Nomination
Gabriel Nicolini
devient
Directeur
Général
de Distrilog
Gabriel Nicolini, ex directeur Supply Chain de Computacenter, vient de rejoindre « d groupe logistique » (58 M€ pour 430 collaborateurs) pour prendre la direction de sa toute nouvelle filiale : Distrilog. « J'ai repris 100% du capital de Distritec depuis le 1er janvier et regroupé l'ensemble de ses activités autour d'une marque ombrelle : « d groupe logistique », nous a expliqué hier sur le salon SITL, Rade Jovic, président. Ce dirigeant charismatique connait une croissance à 2 chiffres depuis la reprise de Distritec en 2007. Aujourd'hui l'entreprise comprend Distritec (31 M€, 18 agences et 330.000 opérations/an dans le domaine de la distribution spécialisée), Ditridirect pour l'organisation de tournées de livraison sans rupture de charge et la manutention lourde (portage, grutage, héliportage), et enfin Distrilog qui va devenir l'entité logistique à valeur ajoutée du groupe : « J'ai accepté de rejoindre ce projet car il s'inscrit en parfaite complémentarité avec les autres activités du groupe », nous a confié Gabriel Nicolini. « Notre activité sera centrée sur des prestations de stockage, mais aussi la reverse, la réparation et de remise en état dans le domaine de l'électronique (ordinateurs, copieurs, etc.) et plus généralement tout ce qui permet d'apporter un soutien aux entreprises qui souhaitent externaliser des opérations très techniques et exigent un niveau d'expertise élevé ». Un positionnement qui pourrait permettre à Distrilog d'occuper très vite une place importante sur un créneau où les acteurs sérieux ne sont pas très nombreux. JPG  
   
  De gauche à droite : Gabriel Nicolini, Rade Jovic
et Raphaël Bultot
 
 
 
 
Spécial SITL/
Intralogistics
Boa Concept
innove encore
Le salon SITL a été hier l'occasion pour Boa Concept de faire un point sur l'entreprise. L'entreprise stéphanoise vise en 2014 en CA de 1,5 M€. Ayant plus d'un tour dans son sac, elle envisage différents moyens de parvenir à son objectif. Elle compte en effet proposer son convoyeur, principalement conçu pour les besoins du e-commerce à d'autres profils de clients comme Gémo, filiale du groupe Eram qui implémentera la solution courant avril, mais également dans l'industrie. « Gémo est, comme les e-commerçants, confronté à une problématique de forte croissance avec 450 magasins actuellement et de nombreuses ouvertures à venir. Ils avaient donc besoin d'un outil flexible et évolutif » explique Chantal Ledoux, co-Fondatrice de l'entreprise. « Nous avons également découvert que notre produit intéressait les industriels car ils commencent à avoir besoin de reconfigurer les lignes de productions, notamment pour des opérations ponctuelles » poursuit-elle, gardant le meilleur pour la fin : « Nous allons travailler en 2014 sur la conception d'un plus petit modèle de convoyeur, pour encore mieux répondre aux besoins des e-commerçants. Cette deuxième gamme sera composée d'un maximum de pièces en plastique injecté et ses éléments mesureront 300X400 mm pour transporter des colis de 200X300 mm. Enfin, à la demande de clients potentiels, nous songeons à proposer notre concept, à savoir programme, carte et superviseur [ndlr : qui communique avec les cartes électroniques situées sur chaque élément] en mode licence ». L'aventure ne fait que commencer. PM  
 
Spécial SITL
Lancement
du Power
Scanner 9500
chez Datalogic
Datalogic lance à l'occasion du salon SITL la gamme Power Scan 9500, un scanner 2D innovant. Son système de visé, dénommé IM System, projette sur le code barre un faisceau laser composé d'une croix au milieu et de quatre points aux quatre coins. Il projette également une lumière blanche afin de mieux lire les code barre dégradés ou à faible contraste. Il dispose en équipement standard d'une cellule focale fixe et sur le modèle HP (High Performance) d'un focus dit « liquide » pouvant lire un code barre de près ou de loin, de petite taille et imprimés au laser sur des surfaces métalliques. Il englobe ainsi, Selon le constructeur, les fonctions de trois précédents modèles 8500 réunis. Toujours selon Datalogic, il propose l'avantage unique de pouvoir démontrer et donc remplacer la vitre, premier élément à s'user sur un scanner, ainsi que le contacteur du socle, autre élément fortement sollicité, le tout sans annuler la garantie. La communication entre le scanner et le socle se fait d'ailleurs par radiofréquence, ou via Bluetooth en option, dans un rayon de 100 m. Le Power Scan 9500 existe en modèle quatre touches, aucune touche (un 16 touches sera disponible prochainement) et avec ou sans display. PM  
   
 
 
 
Spécial SITL
Mecalux lance
un shuttle
dirigé par
une tablette
La troisième génération du shuttle (palettier automatique stockant les marchandises grâce à une navette) de Mecalux, baptisée en interne RSM pour Radio Shuttle Mecalux, est contrôlée par une tablette durcie. En effet, une application développée en interne envoie les ordres au shuttle par WiFi et sans relai. Les ordres peuvent alors être exécutés automatiquement ou suivis manuellement, la tablette pouvant diriger jusqu'à 18 navettes en même temps et pouvant également être multi-user. Celle-ci est par ailleurs prévue pour être fixée à un chariot élévateur lequel peut alors envoyer un nouvel ordre pendant que le cariste décharge la palette qu'il vient de saisir. La navette existe en plusieurs formats pour mieux convenir aux différentes tailles de palettes ainsi qu'à un usage en froid positif ou négatif. Une navette à vide parcourt environ 1m par seconde, elle ralentit quelque peu une fois chargée. Lorsqu'elle traverse le palettier, elle balaye le rack et renvoie à la tablette un état des lieux de l'inventaire disponible dans le rack. Cette solution, qui se veut être une alternative au rack à accumulation, peut naturellement être utilisée en mode LIFO/FIFO et est bien entendu connectée au logiciel maison EasyWMS. PM  
   
 
Spécial SITL/
Intralogistics
4 projets
innovants
testés demain
par le Club
Déméter !
Le Club Déméter Environnement et Logistique a lancé, pour la 2ème année consécutive, un appel à projets innovants. Sur les 17 projets étudiés dans le cadre de cette édition 2014, la commission en a retenu sept pour lesquels les porteurs de projets ont été auditionnés. Chaque dossier a été soumis à une grille d'évaluation comportant 7 critères (impact environnemental, impact social/sociétal, impact économique, aspect innovant, facilité opérationnelle de mise en place, développement de la collaboration entre les acteurs et contribution mesurable). 4 projets ont été retenus et seront prochainement testés « grandeur nature » au sein de plusieurs entreprises membres de l'association. « Light n'Save » est une solution de rénovation de l'éclairage fluorescent des sites logistiques, industriels et des surfaces commerciales. « L'éclairage s'adapte notamment à la luminosité. Selon les porteurs du projet, il serait possible d'économiser jusqu'à 80% d'énergie », précise Louis-François Gombert, Président du Club Déméter Environnement et Logistique et Président de l'Européenne d'Embouteillage. Le 2ème projet, « Proxipi », est une technologie magnétique codée qui offre une solution interactive de prévention des collisions en entrepôt. Proxipi propose en effet des badges mobiles portés par les piétons ou fixés sur les engins et des badges fixes posés sur les bâtiments. La technologie TMC (entreprise Saroul), le 3ème projet, est un groupe frigorifique (froid positif et négatif) « 100% électrique, éco-responsable, silencieux et made in France ». Enfin, la société Zen'To a développé la plate-forme « Carbon Track » qui permet de mesurer les émissions de CO² de chaque prestation de transport, d'analyser et communiquer ces calculs et de suivre les actions de réduction des émissions de CO². En outre, un 5ème projet a été identifié (Green Logistic). Il s'agit d'une palette éco-conçue qui fera l'objet d'un suivi par le Club Déméter. BS  
 
 
 
Spécial SITL/
Intralogistics
Le Club Déméter
et CPV Associés
présentent
les résultats
du Baromètre
2014
La SITL Europe a également été l'occasion pour le Club Déméter Environnement et Logistique de révéler les résultats de la 6ème édition du baromètre CPV Associés/Club Déméter Environnement et Logistique. Rappelons que cette enquête annuelle est réalisée auprès des entreprises membres du Club Déméter (42% d'industriels, 25% de distributeurs et 33% de prestataires). Premier constat : coté chargeurs, 65% ont une fonction DD/RSE dédiée tout ou partie aux activités Supply Chain, 88% chez les prestataires. Par ailleurs, respectivement 88% définissent des objectifs en matière de DD et un plan d'action au niveau de l'entreprise. Elles sont 75% à le décliner en plan d'action sur la Supply Chain (empreinte carbone et émission de CO2, technologie véhicules et multimodal, baisse des accidents de travail, emballage et recyclage, etc.). Concernant la collaboration, les chargeurs sont en attente de leurs partenaires qui se doivent d'être davantage proactifs pour proposer de nouvelles solutions en matière de logistique durable. Le baromètre nous apprend également que 75% des entreprises ont ou sont en train de réaliser un diagnostic énergétique sur leurs bâtiments/entrepôts. S'agissant du CO², on y apprend que 100% des prestataires de transport proposent l'information CO² à leurs clients qui ne sont que 42% à l'utiliser. Les actions les plus souvent couramment menées concernent les bâtiments, les emballages, les déchets et le transport. « 71% des entreprises ont mené ou sont en train de mener des actions de diminution des emballages et 71% des entreprises ont mis en place du transport alternatif sur une partie de leurs flux », illustre Julien Darthout, Associé chez CPV Associés et animateur du Club Déméter. Le baromètre met également l'accent sur le management et les aspects sociaux. Le management logistique a en effet été bouleversé ces 10 dernières années par un certain nombre de facteurs (complexité croissante des flux, technologie et SI, pression sur les coûts, DD, etc.).
« Les compétences attendues se modifient, donc, avec l'arrivée de nouveaux canaux, d'une collaboration plus poussée et la prise en compte du social qui va se développer dans les prochaines années »
, analyse le Club Déméter. Cela nécessite une évolution en termes de compétences (informatique, automatisation, logistique urbaine, etc.) et comportements. BS
 
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
4 avril 2014

AVRIL 2014

Mardi 1 au
vendredi 4

Salon
SITL Europe

« Le rendez-vous international
du Transport,
de la Logistique
et du freight Forwarding »

Paris Nord
Villepinte

Hall 6




Mercredi 9

Conférence METIS
« S&OP :
le processus
business clé
pour piloter
une croissance
rentable »

Témoignages :
Danone et Essilor
Partenaire :
SCMagazine
De 8h45 à 12h30
Maison
des Centraliens
Paris 8
e




MAI 2014


Jeudi 15 et
Vendredi 16

Formation
EURODECISION
« Méthodes et
pratiques
de la prévision
des ventes »

De 9h00 à 17h00

Paris-La Défense