Logistique
des retours
Chronopost
lance son
service Zengo



Après une phase pilote en 2013 avec ses clients Acer et Nintendo, Chronopost lance officiellement ce mois-ci le service Zengo, une solution destinée au marché high tech et focalisée sur la problématique des retours produits (ou plutôt des « aller-retours » produits) en réparation ou pour échange. « Il y a plus de 100 millions de produits high tech vendus en France chaque année, et selon nos estimations, entre 4 et 20% des produits nécessitent une réparation ou un échange »  fait remarquer Guillaume Guersing, Responsable Marchés chez Chronopost. Le premier pilier de Zengo, le plus visible, est une pochette universelle en polyester, hyper résistante, réutilisable (en circuit fermé), spécialement conçue pour protéger et transporter les produits high-tech (ordinateur portable, netbook, smartphone, console de jeux, box ou décodeur), avec un protège étiquette pour la lettre de transport, et une fermeture par scellé. Chronopost en a fait fabriquer 70.000 unités, et elles sont toutes identifiées par un code à barre. Le second pilier est le réseau : Zengo s'appuie sur 3.000 des 7.000 relais Pickup Services partout en France métropolitaine, ouverts 6 jours sur 7. Le troisième pilier est le transport aller/retour du produit également en express, avec le suivi en temps réel à chaque étape du colis, qui peut être interfacé avec le suivi global de la réparation du constructeur. « Le SAV devient un élément extrêmement différenciant pour les acteurs du high tech et c'est pour répondre à cette tendance que Chronopost a conçu Zengo » déclare Philippe Cusin, Chef de Marché Electronique chez Chronopost. JLR
Photo ci-contre : pochette Zengo
Photo (de gauche à droite) : Guillaume Guersing, Responsable Marchés, et Philippe Cusin, Chef de Marché Electronique chez Chronopost
 
   
 
 
 
Logistique
des retours
(suite)
Zengo :
un processus
bien rôdé
durant la phase
pilote
La phase pilote de Zengo, désigné jusque-là sous le nom de « Projet Pochette », a permis de bien valider le process auprès des commerçants des 3.000 relais Pickup Services. Après la prise de contact avec le SAV du constructeur, le client reçoit par email une lettre de transport (e-Chronopass), qui une fois imprimée, lui permet de déposer son produit « nu » (sans emballage) dans le relais de son choix. Le commerçant prend en charge le matériel, le place dans le compartiment adéquat de la pochette Zengo, qui est scellée, puis envoyée en express par Chronopost au centre de réparation. Une fois la réparation ou l'échange effectuée, le produit revient en express dans le relais colis dans une pochette Zengo, et le client et averti par e-mail ou SMS dès son arrivée pour venir le récupérer. « Les consommateurs sont déchargés de la préparation du colis, ils profitent d'un transport express sécurisé avec un point de dépôt et de retrait près de chez eux. Très fréquemment 3 jours plus tard, ils peuvent reprendre leur console préférée où ils l'avaient déposée » déclare David Malaquin, Directeur Supply Chain Nintendo France. « Certes, le service Zengo a un coût, mais cela nous permet aussi de faire des économies sur la partie emballage post réparation, de proposer un service supplémentaire à nos clients et de normaliser nos opérations en centre de réparation » explique de son côté Christian Cosneau, Directeur Relation Client Acer France. JLR
 
   
  Christian Cosneau, Directeur Relation Client Acer France  
   
  David Malaquin, Directeur Supply Chain Nintendo France  
 
INVITATION
Multicanal
et livraison
à domicile :
les clés
de la réussite
Les sociétés Descartes et Supply Chain Magazine vous invitent le 26 mars à partir de 13h30 à une demi-journée de conférences sur le thème du multicanal et des livraisons en BtoC. Avec le témoignage de Dino Rocos, directeur opérationnel de John Lewis qui vous expliquera comment mettre en place une livraison rapide, efficace et rentable. Cet événement permettra également à des détaillants et des e-commerçants de rencontrer des spécialistes du commerce multicanal et de la livraison à domicile.
Programme et inscription en ligne, CLIQUEZ ICI
 
 
 
 
Immobilier
logistique
EOL finalise
plusieurs
transactions
EOL, cabinet de conseil en Immobilier vient de signer plusieurs transactions : DGM Services, spécialisée dans la logistique événementielle qui a loué un entrepôt de 7.000 m² à Wissous (91), Conforama France, un entrepôt de 2.000 m² à Thiais, la CAB qui s'installe avec un entrepôt frigorifique et des bureaux (3.500 m²) dans la zone de la Senia à Orly et la Stork spécialisée dans le BTP qui prend à bail 1.335 m² d'entrepôts avec bureaux à Antony (92). JPG
 
 
Agroalimentaire
Cecab
centralise
ses flux EDI
Cecab (Centrale Coopérative Agricole Bretonne) centralise ses flux B2B et la dématérialisation de ses factures avec GCI On Demand et GCI Invoice Manager, solutions SaaS de Generix Group. « Face à son développement, notamment à l'international, qui génère des besoins EDI de plus en plus complexes à traiter avec les systèmes actuellement en place, Cecab devait se doter d'une solution pérenne capable de superviser et de tracer les flux EDI de manière centralisée », explique Jean-François Hamon, Responsable des études informatiques. « Nous avons choisi de migrer l'ensemble de nos flux EDI sur GCI On Demand prenant en charge la traduction, le transport des messages et nous assurant une meilleure gouvernance des flux ». Cecab traite près d'un million d'échanges par an, a déployé une vingtaine de processus B2B différents, principalement dans les fonctions d'approvisionnement et de logistique. Cette coopérative réalise une centaine d'actes de maintenance évolutive pour répondre aux attentes de 80 partenaires. Dans le domaine de la facturation, Cecab pratique la dématérialisation fiscale des factures depuis près d'une dizaine d'années à raison de de 100.000 factures par an. JPG  
 
 
 
Croissance
Ortems
annonce une
progression de
15% en 2013


Ortems, spécialiste de la planification et de l'ordonnancement annonce pour 2013 une croissance de 15% de son chiffre d'affaires. Selon l'éditeur, cette progression serait portée par une stratégie d'innovation, avec le lancement de nouveaux produits, un fort développement international et une politique de partenariats. Avec un réseau de plus de 36 partenaires dans une vingtaine de pays, Ortems aurait accentué sa présence à l'international notamment aux Etats-Unis, avec pas moins de 17 nouveaux projets. René Desvignes, PDG de l'entreprise commente : « Ce mode de distribution nous permet également de nous développer sur de nouveaux marchés comme la République Tchèque, la Serbie, le Royaume Uni, la Tunisie et l'Inde. En 2013, des sociétés comme Prysmian, Merck, Nexans, Sidel, Eckes Granini et Materis ont intensifié la mise en oeuvre des solutions de l'éditeur français sur leurs sites en Allemagne, Autriche, Colombie, USA, Malaisie, Chine, Espagne, Suisse, Belgique… Ortems a également signé de nouveaux clients, en particulier sur les verticaux comme l'agro-alimentaire, la pharmacie, la chimie, l'aéronautique & la défense, et le « complex manufacturing », avec notamment Airbus, Den Braven, Eurocopter, General Mills, Lamberet, Plastic Omnium, Tigar tyres et Valeo. JPG
Photo : René Desvignes, PDG d'Ortems
 
 
Express
Fedex étend
son service
SenseAware
Fedex annonce l'extension de son service SenseAware, dans 14 nouveaux pays en Europe. Les clients de ces pays peuvent désormais suivre de plus près et quasiment en temps réel l'expédition des colis de valeur, les plus sensibles et les plus dépendants du facteur temps. SenseAware allie une application en ligne avec un dispositif  multicapteurs. En plus d'une géolocalisation, le service permet également de surveiller la température, l'exposition à la lumière, l'humidité relative, les chocs et la pression barométrique. Le dispositif SenseAware 2000 comprend une sonde pour glace sèche qui offre la possibilité de contrôler les colis dont la température est comprise entre -80°C et +60°C ainsi qu'une sonde cryogénique qui contrôle les colis  entre -195°C et +60°C, particulièrement utile pour le secteur de la santé. JPG  
 
 
 
Boule
de Cristal
Les 5 prévisions du Gartner
en  matière
de SCM…
Le début d'année est toujours l'occasion de concocter des « Top » et autres prévisions, voici celles des analystes du Gartner en ce qui concerne la Supply Chain :
1. d'ici 2016, moins de 20% des sociétés auront une stratégie de mobilité aboutie.
2. d'ici 2018, 75% des sociétés auront des difficultés à obtenir une visibilité de bout-en-bout sur leur SC du fait de déploiements complexes.
3. d'ici 2017, 20% des logisticiens auront recours à l'utilisation de drones et ce pas uniquement dans le cadre de la livraison de colis.
4. 1/3 des importateurs européens recevront leurs marchandises en provenance de Chine par le rail. 5) moins de 20% des contrats d'outsourcing logistique seront basés sur des principes de relations à valeur ajoutée. PM
 
 
Boule
de Cristal
… Et les
10 prévisions
d'IDC
IDC, spécialiste de l'information et du conseil, nous livre
à son tour ses prévisions sur les 10 changements qui vont affecter le monde du manufacturing dans l'année à venir.
Les voici :
1. les industriels vont commencer à construire les chaînes de valeur autour de la technologie 3D,
2. les technologies opérationnelles, de l'information, et du consommateur vont converger, nécessitant une nouvelle approche de la gestion de la technologie,
3. la résilience opérationnelle sera au centre des stratégies de la Supply Chain en 2014 et au-delà,
4. les investissements en technologie appliquée à la SC impliqueront la modernisation des systèmes existants tout en testant de nouvelles approches,
5. la modernisation de l'infrastructure dédié au commerce B2B va devenir une priorité pour l'IT,
6. les stratégies de gestion du cycle de vie du produit seront de plus en plus globales, multidisciplinaires, basée sur l'innovation et centrée sur le client,
7. les initiatives en matière de PLM mettront l'accent sur la réalisation de la valeur,
8. le développement du service sera au cœur de la rentabilité forçant les industriels à réaliser les investissements nécessaires pour mettre en place ces stratégies,
9. 2014 sera le début d'une renaissance du manufacturing,
10. les dépenses en infrastructures IT au niveau de la production vont prendre une part croissante de l'investissement IT global. PM
 
 
INFOS INTERNATIONALES  
UK
Rapport
préliminaire
sur la chaîne
alimentaire
Le magazine britannique Retail Week publie les résultats préliminaires de l'enquête menée par Chris Elliott, professeur et chercheur en biologie à la Queen's University de Belfast. Suite au scandale « Horse Gate » qui avait ébranlé le monde de la grande distribution début 2013, ce dernier avait été mandaté par le Gouvernement britannique en juin 2013 pour enquêter sur l'intégrité de la chaine alimentaire au UK. Dans son rapport, Chris Elliott préconise une tolérance zéro, y compris pour les infractions mineures, une approche de la collecte d'informations plus organisée, de meilleurs services d'hygiène pour des tests ADN plus efficaces et globalement, plus de soutien gouvernemental envers le secteur alimentaire. Plus précisément, le chercheur prône la constitution d'une unité spécialisée dans la lutte contre le crime au sein de la Food Standards Agency. « Nous devons d'urgence nous focaliser sur la lutte contre le crime. Il est difficile de mesurer son étendue dans la Supply Chain alimentaire car nous disposons d'informations très limitées » déclare-t-il. S'il est en effet difficile de connaitre l'ampleur du problème, le cabinet d'avocats Eversheds, spécialisé dans les cas de fraude, considère que les cas connus ne représentent en général qu'un tiers de la réalité. Helen Dickinson, Directrice Générale du British Retail Consortium tient cependant à souligner les progrès en la matière.
« Les distributeurs ont passé en revue et retravaillé leurs Supply Chains, amélioré leur façon d'auditer les fournisseurs et travaillé avec le BRC et les partenaires du secteur afin d'améliorer l'échange d'informations »
précise-t-elle. PM
 
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
11 février 2014

MARS 2014


Mercredi 12
BALYO
vous invite
à la journée
du chariot
Intelligent
« Découvrir
la solution
d’automatisation
de chariots de
manutention
standards,
rupture
technologique
majeure
dans l'univers
des AGV ! »

Partenaire :
SCMagazine
De 9h30 à 12h30
Moissy-Cramayel

(77)


Mardi 25
Transport Efficiency
Forum 2014
Organisé par
TRANSWIDE
« Le lieu d'échange
des chargeurs
européens »

De 9h à 17h
Aéroport

de Bruxelles


Mercredi 26
Séminaire
DESCARTES
« Multicanal
et livraison
à domicile :
les clés de
la réussite »

Témoignage :
John Lewis
Partenaire :
SCMagazine
De 13h30 à 17h
Capital 8

Paris 8e



AVRIL 2014


Mercredi 1 au
vendredi 4

Salon
SITL Europe
« Le rendez-vous international
du Transport,
de la Logistique
et du freight Forwarding »

Paris Nord
Villepinte

Hall 6



MAI 2014


Jeudi 15 et
Vendredi 16

Formation
EURODECISION
« Méthodes et
pratiques
de la prévision
des ventes »

De 9h00 à 17h00

Paris-La Défense