Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Enquête
Digital
Supply Chain
Survey 2014
Pour la deuxième année consécutive, Capgemini
Consulting et Supply Chain Magazine lancent une enquête internationale adressée à plus de 500 acteurs de la Supply Chain : la « Digital Supply Chain Survey 2014 ». Cette enquête permet de mesurer, sur un large panel de secteurs d'activités, l'intensité de la révolution digitale à travers le développement des nouvelles technologies appliqué à la Supply Chain. Il y a encore un an, le résultat de cette enquête montrait que les organisations réalisaient l'importance du Digital dans la Supply Chain mais sans lancer d'actions en conséquence : qu'en est-il cette année ? Une restitution de cette enquête sera réalisée dans le cadre des conférences du salon Supply Chain Event.
Pour accéder au sondage : CLIQUEZ
 
 
 
 
Transport
Un TMS
pour fiabiliser
le transport
de Blédina
Blédina (20.000 ordres de transport/ an), a sélectionné les solutions on demand de l'éditeur Transwide pour standardiser la gestion de ses 40 transporteurs et fiabiliser le plan de transport de ses 5 sites logistiques ainsi que des flux d'approvisionnement en provenance de ses 4 sites de production (France et Allemagne). Blédina utilisait déjà le module twSlot pour planifier et automatiser ses rendez-vous transporteurs et lisser les arrivées et les départs des camions. En 2013 l'industriel étend la couverture fonctionnelle de la solution. Le projet visait à mettre en place une allocation dynamique des transporteurs et des indicateurs de performance sur l'ensemble de la chaîne transport afin de garantir un pilotage « sans faille » de la planification à l'exécution en passant par le paiement selon une facturation transporteur fiable. Début 2014, Blédina se dote de de nouveaux modules pour une visibilité globale de l'exécution des transports, des incidents et litiges. Xavier Cheynet, Supply Chain Manager de Blédina, explique : « Les solutions Transwide nous ont permis de repenser en profondeur notre organisation des transports en privilégiant une recentralisation, et cela au service d'une plus grande efficacité et fiabilité ». Aujourd'hui plus de 90% des ordres de transports sont automatisés. Il en va de même pour l'allocation dynamique des transporteurs pour les flux amont qui assure à Blédina le respect du plan de transport prédéfini au cours de l'appel d'offres transport. Enfin Blédina dispose d'indicateurs de performance, des données « terrain » permettant d'évaluer rapidement la prestation. L'industriel les transmet à ses transporteurs dans le cadre de leurs accords contractuels. JPG  
 
Nos lecteurs
ont la parole
Une proposition
alternative
à l'Ecotaxe
Dans un document qu'il vient de nous adresser, Claude Bouley remet en cause l'ancien dispositif « écotaxe » qu'il juge complexe et difficilement applicable. Mais plutôt que de se limiter à une critique pure et simple il nous livre « pour publication et débat » une proposition alternative : « J'ai tenté d'établir un dispositif alternatif de perception de l'écotaxe, que je viens de faire parvenir à Ségolène Royal, et qui pourrait retenir son attention, dans le contexte actuel. Loin de l'« usine à gaz » que constituait le dispositif précédent tant décrié, il est simple, bien plus facile à mettre en œuvre et ne devrait pas engendrer de vive contestation de la part des transporteurs..., », confie Claude Bouley.»
Pour lire la suite de cet article,
sur notre site Internet à la rubrique
« Nos lecteurs ont la parole » : CLIQUEZ ICI

Photo : Claude Bouley
 
 
 
 
Intralogistique
Préparateur
multi-palettes
Balea
Balea, spécialiste français du pesage embarqué sur chariots de magasinage, présente en étroite collaboration avec Fenwick un préparateur peseur multi-clients. Adapté aux chariots équipés de fourches doubles, il présente plusieurs avantages dont celui de fonctionner en mono balance ou en deux balances distinctes grâce au système d'écran Flexscreen, et ainsi de pouvoir préparer deux commandes simultanément, que ce soit pour un client unique ou pour deux clients différents. Le préparateur peut ainsi diviser par deux les trajets parcourus entre la zone de picking et la zone d'expédition, maximisant le temps passé à préparer ses commandes et augmentant sa productivité tout en bénéficiant du contrôle pondérale. Effectué en temps réel sur les deux palettes de façon indépendante, celui-ci détecte instantanément les erreurs de prélèvement. En cas d'anomalie de préparation, le préparateur est automatiquement alerté par le dispositif de Balea qui lui demande alors de rectifier son erreur de picking. Enfin, ce système de pesage embarqué peut être couplé à un WMS ou au WCS maison baptisé Solea. PM
 
   
 
INFOS INTERNATIONALES  
Retail
Amazon veut
faire un carton
dans les PGC
Disponible aux clients « Prime » dans les 48 états contigus (hors Hawaï et Alaska) des USA, « Prime Pantry Box » est l'un des nouveaux services lancés par Amazon au cours du 1er trimestre 2014. Il s'agit d'un gros carton pouvant contenir jusqu'à 20 kg de produits de grande consommation (PGC) et qui se remplit sans effort, du moins de la part du client. Prime Pantry Box en est fait une application web via laquelle le consommateur sélectionne les produits de tous les jours qu'il souhaite recevoir lors de sa prochaine livraison. Le carton se remplit virtuellement au fur et à mesure que l'on y ajoute des articles et le consommateur peut déclencher la livraison à tout moment moyennant 5,99$. L'annonce de ce lancement n'a pas manqué de faire réagir Natalie Berg, Global Research Director du cabinet anglo-américain Planet Retail : « Les principaux problèmes que vous voyons sont la limite de poids et la lenteur de la livraison. 20 kg s'accumulent très vite: un grand pack de coca cola, un paquet de croquettes pour chien, un peu de nourriture et une bouteille de lessive rempliront facilement un carton entier. De plus, c'est souvent les articles plus volumineux que les consommateurs cherchent à acheter en ligne afin d'éviter d'avoir à les porter. Enfin, les membres Prime seront peu enclin à accepter quatre jours des délais de livraison, en particulier quand il s'agit de PGC. Si un client peut recevoir un vélo d'appartement en deux jours, comment accepterait-il d'attendre le double pour une boite de Cheerios ? » s'interroge-t-elle. Le pari est-il trop osé ? « Globalement, nous ne doutons pas de la capacité d'Amazon de devenir un distributeur crédible » précise NatalieBerg. Aucune date n'a pour l'instant été communiquée quant à une éventuelle disponibilité de ce service en Europe. PM  
   
 
 
 
Retail
Livraison
du dernier
kilomètre :
Amazon vs
Instacart
La guerre de la livraison du dernier kilomètre est déclarée. D'un côté, le géant Amazon dont les coûts de transport augmentent plus vite son CA avec respectivement +31% et +23% au premier trimestre 2014. Amazon a notamment mal digéré le surcout engendré par les dédommagements qu'il a accordés à ses clients suite aux retards de livraison des expressistes UPS et FedEx qui prennent en charge respectivement 30% et 17% de ses expéditions. Le N°1 du e-commerce considère qu'il ne peut plus s'appuyer exclusivement sur les services de transporteurs externes alors que son activité croit beaucoup plus vite que la leur. Ainsi, Amazon teste, selon le Wall Street Journal, la livraison du dernier km à San Francisco, New York et Los Angeles via un réseau d'entreprises locales dont les actions sont supervisées par le service logistique d'Amazon. De l'autre côté, une startup du nom d'Instacart fondée par Apoorva Mehta, un ancien ingénieur d'Amazon justement. Le concept est simplissime : pas d'entrepôt, pas de camion, pas même de livreurs. Des travailleurs indépendants se chargent d'aller faire les courses des clients dans un réseau de magasins partenaires et de les leur livrer à domicile, par leurs propres moyens. Ce service d'achat (sur le web) et livraison de produits frais est disponible sur San Francisco, Boston, Chicago, Los Angeles, New York, Philadelphie et Washington DC et devrait s'étendre à toutes les grandes villes d'ici la fin de l'année. Le tarif de la livraison serait de 4 à 15$ selon la rapidité d'exécution requise. La bataille ne fait que commencer. PM  
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
20 mai 2014

MAI 2014

Mardi 20
Evénement
CITWELL

» Les évolutions
des métiers
d’approvisionneur
et du marketing
produit dans
la distribution »

Témoignage
de la société
Doyen Auto
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h15
Dans les locaux
Citwell
Rue Royal
e
à Paris


Jeudi 22
SAP
Supply Chain
Briefing
« Retour
d'expérience
SAP APO »

Partenaires :
Itelligence
SCMagazine
De 8h30 à 12h30
Hôtel de Sers
Paris
8e


Vendredi 23

Conférence
PEA Consulting et
TIP Trailer Services
« L'impact
de la révolution
numérique sur
le transport »

Partenaires :
Université Paris Dauphine,
SCMagazine
De 14h à 16h35
Université
Paris Dauphine
Paris 16
e



Juin 2014

Jeudi 12
Conférences
SLIMSTOCK
« Présentations
thématiques pour
répondre aux
enjeux de
l'optimisation
des stocks. Rencontre et
moment d'échange
avec des experts
Métier. »

De 13h30 à 17h30
Relais SPA Chessy,
Marne-la-Vallé
e



Mardi 17
Conférence a-SIS
« Comment mieux orchestrer
la distribution
avec un Order
Management
System »

Témoignages :
Vente-privée.com
Toupargel,
Celio et Geodis
Partenaire:
SCMagazine
De 9h00 à 14h30
Hôtel Renaissance
Paris 16
e



Mercredi 18
Séminaire
+Forum Utilisateurs
BARLOWORLD
« Nouvelle
Approche de
la Planification Intégrée »

Témoignages
clients DIM et
SABENA TECHNICS
Partenaire :
SCMagazine
De 13h30 à 17h30
Centre NCI
Pari
s 10e



Mardi 24
Séminaire
DYNASYS
» Séminaire SC
Performance
Prévision
des Ventes et
S&OP »

Témoignage :
Mapa Spontex
Partenaires :
Viseo, Jarden
Home & Family
SCMagazine
De 8h30 à 12h15
Hôtel du Louvre
Paris 1e
r