Freight
Forwarding
Fedex Trade
Networks sort
de sa réserve
La marque est connue comme un géant du transport express (Fedex Express) dans le monde entier, et aux Etats-Unis comme un grand transporteur routier (Fedex Ground et Fedex Freight). En revanche, elle est nettement moins bien identifiée dans le domaine du freight forwarding, même si Fedex Trade Networks, qui fait partie de la division Fedex Express, existe depuis 2000 (suite au rachat de Tower Group). « A l'origine, Fedex Trade Networks ne proposait que de services dédouanement, uniquement aux Etats-Unis, et puis le comité de direction du groupe a pris la décision il y a presque six ans de développer l'activité freight forwarding. C'est donc une activité assez récente, dans une phase de développement très importante » nous confie Christian Blain, Vice-Président de Fedex Trade Networks pour la région EMEIA (Europe, Middle East, India & Africa). En croissance à deux chiffres depuis plusieurs années, FTN est présente physiquement dans 27 pays via 140 bureaux (dont 58 dans la région EMEIA et 12 en Chine), et s'appuie par ailleurs sur 49 agents, dans 63 pays. En France, la société emploie près de 40 personnes sur trois implantations, Paris, Le Havre et Lyon. « Notre différenciation, c'est de s'appuyer sur un groupe dont la capacité d'investissement est très importante et de pouvoir apporter une solution stratégique complémentaire à l'offre globale, tant pour les PME que pour les grands clients internationaux », précise Christian Blain. En proposant par exemple des services de bout en bout, comme International DirectDistribution, qui intègre le regroupement des commandes aux fournisseurs sur des plates-formes en Asie, l'acheminement vers les pays de consommation par voie maritime ou aérienne, jusqu'à la livraison finale vers les distributeurs ou les clients. JLR  
 
 
 
Résultats
Poursuite
d'une croissance
à 2 chiffres pour
ID Logistics
au 1er trimestre
2014

ID Logistics a réalisé au 1er trimestre 2014 un chiffre d'affaires de 201,9 M€, en progression de 34,5% par rapport au 1er trimestre 2013, (+13% à données comparables). En France, le chiffre d'affaires s'établit à 116,6M€ soit une progression de 32,8% par rapport au premier trimestre 2013 et de 8,2% à données comparables. Précisons que l'effet périmètre intègre le chiffre d'affaires des activités françaises du groupe CEPL acquises en juillet 2013. La progression du prestataire s'explique principalement par le gain de nouveaux dossiers démarrés fin 2013 ou début 2014 (Panzani, Brico Dépôt, Brossette, Carrefour Sud-Est, Orangina Schweppes). A l'international, le chiffre d'affaires s'établit à 85,3 M€ en progression de 36,9% par rapport au premier trimestre 2013. A données comparables, l'activité à l'international reste soutenue et progresse de 21%. A l'occasion de ces résultats Eric Hémar, PDG de l'entreprise s'est déclaré satisfait et confiant pour 2014 : « ID Logistics a réalisé un bon développement au cours du premier trimestre 2014. En France, notre activité est restée soutenue et nous bénéficions toujours d'une forte croissance à l'international. Enfin, en s'appuyant sur un portefeuille élargi et une expertise renforcée dans la préparation-détail, nous abordons l'année 2014 dans des conditions satisfaisante ». JPG
Photo : Eric Hémar, PDG d'ID Logistics
 
 
Optimisation
Un portail
collaboratif pour
mieux gérer
les camions
à quai
chez Rhenus
Logistics
Rhenus Logistics France déploie le portail collaboratif web Gfi Optidock sur les sites d'Houplines (59) et de Grand Quevilly (76). A Houplines, où est gèré l'ensemble des opérations logistiques d'un des grands acteurs de la brasserie, le prestataire souhaitait mettre en place un outil capable d'optimiser les ressources de quai de l'entrepôt (en hommes et en équipements) afin de mieux absorber les variations de volumes liées à la forte saisonnalité du produit stocké. Sur ce site, qui accueille en moyenne 150 véhicules/jour, le temps de résidence des camions aurait été significativement réduit grâce à cet outil qui permet désormais de gérer plus facilement les différentes configurations de planning et a fluidifié les mouvements de véhicules. En outre, Rhenus peut mettre à la disposition de son client les informations relatives à la ponctualité des transporteurs. Sur son site de Grand Quevilly (76) le projet s'inscrit dans le programme général d'amélioration continue. L'objectif est également d'optimiser les flux de véhicules et de lisser les chargements. « Chez Rhenus Logistics, l'outil Gfi Optidock pourra se déployer selon les besoins, y compris pour les petits sites ou pour les clients plus petits du groupe » souligne Patrice Herve, Directeur du pôle Solutions Transport & Logistique au sein de la branche Software chez Gfi Informatique. JPG  
 
 
 
Manutention
Moins
d'encombrement
et plus de
charge utile
avec le 313 KN
d'OMG
Le constructeur italien OMG, installé en France à Lieusaint, annonce le lancement officiel de son transpalette 313 KN ac. Avec une partie motrice (ensemble situé à l'avant des fourches) mesurant seulement 394 mm et une longueur totale de 730 mm, celui-ci est présenté comme un modèle d'encombrement. Ce transpalette électrique, d'une capacité d'1,3 t, est voué à remplacer les transpalettes manuelles, responsables de TMS (troubles musculo-squelettiques) chez de nombreux chauffeurs livreurs et avec lesquels on peut difficilement envisager de transporter plus de 500 kg par voyage. « Ce transpalette électrique a un encombrement identique à celui d'un transpalette manuel. Les utilisateurs constatent qu'il leur permet de gagner en facilité d'utilisation, que ce soit pour déplacer une palette ou encore la manœuvrer en réserve comme en surface de vente », explique Serge Peixoto, Directeur Commercial d'OMG France. Le 313 KN ac dispose d'une autonomie de 2,5 à 3 heures selon l'usage, OMG proposant en option un chargeur camion supplémentaire pour permettre de le recharger pendant le transport. PM  
   
 
Réactions
Un lecteur
dénonce les
contre-vérités
de l'écotaxe
L'un de nos lecteurs, qui se définit lui-même comme patron d'une « société de transport routier embranchée fer mais incapable de vendre des solutions fer » a souhaité réagir, après la lecture des manifestations de soutien à l'écotaxe de la FNAUT et de TFF (voir NL 1827). « Cette écotaxe n'avait plus rien d'écologique » écrit-il en précisant que le seul élément allant dans ce sens est la classe Euro du véhicule, qui n'intervient que peu dans le calcul. Selon lui, il y aurait même un effet contraire, car les transporteurs (notamment européens) seraient incités à avoir recours à davantage de véhicules de 3,5 t, non soumis à l'écotaxe ni à des limitations horaires du conducteur. « Et si la limite est portée à 12,5 t, ce sera, de la même manière, une multitude de 12,5 t qui remplacera les 40 t. Dans ces conditions, qu'en sera-t-il du gain écologique ? » interroge-t-il. Quant à l'effet attendu du report de la route vers le fer, il l'estime tout simplement inexistant. « Le fer ayant besoin de la route à chaque extrémité, il se verra aussi partiellement taxé et ne permettra pas un écart suffisant pour provoquer le basculement. D'ailleurs, en Allemagne aucun report n'a été observé en 10 ans » argumente-t-il. Sa conclusion ? Il faut s'orienter vers une autre solution : « une augmentation de 0.10 % de TVA, d'après certains de nos donneurs d'ordre, serait équivalente à l'écotaxe avec le double avantage d'être répercutée en bout de chaîne sans perturber l'équilibre fragile économique et surtout de ne rien coûter à l'Etat en matière de contrôle ». Rien, pas même le coût exorbitant du renoncement à l'écotaxe ? JLR  
 
Immobilier
Le prestataire
Alaine loue
un entrepôt
à Carquefou
Alaine, prestataire logistique, prend à bail à Carquefou (44), 5.689 m² d'entrepôt dont 167 m² de bureaux en R+1, un local de charges et 6 quais. Située dans la ZAC de la Haute Forêt, cette cellule était la dernière disponible d'un bâtiment de classe A appartenant au Groupe Legendre. Dans cette affaire EOL conseillait les deux parties. JPG  
 
Traçabilité
Timcod ouvre
une agence
à Strasbourg
Timcod, société spécialisée dans les solutions de mobilité et de traçabilité, ouvre une agence à Strasbourg. Déjà présente à Nantes, Paris, Lyon, Toulouse, Alger, Tunis, cette société (9.2 M€ de chiffres d'affaires et 50 salariés) confirme sa volonté de croissance. « Avec l'ouverture de notre nouvelle agence Strasbourgeoise, nous poursuivons notre stratégie de développement régional et confirmons la démarche de proximité clients qui a toujours fait partie de notre ADN », commente Jacques Deckert, Directeur commercial et marketing de l'entreprise. JPG  
 
Omni Canal
Lacoste installe
l'Order
Management
de Manhattan
Associates
Lacoste vient de sélectionner la solution Enterprise Order Management de Manhattan Associates pour orchestrer ses opérations de distribution dans une démarche omni-canal. L'objectif pour la marque au crocodile est de pouvoir proposer sur tous ses canaux une expérience homogène à ses clients. En effet, l'Order Management a pour vocation d'apporter aux équipes commerciales – en commençant par le centre d'appel – une vue unique des transactions et une visibilité globale des stocks. Le moyen pour Lacoste de donner au client le choix sur la manière, le lieu et le moment de recevoir sa commande. « La grande expertise de Manhattan et la richesse fonctionnelle de ses solutions pour la distribution omni-canal dans la mode a rendu notre décision finalement assez simple à prendre », affirme Francis Pierrel, CEO de Lacoste USA. « Les succès remportés par d'autres grands distributeurs de mode avec Manhattan dans plusieurs pays ont été un critère très important dans notre processus de sélection. Cette solution d'Enterprise Order Management va être au coeur de nos opérations omni-canal et va participer à l'augmentation de nos taux de conversion sur chaque canal de vente et à l'amélioration de notre stratégie de fidélisation clients. » JPG  
 
INFOS INTERNATIONALES  
e-commerce
Tesco veut
développer
ses ventes
sur internet
Confronté à un bilan quelque peu décevant, avec un CA en croissance de seulement 0,3% (à 70,894 Md£), le distributeur Tesco cherche à développer ses ventes internet. L'une des pistes de réflexion concerne la possibilité d'utiliser les espaces de stockage de ses grands magasins comme centre de préparation de commandes en provenance du e-commerce, une solution actuellement en phase de test dans le magasin de Mansfield (UK). D'autre part, Tesco prévoit d'ajouter à sa liste une centaine de surfaces de ventes capable de proposer des achats click&collect (vente sur internet, retrait en magasin) ainsi qu'une cinquantaine d'autres points de retrait dont six gares d'Underground au cours de l'exercice 2014-2015. Enfin, Tesco prévoit de rendre le service click&collect gratuit et de proposer des livraisons à domicile sur un créneau d'une heure pour seulement 1£ afin d'encourager le développement de ses deux services. PM  
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
25 avril 2014

MAI 2014

Jeudi 15 et
Vendredi 16

Formation
EURODECISION

« Méthodes et
pratiques
de la prévision
des ventes »

De 9h00 à 17h00
Paris-La Défense


Jeudi 15
Webinaire
QUINTIQ
« Optimisation
du Réseau
de transport &
Planification
logistique »

De 10h à 10h3
0



Vendredi 23

Conférence
PEA Consulting et
TIP Trailer Services
« L'impact
de la révolution
numérique sur
le transport »

Partenaires :
Université Paris Dauphine,
SCMagazine
De 14h à 16h35
Université
Paris Dauphine
Paris 16e



Juin 2014

Jeudi 12
Journée
Utilisateurs 2014
SLIMSTOCK
« Rencontre
annuelle, moment
d'échange unique
avec les équipes
Slimstock
et les utilisateurs
Slim4 »

De 9h30 à 17h30
Relais SPA Chessy,
Marne-la-Vallé
e