentarité : « Intralogistics concerne les flux interne à l'entreprise, SITL les flux externes. 20% des visiteurs viennent uniquement visiter Intralogistics et 60% des visiteurs du SITL 2013 ont également visité Intralogistics » a-t-il ajouté. En quelques chiffres, Intralogistics c'est 150 exposants (dont la majorité a déjà confirmé sa participation), 15% de croissance, 10.000 m² de surface d'exposition dans un hall de 45.000 m². 20 des 80 conférences prévues et 3 prix de l'innovation seront réservés à cet évènement qui traitera de sujets tels que « L'automatisation de l'entrepôt, jusqu'où ? » animés par Jean-Michel Guarneri, SVP Supply Chain de Vente-Privée.com, « Quelle flexibilité introduire dans la politique d'investissement » ou encore « Comment l'entrepôt doit-il évoluer avec la mécanisation ? ». Intralogistics aura lieu du 1er au 4 avril 2014, hall 6 Paris Nord Villepinte. PM  
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

18 novembre 2013

NOVEMBRE

Mardi 26 et
mercredi 27

COMPLET
Séminaire INTERROLL VIP
«Le tri
de demain :
ultra-flexible
& éco
énergétique»

Co-organisateur :
SCMagazine
Mardi de
13h10 à 19h30
Mercredi de
8h30 à 20h54
Sinsheim,
Allemagn
e

Mardi 26 et
mercredi 27

Supply Chain
Event
« Salon
international
des solutions et
systèmes
d'information
pour la
Supply Chain »

De 9h00 à 18h00
Cnit Paris,
La défense
Hall Pierre Cur
ie



Jeudi 28
SAP
Manufacturing
Briefing
« Comment
répondre aux
nouveaux défis
industriels,
tels que
la traçabilité ? »

Partenaires :
CGI
SCMagazine
De 8h30 à 10h30
La Cour des Loges
Lyo
n



DÉCEMBRE

Mercredi 4
au Vendredi 6

SIMI,
le Salon
de l’immobilier
d’entreprise
« Inscriptions
en ligne »

Plus de
23 000 visiteurs
440 exposants
Palais des Congrès
Paris Porte Maillo
t