Distribution
Un nouvel
entrepôt pour
Système U
en Vendée
Système U a inauguré lundi son 4ème entrepôt frais dans la région Ouest, à Fontenay-le-Comte (Vendée). Ce site est presté par Norbert Dentressangle qui assure depuis septembre dernier des opérations de réception, de stockage, de préparation de commandes et d'expédition. Cette plate-forme de 28.000 m² (dont 22.000 m² sous température dirigée) assure la distribution auprès de plus de 65 points de vente, répartis sur 5 départements, de denrées alimentaires (produits de la mer, crémerie, fruits et légumes, boucherie-volaille, ultra-frais, etc.). Son activité représente 18% de l'activité frais de Système U Ouest. Elle emploie 160 collaborateurs et devrait traiter d'ici 2014 près de 68.000 colis/jour et plus de 2.000 palettes en réception et expédition. JPG  
 
 
 
Table ronde
Supply Chain
Event
Les relations
chargeurs
transporteurs
font débat


Le système de majoration forfaitaire de l'écotaxe, aujourd'hui suspendue, aurait-il pourri définitivement les relations entre chargeurs et transporteurs ? Quelques éléments de réponse ont été apportés à cette question lors d'une table ronde organisée le 27 novembre dernier sur le salon Supply Chain Event et intitulée « écotaxe ou pas : comment appréhender positivement la gestion du transport pour trouver des gisements d'économies ? ». « Il est malheureux que les modalités de mise en place par l'Etat de l'écotaxe, notamment la principe de majoration, conduisent à opposer chargeurs et transporteurs. Dans tous les pays européens où il y a des taxes similaires, il n'y a jamais eu de telles querelles » constate Claude Lecomte, Directeur du développement du Groupe Transalliance, qui rappelle que son groupe a été un des seuls transporteurs à anticiper en organisant auprès de 350 clients une quinzaine de réunion débats dans toute la France sur le sujet de l'écotaxe. « C'est vrai que cela ouvre toutes les discussions possibles avec les transporteurs » reconnaît Stéphane Andriolo, Responsable du service client logistique Europe chez Roquette Frères (fournisseur de solutions et produits issus de bioraffinerie), dont le budget annuel de transport dépasse les 100 M€. « Nous nous sommes très tôt outillés avec Map&Guide de PTV group pour pouvoir simuler en toute transparence ce qu'allaient payer nos transporteurs. Il s'agit juste de vérifier qu'on ne se retrouve pas dans une situation totalement déséquilibrée vis-à-vis du prix que l'on paye. C'est une démarche logique, de même qu'il me semble normal qu'un transporteur à qui on payerait une majoration de 5% alors que le trajet qui lui coûte 7% vienne taper à notre porte pour demander à revoir le tarif de base » ajoute-t-il en précisant que ce raisonnement n'est pas incompatible, bien au contraire, avec la volonté de conserver avec ses transporteurs une relation robuste et de long terme. JLR
(voir suite)
Photo :
Jean-Luc Rognon, Rédacteur en chef adjoint de Supply Chain Magazine, animateur de cette Table Ronde
 
 
Table ronde
Supply Chain
Event
(suite)
Où sont
les gains
de productivité
du maillon
transport ?
Pour Alain Borri, Directeur associé du cabinet bp2r, les gains de productivité dans le maillon transport peuvent aller bien au-delà de l'impact moyen de l'écotaxe de 5% sur le budget transport. « Une bonne pratique relativement simple pour les entreprises, c'est de répéter tous les trois ans un travail de fond sur l'évolution de ses besoins transport, de ses contraintes, de ses clients et des profils de commandes.
Cela n'empêche pas le partenariat avec les transporteurs, mais c'est essentiel de le challenger régulièrement »
. Les transporteurs ont aussi des leviers à leur disposition. C'est l'opinion de Marc Dalbard, le Directeur marketing de l'éditeur PTV group, qui considère que ceux qui se sont engagés dans les démarches Objectifs CO² de l'Ademe ont surtout travaillé jusqu'à présent sur les trois premiers axes que sont les véhicules, le carburant et l'écoconduite, mais beaucoup moins sur le quatrième axe, à savoir la réduction du nombre de kilomètres en optimisant les plans de transport.
« Sans aller jusqu'à la mutualisation, il est possible dans certains cas d'atteindre des progressions à deux chiffres avec un outil d'optimisation de tournées »
affirme-t-il. JLR
(voir suite)
Photo (de gauche à droit)e :
Alain Borri,
Claude Lecomte, Marc Dalbard et Stephane Andriolo
 
   
 
 
 
Table ronde
Supply Chain
Event
(suite)
La balle est
dans le camp
des chargeurs
Claude Lecomte rappelle tout de même qu'en 1986, lorsqu'elle a été supprimée, la TRO (tarification routière obligatoire) était de 7,5 francs du km et qu'en 2013, les transporteurs français roulent à un tarif moyen de 1,18 € du km, soit un prix sensiblement identique, qui prouverait les efforts de productivité déjà entrepris par les transporteurs. Pour lui, les pistes d'amélioration passent par l'examen en commun des contraintes entre le client, son transporteur, et les destinataires. « Quand vous avez un client qui vous donne un créneau horaire de chargement à 7h du matin pour livrer à 150 km de là le lendemain à 18 h, on comprend vite que 48 h pour livrer à 150 km, ce sont des coûts énormes que ni le chargeur ni le destinataire ne veulent supporter et que le transporteur subit. Il faut que les trois parties se mettent autour d'une table et acceptent de revoir leur organisation. Il y a là un gisement d'économies qui est phénoménal ». En conclusion, Alain Borri rappelle que la plus grande réserve en matière d'optimisation réside chez les donneurs d'ordres. « A commencer par les outils, quasiment tout le monde possède un WMS, mais les chargeurs français sont très peu équipés de TMS » souligne-t-il. JLR  
 
3PL
Résultats de
l'étude annuelle
sur les 3PL
Les relations mutuelles entre les 3PL et leurs clients s'améliorent, c'est ce qui ressort de l'étude annuelle menée par Dr John Langley de la Penn State University dont les détails ont été publiés par nos confrères de Supply Chain Digest. Cette satisfaction se traduirait semble-t-il par une part toujours croissante de l'outsourcing dans les dépenses en logistique avec 44% du total en 2012. Citant des chiffres en provenance du cabinet Armstrong & Associates, l'étude précise que le CA des 3PL a cru, entre 2011 et 2012 de 7,2% en Amérique du Nord, de 21,2% en Asie et de 43,6% en Amérique Latine, soit bien plus rapidement que le PIB de ces régions. SC Digest note que cela pourrait en partie venir de l'internationalisation des activités de la majorité des entreprises qui ont souvent recours à des prestataires pour assurer le bon développement des opérations. Pour information, c'est un scénario inverse que l'on observe en Europe avec une baisse constatée de 2,8% des revenus des 3PL. Autre phénomène marquant, la tendance à la réduction du nombre de 3PL utilisés pour gérer la logistique, 56% des entreprises se disant dans cette situation. Globalement, 90% d'entre elles se déclarent satisfaites des services fournis par leurs 3PL. Seul point noir, seulement 58% des clients se disent satisfaits des outils informatiques mis en place par leurs prestataires, un chiffre en croissance constante depuis 10 ans mais qui contraste avec les importants investissements de type tour de contrôle réalisés par les 3PL ces derniers temps. PM  
 
Boulons
Viswood
repense
sa logistique
Depuis avril, le grossiste en visseries et boulonneries acier et inox Viswood utilise le progiciel de gestion d'entrepôt Magistor de l'éditeur a-SIS. L'implémentation de ce WMS s'inscrit dans le cadre d'une réflexion globale de l'entreprise. « Depuis plusieurs années, nous connaissons une forte croissance » explique Benjamin Poizat, responsable logistique chez Viswood. « Nous avons dû repenser notre logistique car la capacité de stockage de notre ancien site au Chambon-Feugerolles ne nous permettait plus de faire face à la volumétrie dont nous avons besoin pour développer notre activité ». Le négociant, qui s'adresse principalement à des quincailliers indépendants et grandes enseignes de distribution pour les professionnels du bâtiment, a alors construit un nouveau bâtiment de 3.400 m² à Sury-le-Comtal (42), soit une surface de stockage 3 fois plus grande que l'ancienne. Le projet consistait également à optimiser les flux des 15.000 références au catalogue. Le nouvel outil permet désormais à ce grossiste, de réceptionner les marchandises en provenance de ses fournisseurs, de les contrôler et les stocker sur 8.000 emplacements palettes disponibles, pour ensuite les conditionner sous la marque de l'entreprise puis les expédier. 10 à 15 tonnes de marchandises sont ainsi livrées chaque jour dans toute la France aux quincailliers et distributeurs. JPG  
   
 
Nomination
Hugues
de Chabannes,
partenaire de
Vinci Consulting
Vinci Consulting annonce un nouveau partenariat avec Hugues de Chabannes intervenant en qualité de Senior Advisor, pour renforcer l'offre achats. En tant que directeur d'activité au sein du groupe Philips, Hugues de Chabannes a dirigé les équipes commerciales, marketing, et le développement de produits dans différents domaines de l'électronique professionnelle et de la monétique. Durant 2 années, il a été également membre de la taskforce internationale « Philips group suppliers strategy ». Directeur de programmes d'optimisation de la performance au sein de SFR, Hugues de Chabannes a également piloté le projet de repositionnement de la fonction achats puis assuré sa mise en œuvre en tant que responsable des processus et des méthodes d'achat. Il intervient depuis 3 ans auprès du ministère de la santé sur le schéma directeur d'approvisionnement et de distribution des stocks stratégiques constitués en vue de faire face à des situations de crise sanitaire de grande ampleur. Il mène également auprès de différents clients industriels des missions d'évaluation de leur démarche achat et d'amélioration de la gestion des fournisseurs. Face aux enjeux du secteur public et des grands groupes vis-à-vis de leurs fournisseurs PME, Hugues de Chabannes a également développé une méthodologie d'analyse spécifique. JPG  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Le Port de
Los Angeles
cherche
un nouveau
directeur



Depuis le départ en retraite de son ancienne directrice de huit ans Geraldine Knatz, le Port de Los Angeles cherche un remplaçant. Récemment élu, le Maire de Los Angeles Eric Garcetti se veut rassurant et déclare que « ce sera une transition dans la douceur ». Pourtant rien n'est moins sûr. D'une part, prendre la direction du premier port des Etats-Unis et qui chercher à tout prix à le rester ne laisse pas le droit à l'erreur, d'autre part l'expérience de son voisin (et même frère siamois), le Port de Long Beach qui est dans la même situation depuis fin mai montre les candidats à de tels postes ne se bousculent pas. Parmi les raisons à cela figure sans doute l'intense concurrence que se livrent les deux premiers ports américains ainsi qu'une dispute au sujet d'un projet de gare de triage que le maire devra de toute évidence résoudre en priorité. Gary Lee More, Directeur Général du Bureau d'Ingénierie de la ville de Los Angeles a pris la présidence du Port of LA « par interim » comme on aime à dire aux USA, en attendant un dénouement heureux et rapide de la situation. PM
Photo ci-contre : Gary Lee More, Président par intérim
du Port de Los Angeles
 
 
 
Thanksgiving
Bon démarrage
de la saison
des fêtes en
Amérique
du Nord
Après un weekend complet de shopping aux USA (et de magasinage au Québec), la NRF (National Retail Federation) publie les premiers chiffres de vente des détaillants. En effet, le weekend de Thanksgiving ouvrant officiellement la « saison des fêtes », il est un important curseur et indicateur de la tendance de cette fin d'année, du moins en Amérique du Nord. Selon un sondage réalisé par Prosper Insights & Analytics pour le compte de la NRF, le nombre d'acheteurs est en hausse avec 141M d'individus contre 139M en 2012 dont 92M pour le seul jour de vendredi, le fameux Black Friday, soit 3M de plus qu'en 2012. Le panier moyen, par contre, a diminué de 423.55$ à 407,20$ cette année, ceci pourrait être dû aux importantes promotions auxquelles se sont livrés les détaillants afin de ne rater le départ de cette course effrénée qui ne prendra fin qu'après noël. La NRF note qu'une part croissante des achats s'est effectuée via internet (42,1%), avec un panier online moyen de 177,67$ soit 43,7% du total des achats, un chiffre qui progresse également. Les catégories qui ont le plus attiré les acheteurs sont le textile (57,5%), l'électronique (37,7%), les médias (livres, CD, DVD, 36,1%) et les jouets (34,5%) en préparation de noël. Notons au passage que parmi les nombreux moyens de dénicher les meilleures offres, 16,4% des clients sont allés se renseigner le sur compte Facebook de leurs marques préférées. PM  
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
4 décembre 2013

DÉCEMBRE

Mercredi 4
au Vendredi 6

SIMI,
le Salon
de l’immobilier
d’entreprise
« Inscriptions
en ligne »

Plus de
23 000 visiteurs
440 exposants
Palais des Congrès
Paris Porte Maillo
t


JANVIER 2014


Jeudi 16
FORUM DES ROIS
DE LA
SUPPLY CHAIN
« Ne manquez
pas cet
événement
exceptionnel ! »

DE 8h15 à 17h20
Salons de l'Aveyron
Paris 12e
INSCRIPTIONS
EN LIGN
E