Nomination
Andries
Waalberg
nommé
Président de
TNT Express
France
Andries Waalberg est nommé Président de TNT Express en France. Il prendra ses nouvelles fonctions le 2 mai et succèdera à François Baret qui a dirigé l'entreprise pendant 3 ans. Andries Waalberg présidait jusqu'alors TNT Swiss Post, la joint-venture entre TNT Express et Swiss Post International, ainsi que TNT Autriche. Ce néerlandais francophone de 49 ans a commencé sa carrière au sein de TNT en 1991 comme responsable Process Logistique de la division postale (TNT Post). Lors de sa nomination, il a déclaré : « Le marché de la livraison express, en France, offre de nombreuses opportunités pour les petites et moyennes entreprises mais également pour les secteurs de l'industrie, de l'automobile ou de la santé. Je compte bien apporter aux équipes mon expérience afin de permettre à TNT Express de conserver sa place de leader ». En France TNT Express emploie 4.700 collaborateurs et traite quotidiennement 370.000 colis. JPG  
 
 
 
Ferroviaire
Eurotunnel
baisse sa
tarification
fret
Eurotunnel a annoncé hier l'entrée en vigueur en juin d'une série de mesures visant à baisser le prix du transport de fret dans le Tunnel sous la Manche, avec l'objectif d'atteindre des circulations de 5.000 trains de fret entre la France et le Royaume-Uni en 2018, soit un doublement par rapport à la situation actuelle. Tout d'abord, le programme ETICA (Eurotunnel Incentive for Capacity Additions) d'incitation au démarrage de nouveaux services de fret intermodal va être prolongé jusqu'en 2018 et étendu à de nouvelles catégories de trafic : transport d'automobiles neuves, trains complets de produits alimentaires et boissons, de PGC, et « de logistique permanente de production et de distribution et services permanents de fret ferroviaire subissant une entrave en dehors de la liaison fixe transmanche ».
Ensuite, les tarifs de nuit (de 23h00 à 7h00 du matin les jours de semaine) vont baisser de 25% et ceux des heures de maintenance vont baisser de 33%. Par ailleurs, la redevance mise en place par Réseau Ferré de France pour la surveillance du site de la gare de Fréthun va être supprimée (600 € par train dans le sens France-Royaume-Uni). Dernière bonne nouvelle : Eurotunnel s'engage à ne pas augmenter ses tarifs pour le fret ferroviaire jusqu'à fin 2018. JLR
 
   
 
Fret
ferroviaire
(suite)
L'initiative
d'Eurotunnel
saluée par Paris
et Bruxelles
Ce nouveau système de tarification annoncé par Eurotunnel a été salué par Frédéric Cuvillier, le Secrétaire d'Etat aux Transports, ainsi que par la Commission européenne. Cette dernière estime que la réduction moyenne des redevances à payer devrait se situer entre 30 et 45% et pourrait aller dans certaines conditions jusqu'à 50%. « Cela permettra de débloquer l'un des principaux goulets d'étranglement dans le réseau de transport européen » a déclaré Siim Kallas, vice-Président de la Commission européenne. Il faut dire que Bruxelles n'est pas étrangère à cette décision puisque la Commission avait ouvert une procédure en juin 2013 à l'encontre de la France et du Royaume-Uni pour non-respect de la réglementation européenne en matière d'accès aux infrastructures en ce qui concerne le tunnel sous la Manche, notamment sur la transparence des coûts et la fixation des tarifs. Dans son communiqué, la Commission a rappelé que 43% de la capacité du tunnel était actuellement inutilisée, et que le transport ferroviaire de marchandises était en baisse, chiffres à l'appui : 2.325 trains de marchandises en 2012, contre 2.388 en 2011 et 2.718 en 2008. Et de rappeler qu'en 2013, seuls sept trains de marchandises ont circulé en moyenne chaque jour dans le tunnel, contre 30 à 40 par jour prévus à l'origine lors de l'ouverture du tunnel. Eurotunnel de son côté avait préféré voir le verre à moitié plein en indiuant dans son communiqué que le trafic ferroviaire de fret avait augmenté de 10% en 2013 et de 13% au premier trimestre 2014. JLR  
   
  Siim Kallas, vice-Président de la Commission européenne  
 
 
 
Identification
Zebra explique
le rachat
de Motorola
Suite l'annonce du rachat de Motorola Enterprise Business par Zebra et de la réaction du marché financier (évoquée dans notre NL 1823), Zebra a tenu à nous donner sa vision des choses. Joint par téléphone ce matin, Ashley Ford, VP EMEA de Zebra Solutions a tout d'abord commenté la chute de 10% de l'action Zebra au Nasdaq : « Le marché des technologies est sous pression. Je pense qu'il a été surpris par cette annonce car il a été très volatile ce jour-là. Cette perte de 10% de la valeur du titre n'était que le résultat de comportements court-termistes et la situation s'est rétablie depuis ». Et de nous faire part des motivations de Zebra derrière ce rachat : « Nous avons une longue histoire avec Motorola et de nombreux clients en commun. Les clients voient d'ailleurs ce rachat d'un bon œil. Nous pensons que le fait de proposer l'ensemble de nos solutions dans un portefeuille commun va fidéliser nos clients existants et nous aider à en conquérir de nouveaux. Nous allons pouvoir développer nos devices pour qu'ils deviennent encore plus compatibles, notamment autour du système d'exploitation LinkOS. Cela devrait générer de nouvelles fonctionnalités au bénéfice de notre clientèle. Mais surtout, ce rachat nous permet de nous positionnement plus fortement sur le marché de l'internet des objets. Nous avons développé la plate-forme Zatar qui permet de tracer les marchandises plus efficacement. Demain, grâce à des devices intelligents, nous pourrons envoyer des informations à travers le cloud, sur l'état de la marchandise par exemple, afin de faciliter la prise de décisions en cas d'avarie. Avec l'acquisition de Motorola, nous allons pouvoir avancer beaucoup plus vite que nous n'aurions pu le faire seul de notre côté ».
Enfin, et même si cela n'a officiellement pas encore été décidé, les marques devraient « fusionner pour plus de synergie ». Comprenez : le nom Motorola Enterprise Business est voué à disparaitre. PM
 
 
Alimentation
animale
Royal Canin
déploie
l'optimisation
de tournées sur
l'ensemble
de ses sites
de distribution
En 2014, Royal Canin déploie le logiciel de planification et d'optimisation de tournée WinRoute de l'éditeur informatique Descartes sur l'ensemble de ses centres de distribution. 7 sont déjà équipés. « Nous allons poursuivre l'implémentation dans les huit centres restants, afin de dupliquer les avantages constatés ailleurs : l'optimisation des temps de conduite et des kilomètres, le respect des contraintes clients, de la réglementation du transport, ainsi que la limitation de l'affrètement », explique Frédéric Poirier, Directeur logistique et informatique de Royal Canin France, avant de poursuivre : « Un centre exploite 5 camions en moyenne. S'il reçoit des volumes importants à livrer, il doit parfois affréter une partie des commandes. C'est là que WinRoute intervient pour optimiser les opérations. Le logiciel nous propose plusieurs solutions de manière à satisfaire un maximum de clients avec nos véhicules. Il nous permet aussi d'arbitrer le choix des destinataires livrés avec nos moyens propres, en fonction des créneaux horaires spécifiés ou d'autres critères commerciaux. Bref, c'est un véritable outil d'aide à la décision. » Ce logiciel utilise des composants cartographiques incluant une base de vitesses statistiques sur des heures données à l'entrée et à la sortie des villes. Cela permet de créer des plannings représentatifs de la réalité du terrain. Stéphane Le Goueff, Responsable logistique France et en charge du déploiement de WinRoute chez Royal Canin France constate un précieux gain de temps : « En fait, lorsque nous lançons un calcul simple de planification, WinRoute édite en quelques minutes des feuilles de route ressemblant à ce que les chauffeurs organisent naturellement. C'est rassurant, et c'est un point essentiel, car il en va de la crédibilité de l'outil auprès des exploitants et des conducteurs. De plus les centres équipés réduisent leurs kilomètres parasites. Les véhicules parcourent chacun 10 à 20 km de moins par jour. Sur une flotte de porteurs 19 tonnes, cela représente un retour sur investissement de plusieurs dizaines de milliers d'euros par an. Au global nous estimons à 10 % les économies de coûts de transport ». JPG  
 
Résultats
Une croissance
de 2% pour
Generix Group
(hors branche
ERP)
Generix Group affiche sur l'exercice une croissance de 2% de son chiffre d'affaires par rapport à l'exercice précédent sur le périmètre des activités maintenues (hors branche d'activité ERP-GCE dont la cession définitive est prévue le 2 mai 2014). L'exercice 2013/2014 est marqué par un doublement des contrats SaaS signés : 8,8 millions d'euros (+118%). Sur le périmètre des activités maintenues, les ventes de licences sont en diminution de 5%. L'activité Conseil & Services affiche une croissance de 5% liée principalement à l'activité SaaS. Le quatrième trimestre a connu une décroissance de 8% sur le périmètre hors ERP-GCE, notamment marquée par un net recul des ventes de licences : une chute de l'ordre de 40% qui correspond à la montée en puissance du mode SaaS. JPG  
 
INFOS INTERNATIONALES  
Asie du sud-est
SDV
fait son entrée
sur le marché
Birman
Conformément à sa volonté affichée de se développer en Asie du Sud-Est, SDV annonce la mise en place d'un nouveau bureau à Yangon : SDV Myanmar. Jeudi 1er mai, l'entreprise entrera donc officiellement sur le marché birman, avec son partenaire de longue date K.G. Polestar, établi au Myanmar depuis 1998. « Le pays s'ouvre démocratiquement et économiquement » estime Julien Loiret, Responsable des ventes SDV au Myanmar. « De plus en plus d'opportunités se créent, qu'elles soient dans l'exploitation des matières premières comme le pétrole, le gaz ou encore dans l'approvisionnement d'une population de 62 millions d'habitants en manque de tout, particulièrement dans les secteurs de la santé et des télécommunications », ajoute Elizabeth Shwe, qui rejoindra SDV Myanmar en tant que Directrice. Cette filiale de Bolloré propose déjà une large gamme de services et de solutions, particulièrement dans des domaines tels que le pétrole, le gaz, les télécommunications, la santé, le textile et le commerce de détails. « Pour répondre aux exigences du marché, l'équipe de KG Polestar rejoindra celle de SDV Myanmar à partir de mai 2014 », confie le prestataire. JPG  
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
29 avril 2014

MAI 2014

Jeudi 15 et
Vendredi 16

Formation
EURODECISION

« Méthodes et
pratiques
de la prévision
des ventes »

De 9h00 à 17h00
Paris-La Défense


Jeudi 15
Webinaire
QUINTIQ
« Optimisation
du Réseau
de transport &
Planification
logistique »

De 10h à 10h3
0



Vendredi 23

Conférence
PEA Consulting et
TIP Trailer Services
« L'impact
de la révolution
numérique sur
le transport »

Partenaires :
Université Paris Dauphine,
SCMagazine
De 14h à 16h35
Université
Paris Dauphine
Paris 16
e



Juin 2014

Jeudi 12
Conférences
SLIMSTOCK
« Présentations
thématiques pour
répondre aux
enjeux de
l'optimisation
des stocks. Rencontre et
moment d'échange
avec des experts
Métier. »

De 13h30 à 17h30
Relais SPA Chessy,
Marne-la-Vallé
e