Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
La Supply Chain numérique,
une révolution
en marche
Nous n'en n'avons peut-être pas encore conscience, mais nous vivons une grande révolution industrielle dont l'impact sera considérable pour la Supply Chain. En effet, des dizaines de milliards d'objets connectés vont se mettre à dialoguer entre eux ouvrant la voie à une nouvelle manière d'appréhender la gestion des flux de marchandises. Lors d'une conférence qui s'est déroulée vendredi dans les locaux de l'université Paris-Dauphine (voir compte-rendu ci-dessous), il a été question de puces électroniques dans les palettes, de cybers-pneus, de véhicules connectés, d'électronique embarquée, de semi-remorques intelligentes… Les capteurs seront partout et enverront, sans intervention humaine, des dizaines de milliards de données numériques en direction d'outils informatiques hyper-puissants capables de traiter les Very Big Data. Les volumes seront tellement impressionnants qu'ils s'exprimeront en yottabyte voire en brontobyte. Tout cela est assez vertigineux, d'autant que les changements sont si rapides et si nombreux qu'il est vraiment difficile d'entrevoir ce que sera l'avenir... même à 5 ans. JPG  
 
 
 
Conférences à
Paris-Dauphine
Comment
le digital va
révolutionner
les flux
de transport
Vendredi dernier s'est déroulée dans les locaux de l'université Paris-Dauphine, une demi-journée de conférences consacrée à l'impact du digital sur les flux de transport. Cette manifestation, qui était organisée à l'initiative de TIP Trailer Services et de PEA Consulting, en partenariat avec le Master Supply Chain de Paris-Dauphine et Supply Chain Magazine, a rassemblé 160 personnes dans la grande salle Raymond Aron de l'université. Après une première intervention de Philippe Valin, professeur à Paris-Dauphine, sur l'évolution des flux de transport, Didier Felice, directeur commercial de TOP Trailer services a largement évoqué la manière dont l'Internet Industriel allait profondément changer la manière d'appréhender les flux de marchandises : contrôle des conditions de stockage, émissions d'alertes, autodiagnotic des véhicules, autoroutes intelligentes, recherches d'informations... bref, les remontées d'information en temps réel vont transformer les méthodes de travail et permettre, toujours selon Didier Felice de mieux répondre à la demande des consommateurs. « Mais relever les défis et exploiter les possibilités de l'Internet industriel nécessite un plan de transformation clair », prévient le directeur commercial qui avance quelques recommandations : « Effectuer une écoute attentive du marché afin de comprendre et d'anticiper les opportunités offertes par la montée en puissance de l'Internet Industriel, sélectionner les innovations et les partenaires à valeur ajoutée, miser sur les initiatives de transformation digitale, accompagner et investir dans les équipes pour réussir à maitriser ces nouvelles technologies ». Pour Guillaume Delaval Chef de projet chez ID Logistics, la révolution est déjà en marche. Elle s'est traduite par l'utilisation des TMS dans le traitement opérationnel des flux (allocation des OT, KPI et managements transporteurs, gestion documentaire, rationalisation des tâches sans valeur ajoutée...), mais aussi dans l'analyse des données et la communication extérieure, notamment avec les transporteurs ou avec les entrepôts (interfaçage avec le WMS, le Yard Management). Pour renforcer sa démonstration Guillaume Delaval s'est appuyé sur deux exemples concrets : l'utilisation d'un portail end to end pour Castorama (dossier nominé aux Rois de la Supply Chain), et la mise en œuvre d'une tour de contrôle pour le pilotage transport de Danone Waters. Enfin, pour ce chef de projet, l'avenir passe par la démocratisation des smartphones et des tablettes « des nouvelles technologies mobiles qui permettent un champ d'application encore inexploité notamment dans le traitement instantané des données ». JPG  
   
  Philippe Valin, Professeur dans le Master Supply Chain de Paris-Dauphine  
   
  Didier Felice, Directeur commercial de TIP Trailer Services  
 
Conférence
Paris-Dauphine
(Suite)
Une quatrième
révolution
industrielle












Pour Sylvie Bourden, Senior Manager chez PEA Consulting, la Supply Chain numérique n'est rien moins qu'une 4ème révolution industrielle. Après les années 1800, qui ont vu l'utilisation de l'énergie hydraulique et fossile, les années 1900 avec l'énergie électrique et la production de masse, la fin du XXème siècle avec la robotisation et les techniques communicantes, voici l'explosion de l'Internet industriel et de la Supply Chain numérique : « Il s'agit de la fusion du monde virtuel de l'Internet délocalisé et du monde réel de la Supply Chain », explique la consultante. Désormais, grâce à l'utilisation des objets connectés au Big Data et au Cloud Computing, les Supply Chains vont pouvoir brasser des dizaines de milliards de données en temps réel et dans le monde entier. Des technologies existent déjà comme le TMS ainsi que tout ce qui est solutions technologiques de type embarquées. De même des plates-formes s'appuyant sur le Cloud Computing permettent dès à présent de concevoir des systèmes de transport intelligent et collaboratif. Mais, note encore Sylvie Bourden, on assiste de plus en plus à l'émergence de solutions nouvelles : la maintenance à distance de l'état des camions par exemple, ou encore l'amélioration de l'assistance opérationnelle en cas d'aléas, ou la sécurisation des opérations (capteurs sur les portes des camions). Pour conclure Sylvie Bourden insiste sur l'intérêt d'établir un diagnostic avant la mise en œuvre d'une solution numérique : « On doit se demander quels sont les leviers d'amélioration et inscrire la transformation numérique dans la stratégie d'entreprise. Les enjeux économiques semblent toujours séduisants. Toutefois ils doivent être comparés aux coûts d'investissement et d'exploitation associés ». Pour finir, Christophe Pépin du groupe Open a dressé un tableau assez réaliste des évolutions qui nous attendent dans les dix ans à venir. Les changements risquent d'être rapides et vertigineux. C'est également ce qui est ressorti de la table ronde au cours de laquelle Olivier Moreau, fondateur d'Orium, a réalisé une synthèse des interventions, livrant son analyse et ses commentaires. Enfin, Olivier Pagès président de Pick-and-Go a apporté son témoignage en expliquant comment la palette, unité de base de la logistique, allait elle aussi prendre toute sa place dans cette révolution numérique déjà en marche. JPG
Photo ci-contre : Christophe Pépin, groupe Open
 
   
  Sylvie Bourden, Senior Manager, PEA Consulting  
 
 
 
Identification
automatique
Un scanneur
polyvalent et
mobile chez
Datalogic
Si l'on en croit son fabricant Datalogic ADC, le PM9500 2D Imager, dernier né de la gamme PowerScan, présente les meilleures capacités de lecture de sa catégorie grâce à son optique 2D haute vitesse et sa profondeur de champ accrue. Sans oublier bien sûr son ergonomie « inégalée », avec une poignée redessinée, un poids bien équilibré et un système de visée intuitif pour maximiser le taux de lecture dès le premier passage. « Avec l'arrivée du PowerScan PM9500 2D imager, Datalogic permet une lecture sans fil offrant une meilleure productivité lorsqu'une plus grande mobilité est nécessaire » affirme Giulio Berzuini, Directeur Général et Vice-Président de la Division des Lecteurs à main de Datalogic ADC. Côté communication, ce lecteur durci (indice de protection IP65 ou IP64 avec écran) utilise la dernière génération de la radio en bande étroite STAR2.0 Cordless System de Datalogic, préférée à la technologie Bluetooth en raison d'une plus longue portée et la possibilité d'applications multipoints. JLR  
   
   
 
Spécial Cemat
Still
recompensé
pour iGo Easy
Le fabricant de chariots élévateurs Still a reçu au Cemat le prix IFOY (international forklift of the year) du chariot de l'année catégorie AGV pour son système iGo Easy. Il s'agit d'un système d'automatisation développé avec un partenaire spécialisé dans le développement de logiciels sur iPad et équipant un chariot de magasinage EGV-S. Programmer l'EVG-S iGo est selon le constructeur un jeu d'enfant. Celui-ci étant équipé d'un timon, il suffit de l'amener sur les différents emplacements qui constitueront son ou ses parcours puis de les enregistrer dans l'application iGo Easy. Mais l'avantage de cette solution réside dans le fait qu'il est possible, à tout moment, de modifier les zones de prise et de dépose de charge par l'intermédiaire de l'ipad, grâce à une application très intuitive, en quelques « clicks » et quelques secondes seulement.
Pour la sécurité des piétons, le chariot est équipé d'un laser de marque Sick et s'arrête automatiquement lorsqu'il rencontre un obstacle avant de redémarrer dès que la voie est libre. L'EVG-S iGo est déjà disponible à la vente. PM
 
 
Chariots de
manutention
Hyundai
fait évoluer
toute
sa gamme
de chariots
thermiques
Hyundai Heavy Industries a dévoilé sur le Cemat de Hanovre les évolutions de sa gamme de chariots thermiques, réalisées notamment pour se conformer à l'étape « STAGE IIIB » de la directive européenne (2004/26/EC) sur les limites d'émissions polluantes des engins de 37 à 56 kW de puissance. Désormais, les moteurs diesel Kubota équipent tous les chariots frontaux HHI d'une capacité de charge de 1,5 à 7 tonnes, alors que les chariots de la gamme moyenne (11 à 16 tonnes) sont propulsés par des moteurs Cummins. Quant au chariot à fourche frontale de 18 tonnes 180D-9 à moteur Stage IV, il est équipé du tout nouveau moteur MTU de chez Mercedes-Benz. A noter que tous les chariots frontaux de 3,5 à 25 tonnes sont désormais équipés de série d'un convertisseur automatique, qui remplace la transmission à commande manuelle pour les modèles de 3,5 à 5 t.
Autres nouveautés : un dispositif automatique d'avertissement du conducteur lors des manœuvres d'approche, un nouveau design, avec de plus grandes surfaces vitrées, et l'extension de la garantie standard à deux ans (ou 3.000 heures, selon la première échéance). JLR
 
   
 
Spécial Cemat
Convoyeur
flexible
chez Knapp
Le Cemat a été pour Knapp l'occasion de présenter au public un système de convoyage extrêmement flexible. Quelque parte entre le convoyeur modulaire comme celui de Boa Concept et le robot de type Kiva System ou Scallog, l'Open Shuttle est une navette équipée de rouleaux et capable de récupérer une charge, carton ou bac de moins de 50 kg, en bout de convoyeur pour l'apporter sur un autre convoyeur situé n'importe où dans l'entrepôt ou l'usine de production. S'il traite des volumes largement inférieurs à celui d'un convoyeur classique, il permet en revanche une flexibilité totale. Géré par le WCS ou WMS de Knapp, celui-ci est capable de rapidement cartographier une surface. Une fois cette étape préliminaire terminée et la configuration enregistrée dans le système, tous les robots intègrent les données et savent se déplacer dans leur nouvel environnement. De plus, ces robots se parlent, la priorité est donnée à ceux transportant une charge, les autres attendant sagement leur tour. Rajouter une contrainte, un obstacle réel ou virtuel, s'effectue en deux via l'application installée sur un PC, les navettes contournent alors l'emplacement en question, et rajouter des robots ne pose aucun problème, promet le constructeur. Une version capable de transporter des palettes devrait également faire son apparition au catalogue dans un futur proche. PM  
   
 
INFOS INTERNATIONALES  
Chine
Gazeley
commence
son expansion
dans l'intérieur
du pays
Le développeur et gestion d'immobilier logistique Gazeley
a démarré ce mois-ci la construction d'un entrepôt de
24.000 m² dans la province de Jiangsu, à Wuxi, une ville située à une centaine de kilomètres à l'ouest de Shanghaï, au bord du grand lac Taihu. Le bâtiment, construit selon les normes de développement durable de Gazeley, sera opérationnel au deuxième trimestre 2015 et pourra être utilisé comme plate-forme régionale de distribution à destination des villes de Wuxi et de Suzhou. Une extension à 77.000 m² est prévue sur ce site dénommé « G.Park Wuxi », de 12,6 hectares. Ce projet marque le début d'une phase de nouveaux investissements de Gazeley sur le marché domestique chinois. Les prochains projets concernent Tianjin, la zone du Grand pékin, Nanjing, Wuhan et Chengdu. JLR
 
   
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
26 mai 2014

Juin 2014

Jeudi 12
Conférences
SLIMSTOCK

« Présentations
thématiques pour
répondre aux
enjeux de
l'optimisation
des stocks. Rencontre et
moment d'échange
avec des experts
Métier. »

De 13h30 à 17h30
Relais SPA Chessy,
Marne-la-Vallé
e


Mardi 17

Conférence a-SIS
« Comment mieux orchestrer
la distribution
avec un Order
Management
System »

Témoignages :
Vente-privée.com
Toupargel,
Partenaire:
SCMagazine
De 9h00 à 14h30
Hôtel Renaissance
Paris 16
e



Mercredi 18
Séminaire
+Forum Utilisateurs
BARLOWORLD
« Nouvelle
Approche de
la Planification Intégrée »

Témoignages
clients DIM et
SABENA TECHNICS
Partenaire :
SCMagazine
De 13h30 à 17h30
Centre NCI
Pari
s 10e



Mardi 24
Séminaire
DYNASYS
« Séminaire SC
Performance
Prévision
des Ventes et
S&OP »

Témoignage :
Mapa Spontex
Partenaires :
Viseo, Jarden
Home & Family
SCMagazine
De 8h30 à 12h15
Hôtel du Louvre
Paris 1e
r



Jeudi 26
Conférence
AIR LIQUIDE
ADVANCED
BUSINESS &
TECHNOLOGIES
« Comment
transformer
vos chariots
élévateurs en
nouveaux leviers
de performance
pour votre
entrepôt ? »

Partenaires :
HYPULSION,
SCMagazine
De 9h00 à 11h30
Sofitel Marseille
Vieux Por
t