Info
et réseaux
sociaux
La presse en général, et Supply Chain Magazine en particulier, se sont souvent interrogés sur l'utilisation des réseaux sociaux comme relais d'information. En tant que journalistes la prudence nous invite à vérifier nos sources et à adopter une certaine réserve quant aux nouvelles de toutes natures qui circulent sur la toile. Pour autant il est de plus en plus difficile d'ignorer cette forme de communication dont le principal mérite consiste à créer un lien entre des personnes qui partagent les mêmes centres d'intérêts. Certes, avec ses 50.000 lecteurs/jour, la Newsletter de Supply Chain Magazine joue un peu ce rôle. Mais ce n'est pas suffisant car de plus en plus nos lecteurs nous demandent des liens pour partager certaines infos et en débattre avec les membres de leurs réseaux. C'est pourquoi nous allons installer (en haut à gauche de cette Newsletter) des boutons qui faciliteront l'accès aux principaux réseaux sociaux (1). Un moyen pour vous de commenter les articles à travers vos propres outils d'échange et de dialogue. Peut être également l'occasion d'encourager vos collègues et amis qui ne connaitraient pas encore Supply Chain Magazine, de le découvrir à travers ses différentes déclinaisons (version papier ou électronique, Newsletter, site internet, agenda) et de participer à ses conférences, événements ou salon. JPG
(1) Aujourd'hui Linked-in. Dans les prochains jours Twitter
et Facebook.
 
 
 
 
Transports
Le sort
de l'écotaxe
sera bientôt
annoncé
Vendredi dernier, lors de sa première conférence de presse en tant que ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, Ségolène Royal était très attendue sur la question de l'écotaxe. Mais si le sujet des transports a effectivement été abordé (il constituait le quatrième des six chantiers présenté par la ministre), les journalistes sont tout de même un peu restés sur leur faim. « J'avais annoncé la mise à plat de l'écotaxe à la suite des différentes péripéties qu'a subies ce dispositif. J'ai contacté, consulté, entendu beaucoup de parties prenantes et dans les jours qui viennent, dans le cadre d'ailleurs d'un travail important qui se poursuit avec la commission de Jean-Paul Chanteguet (ndlr : mission d'information parlementaire sur l'écotaxe), j'aurai l'occasion, en accord bien sûr avec le premier ministre avec mon collègue Frédéric Cuvillier (ndlr : le secrétaire d'Etat chargé des Transports, de la mer de la pêche), de faire des propositions pour sortir de cette impasse. L'objectif étant de trouver un système de financement juste et pérenne pour financer les infrastructures, et qui soit en même temps compréhensible et réalisable. Et nous y parviendrons » a-t-elle déclaré. « Et où en sont les discussions avec Ecomouv ? » demande un journaliste italien lors de la séance de questions réponses. « Vous verrez dans les jours qui viennent la proposition qui sera faite à la fois pour dégager des financements et pour construire les infrastructures » a répondu Ségolène Royal. JLR
Photo : Ségolène Royal ©JLR
 
   
 
Immobilier
Arthur Loyd
démarre bien
le 2ème
trimestre
Deux transactions sont annoncées par le cabinet Arthur Loyd Logistique en ce début de 2ème trimestre. La première concerne la prise à bail de 14.000 m² d'entrepôts sur la Rocade Est de Lyon par la société Manitowoc. Après avoir inauguré son nouveau siège social à Dardilly en octobre 2013, ce spécialiste mondial des grues a signé un bail de 6 ans fermes à St-Pierre-de-Chandieu (69). Il s'agit d'un ensemble immobilier qui accueillera son nouveau centre de formation européen et une partie de son stock pour le service après-vente. Par ailleurs ID Logistics a loué 9.170 m² dans un bâtiment logistique de 30.000 m² situé à Saulce-sur-Rhône, dans  la Vallée du Rhône. Pour ces deux opérations le Conseil preneur et offreur était Arthur Loyd Logistique. JPG  
 
 
 
Forum d'été
2014 (rappel)
Ces
Supply Chains
qui préfigurent
l'avenir
Le Forum d'été organisé par Supply Chain Magazine en partenariat avec l'ESCP-Europe aura lieu le 10 juillet prochain et aura pour thème : « Ces Supply Chains qui préfigurent l'avenir ». Tout au long de cette journée le public pourra découvrir les organisations de sociétés particulièrement innovantes. Quelles places accordent-elles aux collaboratif, à l'agilité, aux nouvelles technologies, à l'environnement ? Peuvent-elles servir d'exemples ? Le Forum d'été tentera de répondre à ces questions tout en proposant une vision réaliste et crédible des méthodes, des outils et des organisations de demain. Une douzaine de partenaires accompagnera cet événement qui réunira plus de 500 participants dans les locaux de l'ESCP-Europe.
Programme complet et inscriptions en ligne début juin. Contact partenariat : audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Distribution
Honeywell
en croisade
pour optimiser
la DSD
L'amélioration des processus de livraison directe en magasin (Direct Store Delivery – DSD), en français « ventes en laisser sur place », peut engendrer des gains annuels considérables. C'est en substance le message qu'Honeywell veut faire passer en s'appuyant sur une étude mondiale qu'il a lui-même commandée, et qui a été réalisée auprès de 350 hauts décideurs d'entreprises du secteur des biens de grande consommation de plus de 500 employés, qui utilisent ce modèle de distribution. Selon cette étude, près de la moitié des personnes interrogées estiment que l'augmentation des coûts de transport a considérablement impacté les marges bénéficiaires de leur entreprise au cours des 12 derniers mois. Mais les sociétés ayant appliqué une réingénierie de leurs processus de DSD au cours de l'année écoulée (livraison, chargement, traçabilité des livraison, etc) auraient réduit, ou prévoiraient de réduire, leurs dépenses de 734.000 $ par an en moyenne. Et 20 % des entreprises de 3.000 employés ou plus tableraient sur des économies d'au moins 3 M$. Rappelons que la vente en laisser sur place est une méthode alternative à la distribution centralisée qui implique que chauffeur vendeur gère lui-même le stock dans son camion, les livraisons, les encaissements, voir les échanges et les retours de produits. Ce concept est assez répandu aux Etats-Unis et dans certains pays d'Europe (relativement moins en France), notamment dans l'alimentaire (produits frais), les boissons ou le secteur de l'oil & gaz. L'optimisation du DSD implique l'utilisation de terminaux mobiles pour mettre à jour le stock, en faire l'inventaire, gérer les commandes, les encaissements et les livraisons. D'où l'intérêt du groupe Honeywell et de sa division Scanning & Mobility (dont fait partie Intermec). D'autant que, toujours d'après cette étude, moins de la moitié des décideurs pensent que leurs représentants commerciaux disposent des bons outils pour faire leur travail efficacement. JLR
Photo : ©Intermec
 
   
 
Planification
Galderma
déploie TXT
au niveau
monde
Le labo pharmaceutique Galderma (1,6 milliards d'euros de CA) a déployé au niveau monde la solution TXT Sales & Operation Planning. Cette joint-venture entre Nestlé et L'Oréal aurait réduit ses stocks à hauteur de 20 M€ dans plusieurs de ses entrepôts centraux grâce à l'effet conjugué des efforts déployés en interne pour revoir le processus S&OP et à l'outil TXT. Sandrine Angles, Supply Chain manager chez Galdema explique que le contexte international conduit le secteur pharmaceutique à être de plus en plus attentif à la gestion des stocks : « les médicaments et les produits cosmétiques ont une durée de vie limitée. Par ailleurs les réglementations internationales, la prolifération des références à gérer et le besoin d'innovation nécessitent une Supply Chain agile ». Parmi les avantages de la solution informatique cette responsable observe une prise en compte plus rapide des charges et des capacités : « les reporting et les analyses sont désormais ancrés dans le processus de planification. En seulement quelques clics on obtient une vision complète du couple charges/capacités en pourcentage, et combien nous pouvons produire, par rapport aux besoins de chaque marché ». A signaler que chez Galderma, le déploiement du processus S&OP a été soutenu par une campagne de communication et de formation à travers l'entreprise. Quant à l'outil TXT, il est utilisé par 85 personnes et fait partie intégrante des opérations quotidiennes. JPG  
 
Identification
automatique
Memor X3,
le petit dur de
chez Datalogic
Datalogic ADC, société américaine spécialisée dans l'identification automatique et de la collecte de données et filiale du groupe italien Datalogic, annonce la mise sur le marché de la version X3 de sa célèbre gamme de terminaux portables Memor. Conçu pour une utilisation dans le monde de la distribution, de la logistique, de l'industrie, de la santé ou encore des services, le Memor X3 est doté de toutes les caractéristiques que l'on peut attendre d'un terminal durci (IP54) en matière d'ergonomie (écran couleur tactile 2.4 pouces, sous Windows CE 6.0 Pro ou CE 6.0 Core) et de capacités (batteries longues durées, processeur 806 MHz, connectivité WiFi bi-bande).
D'après Datalogic, il s'agit du terminal durci le plus compact du marché. Et il ne pèse que 233 g. JLR
 
   
 
INFOS INTERNATIONALES  
Indonésie
Alfamart ouvre
un nouveau
centre et choisit
les convoyeurs
Interroll
Le distributeur indonésien Alfamart a récemment pris possession de sa nouvelle plate-forme de distribution à Karawang. L'installation a été réalisée par l'intégrateur Flexlink. La société Interroll a livré les modules de convoyage. « Les convoyeurs d'Interroll se détachent par leur rendement énergétique et l'absence de maintenance. Ce qui est vital pour n'importe quelle entreprise située en Indonésie où l'alimentation électrique est très limitée », souligne Eko Kriswantoro, de la société Flexlink. Le RollerDrives n'est seulement déclenché qu'au moment où des marchandises doivent être transportées d'une zone à l'autre. Une solution qui, selon Interroll, peut être facilement adaptée à n'importe quel projet en remplacement d'anciennes solutions mécaniques. Alfamart connait actuellement une forte croissance. En 2013, près de 1.000 mini-centres commerciaux ont été ouverts. En 2014 l'enseigne se concentrera sur Sumatera, Kalimantan et Sulawesi. JPG  
 
Messagerie
TNT relève
doucement
la tête
Avec 51 M€ de bénéfices réalisés au premier trimestre 2014, soit 30 M€ de mieux qu'au T1 2013 (hors indemnités versées par UPS en 2013), TNT Express semble enfin voir le bout de ses mésaventures financières. Son CA au T1 2014 est pourtant en baisse de 2,8% à 1,608 Md€ mais il convient de noter que le CA de 2013 incluait les 54 M€ de revenus de la filiale chinoise, vendue entre temps, ce qui donne à paramètre égaux un CA globalement stable. TNT Express souligne une amélioration de la situation dans la zone Europe, Amériques, AMEA et un retour à l'équilibre au Brésil alors que la zone Pacific connait toujours des difficultés malgré le plan de redressement mis en place.
« La performance de TNT Express s'est améliorée ce trimestre. Je suis particulièrement satisfait de notre retour au profit sur les segments Europe et Asie Moyen Orient Afrique, un résultat dû aux initiatives de restructuration prises l'an dernier. L'équipe brésilienne mérite une mention spéciale avec d'excellents progrès réalisés qui ont abouti à un retour à l'équilibre sur le trimestre » a commenté Tex Gunning, CEO de TNT Express. PM
 
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
28 avril 2014

MAI 2014

Jeudi 15 et
Vendredi 16

Formation
EURODECISION

« Méthodes et
pratiques
de la prévision
des ventes »

De 9h00 à 17h00
Paris-La Défense


Jeudi 15
Webinaire
QUINTIQ
« Optimisation
du Réseau
de transport &
Planification
logistique »

De 10h à 10h3
0



Vendredi 23

Conférence
PEA Consulting et
TIP Trailer Services
« L'impact
de la révolution
numérique sur
le transport »

Partenaires :
Université Paris Dauphine,
SCMagazine
De 14h à 16h35
Université
Paris Dauphine
Paris 16
e



Juin 2014

Jeudi 12
Conférences
SLIMSTOCK
« Présentations
thématiques pour
répondre aux
enjeux de
l'optimisation
des stocks. Rencontre et
moment d'échange
avec des experts
Métier. »

De 13h30 à 17h30
Relais SPA Chessy,
Marne-la-Vallé
e